Comment obtenir le Visa Vacances Travail ?

Guide détaillé

Guillaume Le Nistour, certifié expert par l'office de tourisme
Par Guillaume Poser une question Contact Expert Nouvelle-Zélande

Le PVT, comment ça marche ?

La Nouvelle-Zélande possède un taux d'endettement faible, et le chômage est faible. Si les salaires sont plus faibles qu'en Australie ou en France, la qualité de vie exceptionnelle compense largement cet inconvénient.
La Nouvelle-Zélande possède une économie très prospère.

La Nouvelle-Zélande est un pays particulièrement strict en matière d'immigration. Heureusement, le “Programme Vacances Travail (PVT)” permet de circuler et travailler librement durant une année entière.

Durant cet intervalle, vous disposez également de trois mois pour étudier (facultatif), et pouvez entrer et sortir du territoire quand bon vous semble. Libre à vous d'enchaîner les petits boulots selon les opportunités qui se présentent.

Votre visa vous permet d'entrer et sortir du territoire autant de fois que vous le souhaitez. Ce qui vous permet de passer les fêtes en France par exemple, si vous en avez les moyens bien entendu.
Le VVT permet d'entrer et sortir du territoire sans limites.

Certes, il faut parfois retrousser ses manches pour continuer l'aventure, mais la sensation de liberté est incomparable. La Nouvelle-Zélande est un pays particulièrement recherché pour la beauté de ses paysages, et son économie est relativement épargnée par la crise.

Mais revenons à l'essentiel. Avant de rendre les clés de votre appartement en France, il faut décrocher le précieux sésame. Le Visa Vacances Travail (également connu sous le nom de Working Holiday Visa WHV ou PVT) est délivré sous certaines conditions aux jeunes du monde entier.

Le principal avantage d'un Programme Vacances Travail en Nouvelle-Zélande tient à la beauté légendaire des deux îles du pays. Vous aurez l'occasion de découvrir de nombreux paysages et vous pratiquerez des activités sportives comme le kayak et même le saut à l'élastique !
Imaginez une année entière pour explorer des paysages de rêves ...

Cet article se concentre sur les formalités pour obtenir le visa. Pour découvrir comment trouver du travail, un logement ou une voiture d'occasion, je vous invite à consulter notre rubrique Visa Vacances Travail.

Les appellations WHV, VVT ou PVT sont source de confusion. En réalité, Working Holiday Visa (WHV), Visa Vacances Travail (VVT) et Programme Vacances Travail (PVT) sont synonymes.

Les conseils sur cette page (comme ceux donnés sur Kiwipal en général) sont régulièrement mis à jour. Nous vous suggérons néanmoins d'être attentif à tout changement sur le site du ministère de l'immigration néo-zélandais.

Les conditions pour obtenir un PVT

Depuis la suppression des quotas annuels, il est devenu simple de décrocher un Visa Vacances travail néo-zélandais. À condition bien sûr d'être éligible et d'avoir par exemple entre 18 et 35 ans.
Même si les quotas ont été supprimés, il existe des règles.

Commençons par une bonne nouvelle : les quotas d'entrée ont été supprimés. Autrement dit, vous êtes assurés d'obtenir votre visa si vous remplissez les conditions fixées par le ministère de l'Immigration.

Vous pouvez déposer votre demande quand vous voulez dans l'année, mais n'oubliez pas les trois règles d'or :

  • Un VVT est à usage unique en Nouvelle-Zélande.

Une fois votre année écoulée sur place, vous ne pourrez plus jamais prétendre à un VVT néo-zélandais, mais vous pourrez postuler pour d'autres PVT dans le monde.

  • Un VVT non utilisé est définitivement perdu.

Une fois la demande de Visa acceptée, vous disposez de 12 mois pour vous rendre dans le pays. Passé ce délai, le visa expire et vous ne pourrez le faire remplacer.

  • Un VVT est activé à l'arrivée en Nouvelle-Zélande.

