La seule ville fondée par des colons français.

Akaroa, la ville française de Nouvelle-Zélande.

Réservez votre voyage en Nouvelle-Zélande !

Contactez un conseiller Kiwipal pour parler de votre projet de vacances, c'est gratuit et sans engagement !

Je pose une question ▸
  • Lire l'article
  • Détails
  • Conseils
9 Votez SVP !
Vos questions (28)
Poser une question

Programme de la visite.

  • 1Votre dernière journée en Nouvelle-Zélande.
  • 2Au coeur de la péninsule de Banks.
  • 3L'ascension jusqu'au sommet !
  • 4La descente jusqu'au port d'Akaora.
  • 5L'histoire des colons français
  • 6Promenade dans les rues d'Akaroa.
  • 7Little Bistro Café et la maison des géants.
  • 8Excursion à la rencontre des dauphins.
  • 9La touche finale d'un séjour en Nouvelle-Zélande.
  • 10Akaroa ou Christchurch ?

1Votre dernière journée en Nouvelle-Zélande.

Si la ville a été considérablement détériorée par les deux derniers tremblements de terre, elle commence à se relever. Il faudra encore des années pour que les bâtiments en ruine soient tous reconstruits.

Christchurch est généralement la dernière étape du séjour.

Pour la majorité des voyageurs, la visite de Christchurch marque la fin du séjour au pays des Kiwis. Défigurée par le tremblement de terre de 2011, la plus grande ville de l'Île du Sud n'offre plus le même éclat que par le passé. Dans ces conditions, il est légitime de chercher une alternative.

Fondée par des colons français dans la péninsule de Banks il y a pratiquement deux siècles, Akaroa est la plus ancienne ville du Canterbury.

L'unique tentative de colonisation de la Nouvelle-Zélande par la France s'est soldée par un échec, mais elle a laissé des traces que le temps n'a pas réussi à effacer.

La péninsule de Banks comme Akaroa ne sont qu'à une heure de route de Christchurch. Rien ne vous oblige donc à vous morfondre dans un café.


Les villes de Christchurh et Akaora sont à faible distance l'une de l'autre et il suffit d'un court trajet d'un peu plus d'une heure pour les relier.

Akaroa est à seulement 85 km (1h15) de Christchurch.

Un reportage qui nous emmène à la découverte d'Akaroa et de ses principaux centres d'intérêt.

Découvrez la ville d'Akaroa dans la Péninsule de Banks.

Un vidéo Acifvadm.

Certes, vous devez disposer d'un minimum de temps libre pour ne pasmanquer votre avion.

Une matinée et une partie de l'après-midi devraient suffire pour tirer parti de cette dernière visite.

Il est recommandé de connaître un minimum l'histoire de la région pour apprécier le trajet.

J'aborderai le sujet avant l'arrivée à Akaroa. Vous pouvez garder le sourire, les vacances ne sont pas encore finies !


2Au coeur de la péninsule de Banks.

Des éruptions volcaniques de grandes ampleurs ont donné naissance à ce qui était autrefois une île au large de l'Île du Sud. Les alluvions ont peu à peu transformé l'île en Péninsule.

Les montagnes de la péninsule sont d'origine volcanique.

Vue du ciel, la péninsule de Banks dessine un cercle presque parfait au milieu de la côte est de l'Île du Sud. Les montagnes hautes de 1500 m qui encerclent la baie sont âgées de onze millions d'années.

Il s'agit en réalité des flancs de deux super volcans surgis du fond de l'océan au cours d'éruptions géantes.

Comme au Milford Sound, les glaciers ont ensuite creusé la roche centimètre par centimètre, et la fin de l'ère glaciaire a permis à la mer de s'engouffrer dans les cratères.

Les guerriers Maoris l'appellent Te Pātaka a Rākaihautu en l'honneur d'un légendaire explorateur. Protégée du vent par son relief, la baie où pousse même des palmiers connaît des étés chauds et des hivers doux.


La présence d'un microclimat subtropical favorise la pousse d'espèces végétales qui ne devaient pas exister à une latitude aussi basse.

Seul un microclimat permet aux palmiers nikaus de pousser.

La pêche mais surtout la chasse favorise l'installation des tribus avant d'engendrer des conflits sanglants quand les moas (ces autruches géantes de 3 m) viennent à manquer. Cette période de tension coïncide avec l'arrivée des premiers explorateurs occidentaux.


Lors de son passage, le capitaine Cook se trompe dans ses relevés. Il faudra attendre 40 ans pour que l'erreur soit corrigée sur les cartes. Il s'agissait d'une péninsule et non d'une île.

La carte du capitaine Cook confond la péninsule avec une île.

Baptisée en l'honneur du botaniste Joseph Banks qui accompagne l'expédition de James Cook en 1769, la péninsule est confondue avec une île, ce qu'elle était en des temps reculés bien avant que les alluvions ne la rattachent à l'Île du Sud.

