Les assurances Chapka multirisques et annulations.

Assurance voyage pour la Nouvelle-Zélande.

Réservez votre voyage en Nouvelle-Zélande !

Contactez un conseiller Kiwipal pour parler de votre projet de vacances, c'est gratuit et sans engagement !

Je pose une question ▸
  • Lire l'article
  • Détails
  • Conseils
14 Votez SVP !
Vos questions (13)
Poser une question

Présentation.

  • 1Faut-il souscrire une assurance voyage ?
  • 2L’assurance de carte bancaire est-elle suffisante ?
  • 3Quels sont les risques en Nouvelle-Zélande ?
  • 4Les assurances Chapka adaptées à la Nouvelle-Zélande
  • 5Comment fonctionne l'assurance annulation ?
  • 6L’assurance est-elle indispensable pour un court séjour ?

1Faut-il souscrire une assurance voyage ?

Une bonne assurance doit couvrir les activités que vous pratiquez.

La meilleure assurance n'est pas celle qu'un membre de votre famille a souscrite lors de son dernier voyage en Australie. Ce n'est pas non plus celle de l'inconnu rencontré en soirée qui prétend avoir exploré toute la Nouvelle-Zélande en auto-stop. Une bonne assurance correspond à votre voyage, et non à celui d'une autre personne.

Dans l'immense majorité des cas, les voyages en Nouvelle-Zélande se déroulent sans incidents ni pertes de bagages. Mais l’imprévu étant par définition imprévisible, vous devez souscrire une assurance qui couvre votre personne et vos biens durant l’intégralité du séjour.

Pour choisir l’assurance adéquate, vous devez préalablement lister les activités que vous souhaitez pratiquer durant votre séjour.

Une liste qui comprendra aussi bien la conduite en voiture que la baignade ou le saut à l'élastique. C’est uniquement après avoir dressé cette liste que vous pourrez vous mettre en quête d’une assurance bien adaptée.


Les sports extrêmes ne sont pas toujours couverts par les assureurs.

Hélas ! l’assurance voyage est trop souvent perçue comme une dépense inutile ou comme une corvée que les jeunes délèguent volontiers à leurs parents.

Et quand bien même ils souscrivent à une assurance, nombreux sont les voyageurs qui survolent le contrat et les conditions d’indemnisation : une attitude peu responsable, surtout avec une famille à charge.

En réalité, si l’on ne perçoit pas clairement l’intérêt d’une assurance, y compris pour voyage à l’autre bout du monde, c’est essentiellement parce que l’on n’a pas conscience du danger. La nécessité de s’assurer s’impose comme une évidence dès que l’on perçoit mieux les risques encourus.


Kiwipal recommande les assurances Chapka pour la Nouvelle-Zélande.

Même ainsi, on s’imagine parfois être assuré sans l’être réellement !

Une part importante de ce dossier sera consacrée aux assurances de cartes bancaires qui donnent l’illusion d’une couverture à l’étranger. Car pour choisir une bonne assurance, encore faut-il connaître les plafonds de remboursement et les conditions d’indemnisation.

Avec des voyageurs dont l’âge varie entre 18 et 70 ans, les assureurs ont dû s'adapter afin de couvrir aussi bien les randonneurs que les passionnés de sports extrêmes.

Kiwipal vous recommande les assurances voyages Chapka pour votre voyage en Nouvelle-Zélande.

Les assurances voyages Chapka présentées dans ce dossier ont été retenues, car elles sont parfaitement adaptées aux itinéraires Kiwipal.

Bien entendu, cela n’implique pas de souscrire les yeux fermés, et nous vous invitons à comparer les offres des assureurs du marché.

Quoi qu’il en soit, vous devez impérativement aborder les questions d’assurance avant d’acheter votre voyage.

Car certaines formules doivent être souscrite dans un délai de 48 h au maximum après la réservation séjour !


Les tarifs sont donnés à titre indicatif dans ce dossier, et ils ne sont pas contractuels. Nous vous invitons à vérifier les montants lors de la souscription en ligne sur le site de l’assureur de votre choix.


2L’assurance de carte bancaire est-elle suffisante ?

L'assurance de carte bancaire est un véritable cache-misère.

