Célébrations du Nouvel An en Nouvelle-Zélande.

Découverte de la culture maorie.

Réservez votre voyage en Nouvelle-Zélande !

Contactez un conseiller Kiwipal pour parler de votre projet de vacances, c'est gratuit et sans engagement !

Je pose une question ▸
  • Lire l'article
  • Détails
  • Conseils
17 Votez SVP !
Vos questions (8)
Poser une question

Le guide pratique de l'activité.

  • 1Une culture Maorie authentique ?
  • 2À quel type de spectacle faut-il s'attendre ?
  • 3Ces spectacles peuvent-ils vous convenir ?
  • 4Tamaki Maori Village : Une reconstitution.
  • 5Tamaki Maori Village : Le Hangi traditionnel.
  • 6Tamaki Maori Village : Spectacle et Dîner.
  • 7Comment découvrir la vraie culture maorie ?

1Une culture Maorie authentique ?

Certains spectacles prennent les touristes pour des vaches à lait, mais il existe malgré tout des spectacles folkloriques de qualité qui permettent de découvrir, même sommairement, les traditions maories d'autrefois.

Spectacle culturel authentique ou attrape-touriste ?

Les spectacles maoris sont devenus peu à peu l'alibi culturel des séjours en Nouvelle-Zélande. L'activité est souvent présentée comme incontournable, mais en privé certains agents de voyages confessent une gêne à l'idée de recommander ce type de produit à leurs clients.

Chez Kiwipal, nous sommes parfois contactés par des personnes qui souhaitent passer une nuit dans un authentique village Maori. La question est assez saugrenue ! Imaginez-vous un touriste néo-zélandais qui demanderait à déguster du sanglier chez les Gaulois ?

Bien entendu, les Maoris de Nouvelle-Zélande ne vivent plus dans des huttes, et ne se promènent plus en pagne depuis des siècles. Les clichés ont la vie dure, mais on déplore aussi une certaine méconnaissance des cultures du Pacifique.

Voici la cérémonie traditionnelle lorsque l'on souhaite pénétrer à l'intérieur d'un village fortifié Maori.

La cérémonie d'accueil dans le village de Tamaki.

Un film de MassiveShorts

À décharge, il faut reconnaître que certains Maoris ont développé de véritables machines à sous en développant les spectacles folkloriques. S'agit-il pour autant d'attrape-touristes qui porteraient atteinte à l'image d'une communauté, comme on l'entend dire parfois ? Ou peut-on parler d'un compromis touristique qui arrange finalement tout le monde ?

Il est vrai que la prétendue rencontre avec une culture ancestrale se révèle parfois embarrassante. Il y a quelques années, un journal néo-zélandais avait révélé le pot aux roses et mit à jour des pratiques peu reluisantes, soulignant la présence de danseurs sans aucune parenté Maorie. Le caractère “authentique” en prenait pour son grade !


Il suffit de contempler la richesse et la finesse des décorations des maraes (les maisons communes) de Rotorua pour mesurer le degré de perfectionnement artistique atteint par la culture maorie.

L'art maori est un art d'une beauté et d'une finesse incroyable.

Existe-t-il pour autant des spectacles à la hauteur ? Faut-il persister à les considérer comme de véritables spectacles culturels ? Et surtout, doit-on aller les voir durant un séjour en Nouvelle-Zélande ? Nous allons essayer d'y répondre sans langue de bois. Vous verrez que s'il y a matière à critiquer, la réalité est finalement assez nuancée et certains spectacles sortent du lot peuvent être envisagés.


2À quel type de spectacle faut-il s'attendre ?

Les musées ne sont pas une étape obligatoire de chaque voyage en Nouvelle-Zélande. Il serait toutefois dommage de faire l'impasse sur tous les musées, d'autant que les meilleurs comme le Te Papa sont parfois gratuits.

Les musées accordent une grande place à la culture maorie.

Il existe de nombreuses solutions pour découvrir la culture maorie en Nouvelle-Zélande. Chez Kiwipal nous plaidons pour la rencontre avec la population et l'initiation dans les remarquables musées du pays.

Le célèbre Te Papa de Wellington et le War Memorial d'Auckland proposent des spectacles de danse Maorie mis en scène avec tact, pédagogiques sans être ennuyeux. En marge de cette culture “noble”, cohabitent d'innombrables diners-spectacles, essentiellement concentrés dans la région de Rotorua.

