Rejoignez le Far North à la pointe de l'île du nord jusqu'au phare (Te Rerenga Wairua).
Cape Reinga | Quelles visites et activités
1066 AVIS
Merci !

Cape Reinga, le phare du bout du monde.

Guide de la visite

Guillaume Le Nistour, certifié expert par l'office de tourisme
Par Guillaume Poser une question Contact Expert Nouvelle-Zélande

Pourquoi faut-il visiter le Cape Reinga ?

L'excursion au Cape Reinga occupe généralement une journée entière. Cependant, le trajet est bordé de paysages magnifiques et l'on peut même rouler sur la plage durant 90 kilomètres.
Le phare du Cape Reinga se trouve à la pointe de l'Île du nord.

Si le Cape Reinga (Te Rerenga Wairua) attire chaque année un nombre croissant de visiteurs avec son phare légendaire, il reste encore méconnu des voyageurs qui découvrent la Nouvelle-Zélande lors d'un premier séjour sur l'île du nord.

Il faut reconnaître que la position du Cape Reinga n'avantage personne, que ce soit au début du séjour ou sur sa fin, car il se situe vraiment à l'autre bout de la carte dans la région la plus ensoleillée du pays !

Ainsi, un couple qui achève son voyage après plusieurs semaines de route en suivant les itinéraires hors des sentiers battus de Kiwipal a généralement parcouru plus de 3000 km en voiture ou camping-car.

Rejoindre la pointe nord du pays n'est pas une mince affaire et il faudra passer une grande partie de la journée au volant.
Le Cape Reinga se trouve tout de même à 450 km d'Auckland !

Quant à ceux qui viennent d'arriver, ils sont certes plus frais (même si un long vol épuise plus d'un passager), mais prévoient déjà de rouler énormément pour explorer Waipoua Forest, les environs de Whangarei et la Bay of Islands avec Paihia et Russell.

Dans les deux cas, prévoir une étape de 450 km depuis Auckland pour gagner la pointe du nord du pays en traversant tout le Northland est souvent au-dessus des forces de ces visiteurs qui découvrent la conduite à gauche par la même occasion.

Whangarei est une étape envisageable si vous optez pour la côte est du pays en remontant dans le Northland.
Les Whangarei Falls sont une escale possible pour rejoindre le nord du pays.

Pourtant, ces voyageurs ont un point commun : ils vont manquer une des plus belles excursions de Nouvelle-Zélande et quelques-uns des paysages qui comptent parmi les plus dépaysants de Nouvelle-Zélande comme les dunes de Te Paki.

Ils manqueront en outre la dégustation du meilleur fish'n chips de l'île du nord dans le village de pêcheur de Mangōnui !

Le Cape Reinga se mérite, certes, mais quelle récompense pour les amateurs de grands espaces. Avec la perspective de surfer des dunes immenses, d'attaquer des randonnées seul au monde pour contempler un paysage de légende.

Le Northland est la région la plus au nord de Nouvelle-Zélande.
Le Northland est une région ensoleillée au climat doux toute l'année.

Rejoindre le Cape Reinga est une aventure à part entière. Il est illusoire de penser faire le trajet sans escale, encore moins l'aller-retour à la journée, depuis la cité des voiles.

Je vais vous proposer à la place mon parcours idéal au départ d'Auckland sur 2-3 jours avec au moins des escales qui offrent un véritable aperçu du Northland.

Vous n'êtes pas encore convaincu ? Alors, lisez ce guide d'une traite et je me fais fort de vous convaincre de remettre de l'essence dans le moteur pour repartir une dernière fois à l'aventure, car le Cape Reinga pourrait bien devenir votre meilleur souvenir de Nouvelle-Zélande !

(video:40)

Ne confondez pas le phare du Cape Reinga avec ceux du Cape Palliser de Castlepoint à l'extrême opposé sur l'île du Nord ou même celui de Nugget Point dans les Catlins.
Location de voiture en Nouvelle-Zélande Location de voiture Nouvelle-Zélande Louez une voiture
À partir de 49 € par jour seulement. À partir de 49 € TTC
VOIR LES TARIFS RÉSERVER VOIR

Escales dans le Northland

Il sera difficile de rejoindre le Cape Reinga sans faire des pauses à la plage.
Le Northland offre une succession de plages paradisiaques.

Il existe différents itinéraires pour rejoindre le Cape Reinga, et de nombreux voyageurs passent par la Baie des îles en remontant la côte est. Mais pour ma part, je préfère suivre la côte ouest, plus sauvage et en accord avec la dimension mystique de l'expédition.

Je recommande de quitter Auckland et sa Sky Tower en voiture très tôt le matin en direction du Northland.

