Formalités d'aéroport avec biosécurité et justificatifs d'identité.

Quelles sont les formalités pour visiter le pays ?

Réservez votre voyage en Nouvelle-Zélande !

Contactez un conseiller Kiwipal pour parler de votre projet de vacances, c'est gratuit et sans engagement !

Je pose une question ▸
  • Lire l'article
  • Détails
  • Conseils
6 Votez SVP !
Vos questions (14)
Poser une question

Présentation.

  • 1Une politique douanière très stricte.
  • 2Quelles pièces d'identité emporter ?
  • 3Faut-il demander un visa ?
  • 4Faut-il effectuer des vaccins ?
  • 5Que faut-il déclarer à la douane ?
  • 6Qu'est-ce que la Biosécurité ?
  • 7À qui s'adresser en cas de problème ?
  • 8Quelques conseils pratiques.

1Une politique douanière très stricte.

Les pièces d'identité requises ne sont pas plus nombreuses que dans les autres pays. En revanche, les contrôles de biosécurité sont nettement plus stricts.

Les conditions d'entrées sont simples mais très strictes.

La Nouvelle-Zélande figure au palmarès des pays les plus sûrs et les plus écologiques du monde. Pour protéger son écosystème et la qualité de vie de sa population, l'accès au territoire est très réglementé.

Les formalités ne sont pas nécessairement plus nombreuses qu'en Europe, mais elles sont plus strictes et parfois originales. Par conséquent, de nombreux visiteurs sont pris de cours en descendant d'avion. Si je peux vous éviter d'ouvrir toutes vos valises dans la panique, j'aurai accompli ma bonne action du jour.


Les contrôles de la biosécurité sont particulièrement stricts. Les amendes sont à régler sur le champ alors n'oubliez pas de lire notre article sur les formalités avant de faire votre valise.

Ne prenez surtout pas la biosécurité de l'aéroport à la légère !

Je vais vous expliquer comment passer la douane et les contrôles de biosécurité sans encombre. Votre séjour devrait se dérouler sans accrocs, mais il vaut mieux savoir comment réagir face à l'imprévu. Ambassade ou consulat, je fais également le point sur les formalités.


2Quelles pièces d'identité emporter ?

Votre passeport doit être valable au moins trois mois après la date de retour escompté dans votre pays d'origine.

Votre passeport doit être valable trois mois apès le retour.

Les visiteurs français bénéficient des relation privilégiées entre la France et la Nouvelle-Zélande. Les formalités sont sans surprises mais comportent quelques subtilités.

Commencez par vérifier que votre passeport est assez récent (il n'a toutefois pas besoin d'être biométrique pour le moment).

Il doit être valide sur une période de trois mois après la date de votre retour en France. Faites prolonger la validité du document en mairie si nécessaire.

Le permis français n'est pas suffisant en Nouvelle-Zélande.

Il doit-être complété avec un permis de conduire international. Il s'agit en réalité d'une simple traduction en anglais du permis français, délivré uniquement par courrier désormais même si vous habitez en France.


En plus du permis classique, vous devez également voyager avec un permis de conduire international rédigé en anglais.

Le permis de conduire international est obligatoire.

Le permis de conduire international est valable 3 ans. Si vous le possédez déjà, assurez-vous qu'il n'a pas expiré.

En cas de séjour prolongé, n'oubliez pas que vous devrez passer des examens de conduite dans un délai d'un an.

Je vous conseille de faire une photocopie de vos pièces d'identité et de les faire certifier en mairie.

Confiez ces duplicata à une personne de confiance : ils seront utiles si vous égarez vos originaux sur place.


3Faut-il demander un visa ?

Les Français n'ont pas besoin de Visas pour un séjour touristique limité à trois mois. Si vous envisagez un voyage plus long, par exemple dans le cadre de vos études ou pour travailler, il faudra passer par les services de l'immigration.

Les ressortissants français n'ont pas besoin de visas.

