L'arbre mort de Wilmot Pass et la première vue sur le fjord.

Doubtful Sound, le fjord du bout du monde.

Réservez votre voyage en Nouvelle-Zélande !

Contactez un conseiller Kiwipal pour parler de votre projet de vacances, c'est gratuit et sans engagement !

Je pose une question ▸
  • Lire l'article
  • Détails
  • Conseils
17 Votez SVP !
Vos questions (30)
Poser une question

Programme de la visite.

  • 1Une journée au Doubtful Sound.
  • 2Découvrez la légende du lac Manapouri.
  • 3Traversez une forêt impénétrable.
  • 4Découvrez un lieu resté caché durant des milliers d'années.
  • 5Contemplez des centaines de cascades !
  • 6Faites la course avec les dauphins.
  • 7Même la pluie est votre amie !
  • 8Un spectacle digne du Seigneur des anneaux.

1Une journée au Doubtful Sound.

Les Maoris ont naturellement été les premiers à s'aventurer les eaux du fiord. Il restera ensuite inexploré durant près de 700 ans jusqu'au passage de l'Endeavour du capitaine Cook.

Un fjord inexploré durant plus de 700 ans.

En 1770, le Capitaine Cook sillonne la côte ouest du sud de la Nouvelle-Zélande. Il découvre un fjord encore inconnu, aux falaises abruptes, noyées dans la brume.

Sur la carte maritime, tracée jour après jour, on inscrira le nom de “Doubtful Harbour”. Quelques décennies plus tard, les baleiniers rebaptiseront cette région en “Doubtful Sound”.


Le Capitaine Cook est le premier Occidental à avoir découvert le Doubtful Sound en 1770. Il n'osera cependant pas s'aventurer à l'intérieur et se contentera de cartographier l'accès à la mer de Tasman.

Le Capitaine Cook a découvert l'entrée du fjord en 1770.

La visite du fjord coute moins cher en hiver, et vous pourrez admirer le paysage enneigé.

Le Doubtful Sound perdu sous la neige.

Un film de Grant Cansler.

Ce fjord majestueux est resté pratiquement inexploré durant près de 700 ans. Sir Charles John Lyttelton, ancien gouverneur de Nouvelle-Zélande, écrira à son sujet :

Il ne reste que peu d'endroits au monde où l'homme n'a jamais posé le pied. Il semble inconcevable qu'un tel lieu puisse exister dans un pays aussi civilisé et avancé que le nôtre ...

Nous sommes en 1950, et la construction de la première voie d'accès au Doubtful Sound n'a pas encore commencé.

On le découvre trois fois plus long et dix fois plus étendu que le célèbre Milford Sound. Il rejoindra le patrimoine mondial de L'UNESCO en 1990.

La plupart des Néo-Zélandais ignoraient même son existence.


Le Doubtful Sound est difficile d'accès et l'excursion qui permet de le visiter occupe une journée entière. Ce qui explique que la majorité des visiteurs lui préfèrent le Milford Sound.

Le relief du Fiordland rend l'accès pratiquement impossible.

Pour contempler l'un des plus beaux paysages du monde, il vous faudra emprunter de nombreuses routes, et contourner bien des obstacles. Le voyage se déroule sur une journée entière et dure 8 heures. Un circuit qui impose d'alterner plusieurs moyens de transport, terrestres ou maritimes.


La forêt tropicale qui pousse dans la région est particulièrement dense et humide. C'est un régal pour les yeux, mais un véritable cauchemar pour les explorateurs.

La forêt tropicale est une muraille impénétrable.

Si vous vous sentez l'âme d'un explorateur, vous pourrez contempler le Doubtful Sound de vos propres yeux.

Avec la sensation d'avoir découvert une nature encore intacte, où la vie sauvage est préservée depuis des milliers d'années.


2Découvrez la légende du lac Manapouri.

Le point de départ des excursions est fixé à Pearl Harbour (aucun rapport avec la base navale du même nom) sur les rives du lac Manapouri.

Le lac Manapouri est la première étape de la journée.

L'aventure commence à Pearl Harbour, un port situé sur une rive du lac Manapouri. De là partent les excursions pour le Doubtful Sound.

Ce sera notre première étape du voyage et mon premier coup de coeur. À l'aube, le soleil colore les eaux du lac de ses rayons dorés.

La légende raconte que les deux filles d'un chef maori s'étaient égarées en forêt. L'une d'elles se blessa grièvement dans une chute.

Sa soeur refusa de l'abandonner, et leurs larmes donnèrent naissance au lac Manapouri.


Un projet du gouvernement prévoyait la construction d'un barrage au lac Manapouri. L'accumulation des eaux aurait noyé les îles si la pétition lancée par la population n'avait pas fait plier le pouvoir en place.

Les îles du lac étaient condamnées à disparaître...

Embarquons à bord du navire pour effectuer la traversée. Une fois au large, le panorama est encore plus spectaculaire.

Cerné de montagnes enneigées, le lac de 142 km2 possède 34 îles recouvertes de forêts. Mais ce paysage paradisiaque a failli disparaître.

Remontons dans le temps jusqu'en 1959. Il était initialement prévu d'inonder la vallée pour créer un barrage.