De nombreux voyageurs partent en Nouvelle-Zélande en s’imaginant couverts par l’assurance de leur carte bancaire. Hélas, la plupart des cartes comportent une assurance rudimentaire qui donne l’illusion d’être couvert en cas d’accident ou de vol de bagages.

Sans pour autant relever du marketing pur et simple, l’assurance de carte bancaire (y compris de carte Gold) se révèle insuffisante pour un voyage à l’étranger.

Il faut savoir que l’assurance de carte bancaire n’est valable que si vous payez votre séjour avec votre carte ! Si vous venez de payer vos billets d’avion par chèque ou virement, vous ne serez pas couvert (sic). L’assurance peut ensuite s’appliquer en fonction du prix global du séjour ou bien selon un barème fixé librement par les banques. Impossible de savoir ce qui est véritablement couvert sans lire les petites lignes du contrat passé avec la banque.

L'assurance des cartes bancaires ne vous couvre pas suffisamment à l'étranger.

Il ne faut d’ailleurs pas oublier que l’assurance de carte bancaire ne couvre pas nécessairement les proches. Mais qu’est-ce qu’un proche ? Certaines banques se basent sur des considérations fiscales, d’autres sur un contrat de mariage ou d’union civile… Encore et toujours des zones d’ombres et des pages de contrats à éplucher !


La durée de couverture à l’étranger est suffisante pour un séjour touristique qui n’excède pas 90 jours (la durée maximale d’un visa touristique en Nouvelle-Zélande), mais elle reste insuffisante pour un Visa Vacances Travail d’une année.

Des plafonds de remboursement trop bas

Les assurances de carte bancaire couvrent mal les frais d'hospitalisation.

Le plafond de remboursement (c’est-à-dire la somme maximale d’indemnisation) d’une carte Visa ou MasterCard classique est de seulement 11 000 €. Un montant qui semble élevé à première vue, mais qui revient en réalité à une simple journée d'hospitalisation en Nouvelle-Zélande. Pour vous donner un ordre d’idée, le plafond de certaines assurances de la compagnie Chapka atteint les 500 000 euros, une somme plus réaliste en cas d’accident grave.

Une assurance de carte bancaire de base vous couvre à hauteur de 11 000 euros, l'équivalent d'une seule journée d'hôpital en Nouvelle-Zélande.

En d’autres termes, vous pouvez être ruiné (ou endetté à vie) si vous êtes victime d'un problème sérieux en Nouvelle-Zélande, et n’avez rien d’autre pour vous couvrir qu’une simple assurance de carte bancaire.

Certes, le plafond d’une carte Gold est déjà plus appréciable (aux alentours de 100 000 euros), mais chaque remboursement comporte une franchise comprise entre 50 et 75 euros.

Dans ces conditions, une simple visite chez le dentiste en Nouvelle-Zélande implique des frais qui équivalent pratiquement au prix d’une assurance Chapka sur l’intégralité du séjour. Autant s'assurer correctement...

Une assurance annulation insuffisante

En cas d'annulation, l'assurance de carte bancaire est pratiquement inutile.

Si vous ne possédez qu’une simple carte Visa ou MasterCard, vous pouvez d’ores et déjà faire une croix sur l’assurance annulation, car le service n’est pas inclus dans le contrat.

Les cartes Gold quant à elles possèdent bel et bien une assurance annulation, mais elle ne joue qu’en cas de décès, de maladie grave ou d’hospitalisation...

Par conséquent, si vous perdez votre passeport, ou devez annuler le séjour à moins de 30 jours du départ, il ne vous restera que vos yeux pour pleurer, car vous ne serez pas remboursé par votre banque.

Même les cartes bancaires Gold n'assurent pas une couverture suffisante, car l'assurance annulation est trop restrictive.

Dans le même esprit, une contre-indication médicale juste avant le départ (par exemple une grossesse) n’implique aucun remboursement et l’on pourrait multiplier ainsi les exemples.

Quant à la fameuse assurance bagage de la carte Gold, sachez qu’elle ne s’applique que durant le trajet en avion: si l’on vous dérobe vos valises en dehors de l’aéroport, vous ne serez pas couvert.

Autrement dit, vous n’aurez plus qu’à vous racheter des vêtements avec l’argent des vacances...

Vous avancez tous les frais !

