Toutes les astuces pour voyager avec un bébé sans se stresser.

Voyager en Nouvelle-Zélande avec un bébé.

Réservez votre voyage en Nouvelle-Zélande !

Contactez un conseiller Kiwipal pour parler de votre projet de vacances, c'est gratuit et sans engagement !

Je pose une question ▸
  • Lire l'article
  • Détails
  • Conseils
33 Votez SVP !
Vos questions (11)
Poser une question

Présentation.

  • 1Pour ou contre le voyage avec un bébé ?
  • 2La santé du bébé avant le départ.
  • 3Formalités d'aéroport avec un bébé.
  • 4Où installer le bébé à bord de l'avion ?
  • 5Le trajet en avion avec un bébé.
  • 6Les affaire de bébé à emporter.
  • 7Le road-trip en Nouvelle-Zélande avec un bébé.
  • 8L'avis de Kiwipal sur le voyage avec un bébé.

1Pour ou contre le voyage avec un bébé ?

Les souvenirs d'enfance s'estompent de toute façon lorsque l'enfant atteint l'âge de huit ans environ. Par conséquent, l'argument qui veut que l'on ne fasse pas de grands voyages avec des bébés n'a guère de sens...

Faut-il attendre qu'ils grandissent pour les emmener en voyage ?

La Nouvelle-Zélande offre un cocktail de plages paradisiaques, d'air pur, de nature préservée et de population accueillante ... Exactement ce qu'il faut pour passer de bonnes vacances en famille avec un petit bout de chou !

Chez Kiwipal, nous recevons de nombreuses demandes de parents qui souhaitent obtenir des renseignements sur les grandes randonnées réalisables avec un bébé sur le dos. S'il arrive que les demandes soient saugrenues, il s'agit essentiellement de personnes responsables qui cherchent à mesurer les risques.

Pourtant, ce ne sont pas seulement les randonnées qui posent problème, mais tout un ensemble de difficultés petites ou grandes comme le trajet de 24 h en avion.

Un voyage dans les airs d'autant plus redoutable si votre bébé est capable de se déplacer et qu'il a du mal à tenir en place.


Voyager avec un bébé est évidemment bien plus compliqué et cela exige une organisation sans faille. Un peu de débrouillardise ne fait pas de mal non plus...

Le voyage avec un bébé demande aussi un peu d'astuce !

Si un enfant aussi jeune ne garde aucun souvenir de son voyage en Nouvelle-Zélande, cela ne signifie nullement qu'il ne tire aucun bénéfice de cette expérience pour se construire et grandir en confiance.

Ce n'est pas parce que bébé ne se souviendra pas des voyages que vous ne devriez plus en faire !

Certains amis ne manqueront pas de souligner la cruauté dont vous faites preuve en imposant pareil voyage à un bébé, tandis que d'autres vous soutiendront... Confronté à ces avis discordants, vous imaginez déjà l'enfer avec un bébé qui hurle sans discontinuer dans l'avion !


Vous pourrez faire les lessives sur place si vous louez des motels, alors inutile de vous charger plus que de raison.

L'organisation des vacances avec bébé ne laisse pas de place au hasard.

Kiwipal n'a pas vocation à donner des leçons de morale ! Nous comprenons les parents qui souhaitent voyager avec leur bébé, et cet article est en quelque sorte notre réponse aux oiseaux de mauvais augure qui affirment que c'est impossible !

Pour autant, un tel voyage ne s'improvise pas et vous devez tout planifier pour partir durant les beaux jours entre décembre et mars.

Pour vous aider, je vais passer en revue toute l'organisation du séjour, sans pour autant prétendre être exhaustif, mais en essayant de vous donner un maximum de conseils pratiques.


2La santé du bébé avant le départ.

Le principal risque avec un bébé, c'est qu'il tombe malade au point de compromettre tout le voyage. Vous n'y pouvez pas grand chose, et c'est pourquoi il faut souscrire une assurance annulation !

Si bébé tombe malade juste avant le départ, adieu les vacances ...

Il va sans dire qu'une consultation chez le pédiatre s'impose, même si la Nouvelle-Zélande possède d'excellents hôpitaux et des médecins hautement qualifiés. Ce qui m'amène d'ailleurs à énoncer une condition impérative pour envisager un séjour à l'étranger avec votre bébé.

