Visiter les lieux les plus geeks de Nouvelle-Zélande.

Guillaume et le Geek World Tour en NZ.

Réservez votre voyage en Nouvelle-Zélande !

Contactez un conseiller Kiwipal pour parler de votre projet de vacances, c'est gratuit et sans engagement !

Je pose une question ▸
  • Lire l'article
  • Détails
9 Votez SVP !
Ajouter au voyage

Son voyage en Nouvelle-Zélande.

  • 1Le concept du Geek World Tour.
  • 2Périple sur les deux îles du pays.
  • 3La Terre du Milieu en Nouvelle-Zélande.
  • 4Déçu par le couchsurfing Kiwi.
  • 5Se déplacer en stop de ville en ville.
  • 6Difficultés pour accéder au WiFi.
  • 7La réputation du Kiwi au volant.
  • 8Des rencontres mémorables.
  • 9Bilan de l'étape Nouvelle-Zélande

1Le concept du Geek World Tour.

Même si le village de Hobbiton se visite toute l'année, il est recommandé de venir au printemps ou en été pour retrouver vraiment l'esprit des films.

Hobbiton, l'un des lieux de tournage du Hobbit sur l'île du Nord.

Guillaume a eu l'idée originale d'organiser son tour du monde autour d'un thème essentiel : la culture geek. La Nouvelle-Zélande où sont basés les studios de cinéma de Peter Jackson était une étape incontournable.

Kiwipal : Bonjour Guillaume, peux-tu nous présenter le concept de ton tour du monde?
Guillaume : En fait c'est assez simple, je cherche à travers le monde les lieux les plus geeks, ou en lien avec la culture geek. Cela passe par les lieux de tournage de StarWars en Tunisie ou du Seigneur des Anneaux en Nouvelle-Zélande, les sièges sociaux de Google et Facebook dans la Silicon Valley californienne en passant par Roswell où a (aurait ?) eu lieu le plus célèbre crash d'OVNI.
Kiwipal : Est-ce que tu cherches uniquement à retrouver des paysages et des atmosphères, ou bien assistes-tu aussi à des événements ?
Guillaume : Je cherche également à me rendre dans les événements qui peuvent intéresser les gens comme moi, donc les Comic-Con, les salons de jeux vidéo, de japanimation, les expositions temporaires, etc. Et bien sûr les lieux où les geeks ont l'habitude de se retrouver : bars à thèmes, salles de jeux vidéo, et autres lieux incongrus. Bref tout ce qui illustre la prédominance de la culture geek dans le monde.

2Périple sur les deux îles du pays.

Un visa touristique vous donne la possibilité de séjourner durant trois mois en Nouvelle-Zélande, mais il ne vous autorise pas à travailler pour autant. Passé la durée légale, il faudra quitter le territoire ou demander un autre type de visa.

Trois mois pour profiter des grandes randonnées du pays.

Guillaume disposait uniquement d'un Visa Touristique, mais il en a tiré parti à 100% puisqu'il est resté trois mois en Nouvelle-Zélande. Une durée largement suffisante pour explorer les deux îles du pays.

Kiwipal : Quel parcours as-tu effectué en Nouvelle-Zélande ?
Guillaume : J'ai fait du très classique finalement, avec quelques aller-retour un peu bizarres en fonction des gens que j'ai croisés. Globalement sur l'île du Nord Auckland, Bay of Islands, Hobbiton évidemment, Whitianga pour le Nouvel An, Tauranga, Rotorua , Taupo, Napier, Tongariro Alpine Crossing, Wellington...
Kiwipal : Et sur l'Île du Sud, où l'on trouve également bon nombre de sites qui ont servi de lieux de tournage pour les trilogies de Peter Jackson ?
Guillaume : Abel Tasman, les Franz Joseph et le Fox glacier, Wanaka, Glenorchy, Te Anau, Milford Sound, Queenstown, Mount Cook, Tekapo, Christchurch, Akaroa, Nelson (je ne savais pas la première fois que le créateur de l'Anneau Unique y a sa boutique), et finalement retour sur l'Île nord avec une voiture en rapatriement de Wellington à Auckland via le Tongariro, cette fois pour grimper le Mount Doom (la montagne du destin). Et finalement départ d'Auckland pour Brisbane.