Avec une assurance de carte bancaire, vous devez avancer tous les frais.

Il reste un point fondamental à aborder : l’assurance de carte bancaire ne vous dispense pas d’avancer les frais !

Ainsi, en cas de visite imprévue chez un dentiste en Nouvelle-Zélande, vous devrez avancer les frais, puis adresser une demande de remboursement à votre caisse de sécurité sociale qui statuera, avant que vous ne puissiez demander un remboursement à votre banque. Autant dire que le remboursement des sommes engagées a de grandes chances de se faire (s'il a lieu) bien après votre retour en France.


La conduite à gauche justifie à elle seule la souscription d'une assurance.

Certaines personnes vous diront que l’on peut se passer d’assurance en Nouvelle-Zélande grâce à l'ACC, un dispositif unique au monde qui indemnise les victimes d’accident même s’ils sont étrangers au pays. Encore faut-il que l’accident soit reconnu comme tel ! Car une carte bancaire n'offre aucune assurance responsabilité civile à l'étranger, et vous risquez de vous retrouver sans filet si vous êtes tenu pour responsable !

L'assurance de carte bancaire n'offre aucune couverture pour les dégâts que vous pourriez occasionner à l'étranger !

Soyons clair : il vaut mieux posséder une assurance de carte bancaire que ne pas détenir d’assurance du tout.

Je ne vous demande pas de me croire sur parole, et vous invite à consulter le contrat que votre banque vous a remis à l’ouverture du compte, mais l’assurance en elle-même n’est qu’un mot vide de sens. Seules comptent les conditions d'application, les délais et taux de remboursement... le reste n’est que du marketing !


3Quels sont les risques en Nouvelle-Zélande ?

Aucun vaccin n'est exigé pour se rendre en Nouvelle-Zélande.

La Nouvelle-Zélande est l’un des pays qui présentent le moins de risques sanitaires au monde. Aucun vaccin n’est exigé à l’entrée sur le territoire, on ne trouve aucun serpent dans la nature, et le dernier décès lié à une piqûre d’araignée remonte à plus de 150 ans !

Les infrastructures, notamment hospitalières sont modernes, et le taux de criminalité est incroyablement bas par rapport à la France. Pour couronner le tout, la Nouvelle-Zélande occupe la seconde position du classement des pays les plus accueillants du monde.

Dans de telles conditions, le voyageur baisse sa garde d’autant plus vite que la beauté des paysages semble incompatible avec la notion même de danger.

Pourtant, le pays enregistre chaque année des accidents graves et le décès de quelques touristes qui n’étaient pas plus bêtes que la moyenne, mais qui n’ont tout simplement pas eu de chance (mauvaise chute à vélo, accident de la route…).


Les entorses mobilisent parfois des secouristes en hélicoptère.

Il serait tentant de poursuivre l’argumentation en s’appuyant sur des anecdotes ou des témoignages à faire froid dans le dos, mais cette manière de faire est aussi inefficace que les images chocs imprimées sur les paquets de cigarettes. Il vaut mieux s’en tenir à un discours simple, sans langue de bois.

Les accidents ou les vols de voiture arrivent en Nouvelle-Zélande comme partout dans le monde, et frappent aussi bien le randonneur du dimanche que le sportif surentraîné. Une cheville foulée qui mobilise un hélicoptère peut entraîner des frais qui dépassent aisément les 10000 $.


Certains sports comme la plongée imposent une visite chez le médecin.

En réalité, la plupart des sports à risque ne sont pas couverts par les assurances bas de gamme, sachant que même des sports aquatiques comme la plongée ou le surf qui semblent bien inoffensifs sont considérés comme des activités à risque par les assureurs.

Si on laisse de côté les accidents dans la nature, on ne peut pas non plus négliger les visites improvisées chez un médecin dont les prestations sont bien plus élevées qu’en France. La Nouvelle-Zélande possède un système de santé à l'anglo-saxonne où règne l’assurance privée. Voici quelques exemples de consultations avec le tarif moyen pratiqué en Nouvelle-Zélande :


Généraliste Dentiste Spécialiste
65 $ 110 $ 200 $

Loin de moi l’idée de chercher à vous faire peur, mais l’accident bête ou la rage de dents ne sont pas les seules raisons qui devraient motiver la prise d’une assurance. Il existe une multitude de scénarios imprévisibles qui peuvent bouleverser votre voyage et imposer un retour anticipé, par exemple l’hospitalisation d’un proche dans le pays d’origine.