Compte tenu des accords internationaux entre la France et la Nouvelle-Zélande, vous n'avez pas besoin de visa pour un séjour inférieur à 3 mois. Mais vous devez disposer d'un billet d'avion de retour et de moyens financiers à hauteur de 1000 $ par mois (montant réduit à 400 $ si le logement est prépayé).

Le service de l'immigration exige la présentation du billet d'avion retour, alors n'allez pas l'enfouir au fond d'une valise ! Et gardez à portée de main les reçus de vos dépenses pour attester que l'hébergement est retenu.

Pour un séjour plus long, il faut réclamer un visa auprès du New Zealand Visa Application Center à Londres. La démarche coûte environ 28 euros et s'effectue par correspondance, mais ce n'est pas l'objet de cet article...


Les Visas Vacances Travail sont ouverts aux personnes de moins de 30 ans qui souhaitent étudier ou travailler dans le pays.

Le Visa Vacance Travail (VVT) s'adresse aux jeunes travailleurs.

Si vous avez moins de 30 ans, le Visa Vacances Travail (VVT ou PVT) peut vous intéresser. Il autorise un séjour d'une année et donne le droit de travailler et d'étudier. Il peut même être prolongé de trois mois si vous prouvez avoir exercé un travail agricole.


Le Programme Vacances Travail fait l'objet d'une rubrique à part entière sur Kiwipal. Tous les aspects (travail, emploi, transports) sont traités en détail.


4Faut-il effectuer des vaccins ?

Vous n'avez pas besoin de vous faire vacciner pour voyager en Nouvelle-Zélande. Le pays n'est pas affecté par des épidémies.

Aucun vaccin n'est obligatoire pour voyager en Nouvelle-Zélande.

Aucun vaccin n'est exigé pour visiter la Nouvelle-Zélande si vous êtes français ! Mais gardez à l'esprit que les consultations médicales, l'achat de médicaments et la délivrance de soins sont à la charge du visiteur ou de son assureur.

Il faut impérativement voyager couvert par une bonne assurance. Votre carte bancaire vous donne sans doute droit à quelques avantages (renseignez-vous), mais elle remplace rarement une assurance multirisque intégrale. En cas d'accident, les frais médicaux peuvent aisément vous ruiner si vous n'êtes pas couvert. Une opération et un rapatriement engagent souvent des dépenses supérieures à 15.000 euros. De quoi vous endetter sur le long terme, alors qu'une simple assurance vous aurait protégé efficacement.


Vos médicaments ne pourront franchir les contrôles de la douane s'ils ne sont pas accompagnés d'une ordonnance traduite en anglais.

L'ordonnance de vos médicaments doit être traduite en anglais.

Le carnet de santé est facultatif, mais l'emporter ou posséder une copie est à envisager si vous souffrez de problèmes de santé particuliers.

Les médicaments prescrits doivent être accompagnés d'une traduction anglaise de l'ordonnance du médecin.


La question des médicaments à déclarer revient constamment. Pour les médicaments courants (aspirine...) vous n'avez pas besoin de traduction et il suffira de les déclarer à l'arrivée.


5Que faut-il déclarer à la douane ?

Avant d'atterrir en Nouvelle-Zélande, le personnel de bord distribue les formulaires de douane aux passagers. Prenez votre temps pour répondre aux questions et n'oubliez pas le verso !

Le formulaire de la douane est distribué dans l'avion.

Le personnel de l'avion distribue les formulaires de douane avant d'atterrir. Si vous avez déjà voyagé à l'étranger, vous êtes sûrement familiarisé avec cette procédure standard. Le document est d'ailleurs disponible à l'avance sur le site officiel des douanes.

La législation en matière d'alcool et de tabac est clairement établie. Une personne âgée de 17 ans ou plus est autorisée à transporter 1125 millilitres de spiritueux (alcools forts) et 4,5 litres de vin ou de bière. Le nombre de cigarettes admises s'élève à seulement cinquante. L'ensemble ne doit pas excéder une valeur de 700 $.


