Abonnement téléphonique, connexion Internet et poste restante en Nouvelle-Zélande.

Téléphone, Internet et Courrier en NZ !

Réservez votre voyage en Nouvelle-Zélande !

Contactez un conseiller Kiwipal pour parler de votre projet de vacances, c'est gratuit et sans engagement !

Je pose une question ▸
  • Lire l'article
  • Détails
  • Conseils
7 Votez SVP !
Vos questions (20)
Poser une question

Présentation.

  • 1Communiquer en Nouvelle-Zélande.
  • 2Le téléphone mobile en Nouvelle-Zélande.
  • 3Les cartes prépayées et les cabines publiques.
  • 4Comment téléphoner en local ou à l'international ?
  • 5Se connecter à Internet.
  • 6Courrier et colis en poste restante.
  • 7Quelques remarques pour conclure...

1Communiquer en Nouvelle-Zélande.

Impossible de faire l'économie d'un téléphone et encore moins d'Internet. L'aventure en VVT est d'ailleurs trop enthousiasmante pour ne pas la partager avec vos amis restés en France.

Internet et téléphone sont indispensables durant un VVT.

Voyager avec un Visa Vacances Travail implique d'innombrables coups de téléphone pour régler des formalités, contacter sa famille ou fixer rendez-vous à des amis rencontrés en auberge de jeunesse.

Tout aussi important, l'accès à Internet est vital pour le jeune backpacker qui sillonne les routes de Nouvelle-Zélande.

Sans connexion Internet, la recherche d'emploi ou d'hébergement est devenue pratiquement impossible de nos jours.

Quant au bon vieux courrier postal il se se résume plus à l'envoi de simples cartes postales.

Le service performant de poste restante permet de réceptionner des commandes internet ou des messages importants de l'administration fiscale.


Lorsque l'on a le moral en baisse, il est toujours agréable de recevoir un petit colis de sa famille. Anniversaire, fêtes de fin d'année... autant d'occasions de recevoir quelques cadeaux par la poste.

Difficile d'imaginer une année sans recevoir un colis de sa famille.

Comment téléphoner sans se ruiner, se connecter à Internet ou récupérer un colis pour le nouvel an... Des astuces essentielles pour bien débuter votre Programme Vacances Travail et vous lancer dans l'aventure.


2Le téléphone mobile en Nouvelle-Zélande.

Vous pouvez très bien utiliser votre smartphone en Nouvelle-Zélande. Mais votre appareil doit être débloqué pour fonctionner avec un opérateur étranger. L'opération est à réaliser avant le départ.

Vous pourrez utiliser votre smartphone s'il est débloqué.

On peut s'interroger sur la qualité du réseau mobile dans un pays ou la densité de population est quinze fois moins élevée qu'en France.

Si la couverture est excellente dans l'Île du Nord (la plus peuplée), elle demeure inégale dans les régions isolées de l'Île du Sud. Cela ne devrait pas être un problème dans l'immense majorité des cas, surtout si vous demeurez en agglomération.

Autant tirer à pile ou face pour choisir l'un des opérateurs de téléphonie, car ils exploitent tous le même réseau. Vodafone, 2 degrees, et Spark NZ (l'opérateur historique) proposent tous des abonnement standards mais seul Vodafone délivre des cartes sim sans appareil. Il me semble que cela réduit les combinaisons si vous possédez déjà un smartphone...


Des trois opérateurs de téléphonie mobile néo-zéandais, Vodafone est le plus célèbre. Ses offres en carte SIM seule sont recommandées pour un voyageur.

Vodafone est l'opérateur le plus populaire en Nouvelle-Zélande.

Dans la mesure où vous partez avec votre propre téléphone, autant en profiter. Ouvrir une ligne mobile hors abonnement chez Vodafone coûte environ 35 $ dont 10 $ de communication inclus. Le numéro qui vous sera attribué commencera par 021, 025 ou 027.

