Randonnée entre amis en Nouvelle-Zélande

Le guide de la randonnée en Nouvelle-Zélande.

Réservez votre voyage en Nouvelle-Zélande !

Contactez un conseiller Kiwipal pour parler de votre projet de vacances, c'est gratuit et sans engagement !

Je pose une question ▸
  • Lire l'article
  • Détails
  • Conseils
1 Votez SVP !
Vos questions (21)
Poser une question

Le guide pratique de l'activité.

  • 1Randonner au pays du Seigneur des anneaux.
  • 2Comment s'habiller pour randonner ?
  • 3Choisir ses chaussures de randonnée.
  • 4Quelle randonnée choisir en Nouvelle-Zélande ?
  • 5Faut-il s'entraîner avant le départ ?
  • 6Les 9 grandes randonnées de Nouvelle-Zélande.
  • 7Te Araroa Trail : Une randonnée de 3000 km !
  • 8Consignes de sécurité pour les randonneurs.
  • 9Conseils pour débutants (sans langue de bois)

1Randonner au pays du Seigneur des anneaux.

La beauté des paysages, la qualité et la variété des pistes font de la Nouvelle-Zélande le plus beau pays du monde pour pratiquer la randonnée ou de courtes balades en forêt ou en montagne.

La Nouvelle-Zélande est un pays de rêve pour les randonneurs.

Les parcs nationaux et les réserves animalières couvrent les 2/3 de la Nouvelle-Zélande. S'il est en excellent état, le réseau routier est volontairement restreint dans les zones protégées. La marche est souvent la seule manière de retrouver les paysages qui ont fait la renommée du pays et que l'on admire au cinéma dans le Seigneur des anneaux.

En préparant votre séjour, vous entendrez parler tôt ou tard du Tongariro Alpine Crossing. Cette randonnée spectaculaire est considérée comme la plus belle à effectuer sur une journée en Nouvelle-Zélande. Mais il existe neuf autres grandes randonnées qui vous attendent dans tout le pays.

En complément des marches à la difficulté relevée, il existe des centaines d'excursions abordables pour les débutants et des balades familiales. Mais si vous aimez relever les défis, vous pouvez vivre une grande aventure et camper au coeur de la nature sauvage, à deux pas d'un fjord ou d'une plage paradisiaque.


La Nouvelle-Zélande n'est pas un pays très peuplé, et malgré l'afflux de touristes en plus grand nombre chaque année, il est possible de continuer à profiter des paysages épiques en toute tranquillité.

Des paysages grandioses sans traces visibles de civilisation.

Encore faut-il savoir quelle randonnée choisir, et comment s'équiper pour affronter de belles, mais longues marches sans s'épuiser. Une part conséquente de ce dossier est par ailleurs consacrée à la sécurité, car si les pistes sont bien entretenues et balisées, il existe néanmoins un code du randonneur que vous devez respecter à la lettre pour ne pas vous mettre en danger.

C'est grâce a une perche et une caméra GoPro que cette personne a filmée toute la randonnée du Tongariro Alpine Crossing.

Randonnée au Tongariro Alpine Crossing filmé avec une GoPro.

Filmé par Réalisé par Ross Trafford
La randonnée est la plus belle activité de plein air de Nouvelle-Zélande !

Si vous espérez retrouver l'univers du Seigneur des anneaux, vous n'allez pas être déçu. Un minimum de motivation me semble toutefois indispensable, et vous devrez peut-être vous entraîner avant le départ. Bienvenue dans le guide ultime du randonneur en Nouvelle-Zélande !


2Comment s'habiller pour randonner ?

Si vous n'avez pas l'expérience de la randonnée, il vaut mieux demander conseil dans une boutique spécialisée plutôt que de vous retrouver démuni une fois rendu sur place en Nouvelle-Zélande.

Les grandes randonnées imposent un minimum d'équipement.

Parce que les saisons sont inversées de l'autre côté du globe, la tenue parfaite est difficile à trouver en magasin avant le départ. S'il demeure possible de compléter son équipement une fois arrivé sur place, vous risquez de le payer au prix fort. L'idéal consiste à s'équiper six mois à l'avance.

On a coutume de dire qu'un voyageur peut vivre quatre saisons dans une même journée en Nouvelle-Zélande. Il y a du vrai dans ce dicton, et vous serez certainement perplexe au moment de remplir votre valise ! Il existe pourtant une solution imbattable pour s'équiper.

L'astuce des trois couches superposées

Plutôt que d'emporter toute votre garde-robe, je vous recommande d'opter pour des vêtements légers à superposer en fonction du climat. Un bon sac à dos de randonnée doit vous permettre de ranger ou de sortir une couche de vêtement à tout moment.

S'il faut éviter d'avoir froid durant une randonnée de montagne, il est également déconseillé d'avoir trop chaud pour ne pas se déshydrater. Si la marche vous fait transpirer, vous devez pouvoir enlever une épaisseur de vêtement même en plein hiver.


La technique dite de l'oignon, consiste s'habiller légèrement avec plusieurs couches de vêtement que l'on peut ajouter ou enlever facilement en fonction de la météo.

Privilégiez les tenues légères à superposer et faciles à enlever.

La tenue adaptée à la randonnée se compose d'un t-shirt en fibre synthétique auquel vous superposerez une veste polaire et un imperméable à capuche. Selon la saison, l'anorak qui tient chaud (de préférence en Gore-Tex ou équivalent) remplacera l'anorak.

Il s'agit du système des “ trois couches superposées” qui a fait ses preuves, et que recommandent tous les guides de randonnées. La première couche évacue la transpiration, la seconde conserve la chaleur et la troisième protège du vent et de la pluie.


Pensez au t-shirt à manche longue en hiver, mais bannissez le coton qui n'évacue pas la transpiration.

Vous devez impérativement essayer votre équipement de randonnée avant le départ pour vous assurer qu'il n'entrave pas la marche et vous permet de tenir la distance. Une fois engagé dans une grande randonnée en Nouvelle-Zélande, il sera trop tard pour changer de chaussures !

Le pantalon de randonnée ne doit pas gêner la marche.

