Un voyage en autocar possède des avantages mais aussi des inconvénients.

Peut-on visiter la Nouvelle-Zélande en Bus ?

Réservez votre voyage en Nouvelle-Zélande !

Contactez un conseiller Kiwipal pour parler de votre projet de vacances, c'est gratuit et sans engagement !

Je pose une question ▸
  • Lire l'article
  • Détails
  • Conseils
39 Votez SVP !
Vos questions (9)
Poser une question

Présentation.

  • 1Nous avons testé le bus chez les Kiwis.
  • 2Les compagnies de bus en Nouvelle-Zélande.
  • 3Visiter la Nouvelle-Zélande avec InterCity.
  • 4Visiter la Nouvelle-Zélande avec NakedBus.
  • 5Manque de confort et mal des transports.
  • 6Souvent économique, mais peu pratique !
  • 7Les inconvénients auxquels on ne pense pas !
  • 8Faut-il éviter le bus à tout prix ?

1Nous avons testé le bus chez les Kiwis.

Si vous n'avez pas le permis de conduire, ou si la perspective de conduite des milliers de kilomètres vous décourage, le bus se pose en alternative.

Le bus plaît aux voyageurs qui ne veulent ou ne peuvent pas conduire.

Vous voulez visiter la Nouvelle-Zélande, mais n'avez pas le permis de conduire ou l'envie de tenir le volant durant des milliers de kilomètres. Et comme il vous faut néanmoins unmoyen de transport, vous envisagez de voyager en bus.

Je ne parle pas des visites du pays en autocar avec un guide privé qui vous conduit d'hôtel en restaurant en passant par les activités. Je vais laisser de côté également les circuits proposés par Stray Bus, dont l'offre est sympathique, mais trop chère (comptez 4000 $ pour un circuit Nord-Sud).


Des compagnies comme Stray ou Kiwi Experience vous propose des voyages en bus avec un chauffeur privé qui sert aussi de guide.

Il existe des tour opérateurs qui proposent des voyages groupés en bus.

Notez d'ailleurs que je n'ai rien contre ce type de voyage organisé ! Ils conviennent très bien à certains voyageurs, mais ils sont éloignés de la philosophie de Kiwipal qui consiste à vous aider à organiser votre séjour en Nouvelle-Zélande, si possible en dehors des sentiers battus.

On voyage surtout en bus pour faire des économies sur le budget des vacances.

D'ailleurs, quand on envisage de recourir au bus on espère surtout faire des économies. Alors je vais plutôt vous présenter les compagnies les plus intéressantes qui sillonnent le pays et desservent la plupart des villes.


Le réseau de bus est très étendu en Nouvelle-Zélande et l'on peut aller presque partout en autocar.

Les compagnies de bus couvrent la quasi-totalité de la Nouvelle-Zélande.

Sur le papier, les compagnies de bus annoncent la liberté à prix réduit et vous n'avez qu'àcontempler le paysage qui défile pour arriver à destination… Mais cet engagement tient-il toutes ses promesses ?

Comme vous allez le constater, j'ai un avis tranché sur la question et je vais le partager avec vous sans langue de bois.

Et je vais non seulement vous parler des compagnies de bus, mais aussi passer en revue le confort à bord et les grilles de tarifs.

Et vous verrez alors si ce mode de transport est aussi économique qu'il prétend l'être, et s'il peut vraiment rivaliser avec les habituels séjours envoiture oucamping-car !


2Les compagnies de bus en Nouvelle-Zélande.

Pour régler leur problème de remplissage, les compagnies proposent des trajets en bus à un dollar seulement.

On trouve même des billets de bus à seulement un dollar !

Avant de comparer le bus aux autres solutions de transport, je vais commencer par présenter les principales compagnies de bus qui circulent du nord au sud.

Pour cela, je n'ai retenu que les deux grandes compagnies rivales, à savoir InterCity dont le réseau couvre la quasi-totalité de la Nouvelle-Zélande et NakedBus qui vise surtout une clientèle de jeunes backpackers en Visa Vacances Travail.

Bien entendu, quelle que soit la compagnie, vous pouvez emporter des bagages avec vous, même si leur nombre est limité. Notez d'ailleurs qu'à quelques exceptions près, ce n'est pas vous qui chargez ou déchargez vos bagages dans le coffre du bus.


Le chargement des bagages est assuré par du personnel pour éviter que ce soit le bazar dans le coffre du bus.