Les distributeurs de billets s'appellent des ATM. Notez le logo de BNZ l'une des principales banques du pays.

Les distributeurs d'argent liquide sont appelés ATM.

Vous êtes libre de venir avec autant d'argent que vous voulez du moment que vous déclarez toute somme supérieure à 10000 $. L'importation de produits liés à une espèce menacée est illégale. Vous n'êtes pas nombreux à posséder de l'ivoire ou des os de baleines, mais les écailles de tortue qui ornent les lunettes sont davantage répandues.


Ne commettez pas l'erreur de prendre les contrôles de la douane à la légère. Les douaniers peuvent exiger la facture de vos appareils électroniques et vous sanctionner pour contrebande.

Les douaniers peuvent réclamer la facture de vos objets coûteux.

Si vous disposez de matériel informatique récent, il est recommandé de voyager avec la facture. En cas de contrôle au retour, et sans preuve d'achat, vous payerez les taxes d'importation et une amende pour contrebande.

Vous devez déclarer vos médicaments à la douane et présenter une traduction anglaise des ordonnances certifiée par un organisme habilité s'il ne s'agit pas de médicaments courants qui sont d'ailleurs en vente en supermarché en Nouvelle-Zélande (aspirine...).

J'imagine qu'il est superflu de préciser que les armes à feu ne sont pas autorisées ? Mais saviez-vous qu'une amende sévère vous attend si vous tentez d'introduire une simple pomme sur le territoire ?


6Qu'est-ce que la Biosécurité ?

Après avoir récupéré vos bagages, vous devrez encore vous soumettre aux contrôles de la biosécurité puis aux services de l'immigration.

Après avoir récupéré les bagages, il faut franchir la biosécurité.

Le concept de biosécurité est une particularité de la douane néo-zélandaise. Lisez attentivement les conseils qui vont suivre et prenez-les au pied de la lettre !

L'écosystème de Nouvelle-Zélande s'est développé à l'écart du reste du monde. Il n'a pas développé certains mécanismes de défense contre les organismes nuisibles. L'arrivée du possum dans un espace qui était dépourvu de mammifères continue de coûter 100 millions de dollars chaque année aux contribuables.


La biosécurité a été instaurée pour protéger l'écosystème du pays contre les nuisibles comme le possum.

La biosécurité vise à protéger le territoire des animaux nuisibles.

C'est pour protéger son économie agricole et son écosystème fragile que le gouvernement a instauré des contrôles de biosécurité à l'aéroport. Au moment de débarquer, vous noterez la présence de panneaux d'informations et des poubelles spéciales. C'est votre dernière chance pour vous débarrasser de tout comestible figurant sur la liste officielle.


Les chiens de la sécurité de l'aéroport ne cherchent pas tant la drogue que les produits alimentaires non déclarés qui enfreignent les consignes de biosécurité.

Les chiens entrainnés participent à la fouille des bagages.

Des chiens sont dressés spécialement pour repérer les odeurs suspectes dans les bagages. Ils cherchent moins la drogue que des aliments et autres denrées périssables ! En cas de contrôle positif, une amende de 1000 $ (réduite à 400 $ si vous payez sur le champs) est infligée aux contrevenants. Et il faudra la régler sur le champ ! La suite de la procédure peut aboutir à 100.000 euros d'amende et cinq ans d'emprisonnement.


Une simple pomme oubliée dans un sac et les services de la biosécurité de l'aéroport vous octroieront une amende de 400 dollars !

Oublier un simple pomme implique une amende de 400 $ !

Si vous avez un doute, prenez les devants et déclarez le produit dans le formulaire de douane. Posez le produit concerné bien en évidence sur le dessus de vos bagages. La liste complète des produits autorisés ou interdits est à consulter avant de faire sa valise.