Le paysage vallonné est sublime, mais il faudra résister à la tentation de s'arrêter tout le temps pour prendre des photographies, car la journée sera dense. Après Mangawai, mettez le cap directement vers la forêt de Waipoua et suivez la State Highway 12.

Waipoua Forest et les arbres kauris

Kiwipal vous propose un article complet sur la Waipoua Forest qui est l'une des dernières forêts de Kauris de Nouvelle-Zélande.

Certains kauris comme le vénérable Tāne Mahuta ont plus de 1300 ans.
La forêt de Waipoua abrite des arbres kauri millénaires.

Je me contenterai de rappeler ici que le domaine supervisé par la tribu Te Roroa abrite le vénérable Tāne Mahuta, le seigneur de la forêt âgé de 1300 ans et le Te Matua Ngahere dont les experts débattent pour lui attribuer trois ou quatre millénaires !

Visiter la Waipoua Forest est une expérience unique qui relève du sacré et la rencontre de quelques kiwis n'est pas à exclure même s'il est plus aisé de les entendre que de les apercevoir dans les fougères.

Kaitaia dans le Far North

De retour sur la route, je vous conseille de faire escale pour la nuit à Kaitaia après trois bonnes heures de route supplémentaires dans des paysages qui alternent les plaines bosselées recouvertes de moutons et les passages en forêt.

La fameuse statue du rugbyman à la Botero amuse toujours les enfants qui essaient de l'escalader à défaut de pouvoir le plaquer au sol.
La ville de Kaitaia ne présente pas un grand intérêt touristique, hormis quelques curiosités comme une statue de rugbyman façon Botero.
La célèbre statue de Rugbyman à la Botero dans le village de Kaitaia.

Dernière trace de civilisation avant la pointe nord, la ville la plus ensoleillé du pays (si l'on en croit les statistiques) vous donnera l'occasion de reprendre des forces avant de rejoindre le Cape Reinga le lendemain.

Mais pour passer le temps et découvrir l'Histoire méconnue de la région, Kaitaia propose un centre culturel, le Te Hahu qui regroupe notamment un cinéma et un musée.

MuséeTe Hahu Heritage Museum
Adresse30A South Road, Kaitaia
Téléphone09 408 9457
Site InternetConsulter
TarifGratuit, donation bienvenue
OuvertureDu lundi au vendredi
Horaire hiver10:30 à 16:30
Horaire été8:30 à 16:30
À cent lieues de rivaliser avec le Te Papa de Wellington, les expositions du Te Hahu Heritage méritent tout de même un passage rapide, d'autant plus que l'entrée est gratuite.
Ce petit musée sera parfait pour finir la journée ou cas d'intempéries.
Le Te Hahu Heritage Museum retrace l'Histoire du Northland.

Contre toute attente, dans une région que l'on surnomme le « Far North », Kaitaia possède un bon restaurant et vous finirez immanquablement au Beachcomber.

On y sert une cuisine européenne simple, mais de qualité, dans une atmosphère décontractée bien loin de l'agitation et des soucis d'Auckland. C'est un autre univers.

Venez dégustez les poissons frais du jour au Beachcomber.
Le Beachcomber est le meilleur restaurant de Kaitaia.

Je n'ai jamais caché être plus attiré par la viande que par le poisson, et le Black Angus Ribeye Steak de 500 grammes laisse rêveur, mais suivez les conseils du serveur et optez comme moi pour la pêche du jour, car la mer n'est qu'à un quart d'heure plus à l'ouest.

RestaurantBeachcomber
Adresse222 Commerce Street, Kaitaia
Téléphone64 9 408 2010
RéservationsSur le site Internet

Dans une région aussi reculée, il faudra revoir vos standards à la baisse et opter pour du motel si vous souhaitez vous loger sur Kaitaia.

Il suffit de 15 minutes de route pour rejoindre Ahipara au départ de Kaitaia.
Le village d'Ahipara offre de meilleures solutions d'hébergement.

Je vous recommande donc plutôt de rouler un petit quart d'heure de plus (vous n'êtes pas à cela près) pour trouver des lodges et des appartements plus confortables près de la plage d'Ahipara. Vous aurez droit à un coucher de soleil grandiose en prime. 

Pensez à faire le plein de carburant avant de repartir de Kaitaia, car vous serez bientôt à plus de cent kilomètres de la moindre station-service et la panne n'est pas permise.
Louer un Camping-car en Nouvelle-Zélande Location camping-car Nouvelle-Zélande Camping-car
À partir de 69 € par jour seulement. À partir de 69 € TTC
VOIR LES TARIFS RÉSERVER VOIR

Rouler sur la 90 mile beach

Contrairement à son nom, cette plage couvre 90 km et non 90 miles.
La 90 mile beach est la voie royale pour rejoindre le Cape Reinga.