Vous n'aurez pas à gérer le chargement des bagages dans le coffre.

En soi, mon but n'est pas de comparer les compagnies entre elles, mais de vous donner une idée des tarifs pratiqués, notamment si vous prenez une carte de fidélité (bus pass) pour faire des économies (à condition de s'en servir au moins à plusieurs reprises).

Les compagnies de bus proposent des services en option pour rendre le voyage plus confortable.

Car pour essayer de capter la clientèle, InterCity comme NakedBus proposent des formules au trajet ou à l'heure.

Et pour bien choisir, il faut étudier le nombre de bagages autorisés, la présence du WiFi et de fauteuils plus confortables en option.


Kiwipal vous propose un comparateur d'hébergement en partenariat avec booking.com

Utilisez Kiwipal pour trouver un hôtel dans le centre-ville.

Pour autant, ne soyez pas surpris si les tarifs des compagnies sont quasiment identiques. Inutile de perdre un temps précieux à comparer chaque trajet dans le moindre détail, il vaut mieux choisir en priorité en fonction des horaires qui vous intéressent.

Vous serez sûrement étonné de voir des places bradées à 1 $ sur les sites de réservation. Dans la mesure où les bus effectuent des navettes, ils sont bien obligés de rouler, même si cela doit se faire à vide.

Autrement dit, les offres promotionnelles ne concernent que les trajets proposés dans les horaires dont personne ne veut en général.


NakedBus propose une offre pour vous permettre de réaliser un circuit en bus à travers tout le pays.

Une formule comme le Naked Passport permet de faire des économies.

Mais tout ceci n'est pas très clair, alors j'ai décidé de faire le travail de comparaison à votre place pour vous permettre de choisir plus facilement. Notez bien que les tarifs indiqués ci-dessous sont à titre indicatif et susceptibles de changer à tout moment (vous trouverez les prix exacts lorsque vous réserverez).


3Visiter la Nouvelle-Zélande avec InterCity.

InterCity existe depuis plus d'un siècle en Nouvelle-Zélande !

Intercity est la plus ancienne compagnie de bus de Nouvelle-Zélande.

InterCity est la seule vraie compagnie de bus néo-zélandaise du pays (le concurrent NakedBus est détenu par un groupe étranger). Pour la petite histoire, InterCity possède aussi les bus Newmans Coachline dont l'activité a débuté en 1879…

Autant dire que c'est InterCity qui vient d'abord à l'esprit quand on pense au bus en Nouvelle-Zélande. Avec plus de 640 dessertes, c'est la compagnie qui couvre la plus grande partie du territoire. Vous pouvez le vérifier avec la carte simplifiée des stations disponible en ligne avec les horaires de départ et d'arrivée.

Les bagages autorisés

Vous avez droit à un bagage à main de 5 kg maximum dans un format qui ne dépasse pas 20 x 28 x 400 cm (hauteur, largeur, longueur) pour pouvoir tenir dans le porte-bagage au-dessus du siège.

À ceci peuvent s'ajouter deux bagages en coffre pour un poids maximum de 25 kg (20 kg pour un trajet Auckland - Wellington). La somme des dimensions de chaque bagage (largeur + longueur + hauteur) ne devant pas excéder 158 cm.

Un seul bagage supplémentaire est envisageable contre un extra de 10 $, mais prévoyez le compte exact, car l'on ne vous rendra pas la monnaie.

Les tarifs

InterCity propose des tarifs réduits à 1 $ sur les trajets très matinaux où les rares passagers permettent au moins de payer l'essence. Il n'y a pas d'arnaque, les places existent bel et bien, mais c'est à vous de voir si vous êtes prêt à vous lever aux aurores.

En plus de la vente de billets à l'unité, InterCity propose une offre destinée aux voyageurs qui visitent la Nouvelle-Zélande selon un itinéraire bien défini. L'offre FlexiPass est valable un an, et vous payez pour alimenter un compte en heures et non en trajets.


InterCity possède le plus grand réseau de bus de Nouvelle-Zélande.

La compagnie InterCity dessert plus de 600 stations dans le pays !

Un tel système pourrait compliquer les réservations à première vue, mais InterCity fournit une carte du pays avec les estimations des temps de trajet. Seules les destinations principales sont renseignées, mais cela fait largement l'affaire. Pour vous donner une idée, 60 heures de trajets correspondent à un circuit assez complet à travers tout le pays du nord au sud.