Le pantalon de randonnée

Le pantalon de randonnée doit être imperméable, taillé près du corps, mais suffisamment ample pour ne pas gêner la marche (autant dire qu'il sera difficile à trouver et coûtera cher). Selon la saison, un simple short suffira, mais la randonnée en montagne dans un pays où la météo est sujette à de brusques changements de température impose le port d'un pantalon toute l'année.


Laissez au placard vos jeans, car ils mettent des heures à sécher en cas de pluie et tiennent froid !

Pour suivre des grandes randonnées, les chaussures de marche sont indispensables. Dans le doute, il vaut mieux emporter une paire à tout hasard.

De bonnes chaussures de randonnée sont indispensables.

Les chaussures de randonnée

De simples baskets suffiront pour les promenades, mais les excursions plus difficiles imposent le port de vraies chaussures de randonnées.

Si elles semblent lourdes, leur stabilité renforcée joue cependant sur la durée et réduit la fatigue.

N'attendez pas la dernière minute pour acheter vos chaussures de randonnée !

Selon la randonnée que vous envisagez, les vendeurs experts vous orienteront vers des chaussures d'alpinisme, de petites ou de grandes randonnées.

En réalité, le marcheur débutant a besoin d'une paire de chaussures protectrices rigides pour limiter les traumatismes occasionnés par à la fatigue de fin de journée.


Si votre budget l'autorise, je vous recommande de faire vos achats au magasin du vieux campeur dans le 5e arrondissement de Paris.

Ne commettez pas l'erreur d'acheter vos chaussures de randonnée juste avant votre départ pour la Nouvelle-Zélande, car il faut du temps pour que les chaussures se fassent au pied.

Le choix des chaussures ne doit pas se faire à la dernière minute.

En Nouvelle-Zélande où les précipitations sont abondantes, les chaussures doivent être imperméables, ce qui ne veut pas dire “étanche” pour autant. Les semelles doivent être en gomme tendre pour de la randonnée en forêt, mais rigide pour s'adapter aux sentiers de montagne.

La gêne occasionnée par une mauvaise paire n'est pas toujours perceptible en magasin. Il vaut mieux tester ses nouvelles chaussures lors de courtes randonnées en France, et prendre garde à bien les nettoyer pour franchir les contrôles de biosécurité de l'aéroport sans encombre.


La gent féminine possède des pieds fragiles, plus facilement irrités par les frottements répétés au niveau des tibias. Trouver des chaussures adaptées prendra du temps.

Les bâtons de marche sont un accessoire indispensable si l'on envisage de suivre de grandes randonnées ou si l'on souhaite éviter de gaspiller ses forces.

Les bâtons de marche ne sont pas réservés aux séniors.

Les bâtons de marche

Les bâtons de marche ne sont pas réservés aux personnes âgées, car ils divisent la fatigue du randonneur par deux. Et parce qu'ils facilitent les phases d'ascensions ou de descente, ils réduisent les courbatures et permettent d'enchaîner les activités en plein air.

Mais prenez garde, car si les bâtons de marche ne coûtent pas cher, ils tiennent en revanche difficilement dans des bagages !

Même replié, un modèle pour adulte mesure environ 80 cm, et seules les valises de grande taille peuvent les accueillir.


Il peut être préférable d'acheter ses bâtons en Nouvelle-Zélande de 15 $ à 35 $ plutôt que d'investir dans une nouvelle valise encombrante.

Le sac a dos doit vous permettre de ranger facilement toutes vos affaires, mais il ne doit pas peser plus de 8 kg pour ne pas vous épuiser durant la marche.

Un bon sac à dos doit être adapté à votre morphologie.

Les accessoires

La liste des accessoires à emporter relève du bon sens. Aux cartes s'ajoutent les gourdes, provisions, lampes torche à dynamo, trousses de premiers soins, répulsifs à sandflies, crèmes solaires… sans oublier les lunettes de soleil et les téléphones avec les numéros d'urgence du pays.

On néglige trop souvent le couvre-chef ! Le bonnet se révèle souvent indispensable en montagne et une casquette protège efficacement contre les coups de soleil.


3Choisir ses chaussures de randonnée.

Kiwipal vous recommande la boutique du vieux campeur.

Parce que le choix des chaussures est primordial, je complète ce dossier “spécial randonnée” par une rubrique conseil afin de vous aider à trouver chaussure à votre pied.

Acheter des chaussures de randonnée par Internet est évidemment à proscrire. Mes conseils ne peuvent remplacer l'avis d'un vendeur spécialisé, mais je vous recommande toutefois d'éviter les grandes enseignes sportives où l'on s'enquiert juste de savoir si “vous touchez au bout de la chaussure”.

Même une sensation de confort peut se révéler trompeuse ! Il faut souvent plusieurs heures de randonnées sur des terrains avec un minimum de dénivelé pour s'assurer de la qualité d'un modèle de chaussure.


Achetez ses chaussures de randonnée par Internet est absolument déconseillé car il faut souvent essayer plusieurs paires avant de trouver un modèle qui convienne. Vous ne pouvez pas prendre le risque d'arriver en Nouvelle-Zélande avec une paire de chaussures qui vous fait mal en marchant !

N'achetez jamais vos chaussures de randonnée sur internet !

Pour ne pas jouer à la roulette russe avec vos orteils, je vous recommande de visiter une boutique du vieux campeur dans la France entière. Les vendeurs sont eux-mêmes des randonneurs passionnés et ne cherchent pas à vous vendre à tout prix une paire de chaussures.


Voici les points essentiels à connaître avant de passer la porte d'un magasin :

Quel usage ?

Vous pouvez essayer les chaussures de randonnée dans de grandes enseignes comme Decathlon ou Go Sport, mais il vaut mieux se rendre dans des boutiques spécialisées dans la grande randonnée.

Pour une chaussure de randonnée, l'esthétique passe en dernier.

L'esthétisme d'un modèle est le dernier aspect à prendre en compte ! Faites le point sur vos objectifs, et attendez de voir si le vendeur vous questionne à ce sujet : si tel n'est pas le cas, vous pouvez envisager d'aller dans un autre magasin.

Quelle pointure ?

Pour des chaussures de randonnées, il faut essayer des chaussures avec une pointure plus grande que d'habitude, car le pied gonfle en marchant et les chaussettes de randonnées sont plus épaisses que celles que vous portez au quotidien.

