Cape Kidnappers | Quelles visites et activités
806 AVIS
Merci !

Cape Kidnappers, à la découverte des oiseaux migrateurs.

Guide de la visite

Guillaume Le Nistour, certifié expert par l'office de tourisme
Par Guillaume Poser une question Contact Expert Nouvelle-Zélande

Une merveille de la Baie de Hawke

Le cap forme une petite péninsule à la pointe sud de Hawke's Bay.
Cape Kidnappers marque la fin de la baie de Hawke.

Le Cape Kidnappers est un promontoire rocheux qui s'avance dans l'océan Pacifique et marque la fin de la baie de Hawke sur la côte Est de l'île du Nord de la Nouvelle-Zélande.

C'est ici qu'un jeune matelot fut victime d'une tentative d'enlèvement par les Maoris lorsque le Capitaine Cook accosta avec l'Endeavour en 1769.

Des coups de feu et même quelques boulets de canon furent échangés avortant une tentative de kidnapping qui donnera toutefois son nom au cap.

Prenant appui sur l'île du Sud, le dieu Maui pêcha l'île du Nord à l'aide d'un hameçon.
Selon la légende, le cap serait l'hameçon qui permit de pêcher l'île du Nord.

Nul ne connaîtra jamais les raisons qui avaient poussés les Maoris à tenter une telle opération suicidaire, mais l'on sait qu'ils nommaient le cap Te Kauwae-a-Māui, c'est à dire « l'hameçon de Maui », en référence au célèbre dieu qui pêcha l'île du Nord en prenant appui sur l'île du Sud.

Les maoris tentèrent d'enlever Taiata, un jeune marin de 12 ans qui servait à bord de l'Endeavour du célèbre capitaine Cook.
Le cap doit son nom à une tentative de kidnapping en 1769.

Les falaises blanches abruptes du cap se trouvent à une vingtaine de kilomètres de Napier, la capitale mondiale de l'Art Déco.

Mais aussi incroyable que cela puisse paraître, ce n'est pas seulement la beauté du paysage qui attire les visiteurs, même si l'on y trouve aussi le terrain de golf le plus spectaculaire de Nouvelle-Zélande. En réalité, la principale attraction de Cape Kidnappers arrive tout droit d'Australie. 

Survol du golf de Cape Kidnappers
Le terrain de golf de Cape Kidnappers filmé du ciel avec un drone. Un film de Caddie Golf & Travel

Au début du printemps, 20.000 fous austraux (Australasian gannets) viennent se poser sur les rochers pour se reproduire en Nouvelle-Zélande avant de reprendre le chemin inverse en planant sur 2800 km.

Contrairement à ce que l'on peut souvent lire, ces oiseaux ne sont pas des fous de Bassan mais une espèce bien distincte malgré une indéniable ressemblance.

La colonie d'oiseaux migrateurs surpasse même celle de Muriwai dans la région d'Auckland. Cette espèce que les Maoris appellent « takapu » est d'une beauté singulière avec des plumes blanches et jaunes et des yeux turquoise perçants.

Les Australasian gannets nichent sur les rochers de Cape Kidnappers.
Le cap abrite une grande colonie de fous australs.

Plusieurs randonnées en solitaire ou encadrées par des guides professionnels permettent de rejoindre la pointe du cap où nichent les fous austraux.

Selon la formule retenue, il existe des difficultés à prendre en compte pour éviter des déconvenues et ce guide complet vous aidera à faire votre choix.

Location de voiture en Nouvelle-Zélande Location de voiture Nouvelle-Zélande Louez une voiture
À partir de 29 € par jour seulement. À partir de 29 € TTC
VOIR LES TARIFS RÉSERVER VOIR

Randonnée sur la plage le long des falaises

La randonnée n'est pas difficile si l'on est en bonne condition physique et si l'on prend le temps d'étudier les horaires des marées.
Une randonnée de 19 km permet de visiter la colonie de fous austraux.

Si la colonie de fous austraux peut être rejointe à pied sans passer par un organisateur, la randonnée qui rejoint l'extrémité de Cape Kidnappers impose le respect de certaines règles.

Il faut tout d'abord parcourir une vingtaine de kilomètres en transport au départ de Napier puis suivre la route goudronnée jusqu'au village de vacances de Clifton où se trouve le parking qui marque le début de la randonnée à Cape Kidnappers.

En haute saison, il faudra payer le stationnement pour quelques dollars en s'adressant à l'accueil du village de vacances.
Seul le chemin qui passe par la plage au bord des falaises est ouvert au public.
La longue randonnée longe les falaises au bord de la plage.