3La Terre du Milieu en Nouvelle-Zélande.

Si de nombreux lieux de tournage sont disséminés sur les deux îles du pays, l'Île du Sud est sans doute celle que la plupart des fans du Hobbit préfèrent, car les paysages de montagne y sont spectaculaires.

Retrouver les paysages épiques du Seigneur des anneaux.

Nul besoin d'être un geek pour savoir que les trilogies du Seigneur des anneaux et du Hobbit ont été tournées en Nouvelle-Zélande. Pour tous les admirateurs des films de Peter Jackson, le voyage au pays des Kiwis est pratiquement un pèlerinage obligatoire.

Kiwipal : As-tu eu la sensation de retrouver la Terre du Milieu de Tolkien, ou bien est-ce un attrape-touriste ?
Guillaume : Il y a clairement un avant et un après mon voyage. Avant d'aller en Nouvelle-Zélande, regarder “Le seigneur des anneaux” donne l'espoir de retrouver la Terre du Milieu. Une fois que l'on connait la Nouvelle-Zélande en vraie, les films ne font plus rêver, car on se retrouve clairement dans la Terre du Milieu... du coup c'est la Nouvelle-Zélande elle-même qui fait rêver. On se prend sans arrêt à se demander si telle ou telle scène n'a pas été filmée là où l'on se trouve, et puisqu'ils ont filmé globalement partout, c'est finalement souvent le cas.
Kiwipal : Je confirme cette impression de visiter un plateau de tournage à ciel ouvert. Une sensation d'autant plus marquée quand on découvre la région de l'Otago avec Lindis pass par exemple.
Guillaume : Petit conseil aux futurs visiteurs, il est inutile de chercher les lieux de tournage GPS à la main pour trouver l’arbre ou LA rivière du film, levez votre nez de votre smartphone et laisser vous enivrer par la féérie de la NZ.

4Déçu par le couchsurfing Kiwi.

Le but du couchsurfing n'est pas de faciliter les aventures d'un soir. Mais certains hôtes privilégient l'accueil de jeunes demoiselles et nuisent à la réputation d'un excellent mode d'hébergement.

Faut-il essayer le couchsurfing en Nouvelle-Zélande ?

Pour ceux qui ne sont pas familiarisés avec le concept, le couchsurfing consiste à loger gratuitement chez un particulier, à condition bien entendu d'être prêt à rendre la pareille. Guillaume a testé cette solution d'hébergement en Nouvelle-Zélande.

Kiwipal : As-tu eu l'occasion de pratiquer le couchsurfing en Nouvelle-Zélande ?
Guillaume : Alors, disons que j'ai essayé... Premier hôte et première mise dans le bain “Je viens de m'inscrire, mon ex m'a dit que c'était un bon moyen pour chopper”. Clairement tout est dit. La réputation du Couchsurfing en Nouvelle-Zélande est très orientée. Pour s'en rendre compte c'est assez simple, choisissez une ville au hasard, regardez les références des profils les plus actifs, et je mets ma main au feu que vous n'y trouverez que des hommes n'hébergeant bizarrement qu'une personne à la fois... et qui par le plus grand des hasards n'ont que des références de jeunes filles à leur actif.
Kiwipal : Tu m'apprends quelque chose que j'ignorais, car je connais peu le couchsurfing. Comme tout le monde, j'en ai entendu dire le plus grand bien, même s'il y a bien entendu des exceptions. Pour la Nouvelle-Zélande c'est assez décevant je dois dire...
Guillaume : Certains pays ont ce genre de réputation, j'avoue avoir été surpris et déçu par la Nouvelle-Zélande pour ça. Cela dit, j'ai eu de très bons hôtes, mais malgré un profil de plus d'une centaine de références positives, cela n'a pas été simple.

