Haast Pass | Quelles visites et activités
810 AVIS
Merci !

Haast Pass et la randonnée aux Blue Pools.

Guide de la visite

Guillaume Le Nistour, certifié expert par l'office de tourisme
Par Guillaume Poser une question Contact Expert Nouvelle-Zélande

Sur la Haast Highway

Suivre la SH6 est déjà une expérience à part entière avec une route qui traverse de vastes vallées glaciaires et des forêts impénétrables.
La Haast Highway propose une succession de paysages grandioses.

La plupart des voyageurs qui franchissent Haast Pass suivent la State Highway 6, l'une des plus longues routes de Nouvelle-Zélande qui parcourt toute l'île du Sud.

Une partie de cette route permet de relier la pluvieuse West Coast et les grands lacs de l'Otago en passant par le col de Haast. Une voie de 140 km qui offre une succession de vastes plaines, de forêts et de lacs, et constitue un parfait exemple de ce que les Anglo-saxons appellent une « scenic road ».

Toute la région est connue pour ses innombrables glaciers millénaires.
Mount Aspiring est l'un des sommets emblématiques de Nouvelle-Zélande.

Les conducteurs longent le Mount Aspiring National Park fondé en 1964 autour du sommet du même nom qui s'élève à 3033 mètres et dont la forme pyramidale est aisément reconnaissable.

Un parc qui appartient au « Te Wāhipounamu South West New Zealand World Heritage Area », qui comprend aussi le Fiordland et les fjords emblématiques du Milford Sound et du Doubtful Sound.

La Haast Highway couvre 140 km pour relier l'Otago et la West Coast.
La route qui mène au col de Haast est en parfait état.

Le voyageur qui emprunte cette « Haast Higwhay » voit défiler des parkings qu'il associe à de simples espaces détente alors qu'ils permettent de rejoindre des merveilles cachées au bord de la route !

Le Département de la Conservation a aménagé une quinzaine de randonnées et si certaines imposent de longues marches, d'autres se résument à quelques centaines de mètres à parcourir pour rejoindre des points de vue spectaculaires.

On compte pas moins de quinze randonnées qui mènent à des points de vue spectaculaires.
Des randonnées partent des nombreux parkings en bord de route.

Comme vous n'aurez évidemment pas le temps de tout explorer, j'ai préparé une sélection des meilleures visites pour vous permettre d'admirer les paysages les plus spectaculaires sans vous mettre en retard si vous suivez un itinéraire déjà chargé.

Je vais tout d'abord vous mener aux Blue Pools dont la rivière turquoise plaira particulièrement aux voyageurs qui ont manqué Hokitika Gorge en chemin.

Suivez la route SH6 au départ de Wanaka pour rejoindre les Blue pools.
Les Blue Pools se trouvent au début de la Haast Highway.

Nous poursuivrons avec un point de vue impressionnant sur la Makarora River, puis nous ferons escale aux Gates of Haast avant d'enchaîner la visite de trois cascades toutes plus différentes les unes des autres.

Mon circuit suit la SH6 en partant de Wanaka en direction de Fox Glacier, mais vous pouvez parfaitement inverser l'itinéraire !

N'oubliez pas l'incontournable répulsif à sandflies, seul prix à payer pour visiter la région dans les meilleures conditions.
Trajet entre Wanaka et Haast Pass
Suivez la route splendide entre Wanaka et Haast Pass. Un film de Bike the World

Et comme il est très facile de manquer les emplacements où s'arrêter, je vous donnerais systématiquement les coordonnées à entrer dans votre GPS avant de conclure par quelques conseils pratiques pour vous permettre de tirer le meilleur parti de cet itinéraire fantastique, trop souvent négligé !

Location de voiture en Nouvelle-Zélande Location de voiture Nouvelle-Zélande Louez une voiture
À partir de 29 € par jour seulement. À partir de 29 € TTC
VOIR LES TARIFS RÉSERVER VOIR

Des lacs à la rivière Makarora

Comble de l'ironie, les lacs Wanaka et Hawea sont encore plus beaux que les étapes à venir.
Le début de l'itinéraire longe les lacs Wanaka et Hawea.

Vous allez suivre la SH6 en direction de Haast Pass, derrière vous l'Otago Central et les majestueux lacs Hawea et Wanaka.

Les prospecteurs d'or occidentaux arrivent au 19e siècle et le col de Haast reçoit son nom en hommage à Julius von Haast. Ce géologue redécouvre sans le savoir une ancienne route que les Maoris empruntaient pour faire le commerce du pounamu (le jade précieux des montagnes).

Les maoris avaient baptisé Haast Pass du nom de « Tiori-patea » qui signifie « la route est sûre », un nom qui en dit long dans une région où les Alpes du Sud sont pratiquement infranchissables.
Le col de Haast permet de rejoindre la côte Ouest de l'île du Sud.
Vous pénétrez dans la West Coast, la région du jade de Nouvelle-Zélande.