Il faut envisager de prendre une pointure plus grande !

Pour des chaussures rigides adaptées à la randonnée sur terrain difficile, envisagez une taille de plus qu'à votre habitude. Une demi-pointure sera en revanche suffisante pour des chaussures souples. S'il est normal de sentir son pied plus serré qu'à l'accoutumée, votre marche ne doit pas être entravée pour autant !

Essayez vos futures chaussures avec des chaussettes de sport, et venez à pied au magasin. Il faut compter une demi-heure de marche pour que votre pied gonfle suffisamment pour recréer les conditions d'une randonnée.

Quelle rigidité ?

Si la chaussure de randonnée peut se plier facilement au niveau de la semelle, c'est que la semelle est souple et dans le cas contraire, c'est qu'elle est rigide.

Les chaussures doivent être assez rigides, mais ne pas trop serrer !

Une semelle souple convient aux courtes promenades sur sol plat, tandis qu'une semelle rigide s'adapte aux pistes irrégulières de montagnes. La semelle souple se plie facilement avec les mains, contrairement à la semelle rigide (c'est sur ce point que vous pourrez les différencier). Comme souvent, il faut rechercher le compromis et essayer des modèles polyvalents !

Quelle étanchéité ?

Les chaussures de randonnée ne doivent pas être totalement étanches, car le pied doit pouvoir respirer, mais il faut trouver un juste milieu pour ne pas avoir les pieds mouillés.

Les chaussures doivent être étanches, mais laisser le pied respirer.

Contrairement à l'idée reçue, une chaussure ne doit pas être parfaitement étanche et le pied doit pouvoir respirer. Sans aération, les risques d'ampoules sont multipliés par dix ! Lisez attentivement les étiquettes et questionnez les vendeurs. Pour la Nouvelle-Zélande, optez pour des chaussures montantes même été, car l'herbe est souvent humide le matin !

Comment essayer ses chaussures ?

Mettez les chaussures sans les lacer, puis mettez-vous debout et faites glisser votre pied dans la chaussure jusqu'à ce que vos orteils touchent la pointe. Dans cette position, un petit écart de un à deux centimètres doit exister au niveau du talon. Sans cet écart vous risquez l'entorse, et s'il est trop grand vous multipliez les risques d'ampoules !


N'attendez pas la dernière minute pour préparer votre valise ! Vous devez être certain que les chaussures et les bâtons de randonnée tiendront dans la valise. Ces deux accessoires occupent une place considérable.

Chaussures et bâtons de marche vont-ils tenir dans votre valise ?

Vérifiez si votre talon ne remonte pas trop haut en marchant, après avoir lacé la chaussure sans la serrer au maximum. Vos orteils ne doivent pas être comprimés et vous devez parvenir à les remuer. Enfin, si vos pieds s'orientent en diagonale vers l'extérieur, passez à un autre modèle !

Il existe d'autres facteurs comme la légèreté et l'isolation à prendre en compte. Nos quelques conseils ne vous dispensent pas de demander l'avis d'un spécialiste en magasin.


Pensez à vous procurer des chaussettes de randonnées, certes plus coûteuses, mais très efficaces pour prévenir les ampoules.


4Quelle randonnée choisir en Nouvelle-Zélande ?

Mis à part quelques randonnées très fréquentées comme le Tongariro Alpine Crossing, la majorité des sentiers sont déserts et vous pourrez profiter de la nature en véritable privilégié.

Se retrouver seul avec la nature pour soi tout seul.

Vous aurez l'embarras du choix en Nouvelle-Zélande, un pays considéré comme le meilleur au monde pour pratiquer la randonnée. La variété des terrains et les paysages épiques décuplent les forces du marcheur et donnent envie de repousser ses limites.

Les neuf grandes randonnées de Nouvelle-Zélande (“The Nine Great Walks”) sont les plus spectaculaires. Mais il existe de nombreuses pistes exceptionnelles que vous pouvez suivre durant quelques heures sans posséder une forme olympienne pour autant.

La plupart des grandes randonnées de Nouvelle-Zélande sont classées parmi les meilleures du monde.

Si vous êtes sportif et habitué aux randonnées de montagne, vous pouvez envisager les itinéraires de plusieurs jours avec des nuits en camping. Mais ne surestimez pas vos capacités ! S'engager dans une grande randonnée n'est pas une décision à prendre à la légère.


Même les seniors peuvent suivre de grandes randonnées à condition de bien gérer leurs efforts et de posséder un bon équipement (notamment de précieux bâtons de marche).

Les grandes randonnées imposent une bonne condition physique.

Ce reportage où présentent les neuf plus grandes randonnées du pays Pour vous aider à faire votre choix avant les vacances.

Une présentation des neuf grandes randonnées de Nouvelle-Zélande.

Réalisé par Stoked for Saturday

Il ne suffit pas de s'entraîner deux semaines avant le départ pour se transformer en marathonien ! Un senior qui pratique trois fois par semaine sèmera aisément un cadet qui privilégie le canapé à l'exercice physique.

Si vous êtes en bonne santé, une grande randonnée sur une journée (Tongariro Crossing par exemple), et de courtes balades sont adaptées à un séjour de quelques semaines.

Vous pouvez aussi vous contenter de marches faciles : le parc d'Abel Tasman au faible dénivelé est accessible à tous. La randonnée doit être un plaisir et non une obligation durant vos vacances !


5Faut-il s'entraîner avant le départ ?

Vous êtes sans doute capable de marcher exceptionnellement cinq ou six heures. Mais aurez-vous l'énergie de renouveler cet effort durant plusieurs jours ? Vous devez faire le point sur vos capacités sportives bien avant le départ.

Pour ne pas s'épuiser rapidement, il faut un peu d'entraînement.

En additionnant les distances parcourues lors de balades en ville avec de petites et grandes randonnées, un séjour de quelques semaines en Nouvelle-Zélande comprend facilement de 70 à 150 km de marche !

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande de marcher environ 10 000 pas par jours (environ 8 km) pour être en forme. Ce qui représente une heure et demie de marche à effectuer en journée.

Si votre quotidien se résume à quelques centaines de mètres par jour, vous aurez besoin d'entraînement pour parcourir les 19,6 kilomètres du Tongariro Alpine Crossing d'une seule traite.