Les imposantes falaises que l'on découvre sont couvertes de pâturages privés que l'on ne peut traverser sans faire appel à un tour opérateur.

Par conséquent, vous allez devoir longer la plage sur 8 km et réaliser l'ascension des falaises avant de rejoindre la colonie d'oiseaux migrateurs.

S'organiser au rythme des marées

La mer peut atteindre le pied des falaises et le randonneur qui n'a pas planifié sa marche en observant les horaires des marées peut se retrouver coincé en chemin.

Le randonneur bloqué devra prendre son mal en patience ou joindre des secours selon la situation.
La plage et les falaises
Un petit aperçu de la plage le long des falaises. Filmé par Hely Lopes

Pour ne pas se faire surprendre par les vagues, il faut impérativement consulter le site officiel des marées de Nouvelle-Zélande et suivre les consignes suivantes à l'aller comme au retour puisque le trajet n'effectue pas une boucle.

DirectionDépart
Clifton ▸ ColonieAu moins 3h après marée haute
Colonie ▸ CliftonAu moins 1h15 après la marée basse
N'essayez jamais de grimper sur les rochers de la plage, au risque de provoquer une chute de pierre.
Restez à bonne distance des falaises, car les éboulements sont fréquents.

Pareil minutage implique évidemment de ne pas trop s'attarder en chemin pour ramasser des coquillages !

Avec une distance totale de 19 km à parcourir (A/R) il faut prévoir des provisions (barres de céréales, eau potable...) en quantité suffisante sans oublier la crème solaire pour ne pas griller au soleil.

L'itinéraire à suivre

La marche se déroule essentiellement le long d'une plage constellée de rochers qui se sont détachés des falaises abruptes et gênent parfois la progression.

La présence de strates bien nettes permet de déduire que ce paysage était jadis sous l'océan avant d'émerger il y a plusieurs millions d'années sous la pression des plaques tectoniques.
Randonnée complète à Cape Kidnappers
Tout le trajet de la randonnée filmé en accéléré. Une vidéo de Vidmem

Les cris perçants des fous austraux se font entendre dès que l'on atteint le « Black Reef » qui ne constitue pourtant qu'un avant-poste de la colonie.

Bon nombre de marcheurs font demi-tour à ce stade sans réaliser qu'un sentier permet l'ascension des falaises avec un banc installé judicieusement à mi-parcours pour reprendre des forces.

L'ascension pour rejoindre le plateau est magnifique mais son dénivelé conséquent essouffle les marcheurs.
À partir de ce point, il faudra suivre le sentier qui permet de rejoindre le sommet de la falaise.
Le rocher de Black Reef abrite une petite colonie d'Australasian gannets.

Le spectacle que l'on découvre après avoir peiné durant 25 minutes justifie le kilomètre de marche supplémentaire que l'on vient d'accomplir.

Le Cape Kidnappers ne possède pas de phare contrairement au Cape Reinga ou au Cape Palliser pourtant également situés sur l'île du Nord.

Du haut de la falaise, on aperçoit enfin le Cape Kidnappers avec ses rochers pointus qui s'avancent dans la mer et la colonie de fous austraux qui niche à même la roche sur plusieurs plateaux.

Rencontre avec les oiseaux migrateurs

Les oiseaux ne sont qu'à quelques mètres des visiteurs, séparés par une simple chaîne installée par le Département de la Conservation.

Un vent puissant facilite l'apprentissage du vol plané pour les oisillons aisément reconnaissable à leurs plumages gris à point blancs.

L'Australasian Gannet n'est pas un fou de Bassan, mais un oiseau migrateur cousin.
Le fou austral effectue un vol de 2800 km pour rejoindre Cape Kidnappers.

C'est un véritable ballet aérien et un spectacle captivant, car il y a toujours quelque chose de nouveau à observer. Les fous austraux sont des précurseurs de la parité et couvent les oeufs à tour de rôle durant 44 jours.

L'espèce dotée de capacités hors du commun est capable de plonger dans la mer à la vitesse folle de 100 km/h pour pêcher poissons et calamars !
Excusion à la colonie des Fous Austraux
Partez à la découverte de la colonie de fous austraux en minibus. Réalisé par Alan Noble

Avec 20.000 individus, la colonie se moque de la discrétion et encore plus de la présence des touristes.

Nous ne sommes pas dans un remake des « oiseaux » de Hitchcock, et le vacarme permanent finira par avoir raison de votre patience (et de vos tympans), ce qui n'est pas plus mal, car il faut surveiller la montre pour avoir le temps de rentrer !

Pour observer des albatros et des puffins de Hutton, vous pouvez aussi visiter la péninsule de Kaikoura sur l'île du Sud.