Si un contrôleur vous demande de poser votre sac au sol, obtempérez sans discuter. N'essayez jamais d'argumenter, cela ne servira qu'à vous rendre plus suspect. Un chien viendra flairer vos affaires et vous pourrez continuer votre chemin ensuite.

Tous les produits dérivés d'animaux sont interdits

  • Viande, fromage, miel… quelle que soit leur forme (cuit, séché…)
  • Plumes, peaux, laine non traitée (y compris les vêtements)

Tous les végétaux ou produits dérivés de plantes sont interdits

  • Fruits, légumes, condiments, graines, herbes …
  • Objets en paille ou en bois (ils peuvent contenir des parasites)

Certains aliments comme le foie gras sont autorisés, mais ils doivent être conservés dans leur emballage commercial d'origine, étiqueté, hermétique et jamais ouvert. Vins, bière, liqueurs et tabac sont autorisés s'ils n'excèdent pas les quantités définies.


De la terre oubliée sous vos chaussures de randonnée entraine un passage par le service de décontamination des objets avant de pénétrer sur le territoire.

Les chaussures sales passent par le service de décontamination.

Le matériel de camping ou de randonnée qui n'est pas neuf doit être déclaré ! Si de la terre est découverte sur des chaussures ou du matériel de camping, vous devrez passer par le service de décontamination. L'objet concerné sera nettoyé, vous faisant perdre un temps précieux. L'amende est inévitable si vous avez omis de déclarer l'objet auparavant.


Ne prenez pas la biosécurité à la légère, car elle est appliquée à la lettre. L'amende est systématique et vous n'aurez strictement aucun recours possible.


7À qui s'adresser en cas de problème ?

Une partie du Sud de la Nouvelle-Zélande avait été achetée par les Français. La signature du traité de Waitangi entre les Britanniques et les Maoris mettra fin aux espoirs français de bâtir un empire Austral. Certaines rues d'Akaroa conservent des noms français qui remontent à l'installation d'un premier comptoir.

La Nouvelle-Zélande a failli être Française.

Le taux de satisfaction enregistré après un voyage en Nouvelle-Zélande est le plus élevé du monde. Il y a statistiquement très peu de chance de rencontrer des désagréments durant un séjour. Mais quels sont les recours en cas de problème ?

La France possède une ambassade en Nouvelle-Zélande et les relations entre les deux pays sont excellentes. Pour autant, il ne faut pas oublier que la France n'exerce aucun droit sur le sol néo-zélandais.

En cas d'urgence, ce n'est pas à l'ambassade qu'il faut s'adresser, car elle n'opère qu'au niveau de l'État. C'est le consulat qui intervient pour les ressortissants français sans se substituer au pouvoir en place.


Les statistiques de la police néo-zélandaise démontrent une hausse spectaculaire des affaires résolues. De l'avis général, la police assure parfaitement son travail.

Les services de police sont réputés très efficaces.

Que l'on soit victime d'un vol, d'une agression ou de tout autre délit, il faut s'adresser aux services de police.

En revanche, il faut contacter le consulat en cas de perte ou de vol des pièces d'identité. Un laissez-passer sera délivré pour autoriser un retour en France. Contactez votre agence de voyages (si vous passez par une agence) pour lui demander conseil.

Le consulat n'avance aucune somme d'argent, car il est de la responsabilité du voyageur de souscrire à une assurance.

Seul un motif grave comme une hospitalisation peut justifier une intervention du consulat pour faciliter les démarches. Mais il ne faut pas espérer une aide financière.


On rappellera pour le principe que la détention de drogue (y compris cannabis) est non seulement passible d'une forte amende, mais qu'elle entraîne l'expulsion et l'interdiction de séjour. Selon la quantité un séjour en prison est également infligé et la Police néo-zélandaise n'applique pas une certaine forme de tolérance.


8Quelques conseils pratiques.

Les radars sont installés dans tout le pays et les contrôles de police ne sont pas rares. Assurez-vous de respecter la limitation de vitesse, plafonnée à 100 km/h hors agglomération.