De nos jours, si la route goudronnée est parfaite, vous en garderez un souvenir fort différent selon les conditions météo de la redoutable West Coast.

Comme la plupart des guides, j'ai roulé ici sous un soleil de plomb comme sous des trombes d'eau que les essuie-glaces arrivaient à peine à chasser. 

Makarora et ses pâturages pour les vaches et les moutons.
La route s'enfonce dans la vallée en longeant des pâturages.

Un climat incertain avec des températures d'autant plus imprévisibles que l'on circule tout de même à 600 mètres d'altitude.

S'il y a bien une région où il faut se montrer prévoyant et conserver un imperméable dans son sac à dos, c'est bien la West Coast !

N'espérez pas approcher les moutons, car ils se sauvent dès que l'on descend de la voiture.
Les moutons de Makarora regardent passer les voitures avec curiosité.

Il faudra espérer du soleil ou du moins une absence de brume pour apprécier la beauté renversante des plaines où coule la Makarora river.

Avec ses montagnes aux forêts impénétrables, ses plaines verdoyantes couvertes de fleurs au printemps où paissent moutons, vaches et chevaux non loin des ruisseaux, c'est un véritable paradis pour les photographes.

Makarora Vallée
Découvrez Makarora et sa vallée paradisiaque. Une vidéo de Kiwipal
Makarora est aussi une petite bourgade qui vous accueillera le temps d'une pause avec un café en bord de route.

Étonnamment, les occasions de s'arrêter ne sont pas légion avec des fossés qui ne facilitent pas le stationnement. Ne laissez pas passer votre chance si vous voulez faire des photos, mais ne traînez pas trop en chemin, car les Blue pools offrent un paysage encore plus saisissant !

Louer un Camping-car en Nouvelle-Zélande Location camping-car Nouvelle-Zélande Camping-car
À partir de 39 € par jour seulement. À partir de 39 € TTC
VOIR LES TARIFS RÉSERVER VOIR

Randonnée aux Blue pools

La West Coast est connue pour sa pluviométrie exceptionnelle, mais c'est le prix à payer pour obtenir des paysages sauvages aussi magnifiques.
Les pluies abondantes favorisent la mousse qui recouvre le moindre rocher.

La randonnée qui mène aux Blue pools traverse une forêt avec des ponts suspendus. C'est une merveille cachée de Nouvelle-Zélande que la plupart des visiteurs découvrent trop tard en regrettant amèrement de l'avoir manquée durant leur séjour.

Directement situé en bord de route, le vaste parking qui précède la randonnée est pourtant impossible à manquer. À peine garé, il faudra toutefois se montrer vigilant au moment de traverser la voie rapide, car le sentier à emprunter se trouve de l'autre côté.

Le sentier dans la forêt

Vous ne partez pas pour une grande expédition, car le panneau indicateur du Département de la Conservation annonce 30 min de marche (a/r) sur 1,5 km.

Le sentier s'enfonce dans une forêt de tahinas recouverts de mousse et de hêtres argentés (une variété endémique de Nouvelle-Zélande) au milieu des fougères qui poussent de toute part.

Le mōhua est un petit passereau avec un beau plumage jaune.
Le mōhua de Nouvelle-Zélande appartient à une espèce menacée.

La piste faiblement inclinée est parfaitement entretenue et l'on trouve même un banc pour se reposer à mi-chemin qui servira plutôt au retour.

Prêtez l'oreille pour entendre le chant du mōhua, le petit passereau jaune de Nouvelle-Zélande qui résonne dans la canopée.

C'est une forêt typique de la West Coast, magnifique par beau temps, mais redoutable quand il pleut, ce qui explique la présence de gravier et de planches grillagées installées sur le chemin pour vous éviter de patauger dans la boue.

Les ponts suspendus

Vous allez traverser deux ponts suspendus à quelques minutes d'intervalle. Le premier enjambe la rivière Makarora dont les eaux turquoise annoncent déjà la merveille qui va suivre.

Le second pont qui surplombe de 14 mètres la Blue river sert de plateforme d'observation pour admirer les Blue pools.

Même s'ils sont solides, les ponts suspendus sont conçus pour un nombre maximal de marcheurs.
Le premier pont suspendu permet de franchir la rivière Makarora.

C'est un spectacle enchanteur avec des bassins d'eau turquoise et une vue dégagée sur la forêt qui précède des sommets enneigés.

N'imitez pas les touristes qui se précipitent avec leurs appareils photo sans considérer le panneau qui rappelle que dix personnes au maximum peuvent franchir le pont au même moment sans mettre en péril sa structure !

