Les compagnies air new zealand, Singapour Airlines et Emirates.

Vos billets d'avion pour la Nouvelle-Zélande.

Réservez votre voyage en Nouvelle-Zélande !

Contactez un conseiller Kiwipal pour parler de votre projet de vacances, c'est gratuit et sans engagement !

Je pose une question ▸
  • Lire l'article
  • Détails
  • Conseils
7 Votez SVP !
Vos questions (12)
Poser une question

Présentation.

  • 1Quel temps de vol pour aller en Nouvelle-Zélande ?
  • 2Quelle compagnie aérienne choisir ?
  • 3Peut-on visiter une ville lors d’une escale en Asie ?
  • 4Peut-on réserver ses billets d’avion sans agence de voyages ?
  • 5Comment économiser sur ses billets d’avion ?
  • 6Peut-on emprunter les vols intérieurs en Nouvelle-Zélande ?
  • 7Les aéroports de Nouvelle-Zélande
  • 8Faut-il arriver en matinée ou en soirée ?

1Quel temps de vol pour aller en Nouvelle-Zélande ?

Il faut compter au moins 24 h de vol pour rejoindre la Nouvelle-Zélande au départ de Paris. Voilà pour la théorie, mais dans la pratique, si l'on additionne le temps de vol, le temps passé dans les escales et les formalités d'aéroport, le voyage dure en réalité au minimum 30 h. Ceci étant dit, la Nouvelle-Zélande mérite ce sacrifice.

La Nouvelle-Zélande est à 24h de vol de la France sans compter les escales.

Réserver son billet d’avion constitue la première étape à franchir pour organiser un séjour en Nouvelle-Zélande. Un voyage exceptionnel qui vous emmènera de l’autre côté du globe, dans un pays qui compte jusqu’à 12h de décalage horaire avec la France.

Selon que vous débuterez votre séjour sur l’Île du Nord ou l’Île du Sud, vous atterrirez à Auckland ou bien Christchurch. D’autres combinaisons sont possibles, mais au prix d’une escale supplémentaire en Australie. Mais le voyage est déjà suffisamment long pour ne pas se compliquer la vie ! Aux 24 h de vol il faut additionner le temps passé en plus dans les transports, l’enregistrement des bagages et les heures perdues en salle d’attente...

Aux heures de vol, il faut ajouter le temps perdu dans les transports, les aéroports ou les escales.

Songez qu’entre le moment où vous prendrez la destination de l’aéroport en France et votre arrivée chez les Kiwis il se sera écoulé près de 30 heures ! Et une fois arrivé en Nouvelle-Zélande, il reste encore à franchir la douane et la biosécurité pour rejoindre une dernière navette et gagner enfin le droit de poser ses valises.


Même si vous avez la chance de voyager en première classe, le vol pour la Nouvelle-Zélande est assez fatigant et vous aurez besoin d'une bonne nuit de sommeil en arrivant pour récupérer.

Le voyage sera fatigant, mais la Nouvelle-Zélande mérite ce sacrifice.

Selon votre âge ou votre condition physique, un tel périple sera au mieux fatigant, au pire épuisant, et vous devrez affronter le décalage horaire en prime. Le choix du vol à retenir doit être bien étudié, d’autant plus que la qualité du service de bord et le confort des sièges diffèrent d’une compagnie à l’autre.

Nous allons voir ensemble comment dénicher vos billets d’avion au meilleur prix, sans recourir au service coûteux d’une agence de voyages. Et pour ne rien laisser au hasard, je ferai le point sur les vols intérieurs et les navettes d’aéroports que vous devrez réserver à l’avance si votre vol arrive tard en soirée.


Cet article ne vise pas à améliorer votre confort en avion (un sujet déjà traité dans le dossier consacré au voyage en Airbus A380). Il s’agit de vous aider à réserver vos billets au meilleur rapport qualité-prix. Les habitants de Nouméa et d’autres villes dans le monde me pardonneront si je semble focalisé sur les vols au départ de Paris, mais les conseils donnés sont valables pour tous les aéroports.


2Quelle compagnie aérienne choisir ?

Pour vous rendre en Nouvelle-Zélande, vous pouvez emprunter de grandes compagnies comme Singapour Airlines, Emirates ou Cathay Pacific, ou des compagnies chinoises moins chères, mais avec une qualité de service médiocre (je pense notamment à China Southern et China Eastern).

Plusieurs compagnies aériennes desservent la Nouvelle-Zélande.

Une dizaine de compagnies aériennes desservent la Nouvelle-Zélande au départ de Paris. Pour comparer leurs services, j’ai retenu plusieurs critères comme le modèle de l’avion, la place octroyée pour ranger ses jambes ou l’aéroport qui accueille l’escale. Une escale d’ailleurs obligatoire dans la mesure où il n’existe aucun vol direct entre la France et la Nouvelle-Zélande.

Comme chaque compagnie atterrit dans une ville différente, le choix de l’escale n’est pas anodin si vous souhaitez profiter du temps libre entre les correspondances pour découvrir une ville en Asie. Le sujet mérite que l’on s’y attarde plus en détail et j’y reviendrai plus tard dans ce dossier.

Sachez déjà que si le premier vol peut se dérouler à bord du superbe Airbus A380, le second trajet d’une durée de 8h se déroulera à bord d’un Airbus A330 ou d’un Boeing 777. Le modèle A380 n’apporte pas une garantie de confort, mais sa cabine plus spacieuse permet de se dégourdir les jambes facilement.


Emirates propose désormais des vols pour la Nouvelle-Zélande avec une escale unique à Dubaï. Mais ce n'est pas encore le cas sur la totalité des vols proposés et la double escale (Dubaï / Sidney) est encore proposée.

Un vol aller-retour pour la Nouvelle-Zélande coûte environ 1250 euros.

Je vous donnerai bien entendu l’appréciation de Kiwipal sur chaque compagnie testée en complément des avis de voyageurs collectés sur le service de bord. Un simple barème à cinq étoiles vous aidera à départager facilement les compagnies entre elles.

