La côte de Bay of Islands et sa mer turquoise.

Bay of Islands, le paradis des dauphins.

Réservez votre voyage en Nouvelle-Zélande !

Contactez un conseiller Kiwipal pour parler de votre projet de vacances, c'est gratuit et sans engagement !

Je pose une question ▸
  • Lire l'article
  • Détails
  • Conseils
14 Votez SVP !
Vos questions (40)
Poser une question

Programme de la visite.

  • 1Une journée dans la baie des îles.
  • 2Russell, de l'enfer au paradis.
  • 3Croisière paradisiaque au cap Brett.
  • 4Plongée sur l'épave du Canterbury.
  • 5Paihia, au cœur de la Baie des îles.
  • 6Waitangi célèbre la fête nationale.
  • 7Avez-vous déjà nagé en compagnie des dauphins ?
  • 8À la hauteur de sa réputation !

1Une journée dans la baie des îles.

Pour beaucoup, la plus belle île de la baie est celle de Robertson.

Roberston Island est l'une des plus belles îles de la baie.

Une mer bleu turquoise constellée d'îles, des criques aux plages de sable fin et 800 km de côtes bordées de forêts. Si certaines ont été transformées en propriété privée, la plupart des 144 îles au large demeurent inhabitées et n'attendent que vous. Un paysage de rêve, loin de la grisaille des villes modernes.

Vous pouvez espérer avoir du beau temps. Le Northland est la région la plus ensoleillée et la plus agréable du pays (suivit de près par Abel Tasman).

Les Néo-zélandais parlent du “Nord sans hiver”. Le climat est subtropical en été (de décembre à février) et doux le reste de l'année.

Ceci dit, Bay of Islands est loin d'être un simple paysage de carte postale. Il y a un millier d'années, les ancêtres des Maoris ont débarqué sur ces plages pour la première fois.

Des siècles plus tard, l'arrivée des premiers colons occidentaux a engendré de terribles conflits qui ont donné naissance à la Nouvelle-Zélande.


Si le paysage est le principal attrait de Bay of Islands, il ne faut pas négliger le climat qui est le plus ensoleillé du pays.

La région du Northland bénéficie d'un climat doux toute l'année.

Malgré son incroyable popularité et son intérêt historique, la région est restée sauvage. Il n'existe que quelques bourgades qui servent de camp de base pour partir à l'aventure. Véritable paradis des navigateurs et des pêcheurs, Bay of Islands mérite un séjour de plusieurs semaines. Comme la plupart d'entre vous voyagent dans le cadre d'un circuit à travers le pays, je vais aller droit à l'essentiel.

On peut se rendre au Cap Brett par la mer ou par la terre en suivant une longue randonnée de 8h.

Excursion au Cape Brett dans la baie des îles.

Une vidéo de PromotionalVideosLtd.

Nous allons nous concentrer sur les meilleures activités de la baie. En chemin, je vous raconterai quelques anecdotes sur la région. En plus de la découverte des villes, j'ai prévu de la plongée sous-marine avec une surprise à la clé...

Nous allons également nager avec les dauphins, explorer des îles paradisiaques et bronzer sur des plages de rêves.


2Russell, de l'enfer au paradis.

À l'époque de la colonisation, Russell était une ville de brigands particulièrement dangereuse. Aujourd'hui, c'est un lieu de villégiature très apprécié par la population et les visiteurs de la baie des îles.

La ville de Russell a connu un passé tourmenté.

Je vous propose de commencer par visiter Russell, un petit village côtier avec une vue dégagée sur la baie des îles. De belles maisons peintes à la chaux, de délicieux jardins et des clôtures blanches. À mon avis, c'est l'un des plus beaux villages de Nouvelle-Zélande.

Lorsque l'on se promène dans les rues, on pourrait croire que le village n'a pas changé depuis sa fondation dans les années 1800.

C'est un cadre romantique avec une vraie douceur de vivre. On n'imagine pas un seul instant que le destin de la Nouvelle-Zélande s'est forgé ici même.


Autrefois établie sous le nom de Kororareka, Russell était un véritable repaire de brigands.

Russell était autrefois l'équivalent de l'île de la tortue.

Remontons le temps jusqu'au 19e siècle. À cette époque, la ville porte le nom maori de Kororareka. Charles Darwin qui fait escale sur place durant son voyage de 1835 décrit le lieu comme le pire endroit qu'il ait pu voir de sa vie, un véritable “refuge de la lie de l'humanité”.

Russell est à ce point mal famé qu'on le surnomme “Hell Hole of the Pacific”, (je vous laisse le soin de traduire).

La ville de Russell est la plus belle bourgade de la baie des Îles.

Découverte de la ville de Russell.

Un film de 1944MJCM.

Les Anglais comme les Français ne revendiquent pas encore la possession du pays. Il n'existe aucun pouvoir en place, aucune loi et aucune règle !