Qu'il s'agisse d'une iWatch ou d'un compteur de pas classique, il est recommandé de pouvoir analyser son effort pour ne pas s'épuiser en quelques jours.

Les compteurs de pas sont parfaits pour s'entraîner.

Pour faire le point sur vos capacités physiques réelles, une première étape consiste à se munir d'un compteur de pas. Il existe une infinité d'accessoires (à commencer par l'iWatch) et d'applications gratuites pour smartphone qui feront l'affaire. Le compteur aide à prendre conscience d'une trop grande sédentarité et fixe des objectifs raisonnables pour s'améliorer.


Des escaliers en bois ponctuent la randonnée en forêt et permettent de rejoindre la plage de Cathedral Cove. Hélas, il faudra emprunter ce trajet au retour et la montée sera plus difficile que la descente !

Les randonnées sont bien aménagées, mais il faut être en forme.

Si vous envisagez de suivre une grande randonnée, je suggère de tester ensuite votre résistance sur une journée de marche.

Marchez durant un minimum de 6 heures en réalisant quelques pauses. Si l'expérience est un échec, cela vous laisse peu d'espoir d'affronter un relief de montagne difficile comme celui du Tongariro Crossing.

Les capacités physiques des uns et des autres ne sont pas transposables, et les conditions météo peuvent changer la donne.

N'écoutez que les conseils de votre médecin, et ne cherchez pas à repousser vos limites si vous n'êtes pas un sportif confirmé. La randonnée n'est pas une compétition, inutile de se mettre la pression.


La randonnée n'est pas une course contre la montre et rien ne vous oblige à battre des records. Faites des pauses, admirez le paysage et laissez passer ceux qui marchent plus vite que vous sur le sentier.

Chacun son rythme, la randonnée n'est pas une course de vitesse !

Vous pouvez parfaitement vous entraîner durant quelques mois pour arriver en forme. Essayez de marcher au moins 10.000 pas chaque jour lors les deux mois qui précèdent votre séjour. Dans ces conditions, vous devriez tenir la distance sans problème en Nouvelle-Zélande.

La plus belle randonnée du monde permet également admirer des Keas et bien d'autres surprises...

Un reportage sur la célèbre randonnée du Milford Track.

Un film d'Exploring New Zealand

6Les 9 grandes randonnées de Nouvelle-Zélande.

La Nouvelle-Zélande tout entière rappelle les films de Peter Jackson. Inutile de chercher à retrouver les lieux exacts de tournage, vous serez plongé dans l'univers de la terre du milieu de Tolkien.

Retrouvez les paysages du Seigneur des anneaux.

Parmi les neuf plus belles randonnées de Nouvelle-Zélande (Nine Great Walks), certaines sont classées au patrimoine mondial de L'UNESCO, d'autres ont servi de décors naturels au cinéma dans les trilogies du Seigneur des anneaux et du Hobbit.

Il existe trois grandes randonnées sur l'Île du Nord, cinq sur l'Île du Sud et une dernière méconnue sur l'Île Stewart. La plus accessible de toutes ces marches est sans conteste le Tongariro Alpine Crossing qui se déroule dans les paysages du Mordor du Seigneur des Anneaux.


La grande force du Tongariro Crossing est de proposer une grande variété de paysages. Le début du parcours se déroule dans un ancien champ de lave, puis l'ascension du volcan révèle des lacs turquoise, et la descente sur l'autre versant s'achève dans une magnifique forêt.

Le Tongariro crossing offre des paysages à couper le souffle !

Ce sont surtout les volcans majestueux et inquiétants qui ont fait la réputation de cette grande randonnée d'une vingtaine de kilomètres.

Le Tongariro Alpine Crossing et ses volcans.

Stoked for Saturday

Les “Nine great walks” ne sont pas nécessairement des randonnées difficiles, mais vous devez posséder l'équipement du parfait campeur et le maîtriser parfaitement. Avec une moyenne de 50 km à parcourir sur plusieurs jours, vous devrez camper à la belle étoile sur des terrains autorisés (3 $ à 15 $ la nuit) ou passer vos nuits dans des refuges (les huttes sont à réserver impérativement plusieurs mois à l'avance).


Les grandes randonnées, notamment celles des Nine Great Walks du Département de la Conservation, se parcourent en 3 à 5 jours en moyenne. Vous pouvez passer la nuit à la belle étoile dans des campings ou profiter de refuges (payants pour la plupart).

Les refuges permettent de se reposer et de passer la nuit.

Si vous envisagez de faire une grande randonnée durant plusieurs jours en Nouvelle-Zélande, alors ne manquez pas ce reportage.

Un reportage consacré au Nine Great Walks de Nouvelle-Zélande.

Un reportage du DOC Te Papa Atawhai

L'accès aux parcs nationaux est gratuit en Nouvelle-Zélande, mais les refuges sont payants. Comptez environ 10 $ à 40 $ par nuit avec un nombre de places réduit durant la haute saison (de décembre à mars). Le quota de 90 randonneurs par jour (notamment au Milford Track) peut être un véritable souci, d'autant que le camping sauvage (en dehors des aires prévues à cet effet) est interdit par le département de la conservation (DOC).


Les refuges (hutts en anglais) sont installés le long des grandes randonnées et leur usage est généralement payant. La qualité des installations est très variable et on y trouve souvent le strict minimum.

Les refuges sont aménagés pour accueillir les randonneurs.

L'équipement des refuges (“hut” en anglais) est assez spartiate, mais la réserve d'eau chaude commune autorise une brève toilette, et vous pourrez cuisiner sur des réchauds à gaz. Les matelas ne sont pas particulièrement confortables, mais une journée de marche permet de trouver le sommeil en quelques minutes.


Si vous ne pouvez pas éviter de garer votre voiture en pleine nature, assurez-vous de ne laisser aucune affaire en évidence pour ne pas attirer la convoitise d'un voleur de passage.

Ne laissez pas vos affaires en évidence dans la voiture.

Attention ! Peu de randonnées forment une boucle et les points de départ et d'arrivée peuvent être distants de plusieurs dizaines de kilomètres. Les navettes à réserver dans les centres d'informations (iSite) font parfois relâche durant la basse saison. Si vous garez vos véhicules en pleine nature, ne laissez aucune affaire en évidence, les vols sont rares en Nouvelle-Zélande, mais restent possibles.