Pour ne pas se faire piéger par la marée montante et visiter la colonie en s'affranchissant d'un tel stress, vous pouvez aussi rejoindre une visite guidée...

Louer un Camping-car en Nouvelle-Zélande Location camping-car Nouvelle-Zélande Camping-car
À partir de 39 € par jour seulement. À partir de 39 € TTC
VOIR LES TARIFS RÉSERVER VOIR

Participer à une visite guidée

En revanche, le cap sera désert de mai à septembre.
La colonie de fous australs peut compter jusqu'à 20.000 individus !

Gannet Safaris Overland et Gannet Beach Adventures sont deux organisateurs qui se partagent les visites à Cape Kidnappers au départ de Clifton depuis plus de 50 ans !

Le premier vous propose de rejoindre la colonie de fous austraux en traversant les pâturages au sommet des falaises à bord d'un minibus tandis que le second utilise un tracteur pour longer la plage.

Chez les fous austraux, le mâle couve également les oeufs.
Mâles et femelles vivent en couple et se partagent les tâches.

Deux sorties qui permettent d'admirer les oiseaux migrateurs, mais qui sont suffisamment différentes pour mériter une présentation détaillée sur Kiwipal.

Je donnerais ensuite mon avis sur le sujet et vous serez libre de choisir une formule, à moins que vous ne préfériez finalement randonner par vos propres moyens.

Au sommet des falaises avec Gannet Safaris Overland

L'excursion en minibus équipé de quatre roues motrices et de la climatisation emprunte une route à l'intérieur des terres. 

Un itinéraire fermé aux visiteurs habituellement et qui offre des points de vue spectaculaires sur l'océan Pacifique du haut des falaises.

Un seul opérateur est habilité à traverser les falaises en suivant une route privée à travers champs.
Gannet Safaris Overland vous propose de rejoindre la colonie en minibus.

Le trajet fait escale dans une ferme pour le bonheur des plus jeunes qui rendront visite aux animaux, mais ce sont surtout les explications géologiques et l'Histoire du Cap racontée en chemin qui intéresseront les participants.

Sortie avec Safaris Overland
Une excursion pour admirer les fous austraux à Cape Kidnappers. Un film de MustDoNewZealand

La présentation des fous austraux par un guide passionné sera évidemment plus instructive qu'un simple résumé sur Kiwipal.

Un accompagnateur qui sera présent tout au long des 36 km parcourus durant les trois heures de l'excursion et qui vous servira même le thé.

ExcursionGannet Safaris Overland
RéservationConsulter
Adresse396 Clifton Road, Clifton, Te Awanga
HorairesSelon les marées
Durée3 h
Tarif adulte88 $
Tarif enfant 5-1644 $

Sur la plage avec Gannet Beach Adventures

Le second organisateur n'a pas accès aux routes privées au sommet des falaises, ce qui le contraint à longer la plage en croisant les randonneurs qui viennent à Cape Kidnappers gratuitement.

Le tracteur tire une remorque où sont installés les visiteurs.
Gannet Beach Adventures utilise un tracteur pour rejoindre les fous australs.

Les participants (une vingtaine au maximum) prennent place dans une remorque tirée par un tracteur de 1949, mais encore en parfait état.

Un type de véhicule qui peut surprendre, mais qui dispose de suffisamment de puissance sous le capot pour ne pas s'enliser dans le sable de la plage !

L'itinéraire en tracteur est celui-même que vous empruntez à pied lorsque vous choisissez de venir par vos propres moyens.
Venir en tracteur vous évite de marcher 19 km pour rejoindre le cap.

La sortie avec Gannet Beach Adventures dure environ 4h, et si le conducteur donne des explications pertinentes lors des escales, la rencontre avec les fous austraux se déroule ensuite de manière autonome.

Les visiteurs disposent d'une heure et demie pour explorer la plage et suivre la piste qui mène à la colonie.
Excursion en tracteur sur la plage
Le parcours en tracteur sur la plage jusqu'à la colonie. Réalisé par Kaajubadam

Certains d'entre vous s'interrogeront sur le caractère peu écologique d'une sortie en tracteur sur la plage...

Le véhicule fait du bruit, et s'il ne pollue guère plus qu'une voiture, la solution ne fera pas l'unanimité, même si les enfants adorent l'expérience et si les adultes s'amusent du caractère improbable de la situation.