Des suggestions d'itinéraires sont présentées sur cette page et voici les tarifs en fonction de la durée :

HEURES TARIF
15 125 $
20 165 $
25 205 $
30 239 $
35 279 $
40 319 $
45 359 $
50 389 $
55 425 $
60 459 $

En plus des billets à l'unité et de l'offre Flexipass, InterCity propose aussi des TravelPass pour les touristes et les backpackers. Cette formule qui coûte 1045 $ suit un itinéraire prédéfini valable un an, mais vous pouvez toutefois emprunter les tronçons dans l'ordre que vous voulez.

Les formules sont intéressantes si vous circulez beaucoup en bus, sinon vous perdrez de l'argent.

Si une telle offre peut intéresser d'éventuels voyageurs enProgramme Vacances Travail, son tarif est exorbitant pour des touristes, car on arrive à peu près à réaliser le même circuit avec le FlexiPass de 60 h qui revient deux fois moins cher (sic).

L'avis de Kiwipal

InterCity est la compagnie de bus la plus fiable. Non seulement elle dispose du réseau le plus étendu du pays (les bus InterCity circulent pratiquement partout), mais elle autorise surtout l'enregistrement de deux bagages en coffre contrairement à NakedBus.


InterCity a lancé une formule Gold qui comporte des fauteuils de meilleure qualité.

Les bus Intercity Gold disposent de fauteuils plus confortables.

Cerise sur le gâteau, les bus sont équipés d'un réseau WiFi gratuit à bord. Il existe même une application mobile (iPhone & Android) pour connaître la position du véhicule sur une carte ! Ceci dit, un trajet entre Auckland et Rotorua coûte entre 23 $ et 36 $, ce qui revient à peu près au même prix qu'avec la concurrence.


4Visiter la Nouvelle-Zélande avec NakedBus.

NakedBus vise une clientèle plus jeune que la concurrence, en particulier les backpackers du monde entier.

NakedBus est la compagnie qui rivalise avec InterCity.

NakedBus est le challenger d'InterCity, et leur rivalité s'est même soldée par un procès pour concurrence déloyale il y a quelques années. Cette compagnie vise une clientèle plus jeune, avec une ambiance à bord forcément un peu plus agitée…

Si l'on monte à bord parfois pour se faire des amis, NakedBus n'est pas non plus un club de rencontres, et vous pouvez très bien voyager tranquillement dans votre coin sans que cela ne pose le moindre problème.

Je précise que le terme « Naked » fait référence au budget et n'a rien à voir avec le naturisme...

L'essentiel du pays est couvert avec une cinquantaine de dessertes, mais les destinations à l'écart ne sont pas couvertes, ce qui dérange surtout les backpackers qui cherchent du travail (ils se tourneront alors vers InterCity dont le réseau est plus étendu).

Les bagages autorisés

Vous pouvez monter dans le bus avec un petit bagage à main qui ne dépasse pas 20 x 28 x 400 cm (hauteur, largeur, longueur) et ne pèse pas plus de 5 kg. Vous pouvez également garder à la main un petit ordinateur portable ou une tablette, un sac à main ou un parapluie.

En revanche, vous n'avez droit qu'à un seul bagage de 20 kg maximum dans le coffre, et la somme de ses dimensions ne peut dépasser 158 cm si l'on additionne longueur, largeur et hauteur.

Un seul bagage en supplément est toutefois admis contre un extra de 10 $ (prévoir le compte exact). Tous les bagages doivent être étiquetés et seuls ceux qui voyagent dans le coffre sont assurés !

Les tarifs

Comme InterCity, la compagnie communique sur des trajets à partir de 1 $. Cela rappelle les offres alléchantes des compagnies aériennes, mais ces promotions de dernières minutes existent bel et bien et concernent des trajets matinaux ou tardifs en semaine.


Vous reconnaîtrez facilement les NakedBus dans le pays.

NakedBus s'adresse à une clientèle plus jeune que celle d'InterCity.

La formule la plus intéressante s'appelle « NakedBus Passport ». Rien d'original en soi, car il s'agit juste d'acheter plus de places à l'avance pour obtenir une réduction.

Mais dans la mesure où les billets à l'unité sont vendus à des prix variables en fonction de la distance et des horaires, il est difficile de calculer ce que l'on gagne à souscrire une formule.