Autrement dit, un visa obtenu le 1er janvier 2020 est valable jusqu'au 31 décembre 2020 à minuit. Si vous arrivez en Nouvelle-Zélande le 31 décembre 2020 votre visa sera activé jusqu'au 31 décembre 2021 (ce qui est assez fair-play, il faut bien l'admettre).

Conditions obligatoires pour obtenir un VVT :

  • Vous devez avoir entre 18 et 30 ans.

Vous avez jusqu'à la veille de votre 31e anniversaire pour poser votre demande (les Canadiens bénéficient d'une exception et postulent jusqu'à leurs 35e année).

  • Vous devrez payer votre demande de visa.

Une demande de visa coûte environ 265 $ néo-zélandais en frais de dossier. La somme sera encaissée quelle que soit l'issue de la demande.

  • Vous devez présenter des garanties financières.

Vous devez pouvoir assurer des dépenses minimales de 350 $ par mois. Soit un total de 4200 $ pour une année entière en Nouvelle-Zélande. Vous devrez également présenter un billet d'avion retour ou prouver que vous serez en mesure de le régler.

  • Vous devez voyager seul.

Vos enfants ou personnes à charge ne pourront pas vous accompagner.

  • Vous devez souscrire une assurance voyageurs multirisque.

Vous devrez fournir l'attestation de la souscription à une assurance qui couvre aussi bien la maladie que l'hospitalisation, l'invalidité et le rapatriement, et ce durant l'intégralité de votre séjour.

  • Vous devez présenter deux pièces d'identité.

Le passeport est obligatoire et doit demeurer valide trois mois après la date de retour en France. La seconde pièce d'identité doit être en cours de validité (carte nationale d'identité, permis de conduire, etc.). Notez que les deux pièces d'identité seront contrôlées à l'arrivée en Nouvelle-Zélande.

  • Vous devez être en bonne condition physique.

Vous ne devez être porteur d'aucune maladie contagieuse ni être soumis à un régime de soin contraignant. Une visite médicale pourra vous être imposée en cas de doute et l'obtention du visa dépendra du résultat. Notez que vous échapperez aux piqûres, car aucun vaccin n'est exigé pour pénétrer sur le territoire néo-zélandais.

  • Vous devez être en règle avec votre pays d'origine.

Votre casier judiciaire ne doit pas être obligatoirement vierge, mais la moindre condamnation sérieuse est susceptible d'entraîner un rejet de votre candidature.

  • Vous devez être en règle avec la Nouvelle-Zélande.

Une expulsion du pays lors d'un précédent séjour ou une quelconque condamnation (même mineure) peut vous barrer l'accès au VVT. Certaines personnes affirment même (mais ce n'est pas démontré) que des procès-verbaux de stationnement impayés peuvent être considérés.

Maintenant que vous êtes certain de remplir les conditions requises, il est temps de passer aux choses sérieuses et d'entamer la procédure en ligne.

Comment déposer sa candidature ?

Vous pouvez vous adresser par courrier au centre des visas à Londres. Mais il est recommandé de se connecter plutôt à Internet sur le site web du ministère de l'Immigration.
La demande de Visa se déroule désormais sur Internet.

La demande de Visa Vacances Travail peut être effectuée sur Internet. Je vais me contenter de vous présenter cette méthode (si vous souhaitez malgré tout faire votre demande par courrier, lisez les conseils de Ben le Kiwi à la fin de la page).

Pour vous simplifier la tâche, j'ai divisé la procédure en plusieurs étapes. C'est l'affaire d'une petite heure de travail si vous êtes bien organisé.

1 - Réunir les documents requis

Préparez votre passeport, votre deuxième pièce d'identité et une carte bancaire (c'est le seul moyen de paiement proposé en ligne). Notez qu'une adresse e-mail est indispensable pour suivre la procédure.

2 - Créez un compte gratuit

Connectez-vous sur le site du ministère de l'Immigration :

Vous devez créer un compte gratuit pour effectuer des demandes de visa. Je ne m'étends pas sur le sujet, vous ne devriez pas rencontrer de difficulté particulière.