Certaines compagnies acheminent vos bagages d'un refuge à l'autre, vous laissant libre de randonner sans vous surcharger.

Pour vous aider à organiser votre voyage, je vous ai préparé une présentation de chaque “Great Walk” de Nouvelle-Zélande :

RANDONNÉE LIEU DISTANCE DURÉE
Lake Waikaremoana Île du Nord 46 km 3 à 4 jours
Tongariro Alpine Crossing Île du Nord 19.6 km 1 jour
Whanganui Journey (en canoë) Île du Nord 145 km 5 jours
Abel Tasman Coast Track Île du Sud 54 km 3 à 5 jours
Heaphy Track Île du Sud 78 km 4 à 6 jours
Kepler Track Île du Sud 60 km 3 à 4 jours
Milford Track Île du Sud 54 km 4 à 5 jours
Routeburn Track Île du Sud 32 km 2 à 4 jours
Rakiura Track Stewart Island 32 km 3 jours

Lake Waikaremoana - Île du nord

Ce lac d'une superficie de 54 km2 se trouve dans le parc national de Te Urewera, et son nom signifie ''mer d'eaux ondulantes'' en langue maorie.

La randonnée au lac Waikaremoana.

La piste qui longe le lac Waikaremoana (“la mer ondoyante” en langue maorie) alterne plages et forêt de podocarpes dans le parc national de Te Urewera de l'Île du Nord. Le plus beau panorama se situe à “seulement” 9 km du début de la randonnée : Panekire Bluffs offre une vue dégagée à couper le souffle. Bonne nouvelle pour les débutants: la présence de bateaux taxis permet de fractionner son parcours sans être obligé de camper.

Tongariro Alpine Crossing - Île du nord

Les randonneurs du Tongariro Crossing seront récompensés de leurs efforts par la beauté des lacs turquoise du cratère central puis par le Blue lake à mi-parcours.

Les lacs turquoise du Tongariro Alpine Crossing.

Les paysages volcaniques mondialement connus du Tongariro Crossing et ses lacs turquoise sont classés au patrimoine mondial de l'UNESCO. Situé à proximité, le volcan Ngaurohe (toujours en activité) représente la Montagne du destin dans le Seigneur des Anneaux. La randonnée s'effectue sur une journée entière et fait l'objet d'un dossier complet sur Kiwipal.

Whanganui journey - Île du nord

Le parc national de Whanganui se parcourt essentiellement en kayak durant plusieurs jours. Il faut impérativement surveiller les conditions météo !

La rivière Whanganui se descend en kayak.

L'essentiel de la randonnée se déroule sur la rivière Whanganui de l'Île du Nord à descendre en kayak ou en canoë. La rivière qui serpente entre des collines et falaises donne l'impression de revivre certaines scènes du Seigneur des anneaux. Un parcours à effectuer en présence d'un guide pour s'initier à la culture maorie.

Abel Tasman coast track - Île du sud

La randonnée et le kayak sont les deux principales activités de ce parc national très populaire. L'une comme l'autre permettent de se forger des souvenirs impérissables.

Le parc d'Abel Tasman est le paradis du kayak et de la randonnée.

Le parc national le plus célèbre de Nouvelle-Zélande est aussi le plus ensoleillé du pays. La piste qui longe la côte permet de rejoindre des plages de sable fin orangé où vous pourrez vous baigner dans une eau turquoise. Les bateaux taxis facilitent l'alternance de randonnée et d'excursions en kayak pour observer les otaries.

Heaphy track - Île du sud

Le parc national de Kahurangi est le deuxième de Nouvelle-Zélande par sa superficie et l'un des plus varié avec une succession de montagne, forêts et plages à franchir.

Le parc national de Kahurangi où poussent des palmiers.

Le point fort du parc national de Kahurangi de l'Île du Sud réside dans la grande variété de ses paysages. L'itinéraire alterne les passages en forêt, les sentiers de montagne spectaculaires, les rivières et les cascades pour s'achever sur une plage déserte bordée de palmiers Nikaus.

Kepler track - Île du sud

La Kepler Track a été créée spécialement pour les marcheurs qui souhaitaient une alternative au Milford Track. Le point de départ est fixé à Te Anau et la randonnée fait une boucle en passant par le mont Luxmore qui culmine à 1400 mètres d'altitude.

La Kepler Track est la porte d'entrée vers le Fiordland.

La Kepler Track de l'Île du Sud est une randonnée semi-alpine récente (1988) conçue exclusivement pour les randonneurs. La piste forestière qui longe les rives des lacs Te Anau et Manapouri conduit au mont Luxmore à 1400 m d'altitude puis forme une boucle avec le point de départ. Les grandes plaines de tussack (tussock en anglais) balayées par le vent s'étendent à perte de vue et les panoramas sur les lacs sont exceptionnels.

Milford track - Île du sud

Le Milford Track attire les visiteurs du monde entier depuis plus d'un siècle, et son classement de plus belle randonnée du monde est resté inchangé depuis la création du sentier.

Le Milford Track est sans doute la plus belle randonnée du monde.

Le Milford Track est considéré comme la meilleure randonnée au monde depuis plus d'un siècle. La piste traverse les forêts pratiquement impénétrables du Fiordland et franchit des cols de montagnes pour rejoindre le légendaire Milford Sound (le plus beau fjord du pays) et les Sutherland Falls (une chute d'eau vertigineuse de 580 mètres !).

Routeburn track - Île du sud

Le Routeburn Track permet de rejoindre le Milford Sound en coupant à travers les montagnes. Mais gardez à l'esprit que cette randonnée de 2-3 jours ne fait pas une boucle !

La piste de Routeburn Track rejoint le Milford Sound.

Cette randonnée très populaire aux panoramas spectaculaires est la plus courte de l'Île du Sud. Son point de départ dans le parc national du Mont Aspiring est à proximité de Queenstown, mais le chemin qui rejoint le lac Te Anau ne forme pas une boucle et il faut compter 4-5 heures de route (330 km) pour revenir au point de départ !

Rakiura track - Stewart Island

L'Île Stewart est bien la troisième grande île de Nouvelle-Zélande, mais elle demeure largement méconnue du grand public qui ignore jusqu'à son existence.