VOYAGES TARIF TARIF AVEC FERRY
3 voyages 99 $ 149 $
5 voyages 159 $ 209 $
10 voyages 269 $ 319 $
20 voyages 439 $ 489 $

Sur de courts trajets, le passeport avec trois voyages peut ne pas être rentable du tout ! Ce qui a le don d'agacer, surtout si des trajets à 1 $ sont ajoutés le jour du départ alors que vous aviez payé plein pot...

L'avis de Kiwipal

Il faut bien découper son itinéraire pour que le « NakedBus Passport » présente un réel intérêt. Une fois le passeport acheté, on peut heureusement accéder à un espace en ligne pour gérer ses réservations et les modifier. Notez d'ailleurs que le bus peut afficher complet, ce qui rend les réservations de dernière minute hasardeuses en été, mais ne pose pas de problèmeen basse saison.


NakedBus dessert aussi des lieux emblématiques de Nouvelle-Zélande.

NakedBus propose aussi des trajets vers des lieux touristiques importants.


NakedBus peut accueillir les passagers en fauteuil sous certaines conditions (dimensions du fauteuil, places disponibles...)


5Manque de confort et mal des transports.

Si vous avez le mal des transport en général, le bus n'est sans doute pas adapté pour un long séjour.

Tout le monde ne supporte pas les trajets en bus de la même manière.

Certaines personnes ont la chance de ne pas souffrir du mal des transports, mais pour ceux qui sont sujets à cette pathologie désagréable, le bus est un redoutable adversaire, surtout durant un long séjour !

Ne pas pouvoir regarder la route devant soi, même en se tordant le cou, augmente le risque de torticolis et perturbe l'oreille interne.

Cette gêne procure au mieux de l'inconfort, au pire des nausées, et ce n'est pas un hasard si l'on trouve des poches sous chaque siège de l'autocar !


Si vous avez la nausée dans le bus, cela peut rendre chaque déplacement particulièrement pénible.

Le mal des transports peut suffire à gâcher vos vacances !

Autant vous l'annoncer de suite, si vous avez le mal des transports en général, vous n'y échapperez pas en Nouvelle-Zélande, car les routes sont sinueuses.

D'autant plus que vous ne pourrez pas vous dégourdir les jambes en dehors des pauses prévues ni ouvrir la fenêtre pour respirer de l'air frais.


Ne vous attendez pas non plus à une qualité haut de gamme dans les bus.

Le confort des bus est suffisant, mais il n'a rien d'exceptionnel.

Je ne vais pas noircir le tableau, mais les fauteuils offrent peu de places pour les jambes et les sièges ne s'inclinent pascomme dans les avions. On a rarement froid en bus climatisé, mais une couverture est conseilléeselon la météo. Les boules quies ou les écouteurs sont indispensables, surtout si les autres voyageurs sont bruyants.


S'asseoir à côté d'une fenêtre permet de prendre des photos durant le trajet, même si la qualité sera altérée par la vitre.

Les places à côté des fenêtres sont forcément très convoitées.

Pour toutes ces raisons, les meilleures places dans le bus sont souvent situées à l'avant. Non seulement vous serez le premier à monter ou descendre, mais vous pourrez aussi voir la route devant vous, ce qui réduira le mal du transport.

D'un autre côté, si vous êtes plutôt anxieux, sachez que les places les plus sûres en cas d'accident se trouvent au milieu du bus sur la gauche(le côté où l'on conduit en Nouvelle-Zélande), mais ce sont juste des statistiques à ne pas prendre trop au sérieux ...


Si vous cherchez les toilettes, vous les trouverez à l'arrière de l'autocar ou au milieu.

Les toilettes sont en général situées à l'arrière du bus.

Les places du fonds vous plaisaient peut-être quand vous étiez au collège pour garder les surveillants à distance, mais dans un autocar de tourisme elles sont situées à côté des toilettes... Cela peut sembler intéressant, mais les mauvaises odeurs et les va-et-vient peuvent gâcher le voyage.

S'asseoir non loin des toilettes n'est pas forcément un bon calcul dans un bus.

Néanmoins, je suis persuadé que vous saviez déjà tout cela, alors il reste à voir si les économies réalisées peuvent justifier tant d'inconvénients...


6Souvent économique, mais peu pratique !

Si le bus a l'avantage d'être économique, il possède aussi quelques défauts ennuyeux.