ExcursionGannet Beach Adventures
RéservationConsulter
Adresse475 Clifton Road, Clifton, Te Awanga
HorairesSelon les marées
Durée totale4 h
Temps libre1 h 30
Tarif adulte48 $
Tarif enfant 5-1626 $
Assurance Voyage en Nouvelle-Zélande Assurance Nouvelle-Zélande Assurance Voyage
À partir de 22 € seulement. À partir de 22 €
PROMO -5% OFFRE -5% VOIR

Nos conseils pratiques

Un spectacle animalier qui justifie bien quelques efforts.
Le cap est magnifique, mais les oiseaux migrateurs le sont encore plus.

Si l'excursion avec Gannet Safaris Overland permet de rejoindre la colonie sans marcher plus de 200 m, son intérêt majeur réside surtout dans la qualité des informations dispensées durant la visite.

En revanche, dans la mesure ou l'itinéraire passe par l'intérieur des terres, vous n'aurez pas le plaisir de longer la plage le long des falaises, ce qui est quelque peu frustrant.

D'un autre côté, je confesse n'être pas un grand admirateur de la sortie en tracteur avec Gannet Beach Adventures dont le seul véritable intérêt à mes yeux réside dans l'économie des 19 km de marche.

Le trajet emprunté en tracteur est identique à celui que l'on suit lorsque l'on vient par ses propres moyens.
Avec ses galets et ses rochers à contourner en respectant les horaires des marées, la randonnée à Cape Kidnappers n'est pas aussi simple que l'on pourrait penser.
La marche sur la plage est plus fatigante que l'on pourrait le croire !

N'y voyez pas un quelconque snobisme de ma part ! Je n'idéalise pas la randonnée qui implique d'étudier les horaires des marées et impose un effort conséquent.

La marche dans le sable constellé de galets n'est pas de tout repos et si le paysage est splendide, il en deviendrait presque monotone au bout de plusieurs heures, surtout par temps couvert.

À toutes fins utiles, je précise que des toilettes publiques sont accessibles juste avant la colonie d'oiseaux migrateurs.
Pour assister au coucher du soleil sur le cap, il faudra impérativement passer par un tour opérateur ou se loger à la ferme.
Un tel spectacle mérite bien quelques efforts !

Quel que soit le moyen de transport retenu, la colonie de fous austraux sera au rendez-vous, et il vous appartient de choisir une solution qui vous convienne en faisant fi du qu'en-dira-t-on.

Si vous n'avez pas envie de marcher des heures au soleil en portant des litres d'eau et de la crème solaire, vous n'avez aucune raison de vous forcer !

La saison idéale à Cape Kidnappers

Les oiseaux ne rejoignent Cape Kidnappers qu'au début du mois d'octobre (parfois en septembre) et en repartent progressivement à partir d'avril lorsque les petits sont appris à voler (les derniers envols ont lieu en mai)

Les oeufs éclosent à l'abri des prédateurs depuis l'installation d'une barrière de 9 km qui ferme l'accès à la dernière partie du cap.
Les rochers pointus qui s'avancent dans l'océan Pacifique sont particulièrement photogéniques.
L'autre versant du cap donne sur une petite péninsule.

Il faut compter quatre mois pour qu'un petit fou austral acquière les capacités physiques suffisantes pour réaliser le vol de 2800 km qui le mènera aux plages brûlantes d'Australie.

Autrement dit, si l'on peut admirer la colonie dans de bonnes conditions entre novembre et début mars, l'idéal consiste à venir entre décembre et la fin janvier lorsque l'agitation est à son comble dans la colonie.

Il faut se tenir à distance de la colonie pour ne pas déranger les oiseaux.
Les fous australs occupent plusieurs plateaux à Cape Kidnappers.

Il va sans dire qu'il ne faut pas nourrir les fous austraux qui sont des oiseaux sauvages. De toute manière, je doute fort que vous vous promeniez avec du poisson frais dans vos poches !

Et même si cette espèce ne craint pas l'homme, il est évidemment interdit de franchir les barrières de sécurité, surtout dans la mesure où il faut compter des années pour constituer une colonie.

Le département de la Conservation dispose même de faux oiseaux pour attirer les fous austraux, le plus souvent sans succès.

Consignes de sécurité

Il ne faut pas non plus suivre les conseils farfelus glanés sur Internet ! Ainsi, il n'est pas possible de rouler sur la plage en voiture et ce n'est pas un hasard si l'on utilise des tracteurs pour ne pas se retrouver coincé par la marée. De toute manière, aucun contrat de location n'autorise la conduite sur le sable.

N'oubliez pas de consulter l'horaire des marées avant de commencer la randonnée sur la plage.
Si les oiseaux se moquent des marées, ce n'est pas le cas des randonneurs.

Et depuis de récentes chutes de pierre en octobre 2019, la plage un temps fermée a finalement rouvert, mais présente des risques signalés par des panneaux du Département de la Conservation.