La randonnée de Rakiura se trouve sur la troisième île du pays.

En réalité, la Nouvelle-Zélande ne compte pas deux îles, mais trois ! Stewart Island est pratiquement inhabité et entièrement couverte d'une forêt sauvage. Les 15.000 kiwis du Rakiura National Park sortent le jour et non la nuit comme partout ailleurs dans le pays.


7Te Araroa Trail : Une randonnée de 3000 km !

Inaugurée en 2011, la piste de Te Araroa Trail part du Cap Reinga à la pointe nord et traverse toute la Nouvelle-Zélande sur près de 3000 km. C'est l'une des plus longues randonnées du monde.

Les 3000 km de Te Araroa traversent toute la Nouvelle-Zélande.

Les 3000 kilomètres de pistes de randonnées de Te Araroa (la grande marche en langue Maorie) traversent les deux îles du pays et permettent d'admirer les plus beaux paysages de Nouvelle-Zélande. C'est l'un des plus longs chemins de randonnée du monde !

Te Araroa est un rêve devenu réalité après des années de travaux qui ont mobilisé une armée de milliers de bénévoles. Il fallait une patience infinie et du courage pour aménager des sentiers qui franchissent des forêts sauvages et serpentent le long des volcans pour gagner des plages de sable fin désertes.


Le camping sauvage est autorisé en Nouvelle-Zélande. Dans la réalité, il est interdit à proximité des lieux touristiques ou dans certaines villes comme Queenstown ou Rotorua. Il faut toujours se renseigner avant de planter sa tente quelque part.

Le camping sauvage est autorisé dans des lieux précis.

C'est en quelque sorte la randonnée ultime, celle que nous conservons dans un coin de notre esprit, mais que nous remettons sans cesse au lendemain. Seule une minorité de passionnés surentraînés peut envisager de la parcourir en entier, mais rien ne vous interdit de vous contenter d'une petite partie du trajet !


Si vous descendez à l'extrémité Sud de la Nouvelle-Zélande, vous ne serez plus qu'à 4803 km du pôle Sud. Une distance encore réduite si vous mettez le cap sur Stewart Island qui appartient également à la Nouvelle-Zélande.

Il faut au minimum trois mois pour achever Te Araroa.

La vitesse moyenne d'un marcheur sur l'Île du Nord est d'environ 2,3 km par heure, un chiffre à revoir à la baisse sur une l'Île du Sud dont le relief est nettement plus marqué.

Un tel parcours impose une préparation considérable, une excellente condition physique et un budget conséquent.

L'intégralité de Te Araroa couvre plus de 3000 km sur les deux îles du pays !

Sur le papier, il faut donc compter au minimum cinq heures de marche par jour (environ 10-15 km) pour réussir l'exploit en quatre à six mois. Avec un visa touristique limité à trois mois, vous devrez vous contenter d'une seule île ou y consacrer l'intégralité d'un Programme Vacances Travail. Consultez le site officiel pour repérer les parties qui vous intéressent.


Si vous décidez de vous lancer dans l'aventure, contactez la rédaction de Kiwipal : nous serons heureux de retracer votre parcours.


8Consignes de sécurité pour les randonneurs.

Une mauvaise chute est toujours possible, surtout si vous vous écartez du sentier pour vous aventurer dans les rivières. Une simple entorse peut mettre fin à votre séjour, alors soyez prudents.

Malgré sa beauté, la nature reste sauvage et n'est pas sans danger.

Observer Bear Grylls un ancien commando britannique et vedette de l'émission “Man versus Wild” partager ses techniques de survie dans le Fiordland de Nouvelle-Zélande opère comme un électrochoc. Certaines régions du pays sont particulièrement sauvages et les conditions météo peuvent surprendre les randonneurs inexpérimentés.

Plus le paysage est spectaculaire et plus les voyageurs ont tendance à négliger les consignes de sécurité. C'est un phénomène bien connu des guides professionnels : la beauté semble en contradiction avec le danger et pousse les marcheurs à adopter des comportements à risque.


Les sentiers de randonnée sont très bien entretenus par les volontaires du département de la conservation (DOC). Ce n'est pas une raison suffisante pour se départir de toute prudence. Planifiez votre itinéraire avec soin et emportez toujours plus de provisions que nécessaire.

La randonnée n'est pas dangereuse si l'on reste vigilant.

En 2014, deux Français qui pratiquaient le kayak sur le lac Wakatipu se sont noyés en dépit des mises en garde.

Je pourrais multiplier les récits de tragédies, mais je pense que le message est clair : n'écoutez pas les conseils parfois stupides que l'on peut lire dans les forums ou sur Facebook. La sécurité est affaire de connaissance et pas seulement de prudence.

Les conseils du premier venu se résument souvent au redoutable “si je l'ai fait alors vous pouvez le faire” responsable de nombreux accidents. Bien souvent il s'agit de simples vantardises qui n'engagent pas leurs auteurs, mais font courir des risques graves à ceux qui les prennent au pied de la lettre.


La météo néo-zélandaise étant sujette à de brusques changements, il arrive que le paysage tout entier soit plongé dans la brume. Le voyageur qui n'est pas équipé et qui n'a pas surveillé la météo la veille s'expose au risque de faire une mauvaise chute.

Les conditions météos sont le facteur risque à surveiller.

Faites confiance au personnel qualifié des iSite pour vous informer sur la météo et les conditions de randonnées. Saviez-vous par exemple que l'on ne doit jamais camper dans le lit d'une rivière asséchée ? Connaissez-vous la méthode pour traverser une rivière en cas d'urgence ? Toutes ces techniques ne s'improvisent pas, et la présence d'un guide professionnel lors d'une randonnée de plusieurs jours est indispensable si vous êtes débutant.


Voici le le code du randonneur que je vous encourage à relire :

RÈGLE DE BASE APPLICATION PRATIQUE
Étudiez l'itinéraire Renseignez-vous au iSite le plus proche pour connaître les difficultés et la durée du parcours.
Signalez votre sortie Ne partez pas en randonnée sans signaler vos intentions (utilisez le site Outdoor Intention par exemple) et gardez un téléphone sur vous avec les numéros d'urgence.
Surveillez la météo La météo néo-zélandaise évolue brusquement, soyez équipé pour faire face aux intempéries.
Connaissez vos limites Choisissez une randonnée adaptée et ne surestimez pas vos capacités physiques.
Emportez des provisions Prévoyez toujours plus de provisions que nécessaire.