Mettons tout de suite les choses au clair : nous parlons bien de spectacles folkloriques qui trouvent leur équivalent sur la Terre entière. Nous serions bien prétentieux de les considérer avec mépris. Certaines activités sont par ailleurs plutôt réussies sur le plan esthétique.


Si l'on garde bien à l'esprit qu'il s'agit avant tout de spectacles folkloriques, on ne sera pas déçu par les performances des danseurs lors des spectacles maoris de Rotorua.

Les spectacles de danse sont souvent de très bonne qualité.

Si on peut reprocher aux organisateurs une certaine liberté quand il se revendiquent “authentiques” et “culturels”, le public visé en a généralement pour son argent. Il existe hélas quelques moutons noirs qui se cantonnent à des démonstrations de Haka exécutées par des guerriers usés par un véritable travail à la chaîne.

Lorsque les spectacles de danse se tiennent dans la maison commune Marae, la tradition exige que l'on se déchausse avant d'entrer. Vous imaginez sans peine l'odeur d'une centaine de pieds après une journée passée à arpenter la région. Il n'y a pas de quoi gâcher un séjour, mais l'expérience peut laisser une vilaine impression.


La réussite d'un spectacle maori dépend de l'atmosphère du lieu ou chaque détail doit sembler authentique. De ce point de vue, l'ambiance dans le village de Tamaki est une réussite.

Folklorique mais néanmoins très bien réalisé.

Laissons de côté les spectacles qui ne sont pas à la hauteur, et qui prennent leur clientèle pour des vaches à lait. Parlons plutôt de “Tamaki Maori Village”, qui parmi tous les organisateurs me semble garantir des prestations honorables, à défaut d'être hautement culturelles.

Notez bien que si je “recommande” le “Tamaki Maori Village”, j'aurais aussi bien pu vous parler du “Mitai Village” assez similaire quoi que moins abouti, ou de “Te Puia” qui présente l'avantage d'être aussi un parc géothermique en journée.

Du folklore donc, mais du folklore efficace à condition que ce type de spectacles soit fait pour vous, et c'est ce que nous allons vérifier ensemble.


3Ces spectacles peuvent-ils vous convenir ?

Vous pouvez réserver vos places pour les spectacles maoris directement sur Internet, ou vous rendre dans le centre d'information (iCenter) de Rotorua, non loin des jardins de Government Garden.

Réservez votre place dans les centres d'information.

Visite du village reconstitué, interprétation du Haka, danses rituelles et chants en costumes durant près de 4h (dîner inclus) pour un tarif initialement élevé (110 $) mais le plus souvent proposé à moitié prix sur des sites comme bookme.co.nz.

“Tamaki Maori Village” propose un spectacle tout public, familial et rodé dans ses moindres détails. La soirée est ponctuée par un dîner avec un buffet copieux supposé vous faire découvrir la cuisine Maorie et son le fameux Hangi.

En dehors des familles, le spectacle attire essentiellement les seniors. Les quelques jeunes présents souvent malgré eux chaque soir sont généralement assez embarrassés par une ambiance très touristique qu'ils ne sont pas venus chercher en Nouvelle-Zélande.

Les moins de trente ans seraient bien inspirés de passer leur tour.

Les enfants apprécient généralement les démonstrations de Haka et les parties les plus folkloriques (village, danses). Ils s'ennuient parfois durant le dîner, ce qui ne constitue pas une surprise, encore que le choix de desserts les ravisse souvent.


La culture maorie est très bien expliquée dans les musées, mais vous aurez l'occasion de la découvrir avec des guides de randonnée ou des moniteurs de kayak qui aiment partager l'histoire de leur pays.

Pour comprendre la culture maorie, visitez plutôt les musées.

Si votre voyage est trop bref pour autoriser la visite de musées, vous pouvez envisager de passer une fin d'après-midi ponctuée par un dîner chez Tamaki. À défaut de vous instruire, vous aurez un aperçu de la vie quotidienne et des coutumes des premiers habitants du pays.

En revanche, si vous avez du temps devant vous,visitez plutôt le musée de Rotorua qui contient une collection de trésors remarquables. Vous y découvrirez l'histoire de Maoris légendaire comme celle de véritables héros morts dans les tranchées de Verdun à 20.000 km de leur patrie.


La culture maorie est omniprésente en Nouvelle-Zélande et vous aurez très souvent l'occasion d'admirer des sculptures et des maisons décorées avec des motifs.

La culture maorie est présente partout en Nouvelle-Zélande.

Par ailleurs, durant de nombreuses activités en Nouvelle-Zélande, la majorité des guides évoquent les légendes maories. Vous aurez l'occasion de grignoter des bouts de culture tout au long du séjour sans pour autant “subir” un dîner spectacle qui ne vous enchante guère.