Les voyages en bus possèdent quatre inconvénients majeurs.

D'après mon expérience, les trajets en bus en Nouvelle-Zélande réunissent quatre défauts majeurs qui devraient normalement vous dissuader de recourir à cette solution si vous hésitez à louer une voiture ou un camping-car.

Des économies à relativiser

C'est une triste réalité, mais le bus n'est pas la hauteur de sa réputation en termes de tarifs ! Selon les trajets, une voiture est presque aussi compétitive. Prenons par exemple une location de voiture à 30 $ la journée pour faire un trajet entre Christchurch etQueenstown… seul le budget carburant entraîne une dépense plus importante que le prix du bus qui revient à 40 $.


En voiture, vous pouvez vous arrêter quand vous voulez, ce qui n'est pas le cas en bus.

Le bus ne peut pas rivaliser avec la voiture en terme de liberté !

Mais si vous partagez les frais de location et d'essence avec d'autres passagers, la voiture revient alors moins chère, avec tous les avantages qu'elle apporte en prime en matière d'autonomie. Sauf bien entendu si vous bénéficiez des promotions imbattables avec des places à 1 $.

Le choix du siège

Le second inconvénient est tout aussi pénible, car dans la mesure où vos bagages voyagent dans le coffre du bus, ils ne sont pas accessibles en cours de route.

Si vos affaires sont chargées en premier vous aurez plus de liberté pour choisir votre siège à bord, mais vous devrez poireauter à l'arrivée… ou inversement !


Selon l'endroit ou vos bagages sont rangés dans le coffre du bus, vous serez servie en premier ou en dernier.

Vous devrez souvent attendre longtemps pour récupérer vos affaires.

Cela semble anecdotique, mais si vous vous retrouvez placé par défaut à côté de quelqu'un qui ne vous plaît pas, vous ne pourrez pas forcément changer de place comme dans le métro. Et rien ne garantit que vous aurez un siège près de la fenêtre !

Lenteur du bus

Le troisième défaut est de loin le pire, car n'allez pas croire qu'un trajet en bus ira aussi vite qu'avec un véhicule de location! La distance entreAuckland et Rotorua est couverte en 2h45 en voiture contre 3h50 en bus, soit une heure de plus sans compter l'enregistrement et la prise en charge des bagages !


Quand on chronomètre le temps passé, on réalise que le bus est bien plus lent que la voiture... et ce n'est pas par hasard si tout le monde vous double sur la route !

Un trajet en bus prend en moyenne une heure de plus qu'en voiture.

L'ennui à bord

Et puisque nous parlons franchement, il faut reconnaître que l'on s'ennuie ferme dans un bus.

On ne voit pas forcément grand-chose, surtout si le paysage épique du Seigneur des anneaux se trouve de l'autre côté de la route et que l'on ne peut même pas le photographier.

Certes, il y a bien des activités (lire, écrire, regarder des films) mais elles ont toutes en commun d'accentuer le mal du transport.

À la descente, on se sent moins fatigué après un trajet en voiture où l'on a conduit qu'après avoir subi passivement un interminable voyage en bus.


7Les inconvénients auxquels on ne pense pas !

Les bus sont en général garés devant les centres d'information iSite ou à proximité.

Il faut prendre en compte le temps passé à attendre le bus !

Vous l'avez deviné, le bus n'a guère mes faveurs, et je n'ai pourtant pointé que ses défauts intrinsèques, en laissant de côté son impact sur le reste du séjour. Comme vous allez le voir, ce n'est guère reluisant !

Car il ne faut pas négliger ce qui se passe avant et après le trajet ! Le bus ne vous récupère pas et ne vous dépose pas non plus devant votre hébergement avec vos bagages ! Ce qui vous laisse avec quatre possibilités toutes aussi pénibles les unes que les autres :

Emprunter un taxi

En admettant qu'il y en ait, ce qui n'est pas gagné dans les petites villes. Les bus s'arrêtent en général devant les iSites où vous pourrez vous renseigner, quitte à faire la queue pour rien...

Prendre un autre bus

S'il existe, et s'il peut vous prendre en charge avec vos bagages ! Que ferez-vous pour tuer le temps s'il faut attendre le prochain bus durant deux heures ? Autant dire qu'il faudra étudier les horaires bien à l'avance en contactant l'office de tourisme de chaque ville.