3 - Remplir le formulaire en ligne

Vous trouverez le formulaire à remplir dans la rubrique “Online Service”. Il ne s'agit pas d'une course de vitesse ! Un bouton vous permet de sauvegarder votre saisie en cours pour la reprendre ultérieurement.

Le formulaire est divisé en quatre étapes à compléter avec vos informations personnelles (Personal), votre état de santé (Health), votre motivation (Character) et votre statut (Working Holiday Specific).

Une demande de Visa sur le site du ministère de l'Immigration néo-zélandais prend un peu moins d'une heure. Il faut pour cela avoir réuni les justificatifs requis pour la procédure. Inutile de se bousculer, il faut prendre son temps et se relire.
Prenez votre temps pour compléter le formulaire !

La date d'arrivée qui vous est demandée n'est qu'une estimation. Vous avez 12 mois pour commencer à utiliser votre visa. Indiquez simplement une date qui correspond à votre projet personnel.

Attention, les caractères accentués (éàô…) ne sont pas toujours tolérés dans les champs de saisie. Si votre nom, prénom ou adresse comporte un accent, remplacez-le par sa forme non accentuée (ex : Chloé devient Chloe).

Cette règle est valable même si vos pièces d'identité comportent des accents et cela ne remettra pas en cause la validité de votre VTT.

4 - Relecture

Même si vous êtes persuadé d'avoir bien renseigné le formulaire, ne le validez pas immédiatement. Relisez le document tranquillement, si possible en compagnie d'une autre personne dont le regard neuf sera plus à même de relever un oubli ou une coquille.

Cette étape ne doit surtout pas être bâclée, car vos déclarations vous engagent sur l'honneur auprès du ministère de l'Immigration : vous ne pourrez plus revenir dessus ultérieurement.

5 - Paiement en ligne

Votre carte de paiement doit autoriser les opérations par Internet. Le coût de la demande d'un Visa Vacances Travail est d'environ 265 $. Renseignez les données bancaires requises et il ne vous reste plus qu'à attendre la validation par le service des visas.

6 - Récupération de votre visa

Après un délai d'une semaine en moyenne, vous recevrez la réponse du service des visas. Si votre demande est acceptée, notez immédiatement vos “client number” et “application number”. Ces deux numéros important sont à relever dans le corps du message.

Le Visa Vacances Travail n'est pas envoyé par la Poste. Pour l'obtenir, vous devrez télécharger un document sur le site du ministère de l'Immigration et l'imprimer vous-même. Aussi étonnant que cela puisse paraitre, le visa tient sur une simple feuille de papier.
Vous devrez imprimer vous-même le Visa.

Votre visa ne vous sera pas adressé par la poste. Il vous appartient de le récupérer à partir du site Internet où vous avez rempli votre demande.

Visitez la rubrique “What's Happening” (colonne de droite sur la page) et vous trouverez votre visa à télécharger pour l'impression.

En définitive, le sésame tant attendu se révèle sous la forme d'une simple feuille A4. Un document fragile qu'il faut conserver dans votre passeport.

Les services de l'immigration, comme vos éventuels employeurs seront en droit de le réclamer.

Faut-il s'inscrire au Consulat ?

Vous n'êtes pas obligé de signaler vos intentions ou la durée de votre séjour au consulat de France. Pourtant, la démarche est fortement recommandée et peut vous sauver la mise en cas de coup dur.
L'enregistrement au consulat de France est recommandé.

L'inscription au consulat de France en Nouvelle-Zélande est dans votre intérêt. Ce n'est pas parce que cette démarche est facultative que vous devez la snober. Mais il n'y a pas d'urgence, vous pourrez vous en occuper après votre arrivée dans le pays.

Cet enregistrement vise avant tout à faciliter les échanges entre le consulat et votre famille en cas d'urgence. L'opération ne prend que quelques minutes et peut-être effectuée de plusieurs manières.

Vous pouvez vous rendre directement sur place à Wellington au 34-42 Manners Street (12e étage) ou par e-mail à partir du site Internet du consulat.