Il suffit de marcher en se tenant à l'écart des falaises pour être en sécurité.

Malgré ces quelques consignes à respecter et des horaires de marées à étudier avec soin, la randonnée à Cape Kidnappers constitue une activité incontournable et à courte distance de Napier.

Si la perspective de marcher sur 19 km ne vous enchante guère, pourquoi ne pas aller plutôt en voiture au Te Mata Peak.
Te Mata Peak conviendra à ceux qui préfèrent éviter les longues randonnées.

Vous auriez tort de vous en priver, quitte à passer par un organisateur si vous manquez de temps. Si la perspective de randonner durant des heures vous déplaît ou qu'une visite guidée ne vous attire pas davantage, ce ne sont pas les beaux panoramas qui manquent dans la région d'Hawke's Bay.

Le célèbre Te Mata Peak se trouve à une vingtaine de minutes en transport et vous pourrez même rejoindre son sommet par la route !

Infos pratiques

Questions fréquentes

Guillaume, Guide Kiwipal

Demandez à Guillaume de vous aider ! Besoin d'aide ? Je suis un guide certifié par l'office de tourisme et je vous réponds avec plaisir tous les jours de la semaine. Guide certifié par l'office de tourisme, je réponds avec plaisir tous les jours de la semaine. Je réponds avec plaisir à vos questions.

Poser une question à Guillaume Poser une question

La colonie de fous australs

Peut-on approcher des oiseaux ?

Vous pouvez approcher à quelques mètres de la colonie, mais une chaîne tendue fixe la limite à ne pas franchir.

Est-ce que ce sont des fous de Bassan ?

Même si les deux espèces se ressemblent, il ne s'agit pas de fous de Bassan, mais de fous austraux.

A-t-on le droit de nourrir les oiseaux ?

Non, car il s'agit d'animaux sauvages dont le régime est essentiellement constitué de poissons qu'ils n'ont aucune difficulté à pêcher au large.

Est-ce que les oiseaux ont peur de l'homme ?

Les fous austraux se laissent approcher à une distance de quelques mètres avant de prendre la poudre d'escampette.

D'où viennent ces oiseaux migrateurs ?

La colonie effectue un trajet de 2800 km entre la Nouvelle-Zélande et l'Australie.

La randonnée

Combien de temps dure la randonnée ?

Il faut compter 4 à 5 heures de marche pour effectuer le trajet aller-retour sur une distance de 19 km. Même si le chemin qui longe la plage n'est pas difficile, il faut évidemment connaître ses limites physiques et prévoir l'équipement et les provisions adéquats.

Que faire si la marée est haute ?

Vous devrez patienter le temps qu'elle redescende, quitte à devoir appeler des secours si la météo n'offre pas des conditions acceptables, et c'est pourquoi il ne faut pas s'engager dans cette randonnée à la légère.

La randonnée est-elle dangereuse ?

Elle comporte certains risques, car le Département de la Conservation met en garde contre les chutes de rochers et il faut se tenir éloigné de la falaise et surveiller les horaires des marées.

Existe-t-il un chemin alternatif ?

Non, car les pâturages sur les falaises sont des terrains privés interdits au public.

Faut-il prévoir des chaussures de marche ?

Oui, car le sol ne sera pas toujours régulier, y compris sur la plage où les galets se mêlent au sable. Vous risquez d'abîmer des chaussures légères dans le sable et l'on ne se lance pas dans une randonnée de 19 km sans l'équipement adéquat.

Les excursions guidées

Quel est le meilleur organisateur ?

Gannet Safaris Overland et Gannet Beach Adventures se partagent l'organisation des sorties à Cape Kidnappers et s'il fallait les départager je choisirais Gannet Safaris Overland qui assure la visite guidée sur l'ensemble du parcours.

A-t-on vraiment besoin d'un guide ?

Vous pouvez très bien suivre la randonnée sans un guide, mais vous apprendrez évidemment moins de choses sur la colonie de fous austraux ainsi que sur l'Histoire de la région. Néanmoins, si vous avez bien lu le guide pratique de Kiwipal, vous connaissez déjà l'essentiel de ce qu'il faut connaître sur Cap Kidnappers.

Météo

Peut-on venir par mauvais temps ?

Je ne vous le conseille pas, car les vagues d'une mer agitée atteignent plus facilement le pied des falaises et marcher 19 km sous la pluie ou dans la brume suffira à gâcher totalement votre expérience.

Quelle est la meilleure saison pour venir ?

Les fous austraux sont présents d'octobre à avril, mais il vaut mieux venir entre décembre et février pour admirer les oisillons qui apprennent à voler.