Vous devez savoir parler l'anglais pour être en mesure de communiquer non seulement avec un docteur, mais aussi avec le service des urgences.

Si tel n'est pas le cas, je vous suggère de renoncer à votre projet, car vous ne serez pas en mesure de réagir efficacement en cas de danger.

Vous devez impérativement savoir parler anglais pour envisager un voyage en Nouvelle-Zélande avec un bébé.

Par ailleurs, si les soins dispensés en Nouvelle-Zélande n'ont rien à envier à ceux prodigués en Europe, ils coûtent plus cher dans la mesure où le voyageur n'est pas couvert par une assurance santé. Autrement dit, vous devez absolument souscrire une assurance voyage pour l'ensemble de votre famille, bébé compris.


L'assurance voyage est indispensable y compris pour les bébés ! Kiwipal vous recommande celle de Chapka Assurances.

Toute la famille doit voyager en étant bien assurée !

Chez Kiwipal nous recommandons l'assureur Chapka et son offre « Cap Assistance 24h/24 » pour sa réactivité et ses plafonds de remboursement très élevés. Mais il convient de rappeler que cet assureur ne couvre pas les bébés de moins d'un an.

Car la santé des tout petits est fragile, et la moindre maladie infantile comme une varicelle ou même une simple otite peuvent empêcher bébé de prendre l'avion.

Autant dire que l'assurance annulation est indispensable, et l'on pourrait pratiquement conseiller de ne pas placer l'enfant à la crèche une semaine avant le départ, pour limiter les risques qu'il tombe malade.


Le numéro 111 vous met en relation aussi bien avec la police que les pompiers ou les urgences en Nouvelle-Zélande.

Le numéro des urgences peut être joint même sans abonnement.

Du point de vue pratique, vous devez voyager avec le carnet de santé de bébé, et même si aucune piqûre n'est obligatoire pour se rendre en Nouvelle-Zélande, votre enfant devrait être à jour dans ses vaccins.

Aucun vaccin n'est obligatoire pour venir en Nouvelle-Zélande, mais les vaccins classiques sont recommandés.

Je ne vais pas passer en revue le contenu d'une trousse à pharmacie, et vous êtes sûrement déjà bien équipés. N'oubliez pas le thermomètre, le paracétamol, le sérum physiologique, le dolodent…

Si cela peut vous rassurer, ces produits sont vendus en grande surface en Nouvelle-Zélande, y compris certains médicaments de base sans ordonnance.


La couche d'ozone étant plus fine au-dessus de la Nouvelle-Zélande, on attrape plus facilement des coups de soleil. D'où l'importance de bien mettre de la crème solaire, et de l'écran total pour les bébés.

La peau des bébés doit être protégée, même si le ciel est gris.

Vous devez aussi porter une attention toute particulière à la peau de votre bébé, car la couche d'ozone est plus fine au-dessus de la Nouvelle-Zélande !

La crème solaire avec écran total est indispensable (même si le ciel est couvert) tout comme le couvre-chef et les lunettes de soleil (voir chez un opticien).

Les piqûres des sandflies, de petits moucherons de la West Coast et du Fiordland, sont aussi redoutables pour les adultes que pour les bébés.

Alors, n'oubliez pas d'acheter du répulsif dans un supermarché néo-zélandais et consultez la posologie pour ne pas trop en mettre, car cela ne sent pas très bon.


Saisissez le numéro des urgences (111) dans les contacts de votre smartphone, car il peut être joint sur place même sans forfait.


3Formalités d'aéroport avec un bébé.

Ce n'est pas un secret, votre bébé emporte plus d'affaires que vous ! Et comme il ne porte rien, qui s'en charge ?

Prendre l'avion avec un bébé demande un peu plus d'organisation.

Un bébé doit avoir au minimum sept jours pour prendre l'avion d'un point de vue légal, mais de toute manière la plupart des assureurs exigent que l'enfant ait au moins un an pour accepter de le couvrir, ce qui règle le débat en quelque sorte...

L'essentiel est d'avoir le feu vert d'un pédiatre et d'être déjà suffisamment à l'aise pour décrypter les pleurs et les attitudes de l'enfant, ce qui est difficile avant 6 mois. Je déconseille aussi de partir tant que le bébé ne fait pas ses nuits, sinon le vol risque d'être un supplice pour vous comme pour les autres passagers.