Kororareka est un véritable repaire de brigands où l'on fait escale après des mois en mer, presque contraint et forcé.

Le front de mer est occupé par une trentaine de tripots plongés dans l'anarchie la plus totale. On croise des aventuriers, des déserteurs ou des évadés des bagnes australiens.

Kororareka est en quelque sorte l'île de la tortue de Nouvelle-Zélande, les pirates en moins.


Les pirogues de guerre maories sont mises à l'eau pour le Waitangi Day, jour de la fête nationale.

On célèbre la fête nationale en sortant les pirogues de guerre.

C'est pourtant dans cet environnement hostile que des missionnaires espèrent porter la parole sacrée. Je vous laisse imaginer la difficulté de l'entreprise.

D'autant que les intentions de la population maorie ne sont pas très claires et qu'il court des histoires de cannibalisme.

Mais les missionnaires ne sont pas tous des tendres ! Certains n'hésitent pas à prendre des maîtresses maories et se livrent au trafic d'armes.

La ville de Russell, autrefois nommé Kororareka, était un dangereux repère de contrebandiers.

Une telle situation ne pouvait pas durer éternellement. Deux filles de chef Maoris se disputent l'amour d'un capitaine et la situation dégénère bientôt en violent conflit de famille.

Une centaine de morts plus tard, les missionnaires réalisent qu'ils ne pourront pas s'en sortir seuls et envoient un émissaire pour demander de l'aide à la couronne d'Angleterre.


Le vieux cimetière maori de Russell a beaucoup de charme. Mais c'est un lieu sacré, il vous faudra demander la permission avant de le visiter.

Le cimetière maori de Russell et ses vieilles pierres tombales.

Le Russell d'aujourd'hui n'a plus rien à voir avec le Kororareka d'autrefois mais il subsiste quelques traces du passé.

L'église anglicane de 1836 est l'un des rares bâtiments à avoir traversé les siècles. En visitant son cimetière, vous remarquerez des impacts de balles sur les pierres tombales.

En voilà assez sur l'histoire de la région. Je vous imagine comme moi impatient de découvrir Bay of Islands. Assurez-vous que vous avez bien pris votre appareil photo et retrouvez-moi sur la jetée pour le début de notre itinéraire.


3Croisière paradisiaque au cap Brett.

On compte 144 îles dans la baie. Certaines sont habitées, d'autres possèdent des ruines de forts retranchés maoris et sont désertes.

La baie compte 144 îles avec des ruines d'anciens villages fortifiés.

Nous allons découvrir la baie grâce à une croisière d'une demi-journée au cap Brett. Durant le voyage, le capitaine nous donne de nombreuses informations sur les îles, et signale la présence d'anciens villages maoris fortifiés.

Première escale à Urupukapuka, l'une des plus grandes îles de la baie, dotée d'une immense plage de sable fin.

Des bancs entiers de dauphins nous escortent à plusieurs reprises. Ne soyez pas impatient, nous aurons bientôt l'occasion de faire leur connaissance.

Une courte randonnée d'un quart d'heure mène au point culminant qui offre un panorama grandiose sur les autres merveilles de la région.

Si vous prévoyez de revenir lors d'un prochain voyage, je conseille de suivre une randonnée archéologique guidée. Un sentier traverse la forêt et grimpe sur le dos des collines à la découverte des ruines d'anciens villages.

Cela dit en passant, si vous n'aimez pas marcher, Urupukapuka est également considéré comme le meilleur point de pêche de Bay of Islands.


La randonnée de Cap Brett Track traverse la forêt en longeant les falaises. C'est une longue marche de 8 heures qui couvre 16 km depuis Rawhiti (réservez un bateau taxi pour le retour).

Vous pouvez également longer la côte jusqu'au Cap Brett.

De nombreux tours opérateurs organisent des sorties en bateau pour approcher les dauphins.

Le programme d'une croisière qui inclut la nage avec les dauphins.

Une vidéo promotionnelle de FullersGreatSights.

De retour à bord, nous allons filer jusqu'au cap Brett à la pointe de la péninsule. La première rencontre entre les Maoris et les Occidentaux s'est déroulée ici même. Et par une étrange coïncidence, c'est également à cet endroit qu'ont débarqué les Polynésiens, ancêtres des Maoris.

Je vous mets au défi de prononcer le nom d'origine du cap Brett : “Rakaumangamanga Mai Hawaiki Herenga Waka o Nga Tupuna”. Il signifie “Les branches des nombreuses tribus d'Hawaiki, le point de rassemblement des canoës de nos ancêtres”. Selon la légende, les sept pics qui dépassent des falaises représentent les sept canoës qui ont franchi les mers durant la grande migration.


Si la mer est suffisamment calme, il sera possible de franchir le trou creusé dans la roche du Cape Brett.

Le célèbre « Hole in the Rock » peut être franchi si la mer est calme.