Je ne communique aucun tarif par compagnie car les fluctuations sont telles que je risquerais de vous induire en erreur. Sachez néanmoins qu’il faudra débourser entre 1100 et 1600 euros par adulte pour effectuer un vol aller-retour entre Paris et Auckland. Un vol en classe économique coûte en moyenne 1250 euros. Les enfants bénéficient quant à eux d’une légère réduction comprise entre 150 et 200 euros environ.


La Nouvelle-Zélande possède de nombreux aéroports, mais Auckland et Christchurch sont pratiquement les seuls à accueillir des vols internationaux. Toutefois, si vous faites escale en Australie, vous pourrez atterrir à Queenstown, Rotorua ou Dunedin.

La plupart des vols internationaux atterrissent à Auckland.

Heureusement, le comparateur de tarif que nous avons mis en place avec Google Flight vous permet de cibler le meilleur tarif sans aucune difficulté quelle que soit la saison. Un résultat d’autant plus exceptionnel qu’il s’obtient sans que vous ayez à subir le lot habituel de publicités et de tarifs incompréhensibles qui accompagne trop souvent les comparateurs en ligne sur Internet.

On constate souvent qu'il n'y a que cent euros d'écart entre une compagnie médiocre et une très bonne compagnie.

Économiser c’est bien, mais sacrifier le confort pour gagner 100 euros serait un bien mauvais calcul dans la mesure où vous allez passer une journée entière assis en cabine. Perdre quelques centimètres d’espace pour ranger ses jambes ou subir le service de bord d’une compagnie au rabais accentuera la sensation de fatigue à l’arrivée.


Voici notre avis sur les principales compagnies que vous pourrez emprunter pour vous rendre en Nouvelle-Zélande au départ de Paris :

Compagnie Qualité Avion Escale
Singapour Airlines A380 Singapour
Emirates A380 Dubaï
Cathay Pacific Boeing 777 Hong Kong
Korean Air A380 Séoul
Air France A330 Shanghai ou Canton
Malaysia Airlines Boeing 777 Kuala Lumpur
China Southern A330 Séoul
China Eastern A330 Shanghai

Singapore Airlines

Singapour Airlines est considérée comme la meilleure compagnie aérienne au monde, et les vols pour la Nouvelle-Zélande qui transitent par Singapour se déroulent à bord d'un Airbus A380.

Singapour Airlines est la meilleure compagnie au monde.

L'avis de Kiwipal
Modèle d'avion A380
Place pour les jambes 81 cm
Escale Singapour
Site Internet singaporeair.com

La meilleure compagnie aérienne de ce classement fait escale à Changi (le meilleur aéroport du monde) et le centre de Singapour est à une demi-heure en métro. Néanmoins, si le service est toujours impeccable, les sièges commencent à dater un peu, le système vidéo gagnerait à être modernisé et les repas sont toujours les mêmes depuis cinq ans... Peu importe, cette compagnie peut toujours être réservée les yeux fermés.

Emirates

Les vols de la compagnie aérienne Emirates à destination de Nouvelle-Zélande font escale à Dubaï ou à Sidney. Depuis 2016 il est possible de ne réaliser qu'une seule escale à Dubaï.

Les A380 de la compagnie Emirates font escale à Dubaï.

L'avis de Kiwipal
Modèle d'avion A380
Place pour les jambes 81 cm
Escale Dubaï
Site Internet emirates.com

Une qualité de service qui rivalise avec celle de Singapour Airlines et un aménagement de l’Airbus A380 plus moderne. En revanche, l'escale à Dubaï n'est pas idéale car si la ville est voisine de l'aéroport (15 min seulement en navette) elle n'a guère à offrir au visiteur de passage.

Cathay Pacific

Cathay Pacific est une compagnie aérienne chinoise méconnue en Europe mais qui figure dans le Top 5 des meilleures compagnies mondiales. Kiwipal vous recommande ce transporteur si vous souhaitez vous rendre en Nouvelle-Zélande.

Cathay Pacific figure dans le Top 5 des meilleures compagnies.

L'avis de Kiwipal
Modèle d'avion Boeing 777
Place pour les jambes 81 cm
Escale Hong Kong
Site Internet cathaypacific.com

Son nom ne laisse rien présager, mais Cathay Pacific est en réalité une compagnie Hongkongaise. Classée parmi les cinq meilleures de la planète depuis plus de 15 ans, elle est de loin la meilleur compagnie Chinoise. Autre point positif : le centre-ville de Hong Kong est à 20 min seulement via l’Airport Express. Malgré l'absence d’un modèle A380, les cinq étoiles ne sont pas usurpées.

Korean Air

Les vols de Korean Air pour la Nouvelle-Zélande font escale à Séoul. La proximité du centre-ville permet de découvrir la ville si l'escale dure entre 4 et 6 heures.

Les A380 de Korean Air font escale à Séoul avant de rejoindre Auckland.

L'avis de Kiwipal
Modèle d'avion A380
Place pour les jambes 86 cm
Escale Séoul
Site Internet koreanair.com

Notre coup de coeur car avec 5 cm de plus que la moyenne pour ranger ses jambes, Korean Air est une compagnie très confortable. L'escale à Séoul est possible (le train qui relie l'aéroport à la ville est fiable) mais le trajet de 45 minutes réduit considérablement la marge de manoeuvre. Attention :les vols de cette compagnie vous feront arriver très tôt en Nouvelle-Zélande… un sujet délicat qui sera abordé en conclusion de ce dossier.

Air France

Air France ne propose pas de vols directs pour la Nouvelle-Zélande, mais vous pouvez utiliser la compagnie tricolore pour vous rendre en Asie avant de rejoindre le pays des Kiwis en empruntant une autre compagnie (Air New Zealand par exemple).

Air France permet de rejoindre l'Asie pour la première partie du trajet

L'avis de Kiwipal
Modèle d'avion A330
Place pour les jambes 81 cm
Escale Shanghai, Canton
Site Internet airfrance.fr

La compagnie Française qui dessert plusieurs villes asiatiques reste une valeur sûre, mais il lui manque ce petit plus et un service irréprochable pour égaler les compagnies asiatiques. On s'interroge sur l'absence d'un Airbus A380 et l’on regrette qu’il faille changer de compagnie à l'escale, Air France ne desservant toujours pas la Nouvelle-Zélande...