Le niveau du lac se serait élevé de plus de 30 mètres, engloutissant les îles et les forêts.


Une pétition a eu raison du projet de barrage qui aurait submergé les îles du lac Manapouri. Certains historiens y voient l'origine de la conscience écologique de la population néo-zélandaise.

Une pétition nationale a mis un terme au projet de barrage.

C'est tout l'écosystème qui aurait été ravagé volontairement, pour produire de l'électricité.

Plus de 265.000 Néo-zélandais signent une pétition qui s'oppose à catastrophe écologique de si grande ampleur.

Contraint de céder, le gouvernement a revu ses plans, et le projet d'inondation a été abandonné.

La défense de l'environnement est devenue une cause nationale. Aujourd'hui encore, il n'est pas rare de voir le gouvernement refuser l'exploitation de ressources naturelles, suite à la pression de l'opinion publique.


L'excursion au Doubtful Sound comprend la visite de la centrale électrique. Le moment le plus intéressant reste la descente au coeur de la montagne.

Une centrale souterraine a été creusée dans la montagne.

La traversée du lac s'achève au bout d'une heure. La montagne qui s'élève devant nous semble infranchissable. Il faudra pourtant la traverser pour atteindre le Doubtful Sound.


3Traversez une forêt impénétrable.

Après la traversée du lac Manapouri, il faut emprunter un autocar en direction du col de Wilmot Pass.

Il faut gagner le col de Wilmot Pass en autocar.

L'unique route de montagne serpente pour rejoindre le col de Wilmot Pass. La pluie a commencé à tomber, mais nous sommes à l'abri dans un bus confortable et bien chauffé.

C'est le conducteur qui fera office de guide durant le trajet. Enthousiaste, il prend parfois le temps de s'arrêter pour donner des explications sur la forêt.

La mousse recouvre même les troncs d'arbres. Les fougères occupent le moindre espace disponible. C'est une muraille verte, impénétrable.

Il fallait du courage aux premiers voyageurs pour se frayer un chemin dans environnement aussi sauvage et impraticable.


La construction d'une route pour rallier le Doubtful Sound s'est déroulée dans un véritable enfer vert. Le budget fut multiplié par huit avec un coût de deux dollars par centimètre carré !

Construire une route au milieu de cette végétation fut un exploit.

L'excursion qui se déroule sur une journée complète impose de traverser le lac Manapouri puis les montagnes.

Une journée complète au Doubtful Sound.

Une vidéo de Timsvideochannel1.

La construction de la route a battu tous les records. Imaginez un coût exorbitant de deux dollars par centimètre carré (huit fois plus cher que prévu). Les trois premiers mois de travail ont été un véritable enfer, sous une pluie battante ininterrompue.


La mousse recouvre le moindre centimètre carré du Fiordland.

Le moindre centimètre carré est recouvert de mousse humide.

Nous arrivons à Wilmot Pass (670 m d'altitude) qui donne accès à l'autre versant de la montagne. Cette escale offre le premier point d'observation sur le Doubtful Sound.

Il y a une cinquantaine d'années, seuls quelques aventuriers pouvaient profiter d'un tel panorama.

Les chutes de Cleve Garth jaillissent du sommet d'une arête rocheuse. Elles tombent sur 365 mètres. Au loin, le Doubtful Sound s'étend à perte de vue.

Un vieil arbre mort ajoute une note dramatique. La nature a composé un paysage unique, peut-être le plus beau sauvage de Nouvelle-Zélande.


Si l'on en croit un récent sondage, le fiord préféré des Néo-Zélandais est le Doubtful Sound.

L'arbre mort de Wilmot Pass et la première vue sur le fjord.

Vous n'aviez sans doute pas prévu de vous faire un nouvel ami !

Le kea est le seul perroquet de montagne au monde. Cet oiseau admirable est aussi le plus intelligent de son espèce.

Attendez-vous à le voir s'approcher sans crainte pour mendier de la nourriture. Ne commettez pas l'erreur de lui donner quoi que ce soit.

C'est un oiseau sauvage, et il doit le rester pour son propre bien.


La Nouvelle-Zélande possède l'oiseau le plus intelligent du monde, il s'appelle le kea.

Les keas sont les perroquets les plus intelligents du monde.

Gardez à l'esprit que son bec acéré ne fait pas de lui un compagnon de jeu. Il lui arrive même de s'attaquer aux moutons.

Restez à distance et il dirigera son attention vers sa cible favorite : l'autocar. Perché sur les rétroviseurs, il attaque joyeusement les joints en caoutchouc.

J'ignore la raison de ce comportement. Il fera rire tout le monde, sauf peut-être le propriétaire du véhicule.


Le perroquet kea raffole des joints en caoutchouc. Il ne les mange pas, mais prend plaisir à les mordiller. Ce qui fait de votre voiture une cible privilégiée.

Le kea raffole des joints en caoutchouc.

Si sa Majesté Kea le permet, il est temps de reprendre la route pour rejoindre l'embarcadère de Deep Cove.


4Découvrez un lieu resté caché durant des milliers d'années.

La région était autrefois recouverte de glaciers. Contrairement à son nom, le Doubtful n'est pas un Sound mais un Fjord.

Toute cette région était autrefois recouverte par la glace.