Nouvelle escale à terre pour rejoindre le phare du cap Brett construit en 1908. Sur cette hauteur, nous pouvons apercevoir l'île de Piercy. Ce colossal rocher partiellement recouvert de forêt est inaccessible à l'homme. Une partie de sa base a été sculptée par l'érosion et un passage s'est formé que l'on a baptisé “Hole in the Rock”. Il rappelle un peu l'arche de Cathedral Cove.

Nous aurons l'occasion d'approcher de l'île. Et si la mer n'est pas trop agitée, le bateau peut franchir la cavité creusée dans la roche. Je vous avais promis une surprise, et elle ne va pas tarder...


4Plongée sur l'épave du Canterbury.

La plongée sur l'épave du Canterbury se déroule en compagnie de deux guides expérimentés.

Plongée sur l'épave du Canterbury, une frégate militaire.

Sur le chemin du retour, nous jetons l'ancre à Deep Water Cove. En 2007, le gouvernement néo-zélandais a désarmé le Canterbury, une frégate de la marine royale, et l'a volontairement coulée pour en faire un récif artificiel.

C'est l'un des plus beaux spots de plongée du monde. Bien entendu, cette activité requiert un minimum d'expérience. Je sais que bon nombre d'entre vous n'ont jamais essayé, mais en meurent d'envie. Ce n'est pas ici que vous pourrez apprendre, mais il existe des formations rapides un peu partout dans la baie, c'est ainsi que j'ai commencé.

La faune et la flore ont pris possession de l'épave de 113 mètres de long. Les cabines, comme les coursives et le poste de commande, sont accessibles et remplies de milliers de poissons. Ce n'est pas comme si vous visitiez le Titanic, vous ne risquez pas de vous perdre. Nous sommes de toute façon encadrés par une équipe de guides professionnels.


L'épave du Rainbow Warrior a été déplacée du port d'Auckland jusqu'à Mataury Bay. Elle sert désormais de récif pour les poissons et fait le bonheur des plongeurs.

Le monument en hommage au Rainbow Warrior à Mataury Bay.

Une autre épave célèbre se trouve dans la région. Le Rainbow Warrior de Greepeace repose dans la baie de Mataury et plusieurs tours opérateurs proposent des séances de plongées sur site. Un monument sur l'île de Cavalli commémore la mémoire de cet attentat qui a longtemps empoisonné les relations entre la France et la Nouvelle-Zélande.

Ces deux plongées justifient que vous investissiez dans une caméra ou un appareil photo étanche pour le voyage. Les couleurs et les jeux de lumière sont extraordinaires !

Au retour, nous allons accoster à Paihia située de l'autre côté de la baie, juste en face de Russell.


5Paihia, au cœur de la Baie des îles.

Paihia possède de nombreux hôtels et Beds and Breakfast. Ce qui est à la fois un avantage et un inconvénient, car la ville perd du charme comparativement à Russell.

Paihia est la principale ville touristique de Bay of Islands.

Construite à flanc de colline, Paihia longe le littoral et accueille la plupart des visiteurs de Bay of Islands. Après le charme de Russell, il y a des chances pour que vous soyez un peu désappointés par cette ville très touristique. Paihia a l'avantage d'être animée durant les soirées d'été et de proposer de nombreux restaurants de très bonne qualité.

La ville est surtout le point de départ de la majorité des activités de la région. Vous n'aurez qu'à faire un tour sur la jetée ou sur Marsden Road pour vous inscrire à d'innombrables circuits en mer, avec ou sans guide.

S'il ne faut en recommander qu'une, je suggère l'excursion en kayak sur la rivière Waitangi. Elle traverse des forêts de mangrove pour rejoindre les chutes d'Haruru.

Cette sortie peut même s'effectuer à la belle étoile ! Je vous laisse imaginer le spectacle des chutes au clair de lune !


Le moment idéal pour venir visiter les chutes d'Haruru se situe à la nuit tombée. Un superbe éclairage a été installé et le spectacle est encore plus beau qu'en journée.

Les chutes d'Haruru sont accessibles en kayak et éclairées la nuit.

Des guides maoris accompagnent les touristes en kayak.

Courte présentation de la baie par un guide maori.

Réalisé par pocruisesaustralia.

Lors de mon dernier séjour, j'ai testé le parachute ascensionnel.

Si l'envie vous prend de découvrir la baie vue du ciel, cela revient beaucoup moins cher que de louer une sortie en hélicoptère. Vous monterez à près de 300 mètres d'altitude pour profiter d'une vue imprenable.

Un seul reproche : le temps en vol est assez court et dure 8 à 12 minutes.

Si vous êtes adepte du farniente, vous pourrez vous reposer sur l'une des nombreuses plages.

Si vous préférez souffler un peu, Paihia dispose de trois longues plages de sable, Horotutu, Main Beach et Te Ti. De grandes étendues d'herbe et des bancs permettent également de s'asseoir si vous n'avez pas pensé à emporter une serviette.