Malaysia Airlines

Malaysia Airlines ne propose pas un service exceptionnel, mais ses tarifs pour la Nouvelle-Zélande sont assez compétitifs. Demandez-vous toutefois s'il est judicieux de voyager dans de médiocres conditions sur 24 h pour économiser 100 euros.

Malaysia Airlines offre un confort tout juste passable pour un long courrier.

L'avis de Kiwipal
Modèle d'avion Boeing 777
Place pour les jambes 86 cm
Escale Kuala Lumpur
Site Internet malaysiaairlines.com

Une compagnie médiocre, qui décroche de justesse sa deuxième étoile grâce à la place disponible pour ranger ses jambes. Kuala Lumpur est à une heure de trajet en train, ce qui restreint la possibilité de visite aux escales de longues durées.

China Southern Airlines

China Southern est une compagnie chinoise importante (en volume de passagers transportés) mais dont le service de bord réputé déplorable et les retards fréquents nous poussent à déconseiller la réservation.

China Southern est une compagnie très économique mais médiocre.

L'avis de Kiwipal
Modèle d'avion A330
Place pour les jambes 81 cm
Escale Séoul
Site Internet csair.com

À éviter si vous le pouvez, ou à subir si vous n’avez pas d’autre alternative... La 4e compagnie mondiale en nombre de passagers transportés se signale hélas par un service médiocre, une propreté qui laisse parfois à désirer et des retards fréquents. Ce qui serait acceptable pour un vol de 2h est en revancheintolérable pour un vol long-courrier.

China Eastern Airlines

China Eastern est sans doute la compagnie aérienne la moins chère, mais aussi hélas la moins recommandée pour se rendre en Nouvelle-Zélande tant la qualité du service est médiocre.

Dans la mesure du possible, évitez de choisir China Eastern.

L'avis de Kiwipal
Modèle d'avion A330
Place pour les jambes 81 cm
Escale Shanghai
Site Internet fr.ceair.com

Ne serait-ce qu'en raison de l'absence d'écran individuel pour un vol aussi long, vous seriez bien avisés d’éviter cette compagnie qui compte parmi les plus médiocres au monde. Dommage, car Shanghai en train est à seulement huit petites minutes de l'aéroport.

Air New Zealand

Air New Zealand ne propose pas de vols au départ de la France, mais vous pouvez avoir recours à cette compagnie pour effectuer la seconde partie de votre voyage.

Air New Zealand possède une qualité de service remarquable.

L'avis de Kiwipal
Modèle d'avion A330
Place pour les jambes 81 cm
Site Internet airnewzealand.fr

Classée parmi les meilleures compagnies au monde (première dans certains classements), la compagnie nationale fait honneur aux Kiwis mais ne propose pas de vols au départ de la France. Vous pourrez toutefois emprunter Air New Zealand pour votre seconde étape. Nous conservons cette compagnie dans le classement pour cette raison.


Vous me pardonnerez de ne pas traiter le sujet des classes affaires, “ premium ” et autres suites à 8000 euros par personne. En général, l'on n’a guère besoin de conseils pratiques pour réaliser des économies si l’on a les moyens de s’offrir un tel luxe.


3Peut-on visiter une ville lors d’une escale en Asie ?

Faire escale à Singapour lorsque l'on se rend en Nouvelle-Zélande (ou lors du vol retour) est une expérience très dépaysante. La proximité de l'aéroport avec le centre-ville permet de découvrir quelques merveilles avant de reprendre l'avion.

Singapour est sans doute l'escale la plus dépaysante.

Quitte à réaliser une escale en Asie, autant en profiter pour visiter la ville la plus proche de l’aéroport. Selon la compagnie empruntée, votre escale se déroulera à Singapour, Dubaï, Séoul ou Canton.

Une petite escapade est tout à fait envisageable, mais elle ne s’improvise pas, surtout si l’on veut éviter de courir le risque de manquer sa correspondance.

Vous n’êtes pas nécessairement obligé de tourner en rond dans l’aéroport en attendant votre prochain vol ! La plupart des villes asiatiques délivrent des visas gratuits de 24h aux voyageurs en transit. Il suffit de remplir un petit formulaire et de franchir les contrôles de l’immigration pour rejoindre le métro ou le bus le plus proche.


Marina Bay Sands, les quartiers chinois et indiens sont des incontournables de Singapour, mais ce sont les jardins (surtout de nuit) qui laissent un souvenir impérissable.

Les célèbres jardins de Singapour près de Marina Bay Sands

Toutefois, pour qu’un saut rapide en ville soit réalisable il faut disposer d’une véritable proximité entre l’aéroport et les principaux lieux touristiques. Je vous recommande de prévoir deux heures de marge de sécurité pour parer à toute éventualité.

Prenons par exemple le cas d’une escale de six heures à Singapour. Décomptez deux heures de marge de sécurité et une heure pour le trajet aller/retour en métro jusqu’à Marina Bay Sands. Décomptez 30 minutes pour réaliser le visa et prendre les tickets de métro et vous disposez donc de 2h30 au maximum pour visiter la ville. Un délai suffisant pour profiter de la vue sur la baie, vous détendre dans les célèbres jardins et même dîner dans un bon restaurant.


Pou rejoindre le centre-ville de Singapour depuis l'aéroport, vous pouvez emprunter une ligne de métro aussi propre qu'elle est efficace et rapide.

Le métro de Singapour (MRT) est l'un des meilleurs au monde.

Encore faut-il ne pas être chargé comme une mule ! L’essentiel de vos bagages voyagent en soute et vous n’avez pas besoin de les récupérer entre deux vols. En revanche, les bagages à main ne doivent pas être trop volumineux sinon vous devrez les placer en consigne à l’aéroport, ou les porter péniblement en visitant la ville.