Les cartes ne seront rectifiées que quarante ans plus tard, mais vous en savez suffisamment sur la Péninsule de Banks pour le moment. Je vous en apprendrai davantage lorsque nous arriverons à Akaroa.


3L'ascension jusqu'au sommet !

La SH74 permet de rejoindre Akaroa, mais l'itinéraire n'est pas conseillé pour les voyageurs en camping-car. Dommage pour eux, car le paysage est pittoresque.

L'itinéraire le plus long passe par la splendide baie de Lyttelton.

Comptez environ 1h15 pour parcourir les 85 km qui séparent Christchurch d'Akaroa. La plupart des voyageurs ignorent qu'il existe deux itinéraires différents.

L'itinéraire qui traverse Lyttelton Harbour via la SH74 est impraticable en camping-car. Même à bord d'un véhicule léger, le tracé tortueux à flanc de montagne met les nerfs à rude épreuve. C'est sans doute le prix à payer pour jouir des meilleurs points de vue sur la baie.

Pressés par le temps, nous emprunterons toutefois le chemin le plus court. Mais n'ayez pas de regret, l'itinéraire de la SH75 n'en demeure pas moins spectaculaire. Akaroa sera notre terminus et il n'y a aucun risque de s'égarer ou de manquer l'avion en fin de journée.


Des centaines d'oiseaux aquatiques et des cygnes noirs peuplent les eaux de Lake Ellesmere. Vous longerez le lac en vous rendant dans la péninsule de Banks.

Le lac Ellesmere précède les collines de la péninsule.

Peu de temps après le départ, nous allons longer plusieurs lacs.

Il serait tenant de s'arrêter pour admirer les cygnes noirs et les oiseaux aquatiques de Lake Ellesmere. Mais nous avons un emploi du temps chargé, et l'ascension vers Hilltop commence. Le sommet de la crête révèle l'un des plus beaux panoramas de Nouvelle-Zélande.

Les collines vertes couvertes de moutons resplendissent au soleil. Akaroa apparaît au loin.


Hilltop offre une vue dégagée sur la péninsule de Banks. On distingue même le village d'Akaroa au loin.

On distingue Akaroa depuis le sommet de Hilltop.

Vue du ciel, la péninsule offre un spectacle grandiose. Pour s'envoler, il faut s'élancer depuis une des collines qui encerclent la baie.

L'incroyable survol de la péninsule de Banks en parapente.

Réalisé par Kevin Hoverd.

La fin de l'été verra le paysage se teinter de jaune avant que la neige ne commence à tomber.

Mais l'idéal reste encore de venir au début du printemps, lorsque le sommet des montagnes apparaît comme saupoudré de sucre glace.

Des jumelles payantes permettent de repérer le reste du trajet, mais il vaut mieux dépenser son argent pour prendre un café à la terrasse d'Hilltop Tavern. Ne traînons pas, le panorama sera toujours là quand nous emprunterons le chemin en sens inverse.


4La descente jusqu'au port d'Akaora.

Les milliers de moutons de la péninsule ne manquent pas d'espace et profitent des immenses collines vertes à l'herbe tendre.

Des milliers de moutons occupent les immenses collines.

Il serait tentant de bifurquer sur Summit Road pour gagner Akaroa en longeant les crêtes de la péninsule. La route conduit à de splendides points de vue, mais peut s'avérer glissante. L'autre chemin plus rapide que nous allons emprunter descend tranquillement jusqu'au port.

Vingt minutes suffisent pour gagner les collines qui servent de refuge aux légendaires Patupaiarehes.

Ces esprits malins ne s'attaquent aux humains que durant les nuits sans lune, et le son d'une flûte dans la brume trahi généralement leur présence.

Nous n'aurons pas le temps de nous arrêter à la fromagerie de Barry's Bay et nous nous contenterons de traverser Duvauchelle.

L'Hôtel des pêcheurs est un ancien débit de boisson rebâti après avoir été incendié durant la prohibition de 1880.


On rencontre souvent des symboles français comme des drapeaux quand l'on se promène dans les environs d'Akaroa.

Les marques de la France sont présentes dans la région.

Au terme d'un long séjour en Nouvelle-Zélande, découvrir un drapeau français à l'entrée d'Akaroa procure une certaine émotion. Dalys Wharf, un charmant ponton très photogénique s'avance dans les eaux turquoise de la baie. Avant de partir à la découverte du village, il est temps de vous éclairer sur les raisons qui ont poussé des Français à risquer leurs vies sur les océans pour venir ici.


5L'histoire des colons français

Pour gagner la Nouvelle-Zélande il fallait naviguer près de quatre mois au départ de l'Europe. De nombreux marins n'y survivaient pas.

Imaginez l'état des passagers après quatre mois en mer !

En 1836, les Occidentaux n'ont pas encore pris le contrôle de la Nouvelle-Zélande. Les hostilités entre tribus maories ont repris (avec la complicité d'un marin anglais) et la péninsule de Banks est grandement dépeuplée par de sanglantes batailles.