Pour celles et ceux qui souhaitent malgré tout participer à la découverte de Tamaki Maori Village (au demeurant le meilleur du genre), je vais vous présenter la soirée en détail et vous serez plus à même de faire votre choix.

Ce film retrace l'histoire d'un jeune guerrier Maori qui cherche à venger sa famille avec l'aide d'un ancien guerrier.

Bande-annonce du film maori The Dead Lands sortit en avril 2015.

Réalisé par Transmission Films

4Tamaki Maori Village : Une reconstitution.

Certains vous parleront de Te Puia, mais Kiwipal conseille plutôt le spectacle du village reconstitué de Tamaki.

Tamaki propose l'un des spectacles les plus réussis.

La visite de Tamaki Maori Village se découpe en trois séquences que nous allons découvrir ensemble et qui débutent par la visite d'un village tribal reconstitué. Une activité qui se monnaye bien entendu et qui n'est pas donnée.

Comptez 110 $ par adulte, et de 20 $ à 60 $ selon l'âge de vos enfants (5-9 ans et 10-15 ans). En revanche, les tout petits de moins de quatre ans entrent gratuitement dans le village. Le “Waka”, c'est-à-dire “le voyage”, sonne quelque peu prétentieux quand il s'agit de désigner un trajet en bus pour rejoindre la forêt de Rotorua. Le guide qui officiera durant toute visite résume le “protocole” à respecter lors de la visite d'un village fortifié Maori.


Pour pénétrer à l'intérieur du village maori, il faut d'abord assister à la cérémonie d'accueil durant laquelle un guerrier exécute des danses supposées vous intimider.

Les cérémonies d'accueil sont réalistes.

Ambiance groupe ! (on aime ou l'on déteste), avec la désignation d'un “chef de tribu visiteur” parmi les passagers pour les besoins du “Powhiri” : des guerriers Maoris viennent à la rencontre du groupe et réalisent un Haka.

Le chef de tribu visiteur remet une offrande de paix “teka” au chef du village.

S'en suivent la danse d'accueil et la visite guidée du village reconstitué pour apparaître tel qu'il était avant l'arrivée des Occidentaux. C'est l'occasion d'observer la vie quotidienne d'un clan au milieu des feux allumés entre les huttes.

Entraînement guerrier pour les hommes, travail du lin pour les femmes. Le tout dans une ambiance ponctuée par des chants. Probablement la meilleure partie de la visite.


5Tamaki Maori Village : Le Hangi traditionnel.

Le Hangi consiste à creuser un trou dans la terre et à y déposer des braises. Les aliments sont ensuite déposés dans des paniers en osiers qui sont protégés des braises par une fine couche de terre. On rebouche ensuite le trou et la viande et les légumes cuisent à l'étouffée.

Le Hangi est le mode de cuisson employé par les Maoris.

La visite du village s'achève dans une grande salle couverte avec la présentation du “Hangi”. Vous découvrirez justement que le Hangi (prononcer plutôt “hangni”) ne désigne pas une spécialité culinaire maorie, mais un mode de cuisson polynésien.

La cuisine n'a jamais été le point fort des Kiwis dont l'alimentation arrange la nourriture américaine hyper calorique avec les recettes anglaises. Heureusement, Rotorua est l'une des rares régions de Nouvelle-Zélande où vous pourrez goûter un repas traditionnel.

Le Hangi ne s'improvise pas. Les aliments sont emballés dans des feuilles d'aluminium (autrefois des sacs en toile), puis placés dans un trou préalablement recouvert d'un lit de braises avec une fine couche de terre et des pierres volcaniques.


Le Hangi possède un goût fumé qui est lié à son mode de cuisson où les aliments sont déposés dans la terre sur un lit de braises.

Le Hangi possède un goût fumé inimitable.

Les aliments cuits à la Hangi ont un goût fumé inimitable. En plus d'être sain, la cuisson sublime les saveurs de l'agneau, du poulet et de la kumara (la patate douce de Nouvelle-Zélande).

Les personnes attentives aux explications noteront que la cuisson Hangi dure de 4 à 6 heures. Le repas que l'on se prépare à cuire devant vous ne sera pas servi le soir même...


En réalité, les plats qui composeront le dîner auront été préparés en journée (mais en respectant heureusement la cuisson traditionnelle).


6Tamaki Maori Village : Spectacle et Dîner.