Il y a deux millions d'années, l'activité volcanique a déformé l'écorce terrestre. L'espace libéré a été occupé, puis élargi par des glaciers durant des millénaires.

Progressivement, le réchauffement climatique a fait fondre la glace. La mer de Tasman s'est engouffrée dans la vallée pour donner naissance au Doubtful Sound, un fjord d'une dimension spectaculaire.

Le premier constat qui s'impose en arrivant à l'embarcadère de Deep Cove, c'est qu'on ne risque pas d'être dérangé par une foule de touristes de passage !

L'autre grand fjord de la région, le Milford Sound, est constamment survolé d'avions et d'hélicoptères. Ici, rien de la sorte, nous sommes pratiquement seuls avec la nature.


Des navires de croisières sillonnent les eaux du fiord en compagnie de quelques voiliers.

Quelques navires de croisières naviguent sur le fjord.

Une seule personne habite sur place toute l'année (il faut aimer la solitude).

Quelques compagnies se partagent l'exploitation touristique du fjord. Vous aurez le choix entre une croisière de 3h, ou la possibilité de passer une nuit à bord d'un voilier. Deux types de voyages qui n'ont bien entendu pas le même tarif.

Notre guide Ben Le Kiwi vous donnera toutes les informations à ce sujet plus bas dans la page.


Même si le Doubtful Sound est aujourd'hui accessible, mais son accès reste extrêmement difficile pour une équipe de tournage. Malgré sa beauté légendaire, le fiord n'apparait pas dans les films de Peter Jackson.

Un paysage qui aurait sa place dans Willow.

Certains bateaux sont équipés de voiles, mais ils se propulsent essentiellement avec des moteurs. Le capitaine Cook a eu raison de ne pas s'aventurer dans ces eaux sombres. Il arrive que le vent ne souffle pas durant des jours entiers, immobilisant les navires.


Lorsque le capitaine Cook a découvert le fiord, il s'est abstenu de l'explorer en raison du calme plat dont il se méfiait. Il arrive en effet que le vent ne souffle pas durant des jours, immobilisant les navires.

Le calme plat peut immobiliser les navires à voiles durant des jours.

Une fois à bord, il faudra prendre connaissance des consignes de sécurité. Selon la taille du bateau, le mal de mer peut se faire sentir. Prévoyez les médicaments d'usage. Les équipages sont connus pour leur enthousiasme et leur gentillesse, n'hésitez pas à leur demander conseil durant le voyage.


Opter pour un petit navire de croisière peut être un bon compromis. Gardez toutefois à l'esprit que plus le navire est gros et plus il sera stable. Si vous avez le mal de mer, c'est un facteur à considérer.

Les petits bateaux donnent plus facilement le mal de mer.

Des indications vous seront données durant la croisière. Le reste du temps, vous pourrez admirer le paysage. Selon la météo, vous serez sur le pont, ou à l'abri à l'intérieur. C'est le moment idéal pour déguster un sandwich. Les boissons chaudes (thé ou café) sont gratuites et servies à volonté !


5Contemplez des centaines de cascades !

La pluie qui tombe presque quotidiennement alimente de petits lacs qui se déversent en cascades éphémères dans le fiord.

La pluie donne naissance à des cascades éphémères.

Observez la couleur de l'eau et vous constaterez qu'elle est très sombre. Il existe deux couches distinctes qui ne se mélangent pas.

La couche la plus proche de la surface est constituée d'eau douce déposée par la pluie. En revanche, à quelques mètres de la surface, on trouve de l'eau de mer salée, donc plus lourde.

Ce phénomène filtre la lumière qui ne pénètre pas en profondeur. Une variété de corail noir, qu'on ne retrouve habituellement qu'à 40 mètres de profondeur, a pu se développer ici, à quelques mètres de la surface, et les plongeurs peuvent l'observer facilement.

Par temps clair, les falaises à pic projettent leur reflet sur les eaux noires du fjord.


L'eau de pluie fraiche qui filtre la lumière du soleil permet au corail de se développer à faible profondeur. Ce phénomène explique la teinte sombre du fiord.

L'eau sombre du Doubftful Sound est due au corail.

Si vous désirez découvrir la vie aquatique du fiord, vous pouvez participer à de la plongée sous-marine. Il arrive que des otaries vous approchent par curiosité.

Plongée sous-marine à la rencontre des otaries du fjord.

Une vidéo de enezgreen.

La végétation se développe sur une couche de terre très fine à flanc de montagne.

Il arrive que les racines des arbres se détachent. Surtout en hiver quand le poids de la neige accentue la pression sur les branches.

De véritables avalanches d'arbres peuvent se produire à chaque instant. Certaines falaises portent encore la marque des récents tremblements de terre.


Le Doubtful Sound, comme tous les fiords de la région, occupe une vallée glaciaire submergée par les flots.

L'un des sommets emblématiques du Doubtful Sound.

Une fois au large, le capitaine coupe les moteurs durant quelques minutes. C'est une sensation incroyable !

Le nom maori du Doubtful Sound est “Patea”, ce qui signifie “le lieu où le silence s'installe”.

Il y règne un calme absolu, où ne résonne que le chant des d'oiseaux, et le bruit de l'eau qui tombe du haut des falaises.