Les garanties et les papiers exigés par les opérateurs sont similaires à ceux demandés en France. Par conséquent, la souscription à un véritable abonnement peut dépendre de votre capacité à trouver d'abord un logement et ouvrir un compte en banque.

Dans ces conditions, il existe une solution qui pourra vous dépanner temporairement, et même vous accompagner durant l'intégralité du séjour : les cartes de téléphone prépayées.


3Les cartes prépayées et les cabines publiques.

Les cartes de téléphone permettent de maitrise un budget qui peut facilement exploser si l'on n'y prend pas garde.

Les cartes prépayées sont recommandées pour les appels distants.

L'usage des cabines publiques et des cartes prépayées nous renvoie vingt ans en arrière. Pourtant, ces antiquités seront peut-être les seules solutions à votre disposition si vous souhaitez téléphoner à l'étranger sans vous ruiner.

Les cartes prépayées.

Vendues dans les postes, tabacs et les petits commerces, les cartes prépayées proposent des crédits de 5, 10, 20 ou 50 $.

Les cartes les les plus répandues sont les Kia ora, Talk'n Save, Go Call, Talkplus, Easy Call et Kiwitalk.

Le mode de fonctionnement est resté inchangé depuis des décennies. Composez le numéro de téléphone indiqué sur votre carte prépayée et indiquez votre code secret (PIN). Vous pourrez alors renseigner le numéro de la personne à contacter et votre compte sera débité selon le temps passé en ligne.


Les cartes à 5 dollars sont utiles si vous souhaitez passer quelques coups de fil locaux. Il faudra envisager des cartes à 50 dollars pour appeler l'Europe quelques heures.

Les cartes prépayées coûtent de 5 à 50 dollars.

Vous devrez utiliser la ligne fixe d'un hôtelier ou d'un particulier pour téléphoner avec ces cartes.

S'il est possible d'appeler depuis une cabine ou d'un appareil mobile, le décompte de vos crédits sera accéléré (excepté avec les cartes Kiwitalk que nous recommandons précisément pour cette raison).

Notez que les cartes prépayées ne se rechargent pas et finissent à la poubelle (ou taillées en médiator de guitare) une fois la réserve de communication épuisée.

Les cabines publiques.

Les cabines publiques sont encore très nombreuses en Nouvelle-Zélande.

Elles sont parfois peintes en rouge (comme à Dunedin) mais la plupart du temps de couleur bleues et ornées de fougères jaunes. Contrairement aux cabines françaises, elles ne permettent pas de recevoir des appels (exit donc le PCV).

Hélas, les modèles qui acceptent les pièces se font rares, et utiliser votre carte de crédit ne serait pas une très bonne idée à cause des frais à l'étranger. Dommage, car un appel local illimité ne coûte que 50 cents...


4Comment téléphoner en local ou à l'international ?

Pour joindre le pays des kiwis, vous devrez ajouter l'indicatif64 et enlever le 0 qui précède le numéro du destinataire.

L'indicatif de la Nouvelle-Zélande est le 64.

Passer un appel international est toujours une corvée car il faut se remémorer les indicatifs et la manière de composer le numéro du destinataire. Selon que l'on appelle de Nouvelle-Zélande ou de France, la procédure n'est pas la même et le tarif peut être exorbitant.

Combien ça coûte ?

Si vous êtes client chez Free.fr, bonne nouvelle, vous pouvez appeler la Nouvelle-Zélande en illimité à partir de votre ligne fixe.

Les autres opérateurs vous facturent en revanche 22 centimes la minute !

L'usage d'un téléphone mobile fait grimper le tarif en flèche.

Consultez le détail de votre abonnement pour estimer vos dépenses, mais il est certain que vous ne resterez pas des heures en ligne.


Pour quelques centimes, vous pouvez rester aussi longtemps que vous le voulez en ligne.

Les appels locaux sont très bon marché.

La solution privilégiée pour ne pas se ruiner s'appelle Skype.