En résumé, les risques encourus sont les mêmes qu’en France, si ce n’est que vous ne serez pas dans votre univers habituel et que vous multipliez les activités inédites et les longues distances sur la route.

Certes, il ne faut pas avoir peur de vivre, mais souscrire une assurance est indispensable pour faire face à l’imprévu.


4Les assurances Chapka adaptées à la Nouvelle-Zélande

La difficulté ne consiste pas à trouver une assurance mais à la choisir.

Nous avons comparé les offres des assureurs, et retenu les assurances Chapka qui sont adaptées aux itinéraires en Nouvelle-Zélande que propose Kiwipal. Je vais vous présenter toutes les formules, et vous pourrez souscrire par internet en quelques minutes si vous le souhaitez.

Si vous n'avez pas encore réservé votre séjour, vous devriez étudier en priorité la formule “Cap Assistance 24/24” qui comprend aussi une assurance annulation en option.

Et si vous partez en Programme Vacances Travail, l’assureur Chapka propose également une excellente assurance “Cap Working Holiday” qui vous couvre une année entière.

À la différence des assureurs classiques, Chapka est spécialisé dans l'assurance voyages. C'est l'assureur recommandé par Kiwipal.

Il existe des offres similaires chez d’autres assureurs, mais Chapka est leader sur ce marché et leurs offres spécialisées sont généralement retenues par la plupart des professionnels du tourisme. Je ne sais pas si l’on peut parler de bon rapport “qualité prix” dans ce domaine, mais la qualité des services me semble difficile à égaler, tant au niveau de la couverture que des plafonds ou délais de remboursement.

L’assurance Chapka Cap assistance 24/24

Les assurances Chapka sont spécialement conçues pour les voyageurs.

C’est la formule que nous recommandons en priorité chez Kiwipal, avec une couverture très étendue et des remboursements complets ou partiels pour les services suivants. L’assurance Cap Assistance 24/24 peut être souscrite jusqu’à la veille du départ en Nouvelle-Zélande sauf si vous souhaitez une option annulation.


Voici les services inclus par défaut, sachant que vous retrouverez les plafonds de remboursement sur le site de Chapka.

  • Assistance rapatriement 24/24
  • Frais médicaux et d’hospitalisation
  • Retour anticipé de l’assuré
  • Frais de recherche et secours
  • Avance de caution pénale et frais d'avocat
  • Assurance bagages
  • Responsabilité civile
  • Capital accident
  • Assurance interruption de séjour

Assurance Chapka cap assistance 24/24

Le tarif est calculé en fonction de la durée du séjour et non de sa valeur. Ainsi, un voyage d’une durée comprise entre 17 à 24 jours est assuré pour environ 70 € par personne, un tarif imbattable sur le marché de l’assurance voyage.

L’option annulation dite “toutes causes justifiées” couvre la plupart des cas de forces majeurs, ainsi que les annulations pour motifs sérieux. Néanmoins, cette option doit être souscrite AVANT la réservation du voyage, ou dans les 48 heures suivantes.

Autre condition importante : la réservation doit être effectuée exclusivement auprès de professionnels du tourisme (compagnie aérienne, hôteliers, tours opérateurs…).


Désolé de ne pas reproduire ici les tarifs, mais les chiffres évoluent souvent et Kiwipal ne peut donner des informations périmées. Vous retrouverez facilement les montants exacts sur le site de Chapka.

L’assurance Chapka Cap Working Holiday

Chapka propose une assurance spéciale pour le Visa Vacances Travail.

C'est l'assurance des jeunes (jusqu’à la veille de leurs 31 ans) qui partent en Visa Vacances Travail durant une année entière, et qui ont besoin d’être couverts aussi bien durant l’exercice de petits boulots que lors de la pratique d’activités sportives.

Dans la mesure où un séjour dépasse trois mois, une assurance ordinaire ne peut suffire, et Chapka propose sa formule “Cap Working Holiday” très complète et flexible, avec un tarif dégressif calculé en fonction du nombre de mois passés en Nouvelle-Zélande.