Mais votre plus grande erreur serait de ne pas tenir compte de la météo locale ! Quitter l’aéroport climatisé de Singapour avec des affaires d’hiver pour plonger dans un climat tropical humide à 30° peut se révéler bien inconfortable.


Le métro de Singapour (MRT) couvre la plus grande partie de la ville et la plupart des zones touristiques susceptibles de vous intéresser durant une escale de votre voyage pour se rendre en Nouvelle-Zélande.

Les indications du métro de Singapour sont heureusement en anglais.

En plus d’avoir prévu un itinéraire étudié et minuté avant le départ, vous devez disposer d’un plan du réseau de transport que vous allez emprunter. Il ne faut surtout pas improviser afin d’éviter de se perdre dans un pays dont on ne parle même pas la langue.

Changez une petite somme dans la monnaie locale avant votre départ ! Cela vous évitera de perdre du temps à chercher un distributeur ou un agent de change dans l’aéroport. Car il faudra payer le ticket de métro, le bus ou le taxi pour se rendre en ville et disposer d’une réserve de secours.


L'aéroport de Singapour propose une visite de Singapour en bus pour les voyageurs en transit. Plusieurs départs ont lieu chaque jour et si vos horaires coïncident, c'est sans doute la solution la plus simple (et la moins risquée) pour visiter la ville le temps d'une escale.

Un bus touristique circule dans Singapour puis revient à l'aéroport.

Toutes ces mises en garde ont quoi effrayer les moins téméraires d’entre-vous, mais si vous êtes organisé et que vous disposez d’un temps raisonnable, il serait dommage de ne pas profiter de votre escale.

Ceci étant dit, si vous êtes trop stressé pour tenter l’aventure, il existe une solution pratique qui pourrait vous intéresser.

Certains aéroports (notamment Changi à Singapour) proposent des circuits touristiques gratuits en autobus. Le trajet minuté réduit le risque de manquer une correspondance. Encore faut-il que votre vol soit compatible avec les horaires des circuits ! Consultez le site internet de chaque aéroport pour en savoir plus et découvrir les conditions requises.


Lorsque vous visitez une ville durant une escale, vous devez prendre garde à ne pas rater votre correspondance. Par conséquent, vous devez minuter vos déplacements en prévoyant une marge de manœuvre suffisante pour parer à toute éventualité.

Minutez votre parcours pour conserver une marge de sécurité.

Quel que soit votre choix, je vous recommande de voyager le plus légèrement possible. En plus de son passeport, chaque passager devrait toujours porter sur soi un double des billets électroniques et ne pas s’aventurer en ville sans la carte du réseau de transports public.


Prévoyez votre escapade en ville lors du trajet retour car la perspective de visiter une métropole asiatique prolongera l’esprit des vacances et vous aidera à supporter la monotonie du vol.


4Peut-on réserver ses billets d’avion sans agence de voyages ?

Kiwipal met à votre disposition un formulaire pour obtenir les tarifs des principales compagnies aériennes aux dates qui vous intéressent.

Réservez vos billets d'avion sans agence de voyages.

En réalité vous n'avez plus vraiment le choix et vous devrez réserver vous-même vos places. La plupart des compagnies aériennes ont supprimées les commissions reversées aux agences de voyages. Comme il n’y a plus rien à gagner à vous aider, on préfère généralement vous laisser vous débrouiller tout seul.

Dans la pratique, la réservation d’un billet d’avion pour la Nouvelle-Zélande n’est plus un parcours du combattant. L’outil que nous proposons sur Kiwipal fonctionne avec Google Flight sans publicité.

Avant d’envisager la réservation, pensez à contactez votre banque pour faire relever temporairement le plafond de débit autorisé sur votre carte bancaire. La transaction sera refusée si vous dépassez le seuil fixé dans votre contrat !


Pour réserver vos billets d'avion par Internet, vous devrez utiliser une carte bancaire. Prenez garde à ce que le plafond de votre carte bancaire soit suffisamment élevé faute de quoi la transaction sera refusée.

Assurez-vous que le plafond de votre carte bleue soit suffisant.

Par la suite, vous constaterez que le prix des billets s’avère légèrement plus intéressant si vous arrivez et repartez d’un même aéroport.

Néanmoins, si atterrir à Auckland et décoller de Christchurch coûte un peu plus cher, vous n’aurez guère le choix si vous souhaitez visiter les deux îles du pays.

En soit, la réservation des billets sur Internet est à la portée de tous, mais il faudra vous munir au préalable de vos passeports, car leurs numéros seront exigés durant la procédure d’inscription des passagers.

Même si cela coûte un peu plus cher, il est souvent préférable d'arriver à Auckland et de repartir de Christchurch.

En fin de réservation, la compagnie aérienne vous précisera le nombre de bagages autorisés (vous pourrez payer un supplément pour vos bagages en plus) ainsi que les volumes et dimensions à respecter à la lettre. Assurez-vous par ailleurs de bien noter l’horaire limite indiqué pour procéder à l’enregistrement de vos bagages.

À ce sujet, si vous souhaitez souscrire une assurance annulation (ou une assurance voyageur complète), je vous recommande la lecture de notre dossier spécial assurance pour la Nouvelle-Zélande. Gardez à l’esprit que l’assurance annulation est à souscrire dans les 48h qui suivent la réservation du séjour.


Vous pouvez multiplier les escales pour vous rendre en Nouvelle-Zélande, ou accepter des temps d'attente plus conséquents entre deux vols. Dans ces conditions, le voyage reviendra moins cher, mais vous arriverez épuisé pour attaquer le début des vacances. Kiwipal ne vous recommande pas cette solution.

Multiplier les escales pour économiser est un très mauvais calcul.

Les compagnies considèrent les escales multiples comme des voyages distincts : Prolonger une escale pour de quelques jours à Sydney peut faire exploser votre budget ! Dans ce cas, je vous recommande de contacter directement la compagnie aérienne par téléphone pour négocier un tarif plus avantageux (le résultat n’est pas garanti, mais vous pouvez avoir une bonne surprise).