Si votre correspondant est connecté à Internet vous ne débourserez pas un centime et profiterez potentiellement de la vidéo-conférence (n'espérez pas une qualité haute définition).

Notez que Skype permet également d'appeler une véritable ligne fixe en Nouvelle-Zélande.

Le tarif de 0,02 euros la minute est ridicule mais il grimpe à 30 centimes si vous appelez un numéro de portable (ils commencent par 021, 025 ou 027).

Joindre la NZ depuis la France.

Le préfixe international de la Nouvelle-Zélande est le 64. Un exemple concret sera sans doute plus parlant.

Le numéro de l'ambassade de France en NZ est le : (0) 4 384 25 55

De France vous pourrez joindre ce numéro en composant le : 00 64 4 384 25 55

Nous avons juste remplacé le (0) par : 00 64

Joindre la France depuis la NZ.

Même principe, mais le préfixe international de la France est le 33. Voici un exemple concret pour s'assurer que vous avez bien compris :

Le numéro de l'ambassade de NZ en France est le : (0) 1 45 01 43 43

De Nouvelle-Zélande vous pourrez joindre ce numéro au : 33 1 45 01 43 43

Nous avons juste remplacé le (0) par : 33

Appels locaux en Nouvelle-Zélande.

Chaque numéro de téléphone néo-zélandais débute par un indicatif régional :

RÉGION INDICATIF
Northland 09
Auckland 09
Waikato 07
Bay of Plenty 07
Gisborne 06
Hawke's Bay 06
Taranaki 06
Wairapapa 06
Wellington 04
Nelson 03
West Coast / Buller 03
Christchurch 03
Timaru / Oamaru 03
Otago 03
Southland 03

Prenons le cas de figure où vous vous trouvez à Wellington. Vous souhaitez appeler l'ambassade de France qui se trouve dans la même ville, et dont le numéro est : (04) 384 25 55.

Vous devez alors enlever l'indicatif régional (04) au début du numéro et appeler directement le : 384 25 55.

Imaginons ensuite une situation où vous vous trouvez à Auckland et souhaitez appelez l'ambassade à Wellington.

Comme il s'agit d'un appel vers une autre région, vous conservez l'indicatif régional et composez le :
(04) 384 25 55.

Le système des indicatifs régionaux est un peu déroutant de prime abord, mais il s'avère simple à l'usage.

À ce stade vous pensez avoir tout compris, mais il reste une petite subtilité.

L'indicatif régional est à supprimer uniquement si vous téléphonez dans la ville où vous vous trouvez. Pour appeler une autre ville de la région, vous devrez conserver son indicatif.

Ce dispositif permet de proposer des numéros très courts pour les appels locaux dans une même ville.

La Nouvelle-Zélande possède de nombreuses petites bourgades et ce dispositif simplifie les échanges. Mais pour les voyageurs en PVT qui ne sont pas habitués, c'est assez déroutant.


5Se connecter à Internet.

Même si le débit laisse un peu à désirer, les Néo-Zélandais sont pratiquement tous connectés à Internet. Durant votre VVT vous pourrez même vous connecter dans des cybercafés ou gratuitement dans les bibliothèques.

La quasi-totalité de la population est connectée à Internet.

Les échanges par Internet empruntent l'unique câble sous-marin qui relie la Nouvelle-Zélande à l'Australie. Compte tenu de la distance, le débit des connexions ADSL ne dépasse pas les quelques mégas dans tout le pays (le taux moyen est de 4 mo).

Les Néo-Zélandais sont pourtant accros à Internet et la quasi totalité de la population est connectée. Rassurez-vous, le faible débit ne vous empêchera pas de consulter Kiwipal, car nous avons fait le nécessaire pour disposer d'un serveur sur place.

Internet à la maison

Souscrire un abonnement Internet ne concerne que les personnes qui disposent d'une adresse fixe en Nouvelle-Zélande. Notez toutefois que les locations (et les colocations) incluent généralement une connexion Internet dans le montant du loyer.