Quand vous aurez suffisamment profité de la plage, dégusté des glaces ou siroté un verre en terrasse, empruntez le pont qui enjambe la rivière de Waitangi. Je vous attends de l'autre côté pour continuer la visite guidée.


6Waitangi célèbre la fête nationale.

Chaque année, on célèbre la fête nationale à Waitangi. C'est dans cette ville que fut signé le traité qui mit un terme aux hostilités entre les Occidentaux et les Maoris.

Waitangi accueille les célébrations de la fête nationale.

La petite ville de Waitangi compte 800 habitants, mais accueille chaque année une foule immense durant les célébrations de la fête nationale. C'est ici que fut signé le traité de Waitangi, l'acte fondateur de la Nouvelle-Zélande, le 6 février 1840.

Le traité garantissait l'égalité de droit entre tous les habitants de l'île, mais il restera longtemps lettre morte. Très controversé dans son interprétation (les versions anglaises et maories divergent sur quelques points), il a depuis été remis en vigueur.

Aujourd'hui encore, un tribunal spécial examine les plaintes et accorde des indemnisations ou restitue des terres occupées en violation du traité.

Il subsiste encore des tensions entre les communautés, mais l'immense majorité des habitants a désormais le sentiment d'appartenir à une seule et même nation.


Chaque pilier sculpté de la Whare Runanga représente une tribu signataire du traité de Waitangi.

Chaque pillier sculpté de la Whare Runanga représente une tribu.

Le Waitangi Traty Ground permet de mieux comprendre l'origine du traité. La visite commence par une galerie de portraits des signataires. Vous devrez ensuite ôter vos chaussures pour pénétrer dans l'imposante marae de Whare Runanga. Chacun des piliers sculptés représente une tribu signataire de l'accord (dont celle de Rotorua).


La visite de Waitangi permet d'admirer la plus grande pirogue de guerre du monde, baptisée Matawhaorua. Il faut une centaine de rameurs pour la manœuvrer.

Matawhaorua est la plus grande pirogue de guerre du monde.

La visite traverse ensuite les bois jusqu'à un abri sur la plage où se trouve Matawhaorua, la plus grande pirogue de guerre au monde.

Remarquablement décorée, elle porte son nom en hommage à la pirogue de Kupe, le premier explorateur de la Nouvelle-Zélande. Chaque année durant le Waitangi Day, il ne faut pas moins de 120 rameurs pour la mettre à l'eau et la manœuvrer.

J'espère que nous n'aurons pas besoin d'autant de monde pour piloter le bateau qui va nous conduire à la rencontre des dauphins !


7Avez-vous déjà nagé en compagnie des dauphins ?

De nombreuses sorties permettent d'observer des dauphins. Vous pourrez même enfiler un masque à tuba et nager en leur compagnie.

Nager avec les dauphins est l'activité la plus populaire de la baie.

Bay of Islands n'a pas le monopole de cette activité qui s'est développée un peu partout dans le monde durant les années 80. Mais la Nouvelle-Zélande est particulièrement attachée aux différentes espèces de dauphins qui peuplent ses côtes.

Tous les kiwis pourraient vous raconter l'histoire de Pelorus Jack. Entre 1888 et 1912, ce fidèle dauphin accompagnait les navires qui effectuaient la traversée entre Wellington et Nelson.

Pelorus devint si populaire qu'une loi fut même votée pour assurer sa protection.

Nous allons nous inscrire à l'une des nombreuses excursions au départ de Paihia. La rencontre avec les dauphins n'est pas assurée, mais elle se produit 9 fois sur 10. Concernant l'espèce, il s'agit essentiellement de Grand dauphins entre 2 et 4 mètres avec un poids moyen de 250 kg. Comme ils se déplacent en bancs, ils sont assez faciles à repérer.

Pour nager avec les dauphins il faut s'équiper d'un masque et d'un tuba avant des les rejoindre dans l'eau.

Observation et nage avec les dauphins, munis de masque et tuba.

Une vidéo promotionnelle de FullersGreatSights.

Bien qu'ils soient naturellement curieux, les dauphins ne cherchent pas toujours le contact avec les humains.

Cet animal sauvage a besoin de pouvoir vivre sa vie tranquillement. Certaines règles ont été instaurées pour assurer la protection de l'espèce.

Nous sommes dans les temps et la chance est avec nous ! On signale des dauphins à tribord. Les combinaisons, masques et tubas sont fournis.

Avant d'entrer dans l'eau, je vous rappelle que seuls les dauphins peuvent décider s'ils souhaitent entrer en contact avec vous.

Nager avec les dauphins est une activité populaire, mais il faut respecter quelques règles.

Il est important de leur ménager un temps d'adaptation, nous pénétrons dans leur univers et non l'inverse. On n'approche pas un dauphin de face ou par l'arrière, mais toujours par les côtés.