Le pont qui surplombe les Blue pools n'accepte pas plus de dix randonneurs à la fois.
Le second pont enjambe la Blue river et ses fameuses Blue Pools.

Une limite de sécurité généralement respectée par des randonneurs qui attendent sagement leur tour, mais il arrive que des groupes fassent fi de toute prudence.

Je suis persuadé que certaines personnes irresponsables auront droit à un plongeon surpris pour admirer les Blue pools sous la surface de l'eau. 

Les bassins d'eau turquoise

L'eau des profonds bassins est alimentée par les glaciers et de vastes berges de galets indiquent que la rivière peut s'étendre davantage lors de la fonte des neiges ou lorsqu'un orage violent s'abat dans les collines.

La teinte turquoise dépend fortement du beau temps.
Les sédiments de roche glaciaire dans l'eau reflètent la lumière du soleil.

L'eau est si pure que l'on peut voir nager les truites introduites dans la région et qui attirent les pêcheurs qui s'installent avec tout leur équipement sur la rive.

J'ai eu l'occasion d'en parler dans les guides consacrés au lac Tekapo, et au mont Cook mais je rappelle que la teinte turquoise de l'eau est liée à la présence de farine de roche.

Visite des Blue pools
Suivez la randonnée en forêt jusqu'aux Blue pools. Un film de Travel Creative

Les rochers broyés par les glaciers se transforment en microscopiques sédiments qui réfléchissent les rayons du soleil dans l'eau.

Comme aux célèbres Hokitika Gorges situées plus en amont sur la West Coast, la visite aux Blue Pools est une loterie qui dépend essentiellement de la météo capricieuse de la région.

La teinte émeraude n'est pas moins belle !
Lorsque le ciel se couvre de nuages, la rivière devient vert émeraude.

La couverture nuageuse a un impact direct sur la teinte de l'eau, qui passe d'un turquoise éclatant au vert émeraude selon l'intensité lumineuse.

Vous ne serez pas surpris d'apprendre que des orages importants peuvent charrier des débris dans la rivière qui devient grise au grand regret des visiteurs.

RandonnéeBlue Pools Track
Durée a/r60 min
Distance a/r3 km
Durée conseillée1 h 30
DifficultéFacile
Coordonnées GPSVoir sur Google Maps

Galets et baignade

Au coeur de l'été, certains visiteurs intrépides s'essaient à la nage dans les Blue pools malgré la température glaciale de l'eau qui provient de la fonte des glaciers.

Une baignade qui n'est pas sans danger, avec des risques d'hydrocution bien réels et des secours qui se trouvent à plusieurs centaines de kilomètres...
Le plongeon de 14 mètres n'est pas sans danger, et nous ne le conseillons pas.
Certains visiteurs s'amusent à plonger depuis le pont suspendu.

Si vous voulez tenter l'expérience malgré tout, je vous suggère d'imiter les locaux qui enfilent carrément des combinaisons de surf.

Il faudra se changer sur les galets derrière une serviette, là où les sandflies sont hélas les plus nombreuses, laissant peu d'espoir d'éviter les piqûres si l'on n'a pas pensé à s'enduire de répulsif.

Plonger dans les Blue pools
Plongez dans les Blue Pools du haut du pont suspendu. Réalisé par Grant Easson

Les visiteurs plus frileux s'amusent souvent à faire des ricochets sur l'eau avec les galets où à les empiler pour former ces pyramides que l'on appelle des « cairns ».

Si le résultat est photogénique, cette pratique largement décriée est à proscrire et je vous en toucherais un mot plus tard tant ce phénomène incontrôlé a pris de l'ampleur sur la West Coast.

Les cairns sont nombreux aux Blue pools mais ils sont régulièrement déconstruits par le personnel du Département de la Conservation.
Les visiteurs empilent des galets sur la berge de la rivière.

Si vous avez du temps libre, vous pouvez continuer à marcher durant 1h30 jusqu'à l'embouchure de la Young River à 7 km. Mais il me semble préférable de rebrousser chemin pour continuer le programme que je vous ai concocté.

Assurance Voyage en Nouvelle-Zélande Assurance Nouvelle-Zélande Assurance Voyage
À partir de 22 € seulement. À partir de 22 €
PROMO -5% OFFRE -5% VOIR

Gates of Haast et les trois cascades

Profitez de l'aire de repos de Cameron Flat pour prendre des photos de la vallée.
Le camping de Cameron Flat offre une vue magnifique sur la rivière Makarora.

De retour sur la route après avoir visité les Blue pools vous n'avez qu'un petit kilomètre à suivre pour rejoindre Cameron Flat, une aire de camping qui offre un superbe point de vue sur la rivière Makarora et la vallée Cameron.

Charles Cameron était un aventurier chercheur d'or qui fut le premier occidental à traverser la West Coast en 1863.