Mais si vous devez absolument prendre un abonnement Internet, la procédure est identique à celle appliquée en France. Vous devez fournir des garanties et attendre l'activation de la ligne sous quelques jours.

Il est normalement interdit de sous louer un accès WiFi avec un voisin. Par conséquent, ne faites pas le tour des autres locataires pour leur suggérer de partager les frais d'abonnement contre un accès partagé. Ce serait tellement dommage de faire des économies...

Cyber-cafés et WiFi gratuit

Les cyber-cafés sont sur le déclin, mais ils survivent grâce aux touristes et aux jeunes du Programme Vacances Travail. Comptez 4 à 6 dollars de l'heure pour surfer avec une qualité variable selon l'isolement.


Les cybercafés sont présents même dans les bourgades ou l'on ne trouve parfois qu'un seul ordinateur au fond d'une boutique.

Les cybercafés sont encore présents dans toutes les villes.

Les backpackers (c.a.d les auberges de jeunesse) facturent généralement l'accès Internet pour un prix modique. Le débit est hélas souvent saturé par les multiples tentatives de connexion sur Facebook.

Profiter de l'accès Internet de votre employeur est certainement envisageable. Vous pourrez aussi bénéficier du WiFi gratuit dans les bibliothèques, les cafés et certaines places publiques comme l'Octagon de Dunedin. N'espérez pas utiliser Skype dans des pareilles conditions, mais vous pourrez expédier vos e-mails et consulter les sites de recherche d'emploi.


6Courrier et colis en poste restante.

À défaut de disposer d'une boîte aux lettres (ce qui est souvent le cas durant un PVT), vous pouvez néanmoins recevoir du courrier et notamment des colis en poste restante.

Même sans adresse il existe un moyen de recevoir des colis.

Si vous espérez recevoir un colis et une bonne bouteille pour fêter le réveillon, il faudra disposer d'une adresse postale. Si vous louez un appartement ou qu'une âme charitable met à disposition sa boite au lettre, ce ne sera pas un problème.

Faute d'adresse postale vous devrez utiliser le très performant service de poste restante néo-zélandais.

Toutes les postes du pays ne proposent pas de poste restante, mais elles sont tout de même 45 à assurer ce service sur l'ensemble du territoire. Vous êtes assuré de trouver au moins une poste restante dans chaque ville de plus de 10.000 habitants.


Chaque ville d'au moins 10 000 habitants possède une poste restante où vous pouvez venir retirer des colis. Il est même possible de faire suivre ses colis d'une poste restante à une autre.

Le système de poste restante est présent dans les grandes villes.

Le fonctionnement est un jeu d'enfant. Prenons un exemple concret avec Mme Martin qui souhaite envoyer un colis à son fils Paul qui se trouve à Rotorua. Mme Martin va utiliser la poste restante (le terme est le même en anglais, inutile de le traduire).


Mme Martin envoi donc son colis à en utilisant le nom de la ville (Rotorua) et le code postal approprié (3010) :

- Paul Martin -
Poste Restante
Rotorua 3010
New Zealand

Paul pourra même téléphoner au bureau de poste de Rotorua pour savoir si son colis est arrivé. Un délai de trois semaines est accordé pour le retrait qui s'effectue en présentant une pièce d'identité au guichet.

Bien entendu, cela suppose que Mme Martin et son fils se soient préalablement mis d'accord en repérant la liste des postes restantes sur Internet.

Le service est gratuit pour les lettre et colis de moins de trois kilos. Il est même possible de faire transiter le colis d'une poste restante à une autre, en payant la somme de 7 $.

Attention toutefois à ne pas confondre le service de poste restante avec les boites postales (PO BOX), lesquelles sont payantes et n'autorisent pas le transfert du courrier.


7Quelques remarques pour conclure...

Impossible d'imaginer une année entière ou même un court séjour sans un téléphone pour appeler sa famille ou répondre à des offres d'emploi.