Ce qui ne sera pas difficile dans la mesure où le dauphin suit la même ligne de conduite.

J'ai remarqué que l'une des meilleures façons de les intéresser consiste à nager sous l'eau plutôt qu'en surface. Naturellement curieux, les dauphins adorent venir jouer avec les nageurs.

Il y a de quoi être un peu impressionné au début, mais on prend vite du plaisir à les voir bondir hors de l'eau. Ils savent aussi rester immobiles pour mieux vous dévisager. Croiser le regard d'un dauphin est un instant magique !


Il suffit de s'équiper d'un masque et d'un tuba pour plonger au milieu des dauphins !

Plongée au milieu des dauphins avec masque et tuba.

Il suffit d'observer leur comportement pour comprendre quand l'heure du jeu est passée. S'ils tapent de la queue, accélèrent ou plongent en profondeur, il est temps de remonter à bord.

Nous allons nous sécher au soleil sur le pont durant le voyage du retour. Et rien ne dit qu'un autre banc de dauphin ne viendra pas faire la course avec le bateau.


8À la hauteur de sa réputation !

La baie est très fréquentée durant la haute saison. La proximité avec Auckland explique une telle affluence. Pour autant, la région reste très agréable.

La baie est très fréquentée, mais conserve son charme.

Bay of Islands justifie presque à elle seule le voyage en Nouvelle-Zélande. Certaines personnes vous diront que la baie est trop fréquentée. En été, la mer est couverte de voiliers car les Néo-zélandais sont nombreux à pratiquer les sports nautiques. Je trouve personnellement que la présence des voiliers apporte une touche de charme.

Question logement, je recommande de se loger à Russell qui a plus de charme. Mais il y a près de 50 hôtels différents à Paihia, donc plus de choix. Dans tous les cas, il faut impérativement réserver longtemps à l'avance, y compris pour certaines activités très demandées comme la nage avec les dauphins. Si le climat reste doux, je trouve la Baie un peu triste quand le soleil se cache. On regrettera de ne pas retrouver le paysage de carte postale. Cela dit, soleil ou pas, les dauphins s'en moquent et ils vous attendent la plupart de l'année.

Vous pouvez louer un voilier pour sillonner la baie d'île en île.

Naviguez d'île en île à bord d'un grand voilier.

Un film de Roger Mills.

La solution idéale reste de louer son propre bateau pour explorer les îles. Une activité que vous ne pourrez sans doute pas envisager si vous découvrez la Nouvelle-Zélande par vos propres moyens. Mais il vous reste la possibilité de louer les services de différentes compagnies qui vous déposeront et viendront vous rechercher où bon vous semble.

L'idéal est de louer un bateau pour visiter les îles, mais même un séjour de quelques jours vous enchantera.

Je n'ai pas abordé la question des croisières sur plusieurs jours. Vous pouvez toujours envisager cette solution si vous n'avez pas le mal de mer et si vous avez les moyens.

Quitte à dépenser de l'argent, vous pouvez aussi envisager une découverte de la baie en avion ou en hélicoptère (très onéreux mais tout à fait inoubliable !)

Si vous séjournez à Bay of Islands, n'oubliez pas que le Cape Reinga n'est qu'à quelques heures de route. Je parie que vous n'avez encore jamais roulé sur la plage ou surfé sur des dunes... Le Northland n'a pas fini de nous surprendre !


La ville de Kerikeri attire de nombreux travailleurs saisonniers qui viennent aider à la collecte des fruits. L'église offre un charmant point de vue pour réaliser des photos.

La petite église de Kerikeri a du charme à revendre.

À défaut de vous rendre au Cap Reinga, vous pouvez faire un détour par Kerikeri à 25 km de Paihia. Moins populaire que ses consœurs de la région, la ville est en revanche beaucoup plus dynamique. Située à l'intérieur des terres elle profite d'un climat subtropical qui favorise les plantations et les vignes.

Les boutiques et les restaurants de Kerikeri servent des produits frais de la région. Une raison de plus de faire halte ici avant de reprendre la route. Une promenade rapide dans les rues vous permettra d'admirer Kemp House, la plus vieille maison du pays, miraculeusement épargnée durant la Guerre des mousquets.

Et maintenant (roulement de tambour) veuillez accueillir le souverain de Bay of Islands, j'ai nommé Ben Le Kiwi. La mascotte de Kiwipal a sillonné ces rivages durant toute son enfance. Il est bien placé pour vous donner quelques conseils pratiques et vous recommander quelques sorties supplémentaires. N'hésitez pas à lui poser toutes vos questions pour préparer votre voyage.


Si cet article vous a plu, et que vous revenez de Bay of Islands, envoyez-nous vos photos. C'est pour nous l'occasion de découvrir nos lecteurs et cela nous encourage à écrire de nouveaux guides utiles sur la Nouvelle-Zélande !