Durant la croisière, le capitaine réclame le silence et coupe les moteurs. Le silence absolu qui s'installe rappelle que le nom maori de l'endroit est « Patea » (le lieu où le silence s'installe).

Le calme absolu est impressionnant quand on coupe les moteurs.

Lorsque l'on coupe les moteurs, on entend uniquement le bruit du vent et des oiseaux dans l'immensité du fjord.

Le capitaine coupe les moteurs et demande le silence à bord...

Réalisé par C Poole.

Vous pouvez toujours essayer de compter les chutes et les cascades... Par temps de pluie, on en dénombre environ 500 ! Helena Falls, proche de Deep Cove, tombe sur une distance de 220 mètres.


Helena Falls est l'une des plus belles chutes d'eau du Doubtful Sound.

Helena Falls dégage une abondante vapeur d'eau.

Beaucoup plus impressionnante, Browne Falls se trouve dans le Hall Arm (un des bras du fjord).

D'une hauteur de 836 mètres, c'est la 9e chute la plus haute du monde.

La plupart des cascades n'ont pas été cartographiées. Rien ne vous empêche de baptiser celle qui vous plaira le plus.


La chute de Browne Falls qui se déverse dans le fiord tombe de 836 mètres d'altitude. C'est la neuvième chute la plus haute du monde !

Browne Falls est la 9e chute la plus haute du monde.

Vos amis qui n'auront pas trouvé le courage de venir pourront se consoler en regardant vos photos d'arcs-en-ciel. Mais ils seront encore plus déçus d'avoir manqué la suite du voyage.


6Faites la course avec les dauphins.

Les dauphins d'Hector font souvent la course avec les navires au niveau de Malaspina Reach. Ils sont hélas de moins en moins nombreux sans que l'on soir parvenu à expliquer la raison de ce déclin.

Les dauphins s'aventurent dans les eaux sombres.

En contemplant les cascades, vous aurez sûrement remarqué les albatros qui survolent le navire. Leur technique consiste à plonger dans l'eau pour attraper des poissons subtropicaux.

D'autres espèces peuplent les eaux du fjord. Si vous avez décidé de passer une nuit sur place, vous pourrez déguster quelques homards ou écrevisses pêchés à côté des étoiles de mer.


Vous aurez l'opportunité de gouter aux langoustes du fiord si vous louez une cabine à bord d'un navire. Elle seront pêchées le matin et servie pour le diner.

Si vous passez la nuit à bord, vous goûterez les langoustes.

Vous aurez peut-être la chance de croiser des dauphins près de Malaspina Reach.

Il y a encore quelques années, on estimait leur nombre à 70. Sans qu'on parvienne à en expliquer la raison, le groupe s'est réduit à une quarantaine de membres.

On ne peut exclure que l'activité touristique soit à l'origine du déclin. D'où l'interdiction pour le navire de s'approcher de certaines zones.


Vous pouvez filmer ou photographier les dauphins quand ils s'approchent du bateau.

Les dauphins font souvent la course avec les navires.

Par conséquent, si le capitaine aperçoit des dauphins au large, il vous signalera leur présence, mais ne modifiera pas son cap.

En revanche, si les dauphins choisissent volontairement de se rapprocher, vous pourrez les observer de plus près.

Lors de mon dernier voyage, j'ai pu admirer une mère et son petit faire la course avec le navire.


L'immensité du fiord semble déserte, mais il n'en est rien. De nombreuses espèces peuplent la rive et la forêt. C'est le cas par exemple de ces huîtriers.

Un spectacle touchant, des huîtriers avec leurs petits.

Il reste encore des dauphins dans le fiord, même si leur nombre est en régression.

Les dauphins du fjord escortent le navire.

Filmé par zyquck.

À ma connaissance, c'est le seul endroit du pays où l'on peut observer de Grands dauphins (jusqu'à 4,5 m). Ces merveilleuses créatures peuvent être admirées un peu partout en Nouvelle-Zélande, mais il s'agit le plus souvent de dauphins d'Hector, une espèce beaucoup plus petite.


Le navire remonte le fiord jusqu'à la mer de Tasman ou il fait demi-tour pour revenir à son point de départ.

Le bateau fait demi-tour en arrivant à la mer de Tasman.

Par temps calme, le bateau file vite. Vous aurez sans doute le temps d'atteindre l'embouchure de la mer de Tasman, avant de faire demi-tour.

Plusieurs espèces de baleines sont susceptibles de croiser votre route. Des orques sont parfois présents, mais plus difficiles à observer.


Les pingouins bleus ont la particularité d'être très craintifs. Il faut garder ces distances pour pouvoir les observer.

Les pingouins bleus occupent la plage une grande partie de l'année.

Fixez attentivement les rochers aux pied des falaises. Les pingouins bleus sont très timides, mais on les repère souvent quand ils sortent de l'eau. Il faudra utiliser un mode rafale pour augmenter vos chances de les photographier. Ces adorables créatures ont la faculté de bouger à l'instant même où l'on appui sur le déclencheur de l'appareil.


Une otarie, malgré son apparence paisible, demeure un animal sauvage. Il vaut mieux garder ses distances pour les laisser dormir tranquillement.