Pour rendre votre vol plus agréable et réduire la fatigue, je vous recommande de lire également notre dossier spécial sur le vol à bord de l’Airbus A380. Vous y trouverez des conseils pratiques pour trouver le sommeil et lutter plus efficacement contre le décalage horaire.


5Comment économiser sur ses billets d’avion ?

Contrairement à ce que l'on pourrait croire, on ne trouve pas de promotions de dernière minute pour des vols à destination de la Nouvelle-Zélande. Les vols étant en général complets durant la haute saison.

Attendre la dernière minute vous expose à ne plus trouver de places.

De la réservation des billets d’avion découle toute l’organisation de votre séjour. Hébergement, location de véhicule... rien n’est envisageable sans connaître la date de votre arrivée en Nouvelle-Zélande.

Les compagnies équipées de modèles A380 sont les premières à afficher complet. Si vous attendez la dernière minute, vous risquez de payer votre voyage 20 % plus cher ! Vous devrez alors vous rabattre sur des compagnies asiatiques moins confortables.

Dans votre quête du prix le plus bas, vous rencontrerez parfois des offres proposées 200 euros moins chère que la moyenne, mais à la condition expresse de multiplier les escales.

Une économie en trompe l’oeil car vous dépenserez de l’argent entre chaque vol et vous arriverez exténué en Nouvelle-Zélande pour débuter les vacances.


Le tarif ne devrait pas être votre seul critère pour choisir un vol à destination de la Nouvelle-Zélande. La plupart des compagnies proposent des vols à des prix similaires. Il vaut mieux choisir en fonction de critères plus pratiques, comme la place pour les jambes, la qualité du service de bord...

Il vaut mieux dépenser 100 euros de plus pour un meilleur service.

En réalité, le plus redoutable adversaire pour dénicher un billets d’avion à un prix raisonnable demeure largement méconnu du grand public. Les sites internet des compagnies aériennes sont capables de repérer vos visites et la nature de vos recherches.

Comme par enchantement, le vol de vos rêves voit son prix augmenter sans raison apparente du jour au lendemain. Quand il ne s’agit pas du nombre de places qui fond comme neige au soleil tandis que l’on vous presse de réserver les “derniers sièges disponibles”.

Les compagnies aériennes rivalisent d'ingéniosité pour vendre leurs places plus chères, mais il existe des astuces pour s'en sortir.

Cette technique que l’on appelle l’IP Tracking devrait être interdite à terme par l’Union Européenne. La plupart des compagnies aériennes qui pressentent les sanctions renoncent peu à peu à ces pratiques commerciales douteuses, mais il vaut mieux se méfier.

Pour déjouer l’IP Tracking il faut éviter de partit à la chasse aux tarifs directement de chez soi. Consulter le prix des billets sur l’ordinateur du travail puis réserver à la maison est une solution envisageable, mais il existe une méthode bien plus simple.


Kiwipal vous recommande de comparer les vols pour la Nouvelle-Zélande avec le service de Google Flights.

Google Flight est le meilleur outil pour réserver vos billets d'avion.

Utilisez le comparateur de Kiwipal qui fonctionne avec Google Flight jusqu’à trouver le meilleur rapport qualité-prix. Visitez alors le site de la compagnie aérienne pour réserver directement, mais attention : ne réservez pas à n’importe quel moment de la journée !

Les tarifs pratiqués par les compagnies sont équilibrés en semaine, mais revus à la hausse en fin de semaine. Les études menées par les associations de consommateurs ont démontré qu’il faut éviter de réserver les vendredi, samedi et dimanche et leur préférer les mardis et mercredi.


Les études menées par les associations de consommateurs tendent à valider le fait que les billets seraient moins chers lorsque l'on réserve de nuit. De manière générale il faut éviter les réservations le week-end, surtout en début de soirée, car les prix sont alors revus à la hausse.

Le prix des billets d'avion est parfois moins cher durant la nuit.

Je vous recommande par ailleurs de réserver entre 4 et 6h du matin quand tout le monde dort, car les frais de réservation sont parfois offerts dans ces tranches horaires. Certes, c’est un peu pénible, mais si vous traquer le moindre centime d’économie, le jeu en vaut la chandelle. Dans tous les cas, ne réservez pas entre 20h et minuit (c’est à dire en même temps que tout le monde) car les prix sont rehaussés durant cet intervalle.


6Peut-on emprunter les vols intérieurs en Nouvelle-Zélande ?

Les vols intérieurs en Nouvelle-Zélande s'adressent surtout aux voyageurs qui ont déjà visité le pays une première fois et cherchent à gagner du temps en ne refaisant pas le même itinéraire que par le passé.

Les vols intérieurs sont assez bon marché en Nouvelle-Zélande.

Vous n'êtes guère nombreux à emprunter des vols intérieurs lors d’un premier séjour en Nouvelle-Zélande. Les étapes incontournables d’un road-trip étant voisines les unes des autres, l’avion n’est guère indiqué. En revanche, les vols intérieurs deviennent séduisants dès le second séjour chez les Kiwis.

Prenons le cas de figure d’un premier itinéraire qui aurait permis d’explorer partiellement les deux grandes îles du pays. Lors du second voyage, il sera plus judicieux d’effectuer des vols intérieurs pour éviter de répéter les mêmes visites.

On gagne alors plusieurs jours de route et l'on passe du Nord au Sud sans payer la location de voiture et une traversée en ferry. Le vol qui relie Auckland à Queenstown dure deux petites heures et permet d’éviter la fatigue de la conduite, sans compter les économies !


Jetstar est une compagnie aérienne low cost filiale de Qantas (la principale compagnie australienne) qui propose les tarifs les plus intéressants pour les vols intérieurs en Nouvelle-Zélande.

JetStar est la compagnie low cost pour les vols intérieurs en NZ.

Quant à choisir entre les deux principales compagnies qui opèrent sur le territoire néo-zélandais, je tranche en faveur de JetStar (la filiale low cost de Qantas, la meilleure compagnie Australienne) dont les tarifs sont très abordables.