Être étranger ne vous met pas à l'abri des amendes.

Le tourisme joue un rôle majeur dans l'économie de la Nouvelle-Zélande. Les visiteurs sont traités avec le plus grand respect, mais sanctionnés sans indulgence quand ils ne respectent pas la Loi.

Les contrôles douaniers sont particulièrement stricts.

J'ai coutume de dire que les vacances ne commencent véritablement que lorsque l'on quitte l'aéroport après avoir franchi la douane !

Si vous ne devez retenir qu'un seul conseil (j'espère tout de même que vous n'oublierez pas les autres...), c'est de déclarer chaque objet en cas d'incertitude. ll sera éventuellement confisqué et vous échapperez au moins à l'amende.


Franchir les contrôles de biosécurité ne présente aucune difficulté si vous avez pris soin de lire notre article sur les formalités.

Les vacances ne commencent qu'une fois sorti de l'aéroport.

Nettoyez vos affaires de camping et de randonnée avant de faire vos valises. N'ayez pas peur d'être maniaque, car les douaniers sont payés pour l'être !

Au retour, vous êtes autorisé à embarquer des marchandises d'une valeur de 430 € maximum. Tenez-en compte si vous prévoyez de rapporter des souvenirs (ou réservez vos achats pour la boutique du duty-free). Dans tous les cas, conservez soigneusement les preuves d'achats et gardez-les à portée de main.


Contrairement à la France, la Nouvelle-Zélande ne rembourse pas la TVA à l'aéroport. Seule la zone en duty-free propose des articles souvenirs en détaxe.

Seule la zone duty-free de l'aéroport n'est pas taxée.

N'espérez pas vous faire rembourser l'équivalent de la TVA (la GST locale), cette procédure n'est pas en vigueur en Nouvelle-Zélande.

J'espère ne pas vous avoir fait peur avec toutes des formalités. L'immense majorité des visiteurs franchissent la douane sans encombre. Mais un oubli est vite arrivé, alors n'hésitez pas à relire cet article, et consultez les liens pratiques vers les sites officiels. Bon voyage !


Guillaume Le Nistour, Kiwipal
Un article de Guillaume Le Nistour.
Fondateur de Kiwipal, Guide de Voyages Nouvelle-Zélande.
guillaume

Questions & Réponses.

Que puis-je faire pour vous aider ? Il va sans dire que l'on ne part pas à l'autre bout du monde sans un minimum de préparatifs. Je connais les formalités par coeur, alors n'hésitez pas si vous avez des questions !

Poser une question à Ben

  • Tous les sujets ... 14 réponses au total
  • Douane et interdictions 4 réponses
  • Santé et assurances 3 réponses
  • Visas (touristiques et VVT) 3 réponses
  • Passeport 2 réponses
  • Permis de conduire 2 réponses

Douane et interdictions

  • Faut-il prendre la biosécurité au sérieux ?

    La biosécurité s'applique à l'aéroport et tous les voyageurs doivent passer ce contrôle avant de pénétrer sur le territoire néo-zélandais. Ne prenez surtout pas cette mesure à la légère, la moindre infraction peut entraîner une amende de 400 $.

  • Quels sont les produits interdits à l'aéroport ?

    La liste des produits interdits est communiquée sur le site Internet de votre compagnie aérienne. Prenez le temps de la consulter et assurez-vous que vos produits cosmétiques sont bien enfermés dans des sacs plastiques étanches.

  • Le cannabis est-il légal en Nouvelle-Zélande ?

    La consommation comme la détention de cannabis sont interdites et vous risquez une expulsion immédiate du territoire et une forte amende si vous ne respectez pas la Loi.

  • Peut-on récupérer la TVA sur les achats ?

    La GST (TVA néo-zélandaise) n'est pas remboursée, quelle que soit la nature de votre séjour.

Santé et assurances

  • Quels sont les vaccins obligatoires ?