Mais les otaries dorment en évidence sur les rochers.

Les colonies d'otaries sont plus faciles à repérer. Elles viennent se prélasser au soleil sur les rochers près de la mer de Tasman. Si votre voyage le permet, l'excursion en kayak sur les eaux du fjord permet de les observer sans les déranger. Pagayer seul dans la brume, au milieu des montagnes, dans un calme absolu : c'est une expérience inoubliable.


Plutôt que d'emprunter un navire de croisière comme la plupart des visiteurs, vous pouvez envisager une sortie en kayak. Au fil de l'eau, les sensations sont plus fortes.

Le kayak permet d'explorer le fjord dans un calme absolu.

Les plus courageux préféreront se baigner si le temps le permet. J'avoue n'avoir encore jamais essayé. Attendez un peu avant de vous moquer ! Les pêcheurs remontent souvent de petits requins blancs au bout de leur ligne ! Cette espèce a peur de l'homme. Mais je n'aimerais pas que l'on vienne me chatouiller les orteils...


7Même la pluie est votre amie !

Lorsque la pluie cesse et qu'une éclaircie révèle le paysage, on découvre des centaines de cascades qui se déversent dans les eaux sombres du fiord.

Le temps idéal se situe au moment des éclaircies après la pluie.

Dans cette région de Nouvelle-Zélande, on a coutume de dire qu'il pleut deux fois par semaine : Une première fois durant trois jours, une deuxième fois pendant quatre jours.

Plaisanterie mise à part, il faut escompter 200 jours de pluie par an en moyenne... Ce sont bel et bien 6 ou 7 mètres de précipitations qui se déversent chaque année (avec un record de 67 jours de pluie continue). Conséquence directe, chaque centimètre carré est recouvert d'une épaisse couche de mousse verte.


Les cascades s'estompent lorsque la pluie cesse. Paradoxalement, le mauvais temps est souhaitable si l'on souhaite profiter du spectacle.

Les centaines de cascades disparaissent avec le beau temps.

Les extraordinaires cascades s'estompent par temps clair, faisant presque regretter la pluie. Vous l'aurez compris, c'est le prix à payer pour contempler une merveille de la nature. Le mauvais temps n'est pas à redouter durant ce voyage, il est même souhaitable.


Le Fiordland est l'une des régions les plus humides sur Terre. Les sept mètres de pluie qui se déversent chaque année alimentent les centaines de cascades du fjord.

Heureusement, il pleut la plupart du temps !

Un pull bien chaud, un bon ciré, c'est tout ce qu'il vous faut. Le bateau file vite, il y aura sans doute du vent. Prévoyez un bonnet pour garder les oreilles bien au chaud. La plupart du temps, vous serez de toute façon à l'abri. La météo varie d'un extrême à l'autre, ne vous découragez pas.


Les centaines de cascades qui se forment à cause de la pluie sont balayées par le vent. L'humidité dans l'air laisse apparaitre de nombreux arcs en ciel.

La moindre éclaircie fait jaillir d'innombrables arcs-en-ciels.

S'il vous faut une seule raison pour supporter la pluie, je vais vous la donner. Les sandflies, ces petites mouches microscopiques sont votre seul ennemi dans la région.

Leurs piqûres démangent et marquent vilainement la peau pendant plusieurs semaines.

Les Maoris racontent que le dieu Tu-te-raki-whanoa est à l'origine du Doubtful Sound.

Sa création était si parfaite que les hommes restaient assis à l'observer sans rien faire. Le dieu créa les sandflies pour les piquer et les remettre au travail.


Les sandflies sont de minuscules moucherons dont la piqure laisse une marque et démange pendant plusieurs semaines. Seuls la pluie qui les fait fuir ou le répulsif vous protègeront de ces créatures démoniaques.

Je doute fort que l'enseigne de cette auberge attire les clients.

La particularité de ces bestioles est leur extrême lenteur. Elles sont incapables de piquer des cibles en mouvement. La pluie les chasse facilement, mais elles resurgissent à la moindre éclaircie (sauf en hiver).

Je vous conseille d'utiliser un répulsif avant de partir le matin (en vente au port de Manapouri) et vous serez tranquille pour le restant de la journée.

Les touristes abordent ce sujet à longueur de journée. Ce qui finit par agacer les habitants de la région.

Gardez le sourire et souvenez-vous que dans ce pays fabuleux, il n'y a pas de serpents et les araignées sont très rares, ce qui est déjà extraordinaire.


8Un spectacle digne du Seigneur des anneaux.

Se faire déposer en hélicoptère est l'une des rares solutions pour accéder au Fjord. Il reste la voie maritime, et la traditionnelle excursion sur une journée.

Le fjord le plus sauvage de Nouvelle-Zélande.

Le Doubtful Sound est à la hauteur de sa réputation. Peter Jackson aurait volontiers tourné le Seigneur des anneaux à cet endroit si l'accès avait été plus commode.

C'est une longue journée de voyage, mais c'est une des plus belles excursions de tout le pays. Le voyage en lui-même est extraordinaire et vous reviendrez avec une quantité incroyable de photos.