Vous aurez besoin de téléphoner dès votre arrivée.

Votre famille et vos amis peuvent vous apporter un véritable soutien psychologique en cas de coup dur. Même les plus endurcis d'entre-nous peuvent se sentir désorienté avant de trouver leurs marques.

Garder le contact avec des personnes de confiance peuts'avérer crucial pour prendre les bonnes décisions. La carte de téléphone prépayée sera votre amie fidèle si vous ne disposez pas d'un point de chute durant les premières semaines sur place.

Avant votre départ de France, vous devrez sans doute résilier vos abonnements téléphoniques ou Internet. Assurez-vous toutefois que les frais engagés ne soient pas équivalents sinon supérieurs à vos dépenses habituelles. Sinon, autant conserver vos abonnements pour les retrouver intacts et fonctionnels à votre retour.

Je pense avoir fait le tour du sujet et je vous invite à consulter nos autres dossiers sur le Visa Vacances Travail. Vous découvrirez de nombreuses astuces pour réussir votre séjour. En attendant, je cède la place à Ben le Kiwi pour l'habituelle séance de questions/réponses.


Guillaume Le Nistour, Kiwipal
Un article de Guillaume Le Nistour.
Fondateur de Kiwipal, Guide de Voyages Nouvelle-Zélande.
guillaume

Questions & Réponses.

Que puis-je faire pour vous aider ? Vous n'avez sans doute pas besoin de moi pour apprendre à utiliser un téléphone ;-) Mais si vous avez des questions sur ce sujet ou sur la poste en NZ, je vous attends !

Poser une question à Ben

  • Tous les sujets ... 20 réponses au total
  • Cabines publiques 5 réponses
  • Abonnement & Mobiles 5 réponses
  • Poste restante 4 réponses
  • Cartes prépayées 3 réponses
  • Internet & WiFi 3 réponses

Cabines publiques

  • Où trouver une cabine téléphonique à pièce ?

    Les cabines à pièces se trouvent presque exclusivement dans les grands centres commerciaux. Ce sont les derniers endroits où elles sont encore rentables.

  • Combien coûte un appel local en NZ ?

    Un appel local à partir d'une cabine coûte 50 cents pour une durée illimitée.

  • Comment utiliser les cabines publiques ?

    Les cabines acceptent les cartes de débit et parfois les pièces de monnaie. Notez qu'elles ne peuvent pas recevoir des appels comme en France. Par conséquent, le service PCV qui permet de se faire rappeler par un proche n'est pas disponible.

  • Quel est l'indicatif téléphonique de la Nouvelle-Zélande ?

    L'indicatif de la Nouvelle-Zélande est le 64.

  • Quel est l'indicatif téléphonique de la France ?

    L'indicatif de la France est le 33.

Abonnement & Mobiles

  • Faut-il s'abonner pour un court séjour ?

    Dans le cadre d'un bref séjour touristique de quelques semaines, les questions de ligne téléphonique et d'Internet sont secondaires. Vous pourrez vous contenter de votre abonnement français, quitte à payer les quelques minutes de communication à un coût prohibitif. Les numéros verts des services d'urgences sont en revanche gratuits.

  • Quels sont les principaux opérateurs téléphoniques ?

    La Nouvelle-Zélande compte trois opérateurs.2 degreesSpark NZ (autrefois Telecom NZ)Vodafone

  • Suis-je obligé de commander un nouveau téléphone ?

    Vous pouvez utiliser votre téléphone français s'il est pas verrouillé par un opérateur. Contactez votre opérateur français pour connaître la procédure de déverrouillage.

  • Pourquoi est-ce que je capte un opérateur néo-zélandais ?

    Votre téléphone affiche le nom du réseau néo-zélandais partenaire de votre opérateur français. Vous pouvez donc téléphoner, en payant un tarifs élevé. Vous allez également recevoir un SMS qui vous communiquera les tarifs (c'est obligatoire).