Les règles fixées pour les photos d'identité sont les mêmes pour les adultes comme pour les bébés ! Non seulement votre enfant ne doit pas sourire, mais il doit être sur un fond neutre clair.

Les photos d'identité d'un bébé sont à réaliser avec un professionnel.

Je confirme par ailleurs que chaque bébé doit posséder son propre passeport ! Obtenir une photo conforme aux directives de l'état sans passer par un photographe professionnel est un exercice difficile.

Une photo ne respectant pas les standards sera impitoyablement rejetée avec le dossier qui l'accompagne, alors n'attendez pas la dernière minute !

Notez par ailleurs que l'attestation de sortie du territoire a été supprimée en 2013 et chaque bébé doit obligatoirement voyager avec un parent qui porte le même nom de famille que lui.


Les salles de change pour bébé sont en général assez propres, mais elles sont même très joliment décorées dans les aéroports asiatiques comme à Singapour.

Les aéroports disposent d'espaces conçus pour changer les bébés.

Ce n'est certainement pas moi qui vais vous apprendre que le planning d'un voyage avec un bébé est à minuter en fonction de son sommeil et de ses repas !

Le seul conseil valable en la matière est de ne pas se bousculer en partant suffisamment en avance pour rejoindre l'aéroport.

Pensez à changer votre bébé avant de monter dans l'avion, car le décollage peut être retardé.

Les toilettes à bord d'un avion sont en général très fréquentées après le décollage (qui peut avoir du retard d'ailleurs), alors je vous recommande de changer votre bébé avant de faire la queue pour l'embarquement (les aéroports disposent d'espaces bien indiqués prévus à cet effet).


Le principal avantage du porte-bébé, c'est de vous laisser libre de vos mains, ce qui est pratique pour les formalités d'aéroport.

Le porte-bébé est souvent plus pratique que la poussette.

L'embarquement d'un bébé est en général prioritaire, mais je vous invite à vérifier ce point avec la compagnie d'aviation. La poussette est souvent autorisée à bord si elle est pliable et de dimension réduite (à vérifier également).

Dans la pratique, je vous recommande de privilégier plutôt le porte-bébé pour garder les mains libres durant les contrôles, même si cette solution s'avère fatigante à la longue.


Votre bébé a droit à son propre bagage à main en cabine, d'un poids maximum de 10 kg.

Contrairement aux adultes, bébé a le droit de voyager avec sa nourriture.

Votre bébé est un passager à part entière ! Il a droit à son propre bagage à main de moins de 10 kg et il peut embarquer sa nourriture (petits pots, compotes, lait en poudre...) et même l'eau qui convient le mieux à sa digestion. N'oubliez pas le biberon, même si la plupart des compagnies aériennes fournissent des biberons de secours aux parents.


Il est parfois possible de réserver des repas pour bébé.


4Où installer le bébé à bord de l'avion ?

Les places où l'on peut fixer un landau sont très peu nombreuses à bord des avions, ce qui implique de réserver ses places longtemps à l'avance pour en profiter.

L'idéal est de disposer d'un landau fourni par la compagnie aérienne.

Des emplacements sont prévus pour suspendre un landau fourni par la compagnie aérienne, en admettant que vous en ayez fait la demande lors de la réservation. C'est la solution idéale que je recommande fortement.

Vous devez de toute manière retenir une place à part entière pour votre bébé, ne serait-ce que pour garder toutes ses affaires à proximité.

Il va sans dire qu'une réservation de dernière minute est déconseillée et qu'il ne sera jamais assez tôt pour obtenir les meilleurs tarifs et les meilleures places.


Les bébés ne sont pas dispensés des consignes de sécurité et ils doivent être attachés avant le décollage et l'atterrissage.

Bébé devra être attaché durant le décollage et l'atterrissage.

De toute manière, vous ne pourrez pas dormir si vous devez garder votre bébé dans vos bras, et vous ne pourrez pas allonger bébé sur son siège non plus ! C'est pourquoi certaines compagnies aériennes fournissent un siège adapté sur demande (nombre limité).

Certaines compagnies autorisent les sièges bébé pour auto dans l'avion.