On me demande souvent s'il faut préférer le Milford Sound ou le Doubtful Sound en Nouvelle-Zélande. Je ne vois pas comment les départager. Le Milford Sound est sans doute plus contrasté, avec des falaises plus rapprochées. La route qui y mène est grandiose. Mais le Doubtful Sound est plus vaste, plus varié et sa végétation est dense et colorée.


Le Milford Sound est le fjord le plus visité, car le plus facile d'accès. Mais le Doubtful Sound est plus majestueux et plus sauvage.

Le Milford Sound est le fjord emblématique du pays.

S'il faut prendre une décision, je vous recommande de consulter la météo et votre portefeuille. Vous l'aurez compris, la pluie n'est pas votre ennemie. C'est surtout la brume qui peut mettre l'expédition en péril. Je déconseille fortement de réserver cette activité plusieurs mois à l'avance.

Il vaut mieux réserver l'excursion sur place en fonction de la météo.

Compte tenu du prix élevé, et de la distance à parcourir, la fréquentation du lieu est très réduite. Même en été, vous devriez pouvoir trouver une place à la dernière minute.

Certes, vous avez des chances que ce soit complet. Mais la proximité de Te Anau offre de nombreuses solutions alternatives comme le Milford Sound ou les grottes aux vers luisants.


Avec une excursion qui s'étale sur près de 8h, il faut être très motivé pour visiter le Doubtful Sound. La densité de la forêt et le relief accidenté ont longtemps tenu l'Homme à l'écart du Fiordland.

Un spectacle réservé à quelques privilégiés.

Hors saison, il n'est pas rare de voyager en compagnie d'une petite dizaine de personnes

On ne vient pas ici par hasard, il faut être motivé et passionné par la nature. C'est l'occasion de faire de belles rencontres. En hiver, le prix de l'excursion est d'ailleurs beaucoup moins cher, et il pleut moins souvent.


La seule manière de passer la nuit consiste à réserver une cabine à bord d'un navire ou dans le dortoir de Deep Cove.

Un spectacle réservé aux chanceux qui passent la nuit à bord.

Si vous pouvez vous le permettre, restez une nuit sur place.

Vous aurez peut-être la chance d'observer le fjord éclairé par la lune, effectuer une sortie en kayak, pêcher, ou partir en randonnée.

Ben Le Kiwi va vous aider à planifier votre excursion. N'hésitez pas à nous faire parvenir vos plus belles photos de voyage. Nous les publierons sur Kiwipal, et puis nous sommes toujours ravis de découvrir nos lecteurs en Nouvelle-Zélande !


Guillaume Le Nistour, Kiwipal
Un article de Guillaume Le Nistour.
Fondateur de Kiwipal, Guide de Voyages Nouvelle-Zélande.
guillaume

Questions & Réponses.

Que puis-je faire pour vous aider ? Je considère que le Doubtful Sound est le fjord le plus impressionnant. Mais il revient nettement plus cher que le Milford Sound (tout de même extraordinaire). Vous l'aurez compris, c'est avant tout une question de budget.

Poser une question à Ben

  • Tous les sujets ... 30 réponses au total
  • Le fjord et son histoire 7 réponses
  • Déroulement de l'excursion 7 réponses
  • Préparer l'excursion 5 réponses
  • Hébergement 4 réponses
  • Espèces animales 3 réponses
  • Météo 2 réponses
  • Visite de la centrale électrique 2 réponses

Le fjord et son histoire

  • Qui a découvert le Doubtful Sound ?

    Les Maoris lui ont donné le nom de Patea (« le lieu où le silence règne »). La découverte par les Occidentaux date de 1770, avec l'arrivée du Capitaine Cook qui le baptise « Doubtful Harbour ». Le capitaine n'ose pas s'aventurer plus loin, de crainte de ne pouvoir faire demi-tour. Ce seront des scientifiques Espagnols qui réaliseront la première cartographie du fjord en1793. Ce qui explique les noms à connotation espagnole sur les cartes (Febrero Point, Bauza Island, Pendulo Reach ou Malaspina Reach ...)

  • Quel est le sens du mot « Sound » ?

    À l'origine, le mot « sound » désigne un bras de mer, formé par la submersion d'une vallée. Le Doubtful Sound porte mal son nom, car c'est en réalité un Fjord, tout comme le Milford Sound.

  • Qu'est-ce que le Fiorland ?

    C'est une région de Nouvelle-Zélande qui compte 14 fjords (dont le Doubtful Sound et le Milford Sound) et 5 grands lacs. Inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO en 1990, elle couvre près de 1.2 million d'hectares, dont les deux tiers sont recouverts de forêts pluviales tempérées. Certains hêtres australs et divers podocarpes sont âgés de plus de 800 ans. La végétation est dense, et les fortes précipitations rendent cette zone aussi belle que souvent impraticable. Avec le temps, ce sont près de 500 kilomètres de sentiers qui ont été tracés et doivent être entretenus régulièrement.

  • Comment s'appelle la grande île près de la mer de Tasman ?

    Il s'agit de Secretary Island. Haute de 1200 mètres, elle occupe 81 km2. Une campagne a commencé visant à éliminer tout les prédateurs de l'île afin de réaliser un sanctuaire pour les oiseaux.

  • Comment s'appellent les différents bras du fjord ?