5Se déplacer en stop de ville en ville.

S'il est relativement aisé de se faire prendre en stop en Nouvelle-Zélande (les kiwis s'arrêtent souvent), il faut parfois patienter plus de deux heures dans les régions désertes de l'Île du Sud. Prévois du matériel de camping en cas de problème est recommandé.

Voyager en stop ou à pied pour faire des économies.

Nous avons tous réalisé des estimations de budget pour nos vacances. Mais planifier un tour du monde avec des escales de plusieurs mois est une autre paire de manches. Organiser ses déplacements est sans doute la partie la plus difficile et la plus sujette au dépassement de budget.

Kiwipal : Un tour du monde coûte cher, comment faisais-tu pour te déplacer sur place ?
Guillaume : J'ai testé pour la première fois le stop à grande échelle. Une facilité déconcertante ! Les gens sont tellement gentils, n'hésitant pas à sortir très largement de leur route pour nous déposer à destination, jusque devant la porte !
Kiwipal : Ah! Je retrouve enfin les Kiwis que j'apprécie tellement ! Peux-tu nous donner quelques exemples de trajets en autostop ?
Guillaume : Parmi les expériences les plus incongrues : j'ai été pris en stop par une voiture de police dans la péninsule de Coromandel, transporté par un bus Kiwi Experience pendant un jour et demi, et même emmené du ferry vers Picton jusqu'à Manua après avoir testé la technique du blog de Sarah, une première je pense en ce qui concerne le stop. Pour quitter les grandes villes, le stop n'étant pas toujours simple, j'ai pris le bus à plusieurs reprises. Et dans l'Île du Sud, j'ai voyagé avec quatre Allemands en voiture de location et en camping sauvage pendant une semaine, puis avec Aude (ndlr : prochainement en interview sur Kiwipal d'ailleurs) qui avait sa propre voiture pendant une dizaine de jours.

6Difficultés pour accéder au WiFi.

Parce que le pays n'est relié à l'Australie que grâce à un câble sous-marin de 2600 km, la qualité du débit Internet est assez faible (voir mauvaise) dans les régions les plus sauvages de l'Île du Sud.

Le débit Wifi laisse à désirer à l'autre bout du monde.

La Nouvelle-Zélande est reliée à l'Australie par un câble sous-marin de 2600 km... La majorité du trafic Internet circule par ce biais, et si le débit ADSL moyen est de 4 Mbits dans les grandes villes du pays, il chute souvent en province.

Kiwipal : Est-il difficile de se connecter à Internet durant le voyage ?
Guillaume : Pour un geek, la Nouvelle-Zélande c'est l'enfer numérique ! Des connexions WiFi payantes dans la plupart des auberges, tout y est lent et/ou limité. Même Starbucks ne donne que 30 min de WiFi par passage en caisse... alors que c'est illimité partout ailleurs dans le monde !
Kiwipal : Cela devrait s'améliorer avec l'arrivée de la fibre, mais ce sera pour un prochain séjour et sans doute dans les grandes villes uniquement. Et question téléphonie, as-tu trouvé des solutions acceptables ?
Guillaume : La bonne surprise venait de Skinny NZ, la marque low cost de Télécom NZ, qui avait une promo au prix de 2degrees (l'un des trois grands opérateurs néo-zélandais), mais qui fonctionne beaucoup mieux. Le système de WiFi dans les cabines Telecom peut s'avérer une alternative économique avec un forfait à 10$ / mois, ce qui revient au prix d'une connexion de quelques jours dans la plupart des auberges de jeunesse. Seule contrainte : trouver une place pour s'asseoir dehors à proximité de la cabine.

7La réputation du Kiwi au volant.