Attention aux coups de soleil !

Le conseil peut sembler évident, mais prenez garde aux coups de soleil. La couche d'ozone est plus mince qu'en Europe et la crème solaire sera votre meilleure amie même si le ciel se couvre. Ne négligez pas non plus le répulsif contre les sandflies qui sévissent dans le Fiordland et dont je parle dans mes dossiers consacrés aux Comment se rendre au Milford Sound et Doubtful Sound.


9Conseils pour débutants (sans langue de bois)

Le long trajet en avion pour venir en Nouvelle-Zélande est déjà fatigant, raison de plus pour ne pas faire des excès durant les semaines qui précèdent le départ afin d'arriver en pleine forme pour profiter des vacances.

Pour en profiter vous devez arriver en forme en Nouvelle-Zélande.

Il n'y a pas de mots pour décrire la beauté des paysages de Nouvelle-Zélande. Quelques balades suffisent pour en prendre plein la vue, mais si votre condition physique l'autorise, je vous recommande de vivre l'expérience d'une véritable randonnée durant une journée entière.

Ne vous imposez pas une grande marche si ce n'est pas dans vos habitudes.

Certaines personnes m'ont avoué s'être senties obligées de faire une randonnée sous prétexte qu'ils étaient à l'autre bout du monde.

D'autres redoutent le jugement de leurs amis s'ils reviennent d'un pays célèbre pour ses activités de plein air sans avoir randonné eux-mêmes.

Ne vous imposez pas un rythme trop soutenu, êtes-vous en compétition ou en vacances ? La randonnée avortée laisse des regrets et sape le moral. Sur les 80 000 voyageurs qui se lancent chaque année sur la piste du Tongariro Crossing, combien font demi-tour épuisés ?


Il est possible de visiter la Nouvelle-Zélande sans pratiquer la randonnée, mais les plus beaux paysages du pays se méritent et justifient bien quelques heures de marche.

La randonnée laisse des souvenirs impérissables.

Après l'effort le réconfort, et vous serez récompensés de tous vos efforts par des panoramas a couple souffle.

La randonnée en Nouvelle-Zélande dans des paysages à couper le souffle.

Réalisé par Joshua Eversham

Essayez-vous à la marche avant le départ ! Si vous mettez des jours pour vous en remettre, il en sera de même en Nouvelle-Zélande (même si l'excitation du voyage pousse au dépassement de soi). Traîner de vilaines courbatures n'est pas la meilleure manière de profiter d'un séjour.

Inutile de battre des records pour passer un bon séjour chez les Kiwis !

Parce que le marcheur épuisé se tourne plus facilement vers une nourriture grasse, il amorce un cercle vicieux qui installe une fatigue prolongée par les heures de conduite. Le fameux coup de pompe se produit souvent aux deux tiers du séjour si l'on tire trop sur la corde (prévoyez des disputes en prime).


Chaque visiteur peut explorer la Nouvelle-Zélande à son propre rythme et prendre le temps de savourer des paysages hors du commun.

Prenez le temps de savourer les paysages tranquillement.

Il existe de très nombreuses randonnées qui offre des point de vu spectaculaires sur le lac Wanaka et le parc National de Mount Aspiring.

Randonnée au lac Wanaka sur l'Île du Sud.

Une vidéo de Joshua Eversham

Je ne cherche évidemment pas à vous décourager, mais à vous aider à bien évaluer votre niveau. Une randonnée correctement préparée ne présente pas de risques particuliers et laisse des souvenirs impérissables.

Notre ami Ben est un kiwi aventureux qui ne recule devant aucune randonnée. Il faut dire qu'il a de l'entraînement. Vous pouvez lui poser vos questions sur les randonnées néo-zélandaises !


Guillaume Le Nistour, Kiwipal
Un article de Guillaume Le Nistour.
Fondateur de Kiwipal, Guide de Voyages Nouvelle-Zélande.
guillaume

Questions & Réponses.

Que puis-je faire pour vous aider ? La randonnée en Nouvelle-Zélande c'est mon domaine et je vais me faire un plaisir de vous aider à préparer vos randonnées dans les parcs nationaux !

Poser une question à Ben

  • Tous les sujets ... 21 réponses au total
  • Consignes de sécurité 5 réponses
  • Choix de la randonnée 4 réponses
  • Les grandes randonnées 4 réponses
  • L'équipement de randonnée 4 réponses
  • Les parcs nationaux 2 réponses
  • Météo et saison pour randonner 2 réponses

Consignes de sécurité

  • Qui prévenir de mon itinéraire de randonnée ?

    Il existe un service internet dédié qui permet de signaler son itinéraire et l'horaire d'arrivée escomptée. Des secours seront dépêchés si vous ne donnez pas signe de vie à l'heure convenue.Outdoor Intention

  • Faut-il consulter un médecin pour pratiquer la marche ?

    Toute activité sportive devrait être suivie par un médecin, surtout si vous êtes un randonneur débutant.

  • Y a-t-il des espèces animales dangereuses en NZ ?

    Il existe une petite araignée très rare dont la morsure peut s'avérer mortelle, mais le dernier décès signalé remonte a plus d'un siècle et un vaccin existe en pharmacie. On peut considérer la Nouvelle-Zélande comme un pays dépourvu d'espèces animales dangereuses.

  • Pourquoi ne faut-il jamais camper dans le lit d'une rivière ?

    Parce qu'une forte pluie distante de plusieurs dizaines de kilomètres, ou l'avancée soudaine d'un glacier peuvent entraîner une brusque montée des eaux. De tels incidents ont été évités de justesse durant les tournages des films de Peter Jackson.

  • Peut-on traverser des rivières ?

    Il est formellement déconseillé de traverser une rivière sauf en cas d'absolue nécessité. L'eau qui provient des glaciers peut vous paralyser de froid et le courant vous emporter en un instant. Pour traverser en situation d'urgence, il vaut mieux le faire à plusieurs en se tenant les uns aux autres pour constituer un bloc compact qui résistera mieux au courant.