    On les connaît sous les noms de First Arm, Crooked Arm (à mi-parcours du fjord), et Hall Arm (qui rejoint Deep cove).

  • Où peut-on observer les Hares Ears ?

    Ces deux rochers ressemblent à l'opéra de Sidney, quand on les regarde sous un certain angle. Vous pourrez les observer quand le navire approchera de la mer de Tasman. Le capitaine devrait vous les indiquer pendant le voyage.

  • Pourquoi l'eau est-elle aussi sombre ?

    À cause d'une variété de corail noir (l'antipatharia fjordensis) qui se développe au fond de l'eau.

Déroulement de l'excursion

  • Pouvez-vous me résumer le parcours sur la journée ?

    Au total, il fait compter environ 8 heures, si l'on tient compte des phases d'embarquement.
    Trajet de Te Anau à Manapouri (environ 25 minutes).
    Trajet en bateau sur le lac Manapouri (1 heure).
    Trajet en autocar jusqu'à Deep Cove (30 minutes).
    Croisière sur le fjord (2 ou 3 heures selon la formule).
    Trajet retour en autocar avec visite de la centrale électrique (45 minutes).
    Trajet retour en bateau sur le lac Manapouri (1 heure).

  • Quel type d'excursion faut-il choisir ?

    Tout dépend de votre budget et du style de voyage que vous préférez. Rester une nuit sur place permet de rencontrer d'autres personnes. Si vous n'aimez pas particulièrement faire la conversation avec les autres voyageurs, vous préférerez peut-être la croisière de 3 heures. Passer une nuit sur place permet des activités inoubliables, comme le kayak ou la pêche au homard.

  • Quel est le point de départ de l'excursion ?

    L'embarcadère se trouve au lac de Manapouri, au port de Pearl Harbour. Mais, il existe des navettes depuis Te Anau (25 minutes) et Queenstown (2 h 30).

  • Est-ce que c'est très fréquenté ?

    En été, il arrive que les navires de croisière soient complets. Auquel cas, on peut se sentir un peu à l'étroit. Mais cela me semble tout à fait tolérable et il est rare que l'on s'en plaigne. De plus, contrairement au Milford Sound, il y a peu de monde sur place.

  • Est-ce que les enfants apprécieront la visite ?

    En règle générale, les tout petits n'apprécient pas ce type de visite très encadrée avec beaucoup de transports. Ils se lassent vite du paysage.

  • Est-ce que l'on peut accéder au Doubtful Sound à pied ?

    À partir de Deep Cove, vous trouverez plusieurs chemins de randonnées, dont Old Doubtful Sound Track qui était le seul chemin d'accès, avant la construction de la route moderne. C'est une randonnée de 3h (aller-retour) sur une distance de 2,7 km. Elle rejoint la route de Wilmott Pass, et ne permet pas de rejoindre le lac de Manapouri.

  • Existe-t-il des randonnées à proximité du Doubtful Sound ?

    Si vous séjournez à Deep Cove Hostel, vous pourrez explorer quatre chemins de randonnés. Demandez une brochure sur place. Hanging Valley Track est en général parcouru par les écoliers, et ne devrait pas vous poser de problèmes. Une deuxième randonnée permet de rejoindre les chutes de Helena Falls, à l'opposé du Doubtful Sound. La troisième excursion est la célèbre « Old Doubtful Sound Track », autrefois le seul chemin d'accès au Fjord. Une quatrième et dernière randonnée « Brasell Point Track », favorise l'étude de la faune et la flore.

Préparer l'excursion

  • Combien coûte une excursion au Doubtful Sound ?

    À titre indicatif, il faut compter environ 275 $ par adulte, et 60 $ par enfant si vous voyagez avec Real Journeys. Des suppléments s'appliquent si une navette doit venir vous chercher à Te Anau ou Queenstown. Les tarifs sont susceptibles d'évoluer selon la saison et la compagnie. Je vous recommande de consulter directement leurs sites internet :Fiordland Adventure

  • Faut-il venir de Queenstown ou Te Anau ?

    Je déconseille de venir de Queenstown. Souvenez-vous que la visite du Doubtful Sound dure 8 h. Venir de Queenstown rajoute 2 h 30 de route. Ce qui porte la visite totale à 13 heures, en majorité dans les transports ! De quoi finir épuisé. En revanche, venir de Te Anau ne rajoute que 25 minutes.

  • Est-ce qu'il y a un parking à Manapouri ?

    Il est gratuit. De l'avis général, il est suffisamment sécurisé pour que vous laissiez vos bagages dans le coffre de la voiture. Mais je recommande de les déposer à l'hôtel, sauf si vous ne pouvez pas faire autrement.

  • Est-ce qu'il faut emporter à manger ?

    La plupart des compagnies proposent des paniers sandwichs en supplément. Une solution pratique si vous êtes pressé par le temps. On peut aussi acheter des friandises en complément sur le bateau. Si vous avez opté pour la visite avec une nuit sur place, les repas sont compris. De l'avis général, ils sont à la fois copieux et délicieux. Mention spéciale aux muffins que l'on vous sert en guise de bienvenue.

  • Est-ce que les téléphones portables captent dans la région ?