À l'époque, la végétation était plus dense et de nombreuses forêts impénétrables n'avaient pas encore été déboisées pour former des pâturages.

La randonnée au Rob Roy Glacier est l'une des plus connues au départ de Wanaka.
Le parc National de Mount Aspiring est connu pour ses nombreux glaciers.

Pour quitter ce labyrinthe de mousse, de boues et de fougères, il fallait se frayer un chemin avec prudence sous peine de disparaître sans laisser de traces.

Profitez de cette courte pause dans l'aire de repos où l'on trouve des tables de pique-nique et des toilettes, puis il sera temps d'attaquer la visite de la première de nos trois cascades de la journée.

CampingCameron Flat
Durée a/r1 min
Distance a/r100 m
Durée conseillée10 min
DifficultéFacile
Coordonnées GPSVoir sur Google Maps

Fantail Falls

Il suffit d'une dizaine de minutes en transport pour rejoindre le parking d'où part la courte promenade qui mène aux Fantail Falls.

Deux cents mètres plus loin, vous voilà déjà arrivé devant une chute qui porte le nom de l'un des plus adorables animaux à plumes de Nouvelle-Zélande.

Il suffit de marcher quelques instants depuis le parking pour rejoundre les Fantail Falls.
Les Fantail Falls sont à quelques minutes de la route.

Le fantail est un oiseau connu pour accompagner les randonneurs en sautant de branche en branche tout en chantant, donnant parfois l'impression de s'être échappé d'un dessin animé de Walt Disney.

Excursion aux Fantail Falls
Suivez le sentier qui mène aux Fantails Falls. Produit par South Proud

La chute en elle-même est finalement assez distante, avec une Haast river qui ne permet pas de s'en approcher davantage. Ici aussi, les cairns de galets se multiplient à l'envi (et à l'excès).

Plus que les Fantail Falls, c'est le panorama tout entier qui est plaisant, et si ce n'est pas la meilleure visite de la journée, cela mérite le détour.

VisiteFantail Falls
Durée a/r5 min
Distance a/r200 m
Durée conseillée20 min
DifficultéFacile
Coordonnées GPSVoir sur Google Maps

Gates of Haast

Cinq kilomètres plus au nord, un pont qui semble sorti d'un autre âge enjambe une gorge où dévale un torrent furieux. Les portes de Haast méritent bien une courte pause, mais il faut tout d'abord franchir le pont pour aller se garer sur la gauche.

Ne vous arrêtez pas sur le pont et ne le franchissez pas à pied.
Ne stationnez pas sur le pont et ne le traversez pas à pied !
Le pont de Gates of Haast n'accepte qu'un seul véhicule à la fois.

Face au pont que vous venez de traverser, un sentier part sur la gauche. Suivez-le malgré les feuilles et les branches qui obstruent le passage pour rejoindre un magnifique point de vue sur les eaux turquoise remplies d'écume du torrent.

Un torrent dangereux, tout particulièrement lorsqu'il est en crue, alors ne vous aventurez jamais sur les rochers.
Ce torrent est particulièrement dangereux et il ne faut jamais essayer de le traverser.
Le torrent peut connaître des crues subites, alors gardez vos distances.

Un chemin plus simple débute un peu plus loin après le stationnement, mais il était fermé par un grillage lors de ma dernière visite, et rien ne dit qu'il aura rouvert entre-temps.

Visite de Gates of Haast
Survol des Gates of Haast avec un drone. Réalisé par Markus Sanarko

Le panorama sur le torrent sera le même et il n'y a pas lieu de prolonger la visite plus longtemps, car c'était une simple étape avant les Thunder Creek Falls.

VisiteGates of Haast
Durée a/r1 min
Distance a/r100 m
Durée conseillée10 min
DifficultéFacile
Coordonnées GPSVoir sur Google Maps

Thunder Creek Falls

La merveille suivante est à peine cachée ! Il suffit de s'arrêter en bord de route pour traverser une forêt de hêtres argentés et de kāmahis sur 200 m pour découvrir les Thunder Creek Falls, une chute de 28 m de haut.

Vous ne pourrez pas approcher de la cascade, car la Haast River est impossible à traverser.
Thunder Creek Falls est la plus belle chute de la West Coast.

Pareil spectacle récompense habituellement la sueur et l'effort après une marche harassante, mais il n'en sera rien ici où le sentier est même goudronné !

Il faut saluer le travail des bénévoles du Département de la Conservation qui assurent un entretien des pistes si remarquable que l'on en viendrait presque à leur reprocher d'atténuer le côté sauvage des paysages.

Ce qui en fait non seulement la plus belle chute de toute la côte Ouest de Nouvelle-Zélande, mais aussi la plus facile d'accès !