Guillaume Le Nistour, Kiwipal
Un article de Guillaume Le Nistour.
Fondateur de Kiwipal, Guide de Voyages Nouvelle-Zélande.
guillaume

Questions & Réponses.

Que puis-je faire pour vous aider ? J'ai constaté que même si elles en rêvent, certaines personnes ont peur à l'idée de nager avec des dauphins. C'est une expérience nouvelle qui peut effrayer, mais vous serez bien encadré, et les dauphins ne s'attaquent pas à l'homme.

Poser une question à Ben

  • Tous les sujets ... 40 réponses au total
  • Histoire et géographie 7 réponses
  • Vie pratique et renseignements 6 réponses
  • Plages et activités 6 réponses
  • Comment rejoindre la baie 5 réponses
  • Excursions et croisières 5 réponses
  • Culture, musées et festivals 4 réponses
  • Nager avec les dauphins 4 réponses
  • Hébergement 1 réponse
  • Météo 1 réponse
  • Gastronomie 1 réponse

Histoire et géographie

  • Pourquoi y a-t-il autant d'îles dans la baie ?

    Il y a des millions d'années, il s'agissait d'une vallée. Cette même vallée a été submergée par la mer, ne laissant émerger que les sommets des montagnes qui constituent les îles d'aujourd'hui.

  • Est-ce que le ciel de la baie est l'un des plus bleus du monde ?

    Ce n'est pas le fruit de votre imagination ! D'après une étude récente, le ciel le plus bleu du monde se trouve à Rio de Janeiro, suivi de près par celui de Bay of Islands.

  • Est-ce que les îles sont grandes ?

    La baie compte 8 grandes îles, mais la moyenne des 138 autres tourne autour de 22 hectares. Il s'agit souvent de simples îlots recouverts de végétation.

  • Qui a découvert Bay of Islands ?

    La légende raconte que c'est le navigateur polynésien Kupe aux alentours de 900 après Jésus Christ. Les Maoris se sont installés aux alentours de l'an 1000. Le capitaine Cook a cartographié ce paradis terrestre durant son expédition de 1769. Une exploration plus poussée lui aurait permis de constater qu'il n'existe pas une, mais plusieurs baies dans cette partie du Northland.

  • Est-ce que les Français ont accosté en Nouvelle-Zélande ?

    Marc-Joseph Marion du Fresne a accosté en mai 1772. Suite à un malentendu religieux, lui et 26 de ses hommes auraient été tués et dévorés par une tribu maorie. En représailles, les survivants français ont massacré 250 Maoris, à ceci prêt qu'ils se sont trompés de tribu ! Durant des années, les Anglais exploiteront le souvenir de ce massacre pour attiser la haine des colons français.

  • Est-ce que la Nouvelle-Zélande aurait pu être française ?

    Avant de quitter Bay of Islands le 12 juillet 1772, les Français ont laissé une bouteille et un parchemin revendiquant la terre au nom du roi Louis XV, bien entendu sans demander l'avis des Maoris. Si ces volontés avaient été suivies, la Nouvelle-Zélande se serait appelée la « France australe ».

  • Que signifie « Kororareka », l'ancien nom de Russell ?

    D'après la légende, un chef maori blessé aurait murmuré « Kororareka » en dégustant son bouillon. L'expression signifie « doux pingouin ». Plutôt ironique quand on pense au repaire de brigand que la ville est devenue ensuite.

Vie pratique et renseignements

  • Où trouver le iCenter de Bay of Islands ?

    Rendez-vous sur Mardsen Road à Paihia. Le centre d'information est ouvert de 8h à 17h du mois de mars à la mi-décembre, et jusqu'à 20 h en soirée le reste de l'année.iSite de Bay of Islands

  • Où trouver plus d'informations sur la ville de Paihia ?

    Vous pouvez consulter le site officiel de la ville.Site officiel de Paihia

  • Où trouver plus d'informations sur la ville de Russell ?

    Vous pouvez consulter le site officiel.Site de la ville de Russell

  • Où se trouve le iCenter de Russell ?

    Il se trouve sur la jetée. Ses horaires d'ouverture sont de 8 h 30 à 16 h 30, d'avril à septembre et de 8 h à 19 h d'octobre à mars.

  • Où trouver plus d'informations sur Kerikeri ?

    Il suffit de consulter le site officiel de la ville.Site officiel de la ville de Kerikeri

  • Où trouver des emplois saisonniers à Kerikeri ?

    On embauche traditionnellement durant les mois de janvier à avril, mais vous pouvez vous y prendre à l'avance. Consultez ces deux sites qui recensent les offres d'emplois :Offres d'emploi pour les saisonniers

Plages et activités

  • Ou s'inscrire pour effectuer des sorties en kayak ?

    Personnellement, je vous recommande Coastal Kayakers et Island Kayak. Consultez leurs sites internet respectifs pour plus de renseignements.Coastal KayakersBay Beach Hire

  • Où peut-on louer des kayaks ?