Finir le trajet à pied

Je vous laisse imaginer le bonheur de marcher le long de la route avec vos bagages si vous n'avez pas retenu un hôtel à côté du centre-ville où passe le bus. Et s'il pleut, l'expérience peut virer au cauchemar.

Faire du stop

Les Néo-Zélandais ont la réputation de prendre facilement les voyageurs en stop à condition qu'ils ne soient pas trop chargés… Mais si personne ne s'arrête pour vous prendre avec vos valises, vous comptez patienter combien de temps, et quel sera votre plan de secours ?


Le bus fait quelques pauses pour que les passagers puissent se dégourdir les jambes et admirer un bref instant le paysage.

Des pauses de cinq minutes suffisent-elles pour visiter un pays ?

Imaginez toute cette logistique pénible répétée inlassablement durant tout le séjour… D'autant plus que vous êtes venu en Nouvelle-Zélande pouradmirer des paysages et pratiquer des activités. Comment rejoindre les points de départ des randonnées situés presque toujours à plusieurs kilomètres en dehors des villes ?

Demandez-vous si le bus est compatible avec les activités qui vous intéressent.

Cela vous contraint à réserver des navettes privées auprès des offices de tourisme, et donc à payer des suppléments qui ont vite fait de réduire à néant les économies réalisées grâce au bus. Dans ces conditions, la conclusion s'impose d'elle-même...


8Faut-il éviter le bus à tout prix ?

Rien de plus désagréable que de devoir repartir quand on aimerait rester plus longtemps.

Le bus ne laisse aucune place à l'imprévu et aucune liberté sur l'itinéraire.

En général je m'efforce de nuancer mes propos et de voir le bon côté des choses, mais je n'y arrive pas avec ce moyen de transport qui ne laisse aucune place à l'imprévu, même s'il peut être économique.

Alors, je suis désolé si cet article ressemble à un procès à charge, mais les critiques sont fondées et le bus est inadapté pour un voyage touristique de quelques semaines en Nouvelle-Zélande.


Si vous dormez durant le trajet, il passera plus vite mais vous aurez manqué tout le spectacle.

On a tendance à s'assoupir durant les voyages en bus.

Cela ne signifie pas que la solution est à proscrire, car si vous ne conduisez pas, il faudra pourtant vous déplacer où renoncer au séjour. Dans cette optique, le bus qui revient moins cher que l'avion ou le train peut être votre seule chance de visiter le pays.

Le bus reste un bon moyen de passer d'une ville à l'autre quand on cherche du travail durant un PVT.

Je ne reviens pas sur les principaux inconvénients et je concède malgré tout que le bus remplit son office quand il s'agit de relier deux villes entre- elles. Ce qui en fait une solution intéressante dans le cadre d'un Programme Vacances Travail, même si le manque de mobilité sera un frein pour la recherche d'emploi sur le terrain.


Soyez maitre à bord et conduisez votre véhicule pour profiter cent fois plus du pays.

Vous profiterez bien plus de vos vacances si vous conduisez vous-même.

Mais je ne peux pas vous recommander ce moyen de transport en mon âme et conscience. Tout votre voyage se résumerait à de la logistique pour ne pas rater le bus, et je n'appelle pas cela des vacances ! Vous venez vous détendre et non pour vivre dans le stress de vous retrouver perdu sur le bord de la route avec des bagages à porter.


Certaines lignes touristiques comme le Tranzalpine sont conseillées pour la beauté des paysages traversés.

Le train peut constituer une alternative pour certains trajets touristiques.

À bien choisir, il vaut mieuxprivilégier le train qui est au moins étudié pour permettre d'admirer les paysages, même s'il est encore plus lent que le bus !

Mais pour visiter la Nouvelle-Zélande dans les meilleures conditions, il vous faut une voiture, un camping-car ou un mini-van !

La voiture et le camping-car sont les moyens de transport adaptés à la Nouvelle-Zélande.

Si vous ne voulez vraiment pas conduire, il vaut mieux vous tourner vers des compagnies comme Stray Bus qui prennent en charge toute la logistique, dans ce cas vous pourrez faire une croix sur les économies, mais vous profiterez au moins de votre séjour. C'est bien connu, on n'a rien sans rien, comme toujours.


Guillaume Le Nistour, Kiwipal
Un article de Guillaume Le Nistour.
Fondateur de Kiwipal, Guide de Voyages Nouvelle-Zélande.
guillaume

Questions & Réponses.