Il n'y a pas de formulaire à remplir, vous êtes libre de communiquer les informations que vous souhaitez, mais il serait judicieux d'indiquer les éléments suivants :

Informations sur votre voyage :

  • État civil complet (nom, prénom, date de naissance)
  • Numéro de passeport
  • Numéro de Visa Vacances Travail (client number)
  • Adresse de contact en France
  • Situation personnelle (travail, chômage, études…)
  • Date d'arrivée en Nouvelle-Zélande
  • Date de retour si vous la connaissez
  • Itinéraire envisagé
  • Coordonnées complètes de la personne à prévenir en cas d'urgence
  • Votre adresse en Nouvelle-Zélande (poste restante, ou adresse fixe)
  • Un numéro de téléphone si vous avez ouvert une ligne

Je vous recommande de joindre une photocopie ou un scan de votre passeport. Ces éléments peuvent accélérer considérablement les démarches en cas de perte de l'original. Encore une fois, cette étape est facultative et ne constitue pas un fichage. Il s'agit avant tout d'une mesure de sécurité qui relève du bon sens pour un séjour de longue durée dans un pays étranger.

Quelques remarques importantes.

Ce n'est pas parce que vous êtes libre que vous devez vous comporter de manière inconsidérée. Préparez soigneusement vos randonnées et adoptez une attitude responsable, notamment en terme de respect de l'environnement.
Beaucoup de liberté, mais aussi beaucoup de responsabilités.

Ces quelques formalités sont le prix à payer pour vivre une expérience extraordinaire de l'autre côté du globe. Mais à l'impatience du départ se mêle souvent l'inquiétude de devoir s'envoler loin de sa famille et de ses amis.

Rassurez-vous, la Nouvelle-Zélande est l'un des pays les plus sûrs au monde. Accordez cependant une grande attention aux questions d'assurance. Sur une année entière, vous avez peu de chance d'esquiver toutes les petites galères habituelles (soins dentaires, rhumes).

La perspective de chercher des petits boulots peut angoisser certains. Si rien ne vous oblige à travailler, supprimer le T du VVT serait une erreur regrettable. Vous allez démontrer vos capacités d'adaptation et vos réactions face à l'imprévu. Votre curriculum vitae en sortira grandi.

Travailler durant un Programme Vacances Travail sert non seulement à gagne de l'argent, mais surtout à acquérir de l'expérience et de l'aisance dans la pratique de la langue au quotidien.
Trouver du travail est essentiel pour poursuivre l'aventure.

De toute façon, il existe une forte probabilité pour que vous rejoigniez la troupe des accrocs au PVT. Si vous souhaitez prolonger votre aventure, il existe une disposition qui peut vous offrir un peu de répit avant le triste retour en France...

Démontrez que vous avez travaillé au moins trois mois dans le secteur de l'horticulture ou de la viticulture, et le bureau des visas accordera une prolongation exceptionnelle de votre PVT.

Travailler dans l'horticulture ou dans la cueillette des fruits durant son séjour peut vous permettre de décrocher une extension de visa. Dans ce cas, vous pourrez rester trois mois supplémentaires en Nouvelle-Zélande.
Certains métiers vous accordent une prolongation de visa.

Toutefois, ce “Working Holiday Extension (WHE)” vous coûtera la somme de 165 $ et ne sera valable que trois mois. Mais si vous avez économisé suffisamment d'argent, cette prolongation peut vous offrir des vacances de rêve.

J'avais promis de me concentrer sur les formalités, c'est chose faite. Je vous invite à présent à consulter nos autres articles sur l'emploi, l'hébergement et les transports dans notre rubrique PVT. En attendant, je passe la main à notre ami Ben pour sa traditionnelle rubrique de questions/réponses.

Infos pratiques

Questions fréquentes

Guillaume, Guide Kiwipal

Demandez à Guillaume de vous aider ! Besoin d'aide ? Je suis un guide certifié par l'office de tourisme et je vous réponds avec plaisir tous les jours de la semaine. Guide certifié par l'office de tourisme, je réponds avec plaisir tous les jours de la semaine. Je réponds avec plaisir à vos questions.

Poser une question à Guillaume Poser une question