D'autres compagnies autorisent les sièges auto à la norme FAA pour bébé de moins de 3 ans avec des dimensions et un système de fixation particulier. Vous pouvez demander l'assistance des hôtesses de l'air, mais je vous conseille de bien vous renseigner avant de réserver vos places.


Les hôtesses de l'air ont souvent quelques petits jouets en secours pour les bébés qui pleurent.

Le personnel de bord est formé et peut vous aider à l'occasion.

Bébé doit en principe demeurer attaché tant qu'il n'est pas dans vos bras durant le vol. Il existe heureusement des poches gonflables pour combler l'espace vide devant le fauteuil et créer un espace de jeu. Cet arrangement est en général toléré, mais il implique une surveillance constante des parents.


Si votre bébé est assez grand, laissez-lui la place près du hublot !


5Le trajet en avion avec un bébé.

Changer un bébé en avion-demande de la dextérité, car les cabines sont souvent exiguës.

Changer un bébé dans l'avion est tout à fait possible.

Il faut prévoir du change en quantité suffisante pour votre bébé, mais aussi pour vous... Car le voyage sera encore plus pénible si votre enfant décide de vomir sur vos vêtements alors qu'il reste encore une douzaine d'heures de vol avant d'arriver !

Les toilettes des avions disposent de table à langer, mais elles sont étroites et l'opération n'est pas des plus aisées si le bébé est remuant et que des turbulences surviennent. Alors même si tout semble sous contrôle, gardez toujours une main sur votre enfant.


L'air froid et sec des cabines d'avion déshydrate les bébés qui doivent boire régulièrement et être gardés au chaud.

Il faut faire attention à ce que les bébés n'aient pas froid à bord.

Notez ensuite que l'air conditionné d'un avion est froid et sec ! Votre bébé à besoin d'être couvert et de boire davantage pour s'hydrater. On perd facilement la notion du temps en vol à cause du décalage horaire et de la pénombre, alors je vous conseille d'utiliser plutôt le chronomètre de votre smartphone pour minuter les heures de repas de votre bébé.


Le décalage horaire de 12 h (voir même plus durant l'heure d'été) fatigue l'organisme. C'est le fameux jetlag contre lequel il n'y a pas grand-chose à faire sinon opter pour un mode de vie sain.

Il y a 12 heures de décalage horaire entre la France et la Nouvelle-Zélande.

En parlant de décalage horaire d'ailleurs, il faut dire qu'un bébé le supporte plutôt bien avant ses sept mois, quand son horloge biologique est moins sensible aux cycles jour/nuit. Passé cet âge, il aura besoin de 48 heures pour s'habituer à de nouveaux horaires. Inutile pour autant de décaler les heures de coucher durant les jours qui précèdent le départpour la Nouvelle-Zélande !


Donner le biberon permet au bébé de déglutir et donc de réduire la pression dans ses oreilles.

Donnez le biberon dans les phases de décollage et d'atterrissage.

Pensez bien à donner le pouce, une sucette se surtout de quoi boire à votre bébé durant les phases de décollage et d'atterrissage. Les oreilles de votre enfant se bouchent comme les vôtres, mais il ne sait pas encore déglutir pour compenser la différence de pression. Le biberon est dans ce cas la meilleure solution.

Pour aider votre bébé à déboucher ses oreilles, il faut lui donner à boire.

Il existe par ailleurs des boules Quies pour bébé, utilisables à partir de 2 ans et demi en théorie. Le danger étant que votre bébé les enlève de ses oreilles et les avale. Du simple coton est une alternative possible...


Les jouets mous ne font pas de bruit, ce qui risque de frustrer votre enfant, mais évitera aux autres passagers de vivre un enfer.

Choisissez des jouets mous qui ne feront pas de bruit dans l'avion.

Pour faire passer le temps, privilégiez les jouets mous, car si votre enfant se met à cogner sur les sièges de l'avion avec des jouets solides, il agacera très vite les autres passagers.

Évitez aussi les jouets qui s'assemblent sous peine de passer le voyage entier à ramper à quatre pattes pour retrouver des pièces sous les sièges.

Le doudou et quelques jouets familiers font l'affaire en général, mais quelques jouets neufs à utiliser comme jokers sont conseillés.