Pour un second point de vue, vous pouvez rejoindre les rochers qui bordent le lit de la rivière.
Vous pouvez rejoindre la berge de la rivière Haast.

Au fil des siècles, l'eau de la cascade a formé un petit bassin que vous pourrez admirer depuis une plateforme d'observation en bois.

On aimerait s'approcher davantage, mais le courant est si puissant, l'eau si froide, qu'il est impensable de traverser.

Vous pourrez ensuite rejoindre la rive de la Haast River qui s'interpose entre vous et les Thunder Creek Falls pour profiter d'un second point de vue.

Découverte des Thunder Creek Falls
Découvrez les Thunder Creek Falls sur la Haast Highway. Un film d'OutdoorExtreme

L'affluence peut vous contraindre à jouer des coudes en haute saison, mais ne vous découragez pas. Cette visite est conseillée même par mauvais temps, car la pluie chasse les sandflies et le paysage est sublimé par des conditions météo difficiles.

RandonnéeThunder Creek Falls
Durée a/r5 min
Distance a/r200 m
Durée conseillée15 min
DifficultéFacile
Coordonnées GPSVoir sur Google Maps

Roaring Billy Falls

Un quart d'heure de route, nouveau parking, nouvelle randonnée... plus longue cette fois-ci avec une forêt d'arbres à fougères qui mène aux Roaring Billy Falls.

La surprise ne réside pas tant dans la chute de 30 mètres qui dévale une colline en formant plusieurs petites cascades que dans la beauté de l'immense lit presque asséché de la Haast River, jadis bien plus imposante.

Avancez sur les galets pour vous rapprocher le plus possible des Roaring Billy Falls.
La chute de Roaring Billy Falls forme plusieurs cascades à flanc de colline.

Un paysage inattendu que l'on explore en marchant avec précaution sur des galets pour s'approcher le plus possible de la chute dont l'accès est barré par la rivière.

Il suffit de visionner le film ci-dessous réalisé avec un drone pour être frustré de ne pouvoir s'avancer davantage, mais la sécurité passe avant tout.

Randonnée aux Roaring Billy Falls
Un survol des Roaring Billy Falls avec un drone. Une vidéo d'Awa Drone

Reprenez ensuite la route quelques minutes pour contempler la Haast River dans toute sa splendeur au sein d'un vaste panorama situé entre les montagnes.

Une ultime escale qui marque la fin de notre itinéraire, vous laissant libre de poursuivre votre découverte de la West Coast en direction de Fox Glacier.

RandonnéeRoaring Billy Falls
Durée a/r25 min
Distance a/r1 km
Durée conseillée40 min
DifficultéFacile
Coordonnées GPSVoir sur Google Maps
Location de voiture en Nouvelle-Zélande Location de voiture Nouvelle-Zélande Louez une voiture
À partir de 29 € par jour seulement. À partir de 29 € TTC
VOIR LES TARIFS RÉSERVER VOIR

Les cairns de Haast Pass

Les visiteurs construisent des cairns comme s'il y avait une obligation de le faire.
Les empilements de rochers se multiplient à l'excès sur la West Coast.

Peut-être moins irritants que les piqûres de sandflies, mais plus agaçants pour le personnel du Département de la Conservation (DOC), les empilements de rochers que l'on appelle « cairns » méritent une petite mise au point.

Au Roaring Billy Falls j'ai été confronté au spectacle navrant de plusieurs centaines de cairns (je n'exagère pas) qui avaient été constitués avec les galets de la rivière là où les oiseaux viennent habituellement chercher des insectes pour se nourrir.

Les cairns sont indéniablements photogéniques, mais ils n'ont pas été inventés pour embellir le paysage.

Construisez un cairn et vous serez bientôt imité par d'autres voyageurs.
De nombreux visiteurs construisent des cairns par mimétisme.

À l'origine, et encore de nos jours, les cairns servent de points de repère pour permettre aux voyageurs égarés de retrouver leurs chemins.

En dehors de cet usage pratique, le cairn est mauvais pour l'environnement, détruit des micro-organismes et accélère l'avancée de l'érosion. Régulièrerment enlevés, les empilements renaissent comme une malédiction avec la haute saison.

Les oiseaux se nourrissent des insectes qu'ils trouvent entre les galets, et les cairns les privent de nourriture.
Les galets sont riches en micro-organismes et cachent des insectes.

La règle du randonneur qui se respecte consiste à ne laisser aucune trace de son passage et à ne rapporter que des photos de son séjour pour protéger la nature.

Nous aimons tous découvrir des lieux sauvages dans un état naturel et préférons marcher dans un sable dénué d'empreintes en pensant (même si c'est faux) que nous sommes les premiers explorateurs.

Loin d'embellir le paysage, les empilements de rochers sont inutiles.
Les paysages sont déjà magnifiques, nul besoin d'ajouter des cairns.