Si vous appréciez les spectacles folkloriques, vous apprécierez sans doute les formules dîner-spectacle organisées par Tamaki ou d'autres organisateurs. Dans le cas contraire, vous risquez d'être déçu.

Si le concept de dîner-spectacle vous déplaît, passez votre chemin.

La soirée s'achève dans la “Wharenui”, la maison sacrée. Le son d'une corne appelle les visiteurs à se rassembler pour assister à un spectacle de danse et de chants, tandis que le buffet est garni par les serveurs.

En accompagnement du dîner, vous pourrez goûter au “Rewana”, une recette de pain maori, et à diverses salades vertes ou à base de pâtes. Les savoureuses moules vertes géantes de Nouvelle-Zélande ( green lips mussels) méritent le détour si vous n'en avez jamais goûté.

Le dessert servi en buffet attire souvent une foule de “criquets” qui se servent sans retenue...

Ne tardez pas trop si vous souhaitez goûter la Pavlova, le dessert national à base de meringue et de fruits frais.

N'oubliez pas que les boissons (notamment les alcools) ne sont pas comprises dans le tarif et facturées en supplément. Rien ne vous interdit de partager la note entre amis ou avec les autres convives installées à votre table.


Le dîner se tient dans une grande salle commune. Il s'agit en réalité d'un buffet où vous pourrez vous servir à volonté même si les boissons (soft et alcools) sont facturées en supplément. Il faudra parfois partager votre table avec des inconnus.

Le diner est en réalité un buffet dans une grande salle commune.

Inévitable, la visite du “tribal market” constitue le passage obligé de fin de soirée, en attendant le bus du retour qui ne semble pas pressé d'arriver. Vous pouvez également écouter le récit de légendes maories, si l'achat de souvenirs à l'origine géographique fort lointaine ne vous tente guère.

La cérémonie d'adieu “Poroporoaki” achève la visite de Tamaki Maori Village. Après un bref discours de remerciement, vous pourrez rejoindre votre hôtel à Rotorua. Vient l'heure du bilan de la soirée, et les avis sont généralement partagés.


7Comment découvrir la vraie culture maorie ?

Si vous assistez à un spectacle maori en pensant vous cultiver vous risquez d'être déçu. Prenez ces spectacles pour ce qu'ils sont : des spectacles folkloriques.

N'oubliez pas qu'il s'agit d'un spectacle et vous ne serez pas déçus.

Je vous imagine perplexe à la lecture de cet article. Il serait facile de se contenter de porter un jugement négatif sur les spectacles maoris de la région de Rotorua. J'estime toutefois que cela relèverait d'un certain snobisme, et que cela ne refléterait pas la réalité.

Ces visites s'adressent surtout aux familles et aux seniors qui ne sont pas exténués par une journée de randonnée. Des participants qui apprécient beaucoup l'expérience, surtout lorsqu'ils voyagent en groupe. Dès lors, il faut se garder de porter un jugement sévère.

Le succès commercial ne constitue évidemment pas un gage de qualité, mais il impose tout de même une certaine tenue, le public n'étant pas dupe. Et si j'en crois les commentaires élogieux sur les principaux portails touristiques et les communautés de voyageurs, le public apprécie.


Les voyageurs ont tendance à réduire la culture maorie au simple haka. Cette danse, même si elle revêt une importance toute particulière pour les Néo-Zélandais, ne représente qu'une toute petite partie de la culture du pays.

La culture maorie ne se résume pas au Haka !

La question est de savoir si vous appartenez ou non à ce public ? Si vous êtes jeunes et que l'ambiance ne vous emballe guère, passez votre chemin, vous risquez d'être déçu. Sinon, vous pouvez vous laisser tenter si vous avez une soirée de libre.

L'atmosphère est agréable, les décors très bien réalisés (je parle bien entendu de “Tamaki Maori village”, d'autres lieux sont franchement décevants). Le dîner est suffisamment bon et copieux pour vous faire passer une bonne fin de soirée.


Si vous ne visitez aucun musée durant votre séjour et n'assistez à aucun spectacle, vous aurez néanmoins l'occasion d'admirer quelques oeuvres d'art maori sur le trajet. Mais il serait dommage de repartir du pays en ayant fait l'impasse sur sa culture.

La culture maorie est indissociable de l'histoire du pays.

J'ai surpris par le passé la conversation d'un voyageur choqué après avoir observé l'un des danseurs habillé en jean après le spectacle. Il avait la sensation d'avoir été trompé, car il croyait bel et bien se trouver dans un authentique village Maori. Une anecdote, qui illustre bien l'ambiguïté de ces spectacles.