L'aventurier français Jean Langlois profite de l'occasion pour acquérir 12.000 hectares de terrain au nom de la France.

L'affaire est conclue avec les Maoris pour la somme dérisoire de 1000 francs (un hectare de terrain coûtait alors le triple en Europe).

La réputation guerrière des Maoris et les rumeurs de cannibalisme ne permettent pas de recruter des colons sans l'appui du gouvernement.

Quatre années seront nécessaires pour convaincre Louis-Philippe d'accepter le principe d'une mission coloniale.


Les 65 colons français sont arrivés dans la baie des îles en 1840. Quelques jours de navigation leur auraient suffi pour atteindre Akaroa et permettre à la France de s'implanter sur l'Île du Sud.

Arivée des colons français dans la Baie des îles en 1840.

Lorsque les futurs propriétaires atteignent la Nouvelle-Zélande, le traité de Waitangi vient d'être signé et l'Île du Nord est passée sous souveraineté britannique.

Rien n'est perdu concernant l'Île du Sud mais il faut se hâter ! Les intentions des Français ayant été percées à jour, toutes les ruses sont bonnes pour ralentir leur progression.


Les étoiles du drapeau représentent la croix du sud, une constellation visible uniquement dans l'hémisphère sud.

Les britanniques ont devancés les français de quelques jours.

Lorsque les marins français atteignent la péninsule de Banks, le drapeau britannique flotte sur Akaroa depuis plusieurs jours.

La France vient de laisser passer une occasion unique de s'implanter dans le pays. L'occasion ne se représentera plus jamais.

Contraints de débarquer, les colons français “acceptent” de céder leurs terres à la couronne britannique.

Ils seront naturalisés en 1850. Le temps n'a pas effacé tout souvenir de cette aventure, et certains habitants revendiquent encore leurs origines nantaises ou bordelaises.


6Promenade dans les rues d'Akaroa.

Impossible de repartir d'Akaroa sans prendre en photo son célèbre ponton avec maisonnette.

Le ponton de Dalys Wharf sur le front de mer.

Akaroa qui signifie “longue baie” en langue maorie est divisée entre le front de mer et l'ancienvillage. Un passage au centre d'information permet de récupérer une carte ou des noms de rues comme Balgueri, Jolie ou Lavaud témoignent des origines françaises.

Premier constat, les charmantes maisonnettes avec leurs volets à battants sont parfaitement entretenues depuis bientôt deux siècles.

Le plus vieux cottage du Canterbury, bâti en 1841 pour Aimable Langlois (le frère du baleinier qui avait acheté les terres aux Maoris) a même survécu au tremblement de terre de 2011.


Environ 600 personnes habitent le village toute l'année. Durant la haute saison, la population augmente de 6000 habitants supplémentaires lorsque les vacanciers arrivent.

Les anciennes demeures des colons sont toujours habitées.

Sur la plage qui révèle des roches volcaniques à marée basse, un descendant des premiers colons parade en tenue du 19e siècle et raconte l'histoire de la ville. Vous pouvez passer un instant en sa compagnie ou contempler les photographies des premiers colons dans le minuscule Musée d'Akaroa (réparti sur trois demeures dont l'ancien tribunal).


Si une petite partie de la plage est composée de sable, ce sont surtout des roches volcaniques qui tapissent le fond de la baie (en réalité les cratères de deux immenses volcans).

Il faudra attendre la marée basse pour profiter de la plage.

La visite s'annonçait émouvante, mais le vieux cimetière français a été remplacé par un simple monument.

Une stèle commémorative marque la visite de Michel Rocard en 1990 suite à l'affaire du Rainbow Warrior.

Décorés aux couleurs de la France, les commerces du front de mer proposent des souvenirs qui n'ont pas l'air de provenir d'un atelier en Chine. Quitte à repartir avec des vêtements en laine, autant les acheter ici plutôt qu'à l'aéroport.


On la reconnait aisément à son toit peint en vert. L'Église d'Akaroa fut la première Église catholique de Nouvelle-Zélande.

St Patrick fut la première Église catholique de Nouvelle-Zélande.

Je suggère de pousser la promenade jusqu'à St Patrick, la plus vieille église catholique du pays érigée en 1864. Nous pouvons gravir les pentes du Garden of Tane et profiter du point de vue spectaculaire sur la baie. Il sera ensuite temps de passer à table !


7Little Bistro Café et la maison des géants.

Ce restaurant d'Akaroa propose une cuisine rustique élaborée avec des produits locaux. Goûtez au saumon pêché dans la baie et à l'agneau élevé dans les collines de Pigeon Bay.

The Little Bistro Cafe est le meilleur restaurant d'Akaroa.

Akaroa possède de nombreux établissements pour se restaurer. Je recommande The Little Bistro Cafe pour sa cuisine rustique sans prétention, mais élaborée exclusivement avec des produits frais de la péninsule.