Air New Zealand propose certes un meilleur service, mais pour un vol compris entre 45 min et 2 heures au maximum, vous n’avez guère besoin d’un confort exceptionnel.

Pour le reste, sachez que les conseils pratiques pour réserver un vol intérieur sont similaires à ceux déjà évoqués pour les vols longs courriers. Voici quelques tarifs pour vous donner une idée du budget moyen si vous réservez au moins quatre mois à l’avance.


VOL ALLER SIMPLE TARIF ESTIMÉ
Auckland - Christchurch 60 euros
Auckland - Wellington 45 euros
Auckland - Queenstown 65 euros
Auckland - Dunedin 100 euros
Auckland - Rotorua 50 euros

Si l’on trouve des agences de location de véhicule dans les grands aéroports internationaux du pays, ce ne sera pas systématiquement le cas dans les aéroports secondaires (à fortiori pour louer un camping-car).


7Les aéroports de Nouvelle-Zélande

Les aéroports internationaux de Nouvelle-Zélande sont (par ordre d'importance), Auckland, Christchurch, Dunedin, Queenstown, Rotorua.

Seuls quelques aéroports accueillent les vols internationaux.

La Nouvelle-Zélande possède six aéroports internationaux que l’on peut classer par ordre d’importance : Auckland, Christchurch, Wellington, Rotorua, Queenstown et Dunedin. À cette liste il convient d’ajouter les petits aéroports desservis par les vols locaux que sont Nelson, Blenheim, Kaitaia ...

Néanmoins, et bien qu’ils soient internationaux, les aéroports de Wellington, Rotorua, Queenstown et Dunedin accueillent essentiellement des vols en provenance d’Australie et des îles voisines du Pacifique. Si vous arrivez d’Europe, et à moins de transiter par Sydney, vous ne pourrez pas arriver ou repartir de ces aéroports.

Ne commettez pas l'erreur de prendre les contrôles de biosécurité à la légère sous peine de forte amende !

Dans tout les cas, l’arrivée en Nouvelle-Zélande implique de franchir les contrôles de la biosécurité.

Cette mesure obligatoire vise à protéger l’écosystème fragile du pays en s’assurant que vos affaires de camping (y compris les chaussures de randonnées) ne sont pas porteuses de germes. Les douaniers ne prennent pas l’affaire à la légère, et vous seriez bien inspiré de consulter notre dossier relatif aux formalités avant votre départ.


Auckland possède le principal aéroport de Nouvelle-Zélande où arrive l'immense majorité des voyageurs.

L'aéroport d'Auckland accueille la quasi-totalité des vols entrants.

Si comme 99% des touristes, vous commencez votre séjour à Auckland au Nord et comptez visiter les deux îles du pays, vous terminerez certainement votre séjour à Christchurch au Sud. Les deux principaux aéroports de Nouvelle-Zélande sont d’excellente qualité et parfaitement desservis par le réseau routier et les transports en commun, même s’il l’on déplore l’absence de métro.

Les aéroports du pays sont toujours situés à proximité des villes et ils sont très bien desservis.

L’aéroport d’Auckland est à une vingtaine de kilomètres de la Sky Tower, et il vous faudra compter une petite demi-heure pour rejoindre votre hôtel dans le centre (ou un délai plus court si vous séjournez à proximité de l’aéroport pour votre première nuit). Christchurch quant à elle possède un aéroport à seulement 10 km du coeur historique (aujourd’hui réduit au triste état de chantier à ciel ouvert), et l’on peut s’y rendre en un temps record (20 min en moyenne).


L'aéroport de Christchurch est en général emprunté pour le vol retour par les touristes qui repartent de Nouvelle-Zélande.

L'aéroport de Christchurch est surtout intéressant pour les vols retour.

Attention, je vous mets en garde contre la tentation de louer un véhicule dès votre arrivée en Nouvelle-Zélande.

Après 24 h de vol entrecoupées d’un sommeil de mauvaise qualité, vous n’êtes pas en mesure de vous adapter à la conduite à gauche ! Accordez-vous une nuit de sommeil dans un vrai lit, suivi d’une journée de repos avant d’envisager de prendre la route.

De toute manière, si vous arrivez tard en soirée, les agences de location de voiture (et à fortiori de camping-cars) seront fermées dans l’aéroport. Ce qui nous amène tout naturellement à parler du choix de votre horaire d’arrivée en Nouvelle-Zélande.


Aéroport d'Auckland Aéroport de Christchurch Aéroport de Dunedin Aéroport de Queenstown Aéroport de Rotorua Aéroport de Wellington

Devant la recrudescence des accidents de la circulation causés par des voyageurs étrangers dans les 24h qui suivent un vol international, la Nouvelle-Zélande envisage d’interdire purement et simplement la location de véhicules aux visiteurs durant cet intervalle de temps.


8Faut-il arriver en matinée ou en soirée ?

Arriver en soirée en Nouvelle-Zélande permet de se rendre directement à l'hôtel pour profiter d'une bonne nuit de sommeil réparateur après la fatigue d'un vol de 24h.

Arriver en soirée permet d'aller se coucher tout de suite pour récupérer.

S’il y a bien une question qui tracasse les futurs voyageurs qui réservent leur billets d’avion, c’est de savoir s’il convient d’arriver en Nouvelle-Zélande tard en soirée ou en accompagnant le lever du soleil.

Il faut savoir que les compagnies aériennes ont des tranches horaires fixes. En volant avec Singapore Airlines par exemple, vous embarquerez généralement le matin pour arriver en Nouvelle-Zélande le lendemain seulement à 23 h (heure locale). Avec la compagnie Korean Air en revanche c’est l’inverse et vous arriverez très tôt en matinée.

Si le prix des billets est votre principal critère, vous composerez avec... Mais si vous avez le luxe de choisir, vous devriez tenir compte des avantages et inconvénients de chaque horaire en particulier.


Le choix de l'horaire d'arrivée est trop souvent survolé par les voyageurs alors qu'il mérite d'être pris sérieusement en considération.