    Rendez-vous à Bay Beach Hire sur Marsden Road à Paihia. Ils sont ouverts de 9 h à 17 h 30 et ils louent aussi des vélos.Bay Beach Hire

  • Quelles sont les meilleures plages où se baigner ?

    Il faut rechercher les plages qui sont dans des criques. Celles par exemple entre Paihia et Waitangi à une demi-heure de marche.

  • Où s'inscrire pour faire du parachute ascensionnel ?

    Départs toute la journée sur la jetée de Paihia. Si vous voulez vous faire une idée, regardez la vidéo sur le site de Flying Kiwi Parasail.Flying Kiwi Parasail

  • Est-ce que l'on peut louer des bateaux ?

    C'est une activité coûteuse, mais qui ne nécessite pas forcément d'avoir un permis si vous pouvez justifier d'une expérience passée (facture à l'appui). Comptez au moins 385 $ la journée.Location de bateaux

  • Peut-on pratiquer la pêche dans la baie ?

    La saison de pêche s'étend de décembre à juin. Vous pourrez pratiquer la pêche au gros. Les prises record de marlins, thons, mérous et même de requins ne sont pas rares. Vous aurez l'occasion de participer à de nombreuses compétitions de pêche si le cœur vous en dit. Mais si vous préférez la tranquillité, louez un bateau, avec ou sans skipper, et faites-vous plaisir. Enfin, si votre budget est serré, rejoignez les pêcheurs sur les quais de Paihia ou Russel, vous ferez tout de même quelques belles prises.

Comment rejoindre la baie

  • Est-ce que l'on peut venir en bus ?

    On ne compte plus les compagnies de bus qui desservent la gare routière de Paihia près de l'iSite. Voici les liens des deux principales compagnies.IntercityNakedbus

  • Est-ce que l'on peut venir en avion ?

    Oui, il existe un petit aéroport à 6 km de Kerikeri. Air New Zealand assure 3 à 5 vols par jours sauf le dimanche.

  • Est-ce que c'est loin d'Auckland ?

    Non, il y a tout juste 230 km et le voyage est magnifique.

  • Comment se rendre à Russell ?

    En voiture, il faut faire tout un détour en suivant la route côtière depuis Whakapara. Mais le plus simple reste de prendre le ferry depuis Opua. Il y a un départ tous les quarts d'heure de 6 h 30 à 22 h. Le tarif est de 10 $ par voiture + conducteur et de 16 $ par camping car + conducteur. Ajoutez ensuite un dollar par passager supplémentaire et 50 cents par enfant. Si vous ne circulez pas avec votre véhicule, prenez plutôt le ferry à Paihia sur la jetée. Départ toutes les 30 minutes de 7 h 20 à 19 h 30 en hiver et jusqu'à 22 h 30 en été. L'aller simple coûte 6 $ par adulte et 3 $ par enfant.

  • Est-ce que l'on peut accoster au port d'Opua ?

    Oui, ce port accueille aussi bien les plaisanciers que les ferries.

Excursions et croisières

  • Quel est le point de départ des croisières ?

    Le point de départ est à Paihia, mais la majorité des croisières font escale à Russell.

  • Quelle compagnie pour visiter le cap Brett ?

    Sans hésiter, je vous recommande Fullers. Cette compagnie propose des excursions d'une demi-journée avec escales. Départs deux fois par jours à partir de Paihia et Russell. Vous pouvez aussi souscrire une option pour nager avec les dauphins. Consultez le site internet pour connaître les tarifs et les horaires des circuits :Dolphin Cruises

  • Est-ce qu'il existe des bateaux bus ?

    Oui, notamment le Paihia Island Shuttle. Cette navette peut vous déposer sur l'île de votre choix. Dive Ops dessert également Paihia, Rawhiti et le cap Brett. Une solution idéale si empruntez la randonnée pour aller au cap Brett et que vous souhaitez que l'on vienne vous chercher au retour.Paihia Island ShuttleDive Ops

  • Est-ce que l'on peut rejoindre le cap Brett à pied ?

    Oui en empruntant l'itinéraire du Cap Brett Track, une magnifique randonnée à travers les forêts le long des falaises. L'intégralité du parcours dure 8 heures sur 16 km depuis Rawhiti. Pour plus de détails, consultez le site du département de la conservation. Prévoyez une navette pour venir vous chercher à la fin.Navette Dive Ops

  • Ou s'inscrire pour une sortie en hélicoptère ?

    C'est cher, mais cela en vaut la peine. Saltair propose de vous déposer sur une plateforme en mer d'où un bateau vous conduira sur une plage déserte. Regardez la vidéo promotionnelle pour vous faire une idée du voyage. Parfait pour les voyages de noces.Saltair

Culture, musées et festivals

  • Est-ce que l'on peut visiter la maison de Pompallier ?