    Au niveau de l'usine, ils captent, mais sur le fjord vous perdrez le signal.

Hébergement

  • Peut-on passer la nuit à Manapouri ?

    Ce petit village dispose de quelques maisons de vacances, d'un restaurant-bar et d'une dizaine d'hébergements. Il fera l'affaire si vous voulez éviter de prendre une navette ou de faire la route depuis Te Anau.

  • Est-ce que l'on peut camper sur place ?

    Il n'existe pas de camping à proximité. À défaut de camper, vous pouvez vous loger au Deep Cove Hostel sous réserve de disponibilité. Normalement réservé aux groupes scolaires, cet hôtel fait des exceptions durant les vacances scolaires, entre décembre et février (prévoir environ 25 et 40 NZD).Deep Cove Hôtel

  • Quelles affaires emporter si on passe la nuit sur un bateau ?

    Les cabines sont confortables, mais petites. Il faut se contenter du strict minimum, à savoir des vêtements chauds. Consultez l'organisateur pour connaître le volume de bagages autorisés.

  • Est-ce qu'il est facile de dormir à bord d'un bateau ?

    Les moteurs sont coupés durant la nuit, et le fjord est fidèle à sa réputation : calme et silencieux. Pour autant, dormir sur un bateau n'est pas une expérience évidente pour tout le monde. Certains sont bercés par le mouvement, d'autres n'apprécient guère. À mon avis, les eaux sont bien trop calmes pour que l'on puisse être malade.

Espèces animales

  • Quels types de baleines peut-on espérer observer sur place ?

    Avec de la chance, vous pourrez côtoyer des baleines franches australes, à bosse, des rorquals ou des cachalots.

  • Quelles chances d'observer des dauphins ou des baleines ?

    N'oubliez pas qu'il s'agit d'un espace naturel et non d'un zoo. Il est impossible de garantir une rencontre avec les différentes espèces en liberté.

  • Qu'est-ce qu'un Takahé ?

    C'est une espèce d'oiseau coloré menacée d'extinction. Incapable de voler, on le pensait éteint, mais il survit dans le Fjord. Vous aurez peut-être la chance, rare, de le photographier.

Météo

  • Où consulter la météo du Doubtful Sound ?

    Consultez cette page pour connaître les prévisions météo :Prévisions météo du Doubtful Sound

  • Faut-il emporter un parapluie ?

    Sur le bateau, il serait totalement inutile compte tenu du vent fort. Il vaut mieux prévoir un ciré.

Visite de la centrale électrique

  • Comment se déroule la visite de la centrale électrique ?

    La projet de centrale a vu le jour en remplacement du projet initial, qui consistait à fusionner les lacs Manapouri et Te Anau. La centrale a été creusée dans le granit, à 213 mètres de profondeur, sous les montagnes de West Arm. Pour rejoindre la salle des turbines, on descend en autocar dans un tunnel en spiral long de 2km. Pas moins de 1800 ouvriers ont travaillé sur ce chantier. L'électricité produite sert à alimenter une fonderie d'aluminium, située à Bluff, à 171 km au sud. C'est une visite originale qui peut toutefois ne pas plaire à tout le monde.

  • Est-ce que je suis obligé de visiter la centrale électrique ?

    Vous pouvez demander à attendre dehors. Ne vous éloignez pas trop pour ne pas manquer le car à son retour de la visite.

Photo de guillaume à la montagne

L'avis de Guillaume.

Expert Nouvelle-Zélande

J'ai longtemps repoussé la visite du Doubtful Sound en pensant qu'il s'agissait d'une variante du Milford Sound.

Mais ce fjord sauvage et majestueux mérite qu'on lui consacre une journée entière.

Ma découverte de la Nouvelle-Zélande date de 1997. Je partage depuis mon expérience sur Kiwipal avec d'autres passionnés.

Notre mission est de vous emmener hors des sentiers battus en proposant des voyages sur-mesure.

Je pose une question ▸

Sur la carte du pays

Le Doubtful Sound se trouve dans la partie du Southland que l'on appelle le Fiordland, au sud-ouest de l'Île du Sud.

Ouvrir Google Maps

Liens pratiques

Plus d'informations à consulter si vous visitez Doubtful Sound.

Numéros utiles

Cliquez sur un numéro pour appeler depuis votre mobile.

Photo de guillaume à la montagne

Votre voyage en Nouvelle-Zélande :

Kiwipal vous aide à préparer un séjour en Nouvelle-Zélande sans agence de voyages.

Vous économisez jusqu'à 30% sur votre budget vacances en éliminant les frais d'agence.

Je contacte Guillaume

Rejoignez-nous !

Abonnez-vous au groupe des voyageurs passionnés par la Nouvelle-Zélande.

Expert certifié de la destination

Une question ?

Demandez conseil aux experts de la Nouvelle-Zélande :

Je pose une question ▸
Adresse email erronée ou message trop court !
Message envoyé !
Un conseiller Kiwipal vous répondra dans les plus brefs délais. Merci !
Haut de la page
Vos articles favoris
Vous pouvez construire une liste de vos articles favoris.
Cliquez sur le bouton « ajouter aux favoris » dans la page de votre choix. Votre liste sera sauvegardée même si vous quittez le site.
J'ai compris !