L'avion est un environnement étrange pour un bébé et vous pourrez lui faire visiter dans vos bras.

Pensez à promener votre bébé régulièrement dans les allées.

Si bébé marche, vous pouvez lui faire explorer l'avion avec prudence, mais il y aura forcément un moment ou un autre où il se mettra à pleurer ou râler. Vous avez vécu cette situation de l'autre côté avant d'être parents, alors prenez les devants !

Présentez votre bébé aux autres passagers pour qu'ils soient plus tolérants s'il se met à pleurer.

Une astuce consiste à présenter votre bébé aux passagers qui vous entourent lorsqu'il est de bonne composition...

Les passagers sont en général mieux disposés lorsqu'ils n'ont pas affaire à de parfaits inconnus et à un bébé qui a un prénom.


6Les affaire de bébé à emporter.

Kiwipal vous recommande de faire une check-list des affaires de bébé à emporter en Nouvelle-Zélande.

Assurez-vous de ne rien oublier avant le départ pour l'aéroport.

Le voyage avec un bébé implique une organisation paramilitaire qui n'a plus rien à voir avec celle des voyages en couple organisés à la dernière minute du temps jadis... mais vous le saviez déjà n'est-ce pas ?

Sans prétendre être exhaustif, voici un bref récapitulatif des affaires et accessoires à prévoir pour un séjour en Nouvelle-Zélande avec un bébé.

La poussette

Elle doit être enregistrée avec les bagages en soute et certaines compagnies aériennes ne facturent pas son transport. Dans la mesure où elle respecte rarement les dimensions des tapis roulants des comptoirs, on vous demande de la déposer à un autre emplacement dans l'aéroport. Si la poussette est idéale en ville, elle est généralement inutilisable pour randonner dans le pays. Le porte-bébé est plus approprié, mais il demande un peu d'habitude, alors entraînez-vous avant le départ.

Le lit parapluie

C'est un accessoire essentiel et vous devez vous demander s'il est judicieux d'emporter un lit parapluie en Nouvelle-Zélande ou d'en acheter un sur place, quitte à ne pas le rapporter en fin de séjour.

Il faut souligner par ailleurs que les lits pliables prennent de la place dans le coffre d'une voiture (comme les stocks de couches d'ailleurs). Un point à ne pas négliger au moment de la réservation du véhicule.

Les aliments pour bébé

Tous les produits alimentaires auxquels nous sommes habitués se trouvent aisément en Nouvelle-Zélande.

Il n'y a pas lieu d'emporter d'importantes réserves de nourriture pour bébé dans sa valise, sauf si celui-ci a des exigences spécifiques, notamment pour son lait en poudre.

En revanche, il faut bien admettre que si les petits-pots néo-zélandais pour bébé ne sont pas mauvais, ils sont moins variés qu'en France et assez décevants de l'avis général.

Je vous imagine mal emporter un babycook dans votre valise pour autant...

Vous pouvez difficilement emporter de la nourriture pour plusieurs semaines, et il faudra en acheter en Nouvelle-Zélande.

Ceci dit, la plupart des restaurants peuvent réchauffer les plats pour bébé au micro-ondes et certains possèdent même des chaises hautes.

Bien entendu, je ne parle pas des établissements chers ou romantiques où l'on ne va pas dîner avec un bébé, mais des restaurants grand public.

Les couches & vêtements

Les grandes marques sont disponibles en supermarché ! Je rappelle encore une fois qu'il faut penser à louer un véhicule avec un coffre assez grand pour tout stocker (une routière à minima ou un camping-car).

Pour les vêtements, je vous recommande Baby Factory et The Warehouse, mais il y a peu de chances que vous ayez besoin d'acheter autre chose qu'une grenouillère des All Blacks comme souvenir...


Les motels possèdent des machines à laver, mais vous trouverez des laveries automatiques dans toutes les villes.


7Le road-trip en Nouvelle-Zélande avec un bébé.

La Loi néo-zélandaise impose l'usage de sièges bébés adaptés et vous pourrez en louer auprès des agences de location de voiture ou de camping-car.

Votre bébé devra être installé dans un siège bébé adapté à sa taille.

Que vous rouliez en voiture ou en camping-car, un bébé ne devrait pas spécialement vous ralentir si vous suivez les itinéraires de Kiwipal. Ils sont étudiés pour limiter la conduite à deux heures par jour en moyenne.