Chapka propose aussi une assurance pour les jeunes en visa vacances travail.

Le système de remboursement est adapté aux jeunes qui n’ont pas de temps à perdre avec des formalités. Les justificatifs pour des soins d’un montant inférieur à 500 € peuvent même être envoyés par email, ce qui autorise un remboursement plus rapide !

Et comme il s’agit d’une assurance qui concerne exclusivement les jeunes, les activités sportives sont mieux couvertes, y compris des sports à risque comme la plongée ou l'escalade (ce qui ne vous dispense nullement de vérifier si votre sport est bien couvert).


Voici le résumé des principales prestations :

  • Assistance Rapatriement 7/7 et 24/24
  • Frais médicaux
  • Frais d'hospitalisation
  • Frais dentaires d'urgence
  • Frais d'optique
  • Soutien psychologique
  • Retour anticipé
  • Assurance bagages
  • Frais de recherche et secours
  • Responsabilité civile
  • Responsabilité civile locative
  • Capital décès
  • Assistance juridique et avance de caution pénale

Assurance Chapka Cap working holiday

L’assurance sans engagement est facturée mensuellement selon un tarif dégressif : plus vous restez et moins vous payez. Un séjour d’une année entière vous revient ainsi à 428 €, soit environ 35 € par mois seulement !


Kiwipal possède une rubrique complète consacrée au visa vacances travail qui comprend notamment un dossier consacré à l’assurance.


5Comment fonctionne l'assurance annulation ?

L'assurance couvre aussi les activités annulées à cause de la météo.

Avoir une assurance annulation, c'est bien, mais comprendre comment elle marche c'est encore mieux ! Les conditions d’annulation diffèrent selon les assureurs, mais Chapka propose une formule transparente avec des clauses simples.

L’assurance vous indemnise à condition que le motif de l’annulation soit légitime : c’est à dire indépendant de votre volonté et justifié.

Si vous changez d’avis, et décidez d’annuler vos vacances en Nouvelle-Zélande de votre propre chef, vous ne serez évidemment pas indemnisé.

Le malentendu avec la plupart des assurances annulation porte justement sur la définition de ce qui est remboursable ou de ce qui ne l’est pas. Ainsi, lorsqu’un séjour payé 3000 € est annulé, cela ne signifie pas que l’assureur vous remboursera 3000 € ! En réalité, l’assureur prend uniquement en charge les pénalités liées à l’annulation du séjour.


Une activité annulée à cause d'une entorse peut-être indemnisée.

Prenons un exemple concret où vous payez un séjour 3000 €, mais êtes contraint d’annuler deux semaines avant le départ à cause d’une cheville foulée. Un professionnel du tourisme peut vous rembourser par exemple à hauteur de 2500 € et conserver 500 € en frais d’annulation. Dans ce cas, votre assurance Chapka vous indemnise à hauteur de 500 € et vous récupérez vos 3000 € en totalité.

L'assurance annulation ne se limite pas aux billets d'avion, mais concerne aussi le reste du séjour.

L’assurance annulation sert donc à compléter la part qui n’est pas remboursée par les professionnels du tourisme. Sous réserve bien entendu que vous soyez en mesure de fournir les justificatifs.

L’assurance s’applique également aux annulations qui ont lieu durant le séjour : vous serez couvert y compris si vous annulez une sortie en kayak à cause d’une visite surprise chez le dentiste.


Voici quelques exemples ou l'assurance annulation s'applique.

  • Maladie
  • Accident
  • Décès d’un membre de sa famille
  • Complication de grossesse
  • Grossesse non connue lors de la réservation du séjour
  • Licenciement économique (y compris du conjoint)
  • Vol des papiers 48 h avant le départ
  • Modification ou annulation des congés par l’employeur
  • Animal domestique hospitalisé
  • Contrôle fiscal

En soit, l’assurance annulation ne vous sauve pas de la ruine (c’est le rôle d’une assurance voyage plus complète), mais elle vous évite de jeter l’argent des vacances par la fenêtre. Dans une certaine mesure, ne pas souscrire d’assurance annulation ne vous expose qu’à la perte de quelques milliers d’euros au maximum. Toutefois, ne pas souscrire d’assurance voyage revient à jouer avec son avenir pour économiser 100 euros...