La salle minuscule et les tables collées les unes aux autres laissait pourtant présager du pire. Heureusement, nous ne sommes pas dans un restaurant à touriste comme en atteste la présence d'habitants du village.

Dans l'assiette, une cuisine simple, mais savoureuse et des portions plus que correctes. La serveuse française a le sourire, et les tarifs annoncés ne sont pas excessifs (comptez 30 $ par personne pour un bon repas).


La viande provient d'agneaux qui sont élevés dans les collines des environs. Impossible de trouver une viande plus tendre.

Les amateurs de viande vont se régaler !

Si vous hésitez entre l'agneau et le saumon, sachez que ce dernier a été pêché dans la baie le jour même et que l'agneau provient d'un élevage de Pigeon Bay à quelques kilomètres. Quant au dessert, il y a des chances pour que ce soit le meilleur de votre séjour...


Des statues en mosaïque décorent le jardin de Josie Martin (qui gère également le Bed And Breakfast attenant). Des chansons françaises sont diffusées et contribuent à l'atmosphère unique de ce jardin d'Akaroa.

Difficile de ne pas sourire en visitant Giant's House.

Les sculptures mosaïques de Josie Martin sont exposées dans le jardin de son Bed and Breakfast.

Découvrez les statues originales du jardin de Giant's House.

Filmé par Hoongji-soong.

Sortis de table, il nous reste une petite heure avant le clou du spectacle prévu en début d'après-midi.

Je propose de patienter dans le jardin de Josie Martin : Giant's House est à la fois un Bed & Breakfast et un parc excentrique ou sont exposées des sculptures en mosaïque toutes plus originales les unes que les autres.

L'accès n'est pas très bon marché (20 $ tout de même…) mais je n'ai entendu personne se plaindre de la visite. Surveillez votre montre tout de même pour ne pas manquer la suite du programme, nous avons un bateau à prendre !


8Excursion à la rencontre des dauphins.

Embarquez à bord du Blackcat pour explorer la Péninsule de Banks. Le nombre de passagers est volontairement limité pour ne pas effrayer les dauphins.

Plusieurs compagnies organisent des sorties en mer.

Le Black Cat's est le navire qui doit nous conduire à la rencontre des dauphins qui peuplent la baie. Les chances d'observer ces mammifères marins sont de 98 % et l'organisateur rembourse une grande partie du billet si la chance n'est pas au rendez-vous.

Le dauphin d'Hector est le plus petit de son espèce, mais il n'en demeure pas moins fascinant. Pour 145 $ par personne, il est même possible de nager en sa compagnie. Il faudra cependant enfiler une combinaison (l'eau est fraîche dans la baie) et attendre le moment opportun.


Rien n'est plus agréable que de se baigner en compagnie des dauphins. Mais vous devrez porter une combinaison car l'eau est fraiche au large de l'Île du Sud.

Il faut porter une combinaison pour se baigner avec les dauphins.

Vous pouvez nager avec les dauphins d'Hector mais vous devrez porter une combinaison, car l'eau de la péninsule est assez froide.

Regarder les dauphins s'amuser avec les nageurs.

Présenté par Blackcat Cruises.

La sortie que j'ai réservée permet d'admirer les dauphins sans se baigner.

En contrepartie, nous allons explorer la baie à la recherche des otaries et des manchots. Tout au long du voyage, les commentaires audio sur la formation de la péninsule et le petit chien du bord baptisé capitaine Hector (il a même son gilet de sauvetage) amusent les passagers.


Ce petit chien dont le vrai nom est Murphy, est chargé de repérer les dauphins dans la baie. Il aboie dès qu'il perçoit les cris aigus des dauphins.

Captain Hector (murphy) repère les dauphins au large.

Habituellement, il faut recourir à un sonar sophistiqué pour repérer les dauphins.

L'équipage a cependant choisi de se fier au flair du Capitaine Hector. Et il ne s'agit pas d'une plaisanterie ! Dressé pour réagir à des cris imperceptibles pour une oreille humaine, le chien aboie et indique le cap à suivre pour rejoindre des bancs entiers de dauphins.


Plus petit dauphin du monde (seulement 140 cm), le dauphin d'Hector est une espèce endémique de Nouvelle-Zélande. On le rencontre essentiellement au large de l'Île du Sud.

Les dauphins d'Hector sont les plus petits dauphins au monde.

Si les cirés sont prévus et qu'il est possible de s'abriter à l'intérieur en cas de mauvais temps, nous pouvons rester sur le pont extérieur la plupart du temps.

Le soleil donne une teinte turquoise à l'eau de la baie, et avec les reflets du soleil et les dauphins qui bondissent de part et d'autre, je pense qu'il sera décidément bien difficile de vous mettre dans l'avion en fin de journée.


Des excursions en bateau font le tour de la péninsule. Vous pourrez observer les otaries à fourrure qui vivent sur les rochers.

Les otaries se reposent tranquillement au soleil.