La mauvaise réputation des Kiwis sur la route est due à une minorité de chauffards qui sont habitués à rouler vite sur de grandes routes désertes. Pour le voyageur déjà stressé par la conduite à gauche, l'expérience est désagréable.

Le Kiwi au volant se transforme souvent en chauffard...

Compte tenu de la réputation d'hospitalité des Néo-Zélandais et de leur gentillesse, la plupart des voyageurs sont surpris de leur comportement sur la route. Car le Kiwi au volant rappelle l'affaire du Dr. Jekill et de Mr Hyde !

Kiwipal : Voyons si pour une fois je peux espérer entendre autre chose que d'habitude... la mauvaise réputation des kiwis au volant est-elle justifiée ?
Guillaume : Autant les Kiwis sont adorables au quotidien, autant dès qu'ils entrent dans leur voiture, ils se transforment en rois de la route. Déjà, hors feux tricolores et rares passages réservés, les piétons ne sont PAS prioritaires. En gros, vous êtes au milieu de la route, une voiture arrive à vive allure (comme dirait mon ancien moniteur d'auto-école), un seul conseil : courez ! Le conducteur ne ralentira pas et vous frôlera au mieux avec un grand coup de klaxon. Sympa n'est-ce pas ?
Kiwipal : Hélas, ce n'est pas encore pour cette fois que j'aurai un avis différent sur la question. Il faut préciser que les Kiwis sont habitués à des routes désertes qu'ils connaissent par coeur. Mais tout de même...
Guillaume : Ajoutez à cela que c'était le premier pays roulant à gauche de mon voyage, croyez-moi ça m'a valu quelques frayeurs dans mes premiers jours sur place.

8Des rencontres mémorables.

Vous aurez beau planifier votre séjour dans les moindres détails, il y aura toujours des imprévus et les plus belles rencontres seront sans doute celles auxquelles vous ne vous attendiez pas.

Chaque journée en PVT apporte son lot de rencontres imprévues.

Les Néo-Zélandais sont particulièrement accueillants avec les voyageurs étrangers. Mais pour faciliter les échanges, il peut être utile de connaître quelques expressions locales. Guillaume vous donne quelques astuces pour discuter avec les Kiwis.

Kiwipal : Bon, si on met de côté les chauffards et le couchsurfing un peu décevant, finalement, qu'est-ce qui s'est avéré plus simple que prévu ?
Guillaume : Je dirais le contact avec les locaux. Je savais que je lutterais un peu avec leur accent et même si pour certains il est extrêmement difficile à comprendre, en général ils ont la patience nécessaire à se faire comprendre. Et puis ils aiment bien qu'on utilise “Sweet as ”, “Jandals” et autres “Bro”. Essayez de vous exprimer en imitant l'accent de Boy (le film) et c'est gagné : vous vous mettez un kiwi dans la poche !
Kiwipal : As-tu gardé le contact avec des personnes rencontrées durant le séjour ?
Guillaume : Absolument, même si j'étais et reste un ardent détracteur de Facebook, force est de reconnaître que c'est tout de même pratique pour garder le contact.

9Bilan de l'étape Nouvelle-Zélande

Au retour en France, ce sont surtout les montagnes de l'île du Sud qui manquent le plus aux voyageurs. Ce n'est pas par hasard si les trilogies du Hobbit et du Seigneur des anneaux ont été filmées en Nouvelle-Zélande.

Les paysages grandioses manquent aux voyageurs après le départ.

Après un séjour de trois mois, Guillaume a quitté la Nouvelle-Zélande pour l'Indonésie. L'occasion de faire le point sur l'étape Kiwi du Geek World Tour.