La Ninety Mile Beach porte mal son nom, car cette immense plage couvre 90 km et donc 56 miles en réalité... Peu importe, c'est l'une des plus longues et des plus emblématiques plages de Nouvelle-Zélande.

Sa popularité dans les guides de voyages tient au fait qu'il est possible de rouler sur le sable pour rejoindre le Cape Reinga, ce qui en fait une expérience dépaysante et très originale.

Toutefois, au risque de vous décevoir, les loueurs de voitures interdisent de conduire spécifiquement sur cette plage dans leurs contrats de location pour une raison simple : la marée !

Le conducteur est responsable de son véhicule et doit prendre garde à ce qu'il ne reste pas bloqué avec une marée montante !
La Ninety Mile Beach est une plage où la conduite est autorisée.

Si vous avez le malheur de vous retrouver ensablé (ce qui peut arriver en roulant dans du sable trop humide moins de 2h avant ou après les marées) vous aurez les pires difficultés du monde à repartir sans l'aide d'un autre véhicule, a fortiori si vous roulez en van ou en camping-car !

Et ce n'est pas une légende ! On croise souvent des épaves de voiture qui ont été prises par la marée montante en roulant non loin des vagues. Je vous laisse imaginer les conséquences, car l'assurance ne couvre pas un centime en laissant le client fautif ruiné !

Avant d'engager son véhicule sur le sable, il faut s'assurer que l'assurance couvre tout problème éventuel. Ce ne sera pas le cas avec les voitures de location. Renseignez-vous avant de partir !
Pour ne pas ensabler son véhicule, il vaut mieux disposer d'un 4x4.

Alors, me direz-vous, pourquoi nous en parler si l'on ne peut pas rouler sur la plage comme prévu ? Et bien tout simplement parce qu'il existe une compagnie avec un bus adapté qui permet de le faire !

Sand Safaris opère précisément au départ de Kaitaia. Son concept est de permettre aux visiteurs de rejoindre la pointe nord du pays en empruntant la Ninety Mile Beach avec des escales en chemin (notamment aux dunes de Te Paki). Le repas ainsi que la planche de surf pour surfer les dunes sont compris.

Harrison Cape Reinga Tours opère au départ de Kaitaia et effectue plusieurs pauses sur le trajet.
Un autocar permet de rejoindre Cape Reinga en roulant sur la plage.

C'est donc une alternative intéressante pour vivre une expérience unique tout en lâchant le volant pour une journée au prix d'une perte d'autonomie je vous l'accorde.

ExcursionSand Safaris
Adresse221 Commerce St Kaitaia
Site InternetConsulter
Tarif adulte90 $
Tarif adulte60 $
Départ08:45
Vous bénéficierez en prime des informations sur la région et du récit de légendes maories racontées en chemin par le conducteur, même s'il faut avouer qu'entre le bruit du moteur et l'accent kiwi à couper au couteau, vous ne comprendrez pas tout.

Toutefois, si vous visitez le pays avec un véhicule à quatre roues motrices dont vous êtes propriétaire, rien ne vous interdit de tailler la route avec la musique à fond tout en prenant garde à l'allure pour ne pas endommager le bas de caisse.

Les courants marins sont trop forts pour se baigner sur cette plage.
Vous pouvez explorer la Ninety Mile Beach mais évitez la baignade.

Il reste en outre la possibilité d'aller faire un simple tour à la plage, mais je ne vous le conseille pas vraiment en raison de baïnes, ces courants marins dangereux qui rendent la baignade périlleuse.

Mais consolez-vous : vous aurez bientôt l'occasion de découvrir d'autres plages par la suite en rejoignant le Cape Reinga ou en explorant les dunes de Te Paki.

Survol de la 90 mile beach avec un drone.
Rouler sur la 90 mile beach en voiture pour rejoindre la pointe nord. Une vidéo de heffekez.
Traduction du permis de conduire obligatoire Traduction du permis de conduire Traduction du permis
Acceptée par tous les loueurs Sous 3 jours
COMMANDER COMMANDER VOIR

Visite du phare de Cape Reinga

Un portique précède le sentier qui rejoint le phare.
Gardez à l'esprit que le lieu est considéré comme sacré par les maoris.

Que l'on emprunte la Ninety Mile Beach puis Te Paki Stream ou la route ordinaire, le trajet qui relie Kaitaia au légendaire Cape Reinga Lighthouse occupe une distance équivalente de 110 km, mais vous y irez tout de même plus vite sur la voie goudronnée que sur le sable malgré les virages.