Parvenu à Goat Point, le capitaine stoppe les machines pour ne pas effrayer les manchots à ailerons blancs (une espèce endémique).

Le bateau tangue doucement tandis que l'équipage en profite pour offrir des verres de vin et des cookies.


Le village est construit à flanc de colline et possède un port de pêche. C'est le camp de base pour de nombreuses randonnées dans la Péninsule de Banks.

Le village d'Akaroa vu du large.

Le kayak est une solution alternative pour approcher les dauphins sans les effrayer.

Il existe aussi des sorties en kayak pour admirer les dauphins.

Vidéo d'Akaroa Guided Kayaks.

Voilà un bel exemple d'entreprise familiale (je profite de l'occasion pour saluer Craig et Patsy) où le client n'est pas considéré comme un distributeur de billets.

La sortie en mer est d'autant plus appréciable que le nombre de passagers est volontairement limité à une trentaine.

De retour à quai, je vous vois regarder la montre, mais nous avons encore le temps pour une dernière visite-surprise, alors ne traînons pas !


9La touche finale d'un séjour en Nouvelle-Zélande.

Les courageux randonneurs qui gravissent les collines de la péninsule seront récompensés de leurs efforts. Il n'est pas rare de tomber nez à nez avec des sculptures maories.

Les collines de la péninsule recellent bien des surprises.

Notre dernière étape n'est qu'à quelques kilomètres en voiture d'Akaroa. Un trajet suffisant pour me laisser le temps de vous présenter les randonnées les plus remarquables de la région. Libre à vous d'en profiter lors d'un prochain séjour !

Les sentiers qui partent d'Akaroa vous conduisent presque toujours à des points de vue sur la baie. Attendez-vous à grimper, mais le jeu en vaut la chandelle. Le relief volcanique des collines est varié et les intervalles en forêt sont très agréables (surtout en été quand le soleil tape fort).


Il existe de nombreuses randonnées qui permettent de profiter de superbes points de vue sur la péninsule de banks.

Les points de vue sur la péninsule sont spectaculaires.

Les plus courageux d'entre vous peuvent s'inscrire à la randonnée de “Banks Peninsula Track”. Il s'agit d'un sentier privé (et donc payant) qui contourne la baie sur plusieurs dizaines de kilomètres. Selon votre endurance, vous effectuez le parcours entre deux et quatre jours et passez la nuit dans des refuges.


Le phare n'est plus en activité et les habitants de la baie l'ont même déplacé à un emplacement plus photogénique. De Stony Bay, le phare a été transporté au niveau du cimetière.

Le phare a été déplacé de Stony Bay jusqu'au cimetière.

Nettement plus abordable pour un visiteur de passage, “Round the Mountain Walk” est une boucle qui se conclue en quatre heures de marches. Sans doute le meilleur compromis possible, avec ses points de vue spectaculaires répartis sur une dizaine de kilomètres.

Mais si vous êtes pressé par le temps, ou tout simplement trop fatigué en fin de séjour, vous pouvez vous contenter des 2 heures de marche de “Akaroa Historic Walk”. Le sentier traverse une quarantaine de sites historiques, et s'achève au phare d'Akaroa.


Ne vous y trompez pas, il s'agit bel et bien d'une Église catholique. Elle est cependant décorée de motifs maoris.

L'Église catholique d'Onuku décorée de motifs maoris.

Mais en voilà assez sur les randonnées, nous arrivons à destination. Onuku n'est qu'à 5 km d'Akaroa et son nom maori signifie “Aller et venir sans rester longtemps”. Plutôt de circonstance n'est-ce pas ?

L'Église catholique décorée de motifs maoris date de 1876. Vous auriez pu acheter une pierre de jade ou une belle sculpture, mais j'ai toujours considéré que cette dernière étape était parfaite pour achever un voyage en Nouvelle-Zélande.


10Akaroa ou Christchurch ?

Le village d'Akaroa compte moins de 600 habitants mais accueille de nombreux vacanciers durant les mois d'été. Malgré cela, le village demeure paisible.

Akaroa est un véritable havre de paix.

Il faudra encore plusieurs années pour que Christchurch retrouve de sa superbe. Raison de plus pour ne pas passer à côté d'Akaroa. Idéalement, il faut disposer de deux jours pour explorer la péninsule.

Si vous disposez encore d'un véhicule, mais que les horaires de votre vol tombent dans l'après-midi, ne renoncez pas pour autant. La simple contemplation du panorama depuis Hilltop est envisageable si vous disposez d'un peu plus d'une heure pour effectuer la navette.

En revanche, si vous avez déjà restitué votre véhicule, il reste la possibilité d'effectuer le trajet en bus. Les navettes sont assez limitées et vous devrez repartir quoi qu'il advienne en milieu d'après-midi. Il faudra alors choisir entre une promenade en ville et l'excursion en mer.