Que puis-je faire pour vous aider ? Le Bus n'est peut-être pas le moyen de transport le plus recommandé, mais il n'empêche que je serais heureux de vous aider si vous avez des questions.

Poser une question à Ben

  • Tous les sujets ... 9 réponses au total
  • Les trajets en bus 7 réponses
  • Les compagnies de bus 2 réponses

Les trajets en bus

  • Que faire si l'on rate son bus ?

    Attendre le prochain qui passe en sachant que vous ne serez pas remboursé, car il fallait être à l'heure, hélas !

  • Peut-on demander à faire une pause en route ?

    Si des pochettes pour vomir sont fournies à chaque passager, c'est justement pour ne pas devoir s'arrêter à chaque fois que quelqu'un est malade à bord. Des pauses de quelques minutes sont prévues si le trajet est long, mais vous n'aurez pas d'autres possibilités de vous dégourdir les jambes.

  • Peut-on avoir du WiFi à bord du bus ?

    Tous les bus n'en sont pas équipés, mais c'est désormais de plus en plus la règle. Ceci dit, la quantité de trafic autorisé permet juste une simple navigation sur Internet.

  • Peut-on choisir où s'asseoir à bord ?

    Oui, et c'est la règle du premier arrivé, premier servi qui s'applique.

  • Est-ce le bus dépose les passagers à l'hôtel ?

    Non, il vous laisse seulement en centre-ville près d'un kiosque d'information en général.

  • Y a-t-il des classes à bord ?

    Non, mais InterCity propose des sièges plus confortables si l'on paie un supplément. L'intérêt de cette formule dépend surtout de la durée du trajet.

  • Peut-on dormir durant le trajet en bus ?

    Rien ne l'interdit, mais si vous étiez venu pour admirer les paysages de Nouvelle-Zélande, avouez que ce serait tout de même dommage de rentrer en France pour raconter à vos amis que vous n'avez rien vu parce que vous dormiez sur la route ...

Les compagnies de bus

  • Quelle est la compagnie de bus la moins chère ?

    C'est impossible à dire en général, car les prix varient en fonction des trajets et des cartes de fidélité. InterCity et NakedBus ont des grilles tarifaires très similaires, et ce sont plutôt les horaires qu'il faut comparer en fonction de l'itinéraire.

  • Quelle est la compagnie la plus rapide ?

    La question n'a guère de sens, les bus circulent à la même vitesse et il n'y a pas de compagnie plus rapide qu'une autre.

Photo de guillaume à la montagne

Posez vos questions à Guillaume.

Expert Nouvelle-Zélande

Je ne cherche évidemment pas à vous dissuader de prendre le bus en Nouvelle-Zélande !

Mais je pointe les inconvénients de ce mode de transport pour vous éviter une mauvaise surprise sur place.

Ce mode de transport étant plus adapté aux jeunes en Visa Vacances Travail (PVT) qu'aux touristes qui restent quelques semaines.

Ma découverte de la Nouvelle-Zélande date de 1997. Je partage depuis mon expérience sur Kiwipal avec d'autres passionnés.

Notre mission est de vous emmener hors des sentiers battus en proposant des voyages sur mesure.

Je pose une question ▸

Liens pratiques

Plus d'informations à consulter sur le sujet avant de partir.

Numéros utiles

Cliquez sur un numéro pour appeler depuis votre mobile.

Photo de guillaume à la montagne

Votre voyage en Nouvelle-Zélande :

Kiwipal vous aide à préparer un séjour en Nouvelle-Zélande sans agence de voyages.

Vous économisez jusqu'à 30% sur votre budget vacances en éliminant les frais d'agence.

Je contacte Guillaume

Rejoignez-nous !

Abonnez-vous au groupe des voyageurs passionnés par la Nouvelle-Zélande.

Expert certifié de la destination

Une question ?

Demandez conseil aux experts de la Nouvelle-Zélande :

Je pose une question ▸
Adresse email erronée ou message trop court !
Message envoyé !
Un conseiller Kiwipal vous répondra dans les plus brefs délais. Merci !
Haut de la page
Vos articles favoris
Vous pouvez construire une liste de vos articles favoris.
Cliquez sur le bouton « ajouter aux favoris » dans la page de votre choix. Votre liste sera sauvegardée même si vous quittez le site.
J'ai compris !