Choix de la randonnée

  • Quelle est la meilleure randonnée de Nouvelle-Zélande ?

    Question fortement subjective ! Si l'on en croit la presse spécialisée, il s'agit du Milford Track sur l'Île du Sud. Je partage ce point de vue dès lors qu'il s'agit de randonnées sur plusieurs jours, dans le cas contraire, je recommande plutôt le Tongariro Alpine Crossing.

  • Quelle est la meilleure région du pays pour randonner ?

    Pour ma part, je préfère la région de l'Otago Central. Ceci étant dit, chaque voyageur a ses préférences et la réponse à cette question ne peut qu'être subjective.

  • Quelle est la meilleure île du pays pour les randonnées ?

    Vous lirez un peu partout que l'île du Sud offre les paysages les plus spectaculaires. En réalité, les deux îles sont très différentes et les passionnés du pays savent qu'il est impossible de les départager.

  • Est-ce que la Nouvelle-Zélande ressemble à la Terre du milieu ?

    De nombreux paysages qui apparaissent dans les films ne sont même pas remaniés en post production. Tolkien pensait surtout à la Suisse quand il écrivait ses oeuvres, mais puisqu'il n'a jamais eu l'occasion de visiter la Nouvelle-Zélande, nous ne connaîtrons jamais son point de vue sur la question.

Les grandes randonnées

  • Faut-il réserver les grandes randonnées ?

    Oui, car vous n'aurez aucune chance de trouver de la place à la dernière minute. Deux mois avant le départ il sera souvent déjà trop tard.

  • Les refuges sont-ils payants ?

    Oui, et le nombre de places limité impose en outre de réserver plusieurs mois à l'avance.

  • Comment obtenir plus d'information sur Te Araroa ?

    Je vous invite à consulter le site officiel de cette grande marche qui traverse tout le pays du Nord au Sud.Te Araroa (la grande marche)

  • Les enfants peuvent-ils faire le Tongariro Alpine Crossing ?

    Je considère que le Tongariro est une randonnée convenable à partir de 15 ans. Il est possible de suivre la piste en étant plus jeune, mais au risque de s'épuiser et surtout de s'ennuyer.

L'équipement de randonnée

  • Peut-on randonner avec un simple jean ?

    S'il fait beau, c'est envisageable pour de courtes promenades. Le port du jean est en revanche déconseillé en montagne ou s'il pleut, car la toile met beaucoup trop de temps à sécher.

  • Peut-on se contenter de porter des baskets ?

    Pour les randonnées faciles, c'est tout à fait possible, mais néanmoins déconseillé sur de longues distances.

  • Pourquoi faut-il nettoyer ses chaussures avant d'aller en Nouvelle-Zélande ?

    Les services de biosécurité de l'aéroport vérifient si les chaussures sont propres pour éviter d'importer des maladies sur le territoire néo-zélandais. Si vos chaussures sont sales, elles passeront par un service de décontamination et vous perdrez un temps précieux.

  • Quelle boutique de sport recommandez-vous ?

    En France, on trouve beaucoup de choix dans les grandes enseignes, mais les conseils avisés sont plutôt à rechercher du côté des boutiques spécialisées comme le Vieux Campeur dans plusieurs grandes villes de France.Au vieux campeur

Les parcs nationaux

  • Les parcs nationaux sont-ils payants ?

    Les quatorze parcs nationaux de Nouvelle-Zélande sont gratuits, mais les nuits passées dans les refuges ou les campings sont généralement payantes.

  • Peut-on camper dans les parcs nationaux ?

    Le camping est autorisés dans certaines zones spécifiquement définies par le Département de la Conservation. En dehors de ces espaces, les campeurs s'exposent à des amendes.

Météo et saison pour randonner

  • Fait-il vraiment froid en montagne ?

    Il fait naturellement plus frais en altitude, même en été. Si le vent se lève et que la pluie commence à tomber, une chute soudaine de température est à prévoir.

  • Quelle est la meilleure saison pour randonner ?

    Fin de l'été et début d'automne (février à mars) bénéficient d'une météo plus favorable. Mais il y a de nombreux avantages à visiter le pays le reste de l'année, ne serait-ce que pour bénéficier de tarifs réduits.

Photo de guillaume à la montagne

Posez vos questions à Guillaume.

Expert Nouvelle-Zélande

Comme la plupart d'entre vous, je suis venu en Nouvelle-Zélande attiré par les randonnées. Le Tongariro crossing fut une véritable révélation, et ma passion est née sur les flancs d'un volcan.

Certaines randonnées sont plus difficiles que d'autres, mais le piège dans ce pays où les paysages sont spectaculaires consiste à trop tirer sur la corde.

Une bonne partie de ce dossier est consacré au choix des chaussures de randonnées. Mais le meilleur équipement du monde ne saurait remplacer l'exercice physique.

Ceci dit, les courtes balades en pleine nature sont légion... Nul besoin d'être un athlète pour vivre de belles aventures chez les Kiwis. C'est un plaisir de partager avec vous ma passion de la randonnée et j'espère que ce guide pratique vous permettra de passer de meilleures vacances.

Je pose une question ▸

Liens pratiques

Plus d'informations à consulter sur le sujet avant de partir.

Numéros utiles

Cliquez sur un numéro pour appeler depuis votre mobile.

Photo de guillaume à la montagne

Votre voyage en Nouvelle-Zélande :

Kiwipal vous aide à préparer un séjour en Nouvelle-Zélande sans agence de voyages.

Vous économisez jusqu'à 30% sur votre budget vacances en éliminant les frais d'agence.

Je contacte Guillaume

Rejoignez-nous !

Abonnez-vous au groupe des voyageurs passionnés par la Nouvelle-Zélande.

Expert certifié de la destination

Une question ?

Demandez conseil aux experts de la Nouvelle-Zélande :

Je pose une question ▸
Adresse email erronée ou message trop court !
Message envoyé !
Un conseiller Kiwipal vous répondra dans les plus brefs délais. Merci !
Haut de la page
Vos articles favoris
Vous pouvez construire une liste de vos articles favoris.
Cliquez sur le bouton « ajouter aux favoris » dans la page de votre choix. Votre liste sera sauvegardée même si vous quittez le site.
J'ai compris !