La célèbre State Highway 1 qui traverse tout le pays du nord au sud s'achève par un petit parking pour les visiteurs du cap.

Quelques panneaux d'information et un portique impossible à manquer vous indiquent la direction à prendre : il faudra marcher un petit quart d'heure pour achever le dernier kilomètre qui vous sépare du phare.

RandonnéePhare du Cape Reinga
Distance850 m
Durée15 min
DifficultéFacile, dénivelé faible
Accès handicapéoui
ParkingVoir sur Google maps
TarifGratuit

Le sentier jusqu'au phare du cap

Pour rejoindre le phare du cap, il faut emprunter un sentier et éviter le hors-piste.
Le chemin qui mène au phare est très bien entretenu.

Avant d'attaquer la promenade, prenez le temps de lire les panneaux d'informations qui soulignent le caractère sacré du lieu et invitent les visiteurs à se montrer discrets et respectueux des traditions.

D'ailleurs, si vous voyagez avec des enfants, invitez-les à ne pas quitter le sentier, car les risques de chute sont possibles sur le trajet.

Un vent puissant peut se lever et les bourrasques déséquilibrent les plus jeunes comme les plus âgés.
Le sentier s'achève avec un phare qui surplombe l'océan Pacifique et la mer de Tasman.
La découverte du phare avec l'océan en arrière-plan est saisissante.

Ceci dit, le large sentier parfaitement entretenu ne présente aucune difficulté et conviendra même aux poussettes et aux fauteuils. Il est par ailleurs interdit de faire du hors-piste pour ne pas risquer de propager des germes susceptibles de nuire à la végétation fragile.

Autrefois couvert d'arbre kauris et de buissons, le Cape est actuellement en cours de réhabilitation.

Les Néo-Zélandais n'ont pas fait les choses à moitié et replanté 150.000 arbres et végétaux. D'ici une dizaine d'années, le paysage devrait être considérablement métamorphosé pour retrouver son aspect originel.

Découverte du phare à la pointe du cap

En contrebas, on observe les vagues qui s'écrasent sur les rochers.
Le phare se trouve au sommet d'une falaise de 165 m de haut.

La pointe avec son phare et la vue sur la mer se révèlent sur la fin du parcours et procurent toujours une certaine émotion chez les visiteurs, quelle que soit la météo. 

Car sous un grand ciel bleu sans nuage, dans la brume ou sous la pluie, le Cape Reinga est un lieu mythique avec une forte dimension symbolique qui fascine.

Il est automatisé et contrôlé depuis Wellington à l'autre bout de l'île du nord.
Le phare construit en 1941 est visible des navires à 49 km au large.

Le sentier bordé de murets s'achève sur la plateforme du phare au sommet d'une falaise abrupte qui surplombe l'océan à 165m en contrebas.

Contrairement à ce que l'on pourrait croire, nous ne sommes pas à la pointe extrême du pays qui se trouve en réalité dans la réserve de North Cape bien plus à l'Est (à quelques kilomètres de latitude plus au nord).

On réalise que l'on se trouve vraiment à l'autre bout du monde mais à seulement 6211 km du pole sud.
Des panneaux indiquent les distances avec les principales villes du monde.

L'iconique panneau des directions renseigne sur les distances impressionnantes qui situent Sydney à 1975 km de navigation et Londres à 18029 km !

On pense aux premiers marins qui enduraient un périple de quatre mois pour rejoindre la Nouvelle-Zélande et au capitaine Cook qui découvrit le cap en 1769.

Lorsque le soleil descend, le ciel s'embrase et le spectacle naturel commence !
Les couchers de soleil sur l'océan au Cape Reinga sont légendaires.

Désormais automatisé, le Cape Reinga Lighthouse de 1941 est toujours en service et sa lumière renseigne les marins jusqu'à 49 km au large.

Il s'agit du dernier phare construit dans le pays, et même s'il ne se visite pas, il fait le bonheur des photographes du monde entier, surtout durant les couchers de soleil quand le ciel et l'océan s'embrasent.

Rencontre entre la mer de Tasman et le Pacifique ?

Contrairement à ce qui est répété partout sur Internet, ce n'est pas le point de rencontre entre la mer de Tasman et l'océan Pacifique
Les vagues au large ne marquent pas la rencontre entre mer et océan !

Le regard des visiteurs se pose immédiatement sur le supposé point de rencontre entre l'océan Pacifique et la mer de Tasman.

En regardez attentivement, on distingue une teinte légèrement turquoise à l'ouest censé appartenir à la mer de Tasman tandis que l'océan Pacifique à l'est aurait sa couleur bleu-gris caractéristique.

Hélas, contrairement à