    Aucun vaccin n'est obligatoire pour pénétrer sur le territoire néo-zélandais.

  • L'assurance voyageurs est-elle obligatoire ?

    L'assurance voyageurs est obligatoire pour un séjour en Visa Vacances Travail, mais facultative (à vos risques et périls) pour un court séjour.

  • Qui contacter en cas de problème sur place ?

    Pour les problèmes graves, vous pouvez contacter le consulat de France. Dans la plupart des cas, il suffit de s'adresser aux autorités du pays.

Visas (touristiques et VVT)

  • Faut-il payer un visa ?

    Vous n'avez pas besoin de visa pour un séjour touristique de moins de trois mois (si vous êtes français). Pour des séjours plus longs (notamment en PVT), il faudra déposer une demande au ministère de l'Immigration.Ministère de l'Immigration

  • Quelle durée de séjour avec un visa touristique ?

    Le visa touristique est valable durant trois mois. Notez qu'il suffit de sortir du territoire pour récupérer de nouveau trois mois de séjour autorisé, sous réserve que vos moyens financiers vous le permettent.

  • Qu'est-ce que le Visa Vacances Travail ?

    C'est un Visa qui s'adresse aux jeunes âgés de 18 à 30 ans (35 pour les Canadiens) et qui permet de séjourner et travailler durant une année entière dans le pays. Ce visa fait donc office de permis de travail, mais il n'est valable qu'une seule fois. Consultez notre rubrique VVT sur Kiwipal pour en savoir plus.Visa Vacances Travail sur Kiwipal

Passeport

  • Faut-il un posséder un passeport biométrique ?

    Le passeport biométrique est effectivement obligatoire. De toute manière à l'heure actuelle, il ne reste plus beaucoup d'anciens modèles de passeport en circulation.

  • Quelle est la validité requise pour le passeport ?

    La date de validité doit être supérieure de trois mois à la date du retour en France.

Permis de conduire

  • Quel permis pour conduire en Nouvelle-Zélande ?

    En plus de votre permis de conduire, vous devez posséder un permis de conduire international. Ce document est délivré gratuitement en préfecture.

  • Le permis de conduire français est-il valable ?

    Votre permis de conduire français n'est pas reconnu en Nouvelle-Zélande. Seul le permis international rédigé en anglais est valable.

Photo de guillaume à la montagne

Posez vos questions à Guillaume.

Expert Nouvelle-Zélande

Combien de fois ais-je vu des touristes bloqués à l'aéroport pour avoir oublié une pomme dans un sac à dos ?

Les mesures de bio-sécurité appliquées à l'entrée du pays sont particulièrement strictes.

Vous devez impérativement suivre les consignes à la lettre pour ne pas débuter vos vacances avec une amende.

Rassurez-vous, je vous explique clairement la marche à suivre pour passer les contrôles.

Je pose une question ▸

Liens pratiques

Plus d'informations à consulter sur le sujet avant de partir.

Numéros utiles

Cliquez sur un numéro pour appeler depuis votre mobile.

Photo de guillaume à la montagne

Votre voyage en Nouvelle-Zélande :

Kiwipal vous aide à préparer un séjour en Nouvelle-Zélande sans agence de voyages.

Vous économisez jusqu'à 30% sur votre budget vacances en éliminant les frais d'agence.

Je contacte Guillaume

Rejoignez-nous !

Abonnez-vous au groupe des voyageurs passionnés par la Nouvelle-Zélande.

Expert certifié de la destination

Une question ?

Demandez conseil aux experts de la Nouvelle-Zélande :

Je pose une question ▸
Adresse email erronée ou message trop court !
Message envoyé !
Un conseiller Kiwipal vous répondra dans les plus brefs délais. Merci !
Haut de la page
Vos articles favoris
Vous pouvez construire une liste de vos articles favoris.
Cliquez sur le bouton « ajouter aux favoris » dans la page de votre choix. Votre liste sera sauvegardée même si vous quittez le site.
J'ai compris !