    L'église anglicane de Christ Church et la maison de Pompallier ont survécu aux guerres entre Pahekas et Maoris. La maison de Pompallier était la propriété d'un prêtre français qui imprimait des bibles en langue maorie. Si le sujet vous passionne, consultez le site du musée :Musée de la maison de Pompallier

  • Qu'est-ce que le « Russell to Paihia Swim » ?

    C'est une course à la nage qui a lieu en décembre de chaque année et qui consiste à rejoindre Paihia à la nage en partant de Russell. Si vous voulez participer, rendez-vous sur cette page :Organisation de l'événement

  • Que peut-on admirer au Russell Museum ?

    La principale attraction est une reproduction à grande échelle de l'Endeavour, le vaisseau du capitaine Cook. Une vidéo d'une dizaine de minutes retrace également l'histoire de la ville et la culture maorie. Le musée se situe au 2 York Street à Russell.Musée de Russell

  • Que peut-on visiter à Kerikeri ?

    Vous pouvez visiter deux anciens bâtiments d'époque, Mission House (le plus vieux bâtiment en bois du pays) et Te Waimate Mission. Mais s'il fait beau, je vous recommande plutôt d'aller explorer la forêt d'arbres Kauri, l'une des rares à avoir survécu à l'abattage. Vous pourrez ensuite pousser jusqu'à Kororipo Pa, l'ancien village fortifié de Hongi Hika, le redoutable chef de guerre maori, ancien maître de la région.

Nager avec les dauphins

  • Quelle compagnie pour nager avec les dauphins ?

    Voici deux compagnies spécialisée que je peux vous recommander :Explore NZDolphin Cruises

  • Comment observer les dauphins avec son propre bateau ?

    Il faut respecter une vitesse maximale de 5 noeuds et se maintenir derrière ou sur le flanc d'un banc de dauphin. Ne venez jamais au milieu d'un banc et conservez une distance de sécurité de 300 mètres. Le moment venu, coupez les moteurs et jetez l'ancre. Ne restez pas plus de 10 minutes sauf si vous êtes seul sur place. Dans le cas contraire et si plus de trois navires sont déjà présents, attendez votre tour au large.

  • À quelle heure peut-on venir voir les dauphins ?

    L'approche des dauphins est interdite entre 11 h 30 du matin et 13 h de l'après-midi. Cet intervalle leur permet de se reposer ou d'enseigner la chasse à leurs petits. La présence de bébés de moins d'un mètre impose également de garder ses distances.

  • Quels types de dauphins nagent dans la baie ?

    Il existe deux espèces, les Grands dauphins qui sont les plus célèbres et les Dauphins communs qui malgré leur nom sont sans doute plus beaux et les plus joueurs (appréciation toute personnelle).

Hébergement

  • À quelle heure faut-il arriver à l'hôtel ?

    C'est une très bonne question ! Toujours avant 20h car passé cet horaire, les réceptions sont désertes !

Météo

  • Quelle est la période idéale pour venir ?

    Prévoyez votre voyage en été, de décembre à février.

Gastronomie

  • Quels vins sont produits dans la région ?

    On produit essentiellement du Cabernet Sauvignon, du Chardonnay et du Merlot.

Photo de guillaume à la montagne

L'avis de Guillaume.

Expert Nouvelle-Zélande

Derrière le paysage de carte postale se cache une histoire mouvementée qui remonte à l'origine même du pays.

Visiter Bay of Island en ignorant son Histoire, ce serait comme visiter Paris sans connaitre la Révolution française.

Ma rencontre avec la Nouvelle-Zélande date de 1997. Je partage depuis mon expérience sur Kiwipal avec d'autres passionnés.

Notre mission est de vous emmener hors des sentiers battus en proposant des voyages sur-mesure.

Je pose une question ▸

Sur la carte du pays

La baie des îles se trouve dans la région ensoleillée du Northland, sur l'Île du Nord.

Ouvrir Google Maps

Liens pratiques

Plus d'informations à consulter si vous visitez Bay of Islands.

Photo de guillaume à la montagne

Votre voyage en Nouvelle-Zélande :

Kiwipal vous aide à préparer un séjour en Nouvelle-Zélande sans agence de voyages.

Vous économisez jusqu'à 30% sur votre budget vacances en éliminant les frais d'agence.

Je contacte Guillaume

Rejoignez-nous !

Abonnez-vous au groupe des voyageurs passionnés par la Nouvelle-Zélande.

Expert certifié de la destination

Une question ?

Demandez conseil aux experts de la Nouvelle-Zélande :

Je pose une question ▸
Adresse email erronée ou message trop court !
Message envoyé !
Un conseiller Kiwipal vous répondra dans les plus brefs délais. Merci !
Haut de la page
Vos articles favoris
Vous pouvez construire une liste de vos articles favoris.
Cliquez sur le bouton « ajouter aux favoris » dans la page de votre choix. Votre liste sera sauvegardée même si vous quittez le site.
J'ai compris !