Alors, même si le cairn n'est pas aussi choquant qu'un cadenas d'amour qui rouille sur un monument historique, il n'a pas sa place dans la nature.

Il ne s'agit pas de stigmatiser les voyageurs qui se livrent à cette activité par simple ignorance et pensent sincèrement embellir le paysage !

Je vous invite à partager ce code de bonne conduite, sinon la Nouvelle-Zélande finira par recourir aux amendes comme au Cap Frehel où l'érection d'un cairn est déjà passible d'une amende de 1500 euros.

Louer un Camping-car en Nouvelle-Zélande Location camping-car Nouvelle-Zélande Camping-car
À partir de 39 € par jour seulement. À partir de 39 € TTC
VOIR LES TARIFS RÉSERVER VOIR

Nos conseils pratiques

Même si l'on ne pratique pas la randonnée, la Haast Highway est une pure merveille.
La Haast Highway est une source inépuisable de grands paysages.

La Haast Highway offre une succession de forêts et de plaines immenses qui laissent le voyage rêveur, mais perplexe quant à la manière d'explorer tant de merveilles dans une région qui ne possède pratiquement aucune capacité hôtelière.

On dénombre quinze randonnées dont la durée varie de cinq minutes à plusieurs heures de marche ! Lister toutes ces activités sans entrer dans le détail n'aurait aucune utilité pratique ...

Kiwipal n'est pas un annuaire de randonnées, mais un guide de voyage qui fait des choix, quitte à laisser parfois de belles visites de côté.

Pour identifier les points de départ des randonnées, il vaut mieux utiliser un GPS.
Si la carte routière n'est pas devenue obsolète, le GPS suffira amplement.

Parce qu'il y a beaucoup à voir et à faire, on ne peut se permettre de gaspiller son temps à lire une carte routière ! J'ai déjà souligné et j’insiste encore sur l'intérêt de recourir au GPS pour rejoindre les randonnées.

Quand il s'agit de s'arrêter en bord de route, les indications du type « tournez après la grange » ne servent plus à rien.

Notre avis sur les Blue pools

Les Blue pools constituent évidemment l'attraction majeure de la Haast Pass, et s'il ne fallait suivre qu'une seule visite ce serait certainement celle-là.

La proximité relative avec Wanaka rend même la navette envisageable sur une matinée tant la route qui longe les lacs Wanaka et Hawea est extraordinaire.

Prévoyez suffisamment de temps libre pour improviser des arrêts en bord de route.
La route qui longe les lacs justifie à elle seule un séjour en Nouvelle-Zélande.

Si la météo vous a contraint à renoncer à la visite d'Hokitika Gorge (très similaire), les Blue pools seront d'autant plus incontournables, même si elles commencent à être victimes de leur succès.

Ce spot d'initiés qui imposait des détours conséquents pour franchir les rivières est devenu populaire depuis la construction des ponts.

Depuis la construction des ponts qui facilitent l'accès, les Blue pools sont devenus célèbres.
Les Blue pools attirent un nombre croissant de visiteurs.

Et si les autres étapes que je vous ai présentées sont relativement paisibles, les Blue pools connaissent une effervescence qui commence à poser problème.

Au risque de déplaire, je fais partie de ceux qui voudraient limiter la baignade dans des lieux de cette nature pour éviter des dégradations comme aux Mermaid Pools de Whangarei par exemple.

Nul ne sait si l'excès de visiteurs ne finira pas par polluer la rivière.
Pour le moment, l'essor du tourisme n'a pas détérioré le paysage.

Malgré l'affluence, les Blue pools n'en sont pas moins grandioses, mais je recommande de planifier la visite tôt en matinée ou bien en fin de journée.

Évitez surtout l'horaire du midi, car les voyageurs prévoient souvent de pique-niquer sur place, ce qui est d'ailleurs une bien mauvaise idée compte tenu de la présence des redoutables sandflies !

Prenez garde aux sandflies !

Si les courtes randonnées peuvent être suivies avec des chaussures légères au pied, la présence de sandflies devrait vous dissuader de venir trop dénudé.

Les sandflies vous piquent (mordent en réalité) à votre insu pendant que vous contemplez le paysage.
La West Coast est magnifique mais elle regorge de sandflies.

Pour la petite histoire, James Cook fut le premier Occidental à se confronter à ces moucherons lorsqu'il jeta l'encre dans le Doubtful Sound en 1774.

Le journal de bord du Capitaine Cook fait état d'un équipage en proie à des démangeaisons insupportables.

Heureusement, si les sanflies continuent de roder dans la région depuis plusieurs siècles, un répulsif a tout de même été inventé entre temps.

Le capitaine Cook en personne fera l'expérience désagréable des piqûres de sanflies.
On trouve aussi des sandflies dans le célèbre Doubtful Sound.