Conseils si vous arrivez en soirée

L'aéroport d'Auckland se trouve à une vingtaine de kilomètres seulement du centre-ville par l'autoroute.

Rejoindre l'hôtel de nuit est d'autant plus rapide que la route est déserte.

Arriver de nuit signifie que vous pourrez vous allonger dans un lit douillet pour profiter d’une bonne nuit de sommeil et vous habituer plus aisément à l’heure néo-zélandaise.

Un avantage considérable pour se remettre sur pied et limiter les effets du décalage horaire. Mais avant la douche et les draps frais, il faut déjà rejoindre votre hôtel...

Car si vous arrivez tard en soirée, les transports en commun seront fermés et vous disputerez votre place de taxi avec les deux cents passagers qui partageaient votre vol... Faites une croix bien entendu sur les agences de location de voiture qui seront fermées (de toute manière, et pardon de me répéter, il serait irresponsable de s’asseoir au volant après un vol aussi éreintant).


Le supershuttle est un service de navette pour se rendre de votre hôtel à l'aéroport (et vice-versa) qui est surtout pratique en soirée quand le réseau de bus ne fonctionne plus et que les taxis sont débordés.

Le SuperShuttle est la solution recommandée par Kiwipal.

Dans ces conditions, il existe un bon plan auquel j’ai toujours recours lorsqu’un ami ne peut venir me chercher. Je réserve par internet une navette Super Shuttle qui connaît mon numéro de vol et m’attend à la sortie de l’aéroport pour me prendre en charge avec mes bagages. Impossible de manquer cette navette qui est informée des retards éventuels et vous attend juste à la sortie de l’aéroport.

Le transporteur vous communiquera un plan de l’emplacement de la navette et un numéro de téléphone pour vous permettre de joindre un opérateur en cas de problème.

Le service assuré par Super Shuttle est facturé selon le quartier où vous souhaitez être déposé. Pour vous donner un ordre d’idée, la distance entre l’aéroport et le coeur du centre ville est facturé seulement 43 $ pour deux passagers.

Un tarif nettement moins cher que celui pratiqué par les taxis, car vous partagez la navette avec au maximum dix autres clients. Le conducteur fera des escales à chaque hôtel pour déposer les passagers, ce qui implique une course un peu plus longue qu’avec un taxi direct, mais vous serez vite arrivé à destination. La navette étant prépayée, vous ne vous embarrasserez pas avec de la monnaie ou des histoires de pourboire.


Les taxis Green Cab d'Auckland sont faciles à repérer grâce à leur couleur verte. Vous pouvez les emprunter pour vous rendre à l'aéroport ou pour rejoindre votre hôtel.

On reconnait aisément les taxis en Nouvelle-Zélande.

Vous pouvez réserver cette navette par Internet, non seulement pour quitter l’aéroport mais aussi pour le rejoindre. Le Super Shuttle existe à Auckland comme dans n’importe quelle ville du pays qui compte un véritable aéroport international (comme Christchurch, Wellington, Queenstown …)

Conseils si vous arrivez en matinée

Le bus qui relie le CBD d'Auckland (le centre-ville) à l'aéroport est sans doute le moyen de transport le plus économique à défaut d'être le plus rapide.

Le bus est envisageable si vous arrivez dans les horaires ou il fonctionne.

Chacun son opinion, mais c’est à mon avis le pire scénario possible, excepté si vous arrivez à dormir comme un bébé dans l’avion. Ce qui implique de minuter son sommeil pour obtenir un réveil qui coïncide avec l’arrivée sur le territoire néo-zélandais… Ce n’est pas une partie de plaisir car le vol en cabine vous fait perdre tous vos repères.

Et si vous ne trouvez pas le sommeil dans l’avion, vous serez contraint de lutter contre une irrésistible envie de faire la sieste durant la première journée. Certes, l’excitation du voyage vous aidera à tenir, mais la fatigue qui s’est accumulée demeure bien réelle et vous rattrapera aussi sûrement que deux et deux font quatre.

Il va sans dire que dans ces conditions, la conduite d’un véhicule dans un pays où l’on roule à gauche est à proscrire (je me répète, mais il en va de votre sécurité). Vos réflexes seront au plus bas juste après le vol, et même si vous vous sentez d’attaque, je vous conseille de passer plutôt votre première journée à visiter tranquillement la ville.


Kiwipal vous recommande de profiter de votre premier jour en Nouvelle-Zélande pour vous reposer en allant à la plage. Après avoir passé 24h dans un avion, un grand bol d'air frais ne vous fera pas de mal.

Profitez de votre première journée pour reprendre des forces.

Quelle que soit l'heure de votre arrivée en Nouvelle-Zélande, il y a deux règles que vous devriez suivre à la lettre. Boire beaucoup d’eau pour réhydrater votre corps, car un long vol dans un environnement climatisé affaiblit votre organisme. Manger sainement et éviter les aliments gras qui pèsent sur la digestion et renforcent la sensation de fatigue (résistez à la tentation durant quelques jours !)

N'oubliez pas que vous pouvez également réserver une voiture ou un camping-car grâce à Kiwipal.

Avec tous ces conseils, vous êtes fin prêt pour réserver votre vol pour la Nouvelle-Zélande. S’il vous reste des questions, je vous invite à contacter notre ami Ben le Kiwi dont la rubrique vous attend ci-dessous. Et si vous souhaitez réserver un véhicule, nos dossiers complets sur la location de voiture ou de camping-car vous seront utiles. Bon vol pour la Nouvelle-Zélande !


Guillaume Le Nistour, Kiwipal
Un article de Guillaume Le Nistour.
Fondateur de Kiwipal, Guide de Voyages Nouvelle-Zélande.
guillaume

Questions & Réponses.

Que puis-je faire pour vous aider ? La réservation des billets d'avion faite, vous avez déjà un pied en Nouvelle-Zélande ! J'ai souvent fait la navette avec la France, je peux vous conseiller !