Une partie du Sud de la Nouvelle-Zélande avait été achetée par les Français. La signature du traité de Waitangi entre les Britanniques et les Maoris mettra fin aux espoirs français de bâtir un empire Austral. Certaines rues d'Akaroa conservent des noms français qui remontent à l'installation d'un premier comptoir.

Certaines rues ont gardé leur nom français d'origine.

Selon que vous visiterez Akaroa en hiver ou en été, vous serez seul ou entouré par une foule d'autant plus considérable que de nombreux Néo-Zélandais possèdent une maison de vacances dans la région. De quelques centaines, la population locale grimpe à plus de 6500 habitants au retour des beaux jours.

La French Fest annuelle et sa course d'escargot font le bonheur des vacanciers en octobre.

Mais cette “tradition” ne remonte pas au temps des colons, et l'heureux vainqueur de la course n'est pas le seul épargné comme on le prétend.

C'est pourquoi l'on me demande souvent si Akaroa n'entretient pas un certain folklore à des fins commerciales. Car il faut bien admettre que certaines rues ont retrouvé leurs noms français d'origine comme par magie dans les années 1980.


Les Français auraient pu s'implanter dans l'Île du Sud mais ils furent devancés par les Anglais à quelques jours près. Une occasion manquée qui ne se reproduira plus jamais.

La mouette peut se moquer, la France a manqué sa chance.

Ce sont en réalité des détails sans importances : les maisons sont authentiques, tout comme l'histoire de la ville et des premiers colons. Les décorations “francophones” sont élégantes et ne cèdent jamais au tape-à-l'oeil vulgaire. Le village est tout simplement ravissant et l'accueil éminemment sympathique !


La petite ville d'Akaroa mérite le détour, ne serait-ce qu'à cause de ses origines françaises. On y trouve par ailleurs d'excellents restaurants et de belles randonnées. Sans oublier la nage avec les dauphins d'Hector qui peuplent la baie.

Akaroa est l'une des destinations incontournables du pays.

En fin de journée, le port d'Akaroa retrouve son calme.

Profitez une dernière fois du paysage avant le retour en France.

Une vidéo de scenerystation.

Au niveau des activités, c'est un sans faute ! Je considère d'ailleurs qu'il vaut mieux favoriser Akaroa à la Baie des Îles ou à Kaikourapour admirer des dauphins. En admettant que votre visite dans la région soit la dernière de votre séjour, vous ne pouvez pas rêver mieux.

Il n'y a donc pas lieu de se poser la question : privilégiez Akaroa à Christchurch sauf si le mauvais temps ou votre emploi du temps vous l'interdisent.

Vous avez peut-être besoin d'un coup de main pour organiser votre visite de la péninsule ? Notre ami Ben le Kiwi est là pour répondre à toutes vos questions. Et n'oubliez pas que nous serons heureux de recevoir des photos de votre séjour à Akaroa.


Guillaume Le Nistour, Kiwipal
Un article de Guillaume Le Nistour.
Fondateur de Kiwipal, Guide de Voyages Nouvelle-Zélande.
guillaume

Questions & Réponses.

Que puis-je faire pour vous aider ? Parce que la ville est à proximité de Christchurch, j'ai souvent passé des vacances dans la péninsule de Banks. Difficile de ne pas être ému devant la beauté de ces paysages. Je réponds avec plaisir à vos questions sur Akaroa.

Poser une question à Ben

  • Tous les sujets ... 28 réponses au total
  • Transports 5 réponses
  • Vie pratique et renseignements 4 réponses
  • Histoire et légendes 4 réponses
  • Les restaurants 3 réponses
  • Saisons et activités 3 réponses
  • Musées 3 réponses
  • Hébergement et camping 3 réponses
  • Sorties en mer et dauphins 3 réponses

Transports

  • Peut-on visiter Akaroa si l'on a un avion en soirée ?

    Absolument, à condition de s'assurer de revenir sur Christchurch en fin d'après midi pour conserver une marge de sécurité.

  • Peut-on se contenter du trajet jusqu'à Hilltop ?

    Si vous êtes pressé par le temps, c'est une solution envisageable. Comptez une heure de trajet A/R sans compter le temps passé à admirer la vue sur la péninsule de Banks.

  • Combien de temps faut-il pour se rendre à Akaroa ?

    Comptez 1 h 15 au départ de Christchurch (tout dépend de votre point de départ). Ce temps de trajet est valable si vous empruntez la SH75 qui offre l'itinéraire le plus rapide.

  • Peut-on emprunter Summit Rd avec un Camping-car ?

    C'est possible, mais déconseillé par mauvais temps. En revanche, pas de soucis particuliers en minivan si vous restez concentré sur la route.

  • Comment rejoindre Akaroa en bus ?