Ne négligez jamais le répulsif à sandflies tant que vous n'aurez pas quitté la West Coast, car ces petits moucherons peuvent transformer ce paradis en véritable enfer.

À moins qu'il ne tombe une véritable averse (une pluie forte chasse les sandflies), ne commettez jamais l'erreur de vous enduire sur place et faites-le avant même de quitter votre hébergement le matin, sinon il sera souvent déjà trop tard.

Les sanflies peuvent gâcher votre séjour si vous n'y prenez pas garde.
La piqûre de sandflies démange durant des jours.

Les piqûres de sandflies démangent durant des jours et laissent des marques disgracieuses durant deux semaines.

Le répulsif vendu en supermarché protège efficacement, mais autant limiter les zones du corps exposées, et conserver au moins un pantalon de randonnée pour couvrir les jambes et ne pas avoir à s'enduire de la tête au pied.

Comment organiser les visites ?

Il est temps de sortir vos calculettes, mais rassurez-vous, car j'ai fait l'essentiel du travail à votre place ! Pour vous aider à planifier les visites, voici un tableau des distances à parcourir sur la route.

Des estimations rapportées sans les pauses improvisées et qui s'appliquent à l'itinéraire entre Wanaka et Fox Glacier (évidemment réversible).
DEPARTARRIVÉEDURÉEDISTANCE
WanakaBlue pools1 h75 km
Blue poolsCameron Flat1 min1 km
Cameron FlatFantail Falls10 min13 km
Fantail FallsGates of Haast5 min5 km
Gates of HaastThunder Creek Falls1 min1 km
Thunder Creek FallsRoaring Billy Falls18 min23 km
Roaring Billy FallsFox glacier1 h 50147 km

Comme vous pouvez le constater, si l'on ne tient pas compte des trajets au début comme à la fin, toutes les étapes sont concentrées dans un rayon d'une vingtaine de kilomètres.

Il vaut mieux prendre la route avant tout le monde pour profiter au maximum de chaque étape.
Se lever tôt permet de trouver la plupart des lieux déserts.

Voici les temps de marche de chaque étape avec les distances à parcourir (en mode aller-retour) et la durée minimale à prévoir pour apprécier pleinement chaque visite.

DEPARTDURÉEDISTANCEPREVOIR
Blue pools60 min3 km1h30
Cameron Flat1 min100 m10 min
Fantail Falls5 min200 m20 min
Gates of Haast1 min100 m10 min
Thunder Creek Falls5 min200 m15 min
Roaring Billy Falls25 min1 km40 min

En admettant que vous visitiez toutes ces étapes à un rythme soutenu, il faut prévoir environ 6h30 que l'on pourrait décomposer en 3h25 de route (soit 265 km) et 3h de visites (4,6 km de marche).

Mais il serait surprenant que vous ne réalisiez pas des arrêts improvisés, notamment le long des lacs Wanaka et Hawea qui sont spectaculaires (et parfaits pour pique-niquer), où à l'Haast Visitor Centre qui retrace l'histoire de la région.

Kiwipal vous a présenté les principales visites, mais il y en a beaucoup d'autres à effectuer.
De nombreuses merveilles sont à découvrir si l'on prend son temps sur la route.

S'il fallait être raisonnable, je conseillerais plutôt d'accorder une journée pleine à toutes ces visites si vous transitez entre Wanaka et Fox Glacier.

Si rien ne vous oblige à tout visiter et même si vous pourriez vous contenter des Blue pools, il serait regrettable de manquer les Thunder Creek Falls qui se trouvent pratiquement en bord de route.

Consultez le portail du Département de la Conservation pour découvrir d'autres randonnées dans la région.
La randonnée de Ship Creek marque la fin de Haast Pass.

À vous de composer votre itinéraire personnalisé en demandant conseil à l'équipe de Kiwipal. Et si vous avez le moindre doute, nous vous aiderons avec plaisir à organiser un beau séjour en Nouvelle-Zélande.

Infos pratiques

Questions fréquentes

Guillaume, Guide Kiwipal

Demandez à Guillaume de vous aider ! Besoin d'aide ? Je suis un guide certifié par l'office de tourisme et je vous réponds avec plaisir tous les jours de la semaine. Guide certifié par l'office de tourisme, je réponds avec plaisir tous les jours de la semaine. Je réponds avec plaisir à vos questions.

Poser une question à Guillaume Poser une question

Blue pools

Faut-il venir s'il a plu la veille ?

En général, je ne le conseille pas, sauf s'il ne s'agissait que de quelques averses et non de trombes d'eau.

La couleur de l'eau est-elle vraiment bleue ?

L'eau des Blue pools est turquoise ou émeraude selon la météo.