Si tout se passe bien, votre enfant devrait dormir pendant le trajet.

Je n'ai pas de conseil particulier à vous donner en la matière, si ce n'est de bien réfléchir si vous souhaitez opter pour un séjour en voiture ou en camping-car. Ce dernier permet de recréer un environnement stable qui rassure bébé, sauf s'il est à un âge où cela compte peu.

L'espace est toutefois confiné, et quand bébé dort la nuit, vous n'avez guère d'autre choix que de l'imiter, sauf si la lumière et le bruit ne troublent pas son sommeil.


Le camping-car est comme une seconde maison pour les enfants mais aussi pour les bébés.

Le camping-car plaît aux enfants, mais il est aussi pratique avec un bébé.

Si la voiture vous semble préférable, Kiwipal vous conseille de louer des motels plutôt que des chambres d'hôtel.

Vous bénéficiez ainsi non seulement du confort d'un appartement, mais aussi de chaises hautes et de lit bébé (à vérifier).

Le moyen de transport dépend uniquement de vous, et la voiture comme le camping-car peuvent convenir.

Quel que soit le moyen de transport retenu, vous devez prévoir un siège bébé. Il peut s'agir du vôtre ou d'un modèle mis à disposition par l'agence de location. Si vous réservez en passant par le comparateur de Kiwipal, vous trouverez ce service en option juste avant l'étape de paiement.


Certains loueurs vous demandent d'installer le siège bébé vous-même pour des raisons de sécurité et responsabilité.

Le porte-bébé dorsal fatigue le dos, mais il est parfaitement adapté aux randonnées avec les tout petits.

Prenez garde à ne pas randonner en haute altitude avec un bébé.

Quand vous ne serez pas sur la route, vous serez souvent occupé par vos activités et notamment par les randonnées.

Si vous recherchez des activités adaptées, je vous recommande d'ailleurs l'excellent site Internet de Kidz Go pour vous organiser.

Pour éviter tout risque, votre enfant ne doit pas dépasser une altitude de 1200 m s'il a moins d'un an et 1700 m jusqu'à ses deux ans. Heureusement, même si la Nouvelle-Zélande possède un relief tourmenté, très peu de routes franchissent les 1000 m d'altitude.


L'altitude peut nuire à la santé de votre enfant, alors il vaut mieux aller à la plage qu'à la montagne.

Les bébés seront mieux à la plage qu'en montagne.

Gardez à l'esprit que les montées et descentes en voiture doivent être lentes (maximum 60 km/h) et comporter des pauses tous les 200 mètres. Comme en avion, il vaut mieux donner quelque chose à téter votre bébé pour faciliter sa déglutition. Je précise au passage que les téléphériques et télésièges sont à proscrire jusqu'à l'âge de trois ans.

Pour limiter les risques de chutes, choisissez des randonnées faciles sur des terrains plats.

Privilégiez un terrain régulier pour vos randonnées, comme celui du Parc National d'Abel Tasman ou le dénivelé n'excède jamais 150 m.

La chute étant évidemment le pire scénario, il s'agit de prendre son temps et d'accepter que l'on ne puisse pas tout faire avec un bébé.


Pour rappel, le Tongariro Crossing pointe à 1886 m d'altitude à son sommet, ce qui exclut de facto la présence d'un bébé.


8L'avis de Kiwipal sur le voyage avec un bébé.

Contrairement à ce que prétendent certaines personnes, on peut parfaitement visiter la Nouvelle-Zélande avec un bébé.

Voyager en Nouvelle-Zélande avec un bébé est tout à fait possible.

Bien évidemment, les parents qui ont déjà eu un enfant seront plus à l'aise pour organiser un voyage à l'autre bout du monde. Kiwipal se borne à donner quelques conseils pratiques et certainement pas des leçons de morale !

Pour les nouveaux parents, il faut simplement accepter le fait que l'on ne peut plus voyager comme si l'on était simplement en couple. Je ne dis évidemment pas que vous allez mettre votre enfant en danger, mais il faut toujours réfléchir à deux fois avant de se lancer dans une activité, surtout si elle sort de l'habitude.

Même les activités les plus simples doivent être réfléchies en fonction de votre bébé.