Voici une vidéo de présentation de Te Puia, qui est à la fois un parc géothermique et un centre culturel sur la culture Maorie.

Te Puia organise des spectacles, mais c'est aussi un parc géothermique.

Une vidéo promo de Te Puia
Quand ils sont bien organisés, ces parcs à thème (je ne trouve pas d'autre mot) ne relèvent pas de l'attrape-touriste, même s'ils sont indéniablement touristiques.

La confusion qu'ils entretiennent sur le plan culturel ne trompe que les plus naïfs. Mais cela suffit parfois pour laisser un souvenir désagréable et véhiculer une image négative sur Internet.

Je serais curieux de connaître votre avis sur la question. Et si vous hésitez, le mieux est sans doute de vous forger votre propre opinion. N'hésitez pas à nous contacter ou à poser vos questions à Ben le Kiwi !


Guillaume Le Nistour, Kiwipal
Un article de Guillaume Le Nistour.
Fondateur de Kiwipal, Guide de Voyages Nouvelle-Zélande.
guillaume

Questions & Réponses.

Que puis-je faire pour vous aider ? Questions pratiques, horaires... si vous avez besoin d'un kiwi pour vous recommander un spectacle maori, je suis à votre disposition.

Poser une question à Ben

  • Tous les sujets ... 8 réponses au total
  • Tamaki Maori Village 7 réponses
  • Choix du spectacle 1 réponse

Tamaki Maori Village

  • Peut-on se rendre à Tamaki Maori Village par ses propres moyens ?

    Oui, mais le tarif sera identique quoi qu'il advienne. La navette qui part du centre-ville est pratique si vous avez prévu de consommer de l'alcool au dîner.

  • Le village de Tamaki est-il un véritable village ?

    Bien sûr que non, il s'agit d'un décor reconstitué avec talent malgré tout.

  • Combien de temps dure la visite de Tamaki ?

    Comptez entre trois et quatre heures selon la durée du dîner.

  • Comment faut-il s'habiller pour la visite ?

    En hiver, prenez un manteau chaud, vous serez essentiellement en extérieur. Le reste de l'année, gardez un bon pull avec vous : les soirées sont fraîches dans la région de Rotorua.

  • A-t-on le droit de filmer durant la visite du village ?

    Vous êtes autorisés à prendre des photos et à filmer quand bon vous semble.

  • Existe-t-il un plan du village de Tamaki ?

    Il existe un plan, même si la visite sera guidée, cela vous donnera un aperçu des lieux.Plan du village Tamaki

  • Tamaki Maori Village est-il accessible pour les personnes handicapées ?

    L'accès est possible en fauteuil.

Choix du spectacle

  • Comment savoir si un spectacle maori est de mauvaise qualité ?

    Il suffit généralement de regarder la brochure. Plus elle est mince et imprimée sur du papier de mauvaise qualité et plus il faut s'attendre au pire.

Photo de guillaume à la montagne

Posez vos questions à Guillaume.

Expert Nouvelle-Zélande

La question de l'authenticité des spectacles maoris de Rotorua n'a pas fini de faire couler l'encre.

Je vous donne mon point de vue dans ce dossier et vous pourrez vous forger votre propre opinion si le coeur vous en dit.

Je reste à votre service si vous avez besoin d'aide pour choisir. N'hésitez pas à me contacter.

Je pose une question ▸

Liens pratiques

Plus d'informations à consulter sur le sujet avant de partir.

Numéros utiles

Cliquez sur un numéro pour appeler depuis votre mobile.

Photo de guillaume à la montagne

Votre voyage en Nouvelle-Zélande :

Kiwipal vous aide à préparer un séjour en Nouvelle-Zélande sans agence de voyages.

Vous économisez jusqu'à 30% sur votre budget vacances en éliminant les frais d'agence.

Je contacte Guillaume

Rejoignez-nous !

Abonnez-vous au groupe des voyageurs passionnés par la Nouvelle-Zélande.

Expert certifié de la destination

Une question ?

Demandez conseil aux experts de la Nouvelle-Zélande :

Je pose une question ▸
Adresse email erronée ou message trop court !
Message envoyé !
Un conseiller Kiwipal vous répondra dans les plus brefs délais. Merci !
Haut de la page
Vos articles favoris
Vous pouvez construire une liste de vos articles favoris.
Cliquez sur le bouton « ajouter aux favoris » dans la page de votre choix. Votre liste sera sauvegardée même si vous quittez le site.
J'ai compris !