Est-il permis de plonger depuis le pont ?

Si ce n'est pas interdit, le bon sens devrait vous en dissuader ! Ne sautez évidemment pas la tête la première et gardez à l'esprit que nous parlons ici d'un plongeon de 14 m de haut !

Quel est le meilleur moment pour venir ?

Idéalement aux premières heures de la journée ou en début de soirée quand les lieux sont désertés par les touristes.

L'eau est-elle bleue toute l'année ?

Oui, et sa teinte ne varie qu'en fonction de l'ensoleillement et des intempéries.

Peut-on venir si la météo est mauvaise ?

Vous pouvez très bien suivre la randonnée jusqu'aux Blue pools, mais la teinte de l'eau ne sera pas turquoise, mais plutôt vert-de-gris, voir marron s'il a plu en grande quantité durant les jours précédents.

Peut-on se baigner dans l'eau turquoise ?

La baignade n'est pas interdite, mais l'eau qui provient de la fonte des glaciers est logiquement glaciale.

Haast Pass

Peut-on se garer facilement ?

Comme partout en Nouvelle-Zélande, il faut s'abstenir de freiner soudainement, et s'il est souvent possible de s'arrêter sans difficulté, il faut toutefois manoeuvrer avec prudence.

La conduite est-elle facile sur la Haast Highway ?

La route est sinueuse par endroit, mais elle est facile à suivre. Il faut toutefois prendre garde aux quelques ponts à une seule voie et modérer son allure si la météo est mauvaise.

Puis-je laisser ma voiture sans surveillance ?

Il le faudra bien si vous voulez participer à des randonnées, mais à condition de ne pas laisser d'objets de valeurs en évidence dans l'habitacle. Rangez vos affaires pour ne pas donner des idées.

A-t-on le droit de s'arrêter au bord de la route ?

À moins que le Code de la route ou une disposition particulière ne l'interdise (pas de stationnement dans un virage ou sur un pont par exemple), vous pouvez stationner en bord de route si vous ne gênez pas la circulation

Peut-on suivre votre itinéraire en sens inverse ?

Tout à fait, car la route circule bien dans les deux sens sur l'intégralité du parcours.

Pourquoi faut-il privilégier le GPS ?

Tout simplement parce que de nombreux arrêts se font en bord de route, et qu'il n'est guère aisé de reconnaître un emplacement quand on roule dans une forêt où tout se ressemble.

Randonnées

Peut-on se perdre dans la forêt ?

Sur l'ensemble des randonnées présentées dans ce guide de Haast Pass, il est impossible de se perdre. Non seulement parce que les sentiers sont très bien balisés, mais surtout parce que les marches sont très brèves.

À quoi servent les cairns ?

Les véritables cairns servent de poteau indicateur de fortune pour les randonneurs égarés. L'usage récréatif que l'on en fait est inapproprié dans une nature sauvage qu'il faut préserver.

Comment éviter les piqûres de sandflies ?

Tout simplement en s'enduisant d'une huile répulsive vendue aussi bien en pharmacie qu'en supermarchés en Nouvelle-Zélande.

Peut-on s'approcher des cascades ?

Non, car il y a des rivières qui s'interposent, et les rochers près des cascades sont généralement très glissants.

Peut-on traverser les rivières à pied ?

C'est une pratique fortement déconseillée, car la traversée de rivière sauvage produit des décès chaque année en Nouvelle-Zélande. Le courant est plus puissant qu'il n'en a l'air et des crues subites ou des débris peuvent vous surprendre. L'hypothermie est également un risque à ne pas négliger.

Quelle est la plus belle cascade ?

De l'avis général, il s'agit de celle de Thunder Creek Falls, mais toute appréciation de ce genre est naturellement subjective... vous vous ferez votre avis sur place !

Est-on obligé de suivre toutes les randonnées ?

Aucunement, car le guide n'est là que pour vous donner le choix et vous demeurez seul maître de votre itinéraire.

Que faire si la météo est mauvaise ?

S'il pleut vraiment beaucoup, il vaut mieux renoncer ou traverser la Haast Pass d'une seule traite (mis à part d'éventuels arrêts pour se reposer bien entendu).

Où trouver des toilettes ?

Vous trouverez des toilettes publiques sur le parking des Blue Pools et au camping de Cameron Flat.

Les randonnées sont-elles longues ?

Mis à part la randonnée pour rejoindre les Blue pools qui dure une heure, les marches sont très rapides et il suffit souvent de quelques minutes pour atteindre le point de vue escompté.

Faut-il prévoir des provisions ?

La randonnée aux Blue pools est suffisamment longue pour que l'on prenne des provisions et de l'eau. Mais d'une manière générale, il est toujours préférable de prévoir un sac à dos léger avec un minimum de nourriture et d'eau potable.