Il vaut mieux par exemple rester sagement dans l'aéroport durant une escale à Singapour, plutôt que d'exposer votre bébé à un changement brutal de température entre la climatisation de la zone de transit et la météo tropicale orageuse de la ville à 35°C toute l'année.


Le vol en avion étant particulièrement long, il vaut mieux que le voyage ne soit ni trop long ni trop court pour en profiter sans fatiguer bébé pour autant.

La durée du séjour ne doit pas être trop longue.

Voyager tout seul avec un bébé est infiniment plus difficile, sinon déconseillé pour un vol de 24 h. Deux parents peuvent au moins se relayer pour surveiller le bébé et dormir ainsi à tour de rôle.

À l'arrivée, l'organisme fatigué à besoin de récupérer, et votre bébé qui a fait le voyage allongé a de bonnes chances d'être plus en forme que vous !

C'est pourquoi la durée du séjour doit être choisie avec le plus grand soin pour n'être ni trop courte, ni trop longue.

Deux semaines seraient déjà suffisantes pour un premier voyage en Nouvelle-Zélande, quitte à ne visiter qu'une seule île. Rien ne vous empêchera de revenir une autre fois.

Le camping-car est un environnement sécurisant pour les enfants qui retrouvent leur petite routine.

Voyagez calmement sans chercher à tout faire.

S'il faut choisir, je recommande plutôt le séjour en camping-car qui offre plus de souplesse pour s'adapter au rythme de bébé et vous permet de prolonger certaines étapes pour dormir davantage en cas de mauvaise nuit par exemple.

Le camping-car permet de modifier son itinéraire, ce qui est un atout considérable quand on voyage avec un bébé.

Quoi qu'il en soit, je n'ai pas besoin de vous suggérer de prendre de nombreuses photos et des vidéos durant votre séjour.

Si votre bébé ne se souvient pas du voyage, il sera néanmoins très heureux de découvrir ces souvenirs plus grand en votre compagnie.


Nous ne sommes pas juste la somme de nos souvenirs, mais aussi de nos expériences. Ce n'est pas parce que l'on ne se souvient pas de son enfance qu'elle n'a servi à rien.

Quelle importance s'il ne s'en souvient pas plus tard ?

Je ne reviens pas sur la question de savoir s'il est conseillé de visiter la Nouvelle-Zélande avec un bébé, c'est un débat sans fin.

Selon moi, c'est avant tout l'avis d'un pédiatre qu'il vous faut, et pas seulement celui de vos proches. Je serai en tout cas heureux de recevoir votre témoignage à votre retour !

Kiwipal facilite la location de voiture et de camping-car, et nous sommes à votre disposition si vous avez des questions sur la Nouvelle-Zélande.

N'hésitez pas à nous contacter si vous organisez vos vacances chez les Kiwis !


Guillaume Le Nistour, Kiwipal
Un article de Guillaume Le Nistour.
Fondateur de Kiwipal, Guide de Voyages Nouvelle-Zélande.
guillaume

Questions & Réponses.

Que puis-je faire pour vous aider ? Voyager avec un bébé ? Tout le monde à un avis sur la question et certaines personnes risquent de vous faire culpabiliser. Pourtant, avec de l'organisation, c'est faisable !

Poser une question à Ben

  • Tous les sujets ... 11 réponses au total
  • Randonnées 3 réponses
  • Santé 2 réponses
  • Transports 2 réponses
  • Vol en avion 2 réponses
  • Assurances 2 réponses

Randonnées

  • Peut-on faire de longues randonnées avec un bébé ?

    Non, et vous devriez toujours choisir des promenades faciles (ce qui ne manque pas en Nouvelle-Zélande) avec un sol régulier pour éviter que votre enfant ne soit pas secoué. Ne vous éloignez pas trop dans la nature afin de toujours capter un signal avec votre téléphone portable.

  • Peut-on faire le Tongariro Crossing avec un bébé ?

    Non, tout d'abord parce qu'il s'agit d'un trek alpin dont l'altitude ne convient pas aux petits. Les risques de chute existent, et cette randonnée détient le record d'intervention des secouristes (essentiellement pour des entorses).

  • Qui contacter en cas d'urgence durant une randonnée ?