Kiwipal : Le Geek World Tour continue sa route en Indonésie, et maintenant que tu as quitté la Nouvelle-Zélande, qu'est-ce qui te manques le plus du pays des Kiwis ?
Guillaume : Sans conteste la gastronomie ! Euh... wait... Non ! ça visiblement ce n'est pas le point fort de la Nouvelle-Zélande ! Actuellement en Indonésie, ce qui me manque le plus (à part les douches chaudes), c'est la variété des paysages avec les plages de sable blanc ou noir et leurs vagues idéales à surfer, les montagnes enneigées, les forêts luxuriantes et les étendues d'herbe rase, sans oublier les immenses lacs aux couleurs irréelles.
Kiwipal : Même si crois deviner ta réponse, envisages-tu de retourner un jour en Nouvelle-Zélande ?
Guillaume : Évidemment. Cette mise en bouche de trois mois était parfaite. Maintenant je sais à quoi m'attendre et comment m'y prendre. La Nouvelle-Zélande est idéale pour un couple qui aime la randonnée et qui a envie de passer quelques mois en road trip en van. Bon je n'ai plus qu'attendre de rencontrer celle avec qui réaliser ce projet. Envoyez vos CV à la rédaction qui transmettra.
Kiwipal : On n'y manquera pas :-) Je te remercie mille fois d'avoir accepté cette interview. D'une part parce que ton voyage méritait d'être raconté, et surtout parce que je sais qu'il n'est pas toujours simple d'accorder une interview quand on parcourt le monde. Je n'ai vraiment pas besoin de me forcer pour recommander à tous les geeks (et aux autres aussi d'ailleurs) d'aller découvrir ton site officiel. Il y a également une page Facebook et un compte Twitter pour ceux qui veulent suivre ta progression. Entre deux dossiers au boulot, c'est une bouffée d'oxygène !

© Photos copyright Geek World Tour (@geekworldtour).


Guillaume visite le village de Hobbiton.

Guillaume

Durant son tour du monde.

Si vous avec l'âme d'un Geek, et que vous rêvez de parcourir le monde à la découverte des lieux emblématiques de la geekitude, alors suivez mes aventures sur le Geek World Tour.

  • 3 mois en NZ
  • En voiture
  • En bus
  • À pied et auto-stop
Visitez le blog

Lieux visités durant le séjour en NZ

Cette carte vous donne une idée du parcours effectué.

Le meilleur du voyage

  • Les Kiwis
  • Le Tongariro Crossing
  • Le lac Wakatipu
  • Le Spa Thermal Park de Taupo
  • Les paysages de l'île du Sud

Les quelques regrets

  • Ne pas avoir nagé avec les dauphins dans les Catlins.
Photo de guillaume à la montagne

Interview réalisée par Guillaume.

Expert Nouvelle-Zélande

Vacancier, backpacker ou expats, vous avez certainement vécu des instants inoubliables.

Alors comme Guillaume, racontez-nous vos aventures au pays des Kiwis !

Vos conseils pratiques peuvent aider de nombreux candidats au Visa Vacances Travail.

Contacter Kiwipal !

Liens pratiques

Les adresses recommandées par Guillaume en Nouvelle-Zélande.

Photo de guillaume à la montagne

Votre voyage en Nouvelle-Zélande :

Kiwipal vous aide à préparer un séjour en Nouvelle-Zélande sans agence de voyages.

Vous économisez jusqu'à 30% sur votre budget vacances en éliminant les frais d'agence.

Je contacte Guillaume

Rejoignez-nous !

Abonnez-vous au groupe des voyageurs passionnés par la Nouvelle-Zélande.

Expert certifié de la destination

Une question ?

Demandez conseil aux experts de la Nouvelle-Zélande :

Je pose une question ▸
Adresse email erronée ou message trop court !
Message envoyé !
Un conseiller Kiwipal vous répondra dans les plus brefs délais. Merci !
Haut de la page
Vos articles favoris
Vous pouvez construire une liste de vos articles favoris.
Cliquez sur le bouton « ajouter aux favoris » dans la page de votre choix. Votre liste sera sauvegardée même si vous quittez le site.
J'ai compris !