6L’assurance est-elle indispensable pour un court séjour ?

Vous devriez souscrire une assurance, quelle que soit la durée du séjour.

Ce n’est pas parce que le séjour est court que l’assurance est facultative ! Je ne pense pas que vous accepteriez de suspendre votre assurance habitation ou votre mutuelle santé durant quelques semaines juste pour faire des économies de bout de ficelle.

Est-il raisonnable de ne pas s’assurer quand 100 € suffisent à couvrir un voyageur durant un séjour de trois semaines en Nouvelle-Zélande ?

En règle générale les familles voyagent avec une assurance, mais beaucoup d’adultes accordent une confiance aveugle à l’assurance de leur carte bancaire, sans se douter à quel point ils seront démunis en cas d’accident !

Et puis, il y a tous ces voyageurs qui vont jusqu’à dénigrer le principe même d’assurance, sous prétexte qu’il ne leur ait jamais rien arrivé de grave par le passé. Ne pas s’assurer est un choix personnel, mais conseiller aux autres de ne pas le faire est irresponsable.


Chez Kiwipal, nous considérons que l'assurance voyage est une condition sine qua non de tout voyage en Nouvelle-Zélande. C'est avant tout une question de responsabilité, pour vous et pour votre famille.

Gardez à l'esprit que vous partez tout de même à 18 500 km de la France

En réalité, si l’on ne s’assure pas, c’est avant tout parce que l’on n’a pas conscience des risques. C’est pour cette raison que le Gouvernement néo-zélandais a rendu l’assurance obligatoire pour les jeunes qui visitent le pays avec un Visa Vacances Travail.

Chez Kiwipal, nous considérons l’assurance voyage comme indissociable de la réservation d’un séjour, quelle que soit la durée des vacances.

Si vous n’avez pas les moyens de visiter la Nouvelle-Zélande avec une assurance, nous vous conseillons tout simplement de choisir une autre destination. La Nouvelle-Zélande oui ! mais pas à n’importe quel prix, et sûrement pas sans assurance.

Ne partez pas en Nouvelle-Zélande sans souscrire une assurance voyage sérieuse.

Si vous avez des questions précises sur le choix d’une assurance, je vous suggère de contacter directement Chapka pour obtenir une réponse détaillée, car le sujet est trop sérieux pour se contenter d’une réponse rapide. N’oubliez pas d’emporter votre attestation d’assurance avec vous, et vous passerez des vacances reposantes en étant couvert.


Guillaume Le Nistour, Kiwipal
Un article de Guillaume Le Nistour.
Fondateur de Kiwipal, Guide de Voyages Nouvelle-Zélande.
guillaume

Questions & Réponses.

Que puis-je faire pour vous aider ? Ce n'est pas mon rôle de conseiller telle compagnie d'assurance plutôt que telle autre, mais je ferai de mon mieux pour répondre à vos questions.

Poser une question à Ben

  • Tous les sujets ... 13 réponses au total
  • Les formalités 5 réponses
  • L'assurance en Nouvelle-Zélande 4 réponses
  • Le choix de l'assurance 4 réponses

Les formalités

  • Puis-je souscrire une assurance en ligne ?

    Vous n'avez plus besoin de vous déplacer dans une agence, car Chapka vous permet de souscrire une assurance directement par Internet.

  • Comment obtenir mon attestation d'assurance ?

    Si vous choisissez une assurance Chapka, vous recevrez votre attestation directement par email après avoir souscrit une offre en ligne.

  • Comment se faire rembourser par l'assurance ?

    Vous devez simplement décrire votre problème et communiquer vos justificatifs de paiement à votre compagnie d'assurance qui fera le nécessaire pour vous indemniser. Si vous visitez la Nouvelle-Zélande dans le cadre d'un Programme Vacances Travail (PVT) et que vous êtes assuré par Chapka, vous pouvez même transmettre vos justificatifs par email.

  • Combien de temps faut-il pour se faire indemniser ?

    Le délai varie selon les compagnies d'assurance, et vous patienterez de quelques jours à plusieurs semaines selon la complexité du sinistre ou de l'accident.

  • Peut-on se faire rembourser sans justificatif ?

    Vous devez être vigilant et ne pas égarer vos justificatifs, car aucune assurance au monde ne vous remboursera sans preuves.