    Vous pouvez joindre le 111 si votre téléphone portable capte un signal. Je recommande d'utiliser le site d'Adventure Smart pour signaler votre itinéraire. Si vous ne donnez pas signe de vie, des secours seront dépêchés pour vous retrouver.Outdoor Intentions

Santé

  • Peut-on avoir confiance dans les médecins néo-zélandais ?

    Tout à fait, car la qualité des soins n'a rien à envier à ceux délivrés en France. Néanmoins, je considère moi aussi qu'il faut savoir parler l'anglais pour envisager de visiter la Nouvelle-Zélande avec un bébé.

  • Où se rendre en cas d'urgence ?

    Le numéro des urgences est le 111, mais vous pouvez aussi vous rendre au service des urgences de l'hôpital le plus proche.

Transports

  • Peut-on louer des sièges pour bébé ?

    L'immense majorité des loueurs de voiture ou de camping-car proposent effectivement ce service.

  • La route est-elle dangereuse en Nouvelle-Zélande ?

    Le réseau routier néo-zélandais est en excellent état, avec des routes bien entretenues. Difficile de qualifier les routes de dangereuses dans la mesure où elles sont en général désertes, mais vous n'êtes pas à l'abri des animaux qui traversent la voie. Si vous conduisez normalement, il n'y a pas de raisons d'avoir un accident.

Vol en avion

  • Peut-on emporter de la nourriture pour bébé à bord ?

    Oui, car contrairement aux adultes, bébé est un petit chanceux qui peut voyager avec sa nourriture (petits pots, compotes, lait en poudre, eau, biscuits…). Bien entendu, il ne s'agit pas d'emporter en cabine la totalité de sa nourriture prévue pour le séjour !

  • Est-ce que mon bébé arrivera à dormir en avion ?

    Personne ne peut vous le certifier ! Cela ne pose en général aucun problème, mais tous les enfants sont différents...

Assurances

  • Mon bébé est-il couvert par la sécurité sociale en Nouvelle-Zélande ?

    Non, et vous ne l'êtes pas non plus, car la sécu ne s'applique même si vous avez une carte de sécu internationale (son champ d'application est limité à l'Europe).

  • L'assurance est-elle obligatoire pour un court séjour ?

    Elle n'est pas obligatoire pour les séjours touristiques, mais elle devrait l'être ! Il n'y a aucune raison de ne pas souscrire une assurance dont le prix est ridicule quand on le rapporte aux risques encourus.

Photo de guillaume à la montagne

Posez vos questions à Guillaume.

Expert Nouvelle-Zélande

Je ne vous cache pas que cet article n'était pas simple à écrire !

Tous les gens autour de vous (y compris ceux qui n'ont pas d'enfants) auront un avis à vous donner et en définitive il faudra prendre une décision.

Rappelez-vous que personne ne connaît votre enfant mieux que vous, et n'accordez pas plus d'importance aux avis des autres qu'ils ne le méritent.

Ma découverte de la Nouvelle-Zélande date de 1997. Je partage depuis mon expérience sur Kiwipal avec d'autres passionnés.

Notre mission est de vous emmener hors des sentiers battus en proposant des voyages sur mesure.

Je pose une question ▸

Liens pratiques

Plus d'informations à consulter sur le sujet avant de partir.

Numéros utiles

Cliquez sur un numéro pour appeler depuis votre mobile.

Photo de guillaume à la montagne

Votre voyage en Nouvelle-Zélande :

Kiwipal vous aide à préparer un séjour en Nouvelle-Zélande sans agence de voyages.

Vous économisez jusqu'à 30% sur votre budget vacances en éliminant les frais d'agence.

Je contacte Guillaume

Rejoignez-nous !

Abonnez-vous au groupe des voyageurs passionnés par la Nouvelle-Zélande.

Expert certifié de la destination

Une question ?

Demandez conseil aux experts de la Nouvelle-Zélande :

Je pose une question ▸
Adresse email erronée ou message trop court !
Message envoyé !
Un conseiller Kiwipal vous répondra dans les plus brefs délais. Merci !
Haut de la page
Vos articles favoris
Vous pouvez construire une liste de vos articles favoris.
Cliquez sur le bouton « ajouter aux favoris » dans la page de votre choix. Votre liste sera sauvegardée même si vous quittez le site.
J'ai compris !