  • Comment comparer les offres de téléphonies en NZ ?

    Le site Internet “telme” vous aide à choisir un abonnement qui correspond à votre réels besoins.Telme

Poste restante

  • Où trouver la liste des postes restantes du pays ?

    La liste des postes restantes figure sur le site officiel de la poste :Coordonnées des postes restantes

  • Combien y a-t-il de postes restantes dans le pays ?

    Les 45 postes restantes sont réparties sur les deux îles du pays. Chaque ville de plus de 10 000 habitants en compte au moins une.

  • Que se passe-t-il si je tarde à récupérer un colis ?

    Tout colis non récupéré sera conservé quelques semaines avant d'être détruit. vous pourrez toujours le réclamer en payant quelques dollars.

  • Comment retirer un colis en poste restante ?

    Il suffit de se présenter avec une pièce d'identité en cours de validité, comme un passeport ou une Hanzcard.

Cartes prépayées

  • Combien coûte une carte de téléphone prépayée ?

    Les cartes coûtent entre 5, 10, 20 et 50 $.

  • Où trouver une carte de téléphone prépayée ?

    Les cartes se trouvent dans l'immense majorité des commerces de détail comme les tabacs, stations services ou supermarchés...

  • Comment reconnaître un numéro gratuit ?

    Le standard mondial est respecté et les numéros gratuits commencent par 0800. Attention, appelez un 0800 avec un téléphone portable peut toutefois être facturé par votre opérateur.

Internet & WiFi

  • Comment comparer les fournisseurs d'accès Internet ?

    Utilisez le service gratuit “internet choice” pour comparer les tarifs.Internet Choice

  • Combien coûte une connexion dans un cyber-café ?

    Les tarifs pratiqués sont très variables et s'échelonnent habituellement entre 4 et 6 $ de l'heure. Des abonnements sont proposés avec des tarifs dégressifs mais vous pouvez souvent vous contenter d'une connexion de 25 minutes pour un dollar.

  • Où puis-je me connecter gratuitement à Internet ?

    Les bibliothèques proposent souvent la connexion Internet gratuite mais elles ne tolèrent pas forcément de se voir transformer en cybercafé (évitez l'usage de skype) et recommandent un usage ponctuel. Vous pouvez également vous connecter dans la plupart des cafés si vous prenez une consommation comme au Starbuck. Les musées comme le Te papa proposent aussi des bornes d'accès WiFi.

Photo de guillaume à la montagne

Posez vos questions à Guillaume.

Expert Nouvelle-Zélande

Posséder un téléphone est indispensable pour chercher un travail et un logement.

Pensez à faire débloquer votre téléphone portable en France pour pouvoir l'utiliser en Nouvelle-Zélande.

Il suffira de prendre une offre avec carte SIM seule pour réaliser des économies.

En attendant l'activation de la ligne, vous pourrez acheter des cartes prépayées.

Je pose une question ▸

Liens pratiques

Plus d'informations à consulter sur le sujet avant de partir.

Photo de guillaume à la montagne

Votre voyage en Nouvelle-Zélande :

Kiwipal vous aide à préparer un séjour en Nouvelle-Zélande sans agence de voyages.

Vous économisez jusqu'à 30% sur votre budget vacances en éliminant les frais d'agence.

Je contacte Guillaume

Rejoignez-nous !

Abonnez-vous au groupe des voyageurs passionnés par la Nouvelle-Zélande.

Expert certifié de la destination

Une question ?

Demandez conseil aux experts de la Nouvelle-Zélande :

Je pose une question ▸
Adresse email erronée ou message trop court !
Message envoyé !
Un conseiller Kiwipal vous répondra dans les plus brefs délais. Merci !
Haut de la page
Vos articles favoris
Vous pouvez construire une liste de vos articles favoris.
Cliquez sur le bouton « ajouter aux favoris » dans la page de votre choix. Votre liste sera sauvegardée même si vous quittez le site.
J'ai compris !