L'assurance en Nouvelle-Zélande

  • L'assurance voyage est-elle obligatoire ?

    L'assurance n'est pas obligatoire pour un visa touristique de trois mois. En revanche, l'assurance voyage fait partie des conditions obligatoires pour l'obtention d'un Visa Vacances Travail. Ceci étant dit, si l'assurance n'est pas obligatoire, elle reste néanmoins fortement recommandée.

  • La Nouvelle-Zélande est-elle dangereuse ?

    La Nouvelle-Zélande est un pays moderne qui ne comporte pas de risques sanitaires. Mais vous n'êtes pas pour autant à l'abri des accidents, et devriez souscrire une assurance voyage pour être couvert en cas d'imprévu.

  • Faut-il prendre une assurance voiture ?

    Votre assurance voiture française ne vous couvre pas en Nouvelle-Zélande, et c'est pourquoi les loueurs de voitures proposent des assurances de base tout en vous donnant la possibilité de racheter la franchise.

  • Peut-on se faire soigner en Nouvelle-Zélande ?

    Oui, car la Nouvelle-Zélande est un pays moderne avec du personnel soignant très compétent et du matériel hospitalier performant. Les personnes d'origines étrangères peuvent être prises en charge sans frais en cas d'accident, ce qui ne dispense nullement de posséder une bonne assurance voyage.

Le choix de l'assurance

  • Quel assureur recommandez-vous ?

    Kiwipal conseille de souscrire une assurance Chapka, mais il existe de nombreuses compagnies et nous vous suggérons de comparer avant de choisir.

  • Quand faut-il souscrire une assurance voyages ?

    L'idéal est de souscrire l'assurance dans les 48 h qui suivent l'achat du séjour, de manière à pouvoir disposer également d'une assurance annulation.

  • Peut-on se passer d'assurance pour un court séjour ?

    Non, car les accidents et les imprévus frappent sans prévenir, quelle que soit la durée du séjour. Économiser une centaine d'euros en acceptant de mettre sa santé ou sa fortune en jeu représente un risque inacceptable.

  • L'assurance de carte bancaire est-elle suffisante ?

    Non, car les plafonds de remboursement sont trop bas et les clauses d'application trop restrictives. Qui plus est, l'assurance de carte bancaire ne comporte pas d'assurance annulation !

Photo de guillaume à la montagne

Posez vos questions à Guillaume.

Expert Nouvelle-Zélande

L’assurance voyage est un sujet sensible qui doit être abordé avec le plus grand sérieux.

Chez Kiwipal, nous considérons qu’il est indispensable de souscrire à une assurance et nous déconseillons fortement de se contenter des assurances de cartes bancaires.

Ce dossier vous explique pourquoi l’assurance est nécessaire, et vous aide à choisir une offre adaptée à vos besoins.

Car il ne faut pas choisir une assurance en fonction de son prix, mais en fonction de ce qu’elle couvre.

Je vous invite à lire ce dossier sans le survoler, surtout si vous hésitez encore à prendre une assurance pour visiter la Nouvelle-Zélande.

Je pose une question ▸

Liens pratiques

Plus d'informations à consulter sur le sujet avant de partir.

Numéros utiles

Cliquez sur un numéro pour appeler depuis votre mobile.

Photo de guillaume à la montagne

Votre voyage en Nouvelle-Zélande :

Kiwipal vous aide à préparer un séjour en Nouvelle-Zélande sans agence de voyages.

Vous économisez jusqu'à 30% sur votre budget vacances en éliminant les frais d'agence.

Je contacte Guillaume

Rejoignez-nous !

Abonnez-vous au groupe des voyageurs passionnés par la Nouvelle-Zélande.

Expert certifié de la destination

Une question ?

Demandez conseil aux experts de la Nouvelle-Zélande :

Je pose une question ▸
Adresse email erronée ou message trop court !
Message envoyé !
Un conseiller Kiwipal vous répondra dans les plus brefs délais. Merci !
Haut de la page
Vos articles favoris
Vous pouvez construire une liste de vos articles favoris.
Cliquez sur le bouton « ajouter aux favoris » dans la page de votre choix. Votre liste sera sauvegardée même si vous quittez le site.
J'ai compris !