    Les départs des navettes en bus ont lieu devant le iSite de Christchurch. Un arrêt est prévu à Hill top pour vous permettre de profiter du panorama et prendre quelques photos. Départ tous les jours à 8 h 30 de mai à octobre pour 35 $ par adulte et 30 $ par enfant. La navette du retour quitte Akaora à 15 h 35. De novembre à avril, le tarif passe à 50 $ par adulte et 40 $ par enfants et les départs sont plus fréquents (8 h 30 et 13 h 30) et retours à 10 h 30 et 15 h 45. Le trajet de 80 km est parcouru en 2 heures, ce qui est sensiblement plus long qu'en voiture (1h15)Akaroa Shuttle

Vie pratique et renseignements

  • Où trouver le iCenter ?

    Le centre d'information se trouve à l'angle des rues Lavaud et Balguerie. Il est ouvert de 8 h 30 à 17 h 30 et il fait office de bureau de poste.

  • Comment obtenir plus d'informations sur Akaroa ?

    Consultez le site Internet officiel de la ville.Ville d'Akaroa

  • Y a-t-il une banque en ville ?

    Il y a une seule banque en ville, installée dans une splendide maison en face du iSite. C'est une agence BNZ (Bank of New Zealand) qui possède un distributeur de billets automatique (ATM). Ouvert les lundis, mercredis, jeudis et vendredis de 9h à 16 h 30, et le mardi de 9 h 30 à 16 h 30.BNZ Akaroa

  • Y a-t-il un supermarché pour faire ses courses ?

    Le Four Square de la rue Lavaud est ouvert de 9 h à 18 h (fermeture à 16 h le dimanche).

Histoire et légendes

  • Les Anglais ont-ils volé Akaroa aux Français ?

    Techniquement parlant oui. Dans les faits, ils ont laissé les Français s'installer puis ils ont racheté la compagnie nanto-bordelaise. Le scénario aurait pu être bien pire. Ceci dit, les Français avaient acheté la terre aux Maoris à un prix scandaleusement bas et ils n'avaient pas réglé le solde.

  • Pourquoi les Français n'ont-ils pas affronté les Anglais ?

    Parce qu'ils ignoraient l'étendue des forces britanniques en Nouvelle-Zélande. Ils n'ont découvert l'occupation du pays qu'en arrivant sur place. L'équipage français n'était pas composé de militaires, mais de colons choisis avant tout pour leurs compétences techniques (paysan, charpentier, médecin...).

  • Pourquoi les Français ont-ils accepté de devenir Anglais ?

    Ils n'ont pas eu le choix. Les Anglais ont favorisé le repeuplement de la péninsule par des anglophones. Les Français se sont retrouvés en minorité.

  • Quelle est la légende des Patupaiarehe ?

    Ces esprits à la peau pâle vivent dans les forêts et les montagnes de Nouvelle-Zélande (si l'on en croit la tradition maorie). Toujours selon les mêmes sources, ces créatures légendaires seraient hostiles aux humains et le son d'une flute trahirait leur présence. Notez par ailleurs qu'on surnomme les Patupaiarehe du nom de pakehakeha (paheka étant le nom donné aux colons étrangers, ce qui trahie les rapports de l'époque entre Maoris et occidentaux).

Les restaurants

  • Recommandez-vous Hilltop tarvern ?

    Certains diront que le principal intérêt est de déjeuner en terrasse pour profiter de la vue. Ce n'est pas faux, mais la carte et la qualité du service sont correctes. Autrement dit, c'est une escale envisageable, surtout si vous ne comptez pas poursuivre la route jusqu'à Akaroa.Hilltop Tavern

  • Faut-il réserver une table au Little Bistro ?

    Je partage l'avis de Guillaume, c'est le meilleur restaurant de la ville (même si l'on est un peu serré à l'intérieur). La réservation est impérative toute l'année, car il y a peu de couverts et beaucoup de demandes.The little bistro

  • Faut-il visiter French Farm Winery ?

    Jadis une plantation de botaniste, c'est à présent un restaurant de qualité situé en dehors d'Akaroa. À considérer uniquement si vous passez au moins une nuit dans la péninsule.French Farm Winery

Saisons et activités

  • Quelle est la meilleure saison pour visiter Akaroa ?

    Comme souvent en Nouvelle-Zélande, il est difficile de répondre à cette question. L'été est agréable et permet de se baigner avec les dauphins dans une eau pas trop froide (il faudra de toute manière porter une combinaison). En hiver, le panorama est peut-être encore plus beau quand le sommet des collines est soupoudré de neige. À mon avis, seul le brouillard devrait vous dissuader de visiter la ville.

  • Quand a lieu le festival French Fest ?

    Ce festival a lieu chaque année durant le mois d'octobre. Consultez le site officiel pour connaitre les dates de ces deux journées d'animations et de concerts. L'attraction vaut surtout par la qualité de son marché.French Fest

  • Quand peut-on se baigner à Akaora ?

    Vous devrez porter une combinaison toute l'année, car même en été la température de l'eau ne dépasse pas les 17 degrés. S'il s'agit d'aller nager avec les dauphins, je recommande malgré tout de le faire durant la belle saison. Si vous êtes frileux, contentez-vous d'admirer les mammifères depuis le navire, ce sera déjà extraordinaire.