Poser une question à Ben

  • Tous les sujets ... 12 réponses au total
  • L'aéroport 5 réponses
  • L'organisation du voyage 5 réponses
  • Les bagages 2 réponses

L'aéroport

  • Parle-t-on français dans les aéroports asiatiques ?

    Non, la langue employée par le personnel de l'aéroport est la langue locale ou l'anglais, mais très rarement le français sauf si vous voyagez avec Air France.

  • Que faire si l'on rate son vol ?

    Si la raison qui vous a conduit à manquer le départ n'est pas couverte par votre assurance annulation, vous venez de perdre la somme engagée. La compagnie aérienne ne rembourse pas ses clients en cas d'absence à l'enregistrement dans les délais impartis. Il ne vous reste plus qu'à trouver des places (sans doute hors de prix) pour un prochain vol, ou à rentrer chez vous pour annuler au plus vite ce qui peut l'être encore (hôtel, véhicule, ferry, activités…).

  • Faut-il arriver très en avance à l'aéroport ?

    Je comprends fort bien la crainte de manquer l'avion, mais arriver avec 4 h d'avance n'est pas dans votre intérêt, car vous allez vous asseoir dans des fauteuils d'aéroport inconfortables, tourner en rond… bref vous fatiguer encore plus. Soyez raisonnable, et si vous prévoyez une marge de sécurité raisonnable pour vous rendre à l'aéroport.

  • Faut-il changer son argent à l'aéroport ?

    Ce n'est pas dans un aéroport que vous profiterez du meilleur taux… Si les sandwichs et boissons sont plus chers dans que dans une boutique en ville, c'est parce que l'on profite de la situation d'urgence ou de l'impossibilité pour vous de faire autrement. Le même principe s'applique pour le change en aéroport.

  • Peut-on dormir dans l'aéroport ?

    En soit, l'aéroport ne ferme pas et reste ouvert 24 h/24 ce qui permet de dormir tant bien que mal sur des sièges. Mais je vous déconseille de tenter l'expérience pour ne pas arriver brisé en Nouvelle-Zélande.

L'organisation du voyage

  • Faut-il prendre le RER B au retour en France ?

    Je recommande d'opter plutôt pour un taxi, car le RER B après un vol de 24 h et lorsque l'on est chargé de valises est une expérience que l'on ne souhaitera pas revivre de si tôt, surtout si (comme cela m'est déjà arrivé), le train tombe en panne à mi-parcours.

  • Est-ce que l'on peut arriver à Rotorua ou Queenstown ?

    Oui, mais à condition de faire escale à Sydney en Australie.

  • Faut-il louer un hôtel près de l'aéroport si l'on arrive de nuit ?

    S'il est agréable de pouvoir se coucher au plus vite après un long voyage, il n'est pas idéal de se réveiller à 20 km du centre-ville le lendemain. Si vous ne passez qu'une seule nuit à Auckland ou Christchurch, vous pouvez vous contenter d'une chambre banale avec un tarif imbattable à deux pas de l'aéroport. Dans le cas contraire, autant pendre une chambre bien située en ville.

  • Peut-on bénéficier des réductions de dernière minute ?

    Hors saison, il est possible de dénicher des réductions de dernières minutes, mais il ne faut pas trop y compter pour les vols qui partent en haute saison car ils affichent généralement complets.

  • Quelle est la compagnie la moins chère ?

    Sans doute China Southern ou China Eastern... dans la mesure où la qualité du service est médiocre sinon mauvaise. Réalisez vos économies sur l'hôtel, les restaurants ou les activités, et non sur le billet d'avion. Arriver épuisé en Nouvelle-Zélande n'est pas la meilleure manière de commencer vos vacances.

Les bagages

  • Faut-il récupérer ses bagages lors de l'escale ?

    Non, ils suivent automatiquement d'un avion à l'autre, vous n'avez pas à les récupérer e vous ne pourrez pas les retrouver qu'à votre arrivée en Nouvelle-Zélande.

  • Faut-il préférer les valises ou les sacs souples ?

    Un vieux débat qui dépend en grande partie du type de véhicule que vous comptez louer en Nouvelle-Zélande. Si vous voyagez en camping-car, il faut absolument éviter les valises, car vous n'arriverez pas à les ranger dans les compartiments véhicule. Pour la voiture, tout dépend de la taille du coffre, mais le sac souple est souvent plus pratique à manoeuvrer.

Photo de guillaume à la montagne

Posez vos questions à Guillaume.

Expert Nouvelle-Zélande

C'est l'une, sinon la plus grande dépense de votre séjour en Nouvelle-Zélande !

Ne comptez pas sur les agences de voyages pour vous aider, la plupart ne s'embarrassent plus avec les billets d'avion depuis que les compagnies aériennes ont cessé de leur verser des commissions...

Il existe heureusement des solutions pour réserver ses places au meilleur prix, et je vais vous donner toutes mes astuces.

Bien entendu, toutes les compagnies ne se valent pas, et il vaut parfois mieux dépenser 100 euros de plus pour ne pas voyager dans des conditions inconfortables ou pénibles.

Je pose une question ▸

Liens pratiques

Plus d'informations à consulter sur le sujet avant de partir.

Photo de guillaume à la montagne

Votre voyage en Nouvelle-Zélande :

Kiwipal vous aide à préparer un séjour en Nouvelle-Zélande sans agence de voyages.

Vous économisez jusqu'à 30% sur votre budget vacances en éliminant les frais d'agence.

Je contacte Guillaume

Rejoignez-nous !

Abonnez-vous au groupe des voyageurs passionnés par la Nouvelle-Zélande.

Expert certifié de la destination

Une question ?

Demandez conseil aux experts de la Nouvelle-Zélande :

Je pose une question ▸
Adresse email erronée ou message trop court !
Message envoyé !
Un conseiller Kiwipal vous répondra dans les plus brefs délais. Merci !
Haut de la page
Vos articles favoris
Vous pouvez construire une liste de vos articles favoris.
Cliquez sur le bouton « ajouter aux favoris » dans la page de votre choix. Votre liste sera sauvegardée même si vous quittez le site.
J'ai compris !