Musées

  • Faut-il visiter le musée d'Akaroa ?

    Si vous avez lu l'article de Kiwipal consacré à Akaroa, c'est sans doute une visite superflue.

  • Comment visiter le musée d'Akaroa ?

    L'accès au musée coûte 5 $ par adulte et 1 $ par enfant. Cela reste raisonnable, d'autant que les différentes maisons qui composent le musée sont très petites. L'accès se fait de 10 h 30 à 16 h 30 (16 h en hiver).Akaroa Museum

  • Faut-il visiter The giants House ?

    Le tarif d'entrée à 20 $ peut sembler excessif, mais la qualité du jardin vous fera vite oublier cette dépense. Les oeuvres exposées sont très originales et rappellent un peu le parc Güell de Barcelone.The Giants House

Hébergement et camping

  • Comment se loger à Akaroa ?

    Il existe de nombreux B&B et des motels dans la péninsule, vous avez l'embarras du choix si vous réservez par Internet. Les meilleurs sont les suivants :La Rochelle MotelLa Maison de la MerCoombe Farm Bed and Breakfast

  • Est-ce qu'il y a un camping sur place ?

    Le Akaroa Holiday Park est un grand camping de 3,5 hectares qui offre une vue imprenable sur la baie. Vous pouvez planter votre tente pour 30 $ ou garer votre camping-car pour 35 $. Les bungalows sont de bonne qualité, mais plus chers (comptez de 70 $ à 120 $). Le camping se situe au 96 Morgans Road à Akaroa.Akaroa Holiday Park

  • Est-ce qu'il existe des backpackers en ville ?

    Il existe trois backpackers en ville, avec des tarifs qui varient entre 25 $ et 70 $.Chez la Mer BackpackersAkaroa Dolphin BackpackersBon Accord Backpackers

Sorties en mer et dauphins

  • Comment s'inscrire à une sortie en mer ?

    La sortie de 2 heures quitte le port d'Akaroa tous les jours à 11 h et 13 h. Des départs sont ajoutés en été, consultez le site officiel pour vos réservations. Comptez 65 $ par adulte et 14 $ par enfant. Une escale a lieu à Lucas Bay ou se trouve l'élevage de saumons ou le restaurant Litle Bistro se fourni (chut, c'est un secret).Akaroa Harbour Nature Cruises

  • Comment aller nager avec les dauphins ?

    Il est recommandé de réserver vos places à bord, surtout en été. Il y a 16 sorties par jour durant la haute saison et vous devrez dépenser 145 $ par adulte et 120 $ par enfant pour avoir le plaisir de nager avec les dauphins d'Hector. Dans l'hypothèse où ces adorables mammifères ne se montreraient pas, vous pouvez soit être remboursé à hauteur de 80 $ ou revenir un autre jour.

  • Comment s'inscrire à Banks Peninsula Track ?

    Ce sentier privé très bien balisé est sans doute le plus panoramique de la péninsule. Vous pouvez parcourir les 35 km du parcours en deux ou quatre jours. Le tarif inclu les nuits passées en refuge (comptez environ 160 $ pour deux jours et 250 $ pour quatre jours).Banks Track

Photo de guillaume à la montagne

L'avis de Guillaume.

Expert Nouvelle-Zélande

Je vous présente la seule ville de Nouvelle-Zélande où l'on organise des courses d'escargots.

Une ville où le drapeau français continue de flotter au vent depuis l'arrivée des colons au 19e siècle.

Akaroa offre surtout l'un des plus beaux panoramas de tout le pays et des excursions de rêve en compagnie des dauphins.

S'il ne vous reste qu'une journée à passer en Nouvelle-Zélande, je vous souhaite de visiter Akaroa.

Je pose une question ▸

Sur la carte du pays

Ouvrir Google Maps

Liens pratiques

Plus d'informations à consulter si vous visitez Akaroa.

Numéros utiles

Cliquez sur un numéro pour appeler depuis votre mobile.

Photo de guillaume à la montagne

Votre voyage en Nouvelle-Zélande :

Kiwipal vous aide à préparer un séjour en Nouvelle-Zélande sans agence de voyages.

Vous économisez jusqu'à 30% sur votre budget vacances en éliminant les frais d'agence.

Je contacte Guillaume

Rejoignez-nous !

Abonnez-vous au groupe des voyageurs passionnés par la Nouvelle-Zélande.

Expert certifié de la destination

Une question ?

Demandez conseil aux experts de la Nouvelle-Zélande :

Je pose une question ▸
Adresse email erronée ou message trop court !
Message envoyé !
Un conseiller Kiwipal vous répondra dans les plus brefs délais. Merci !
Haut de la page
Vos articles favoris
Vous pouvez construire une liste de vos articles favoris.
Cliquez sur le bouton « ajouter aux favoris » dans la page de votre choix. Votre liste sera sauvegardée même si vous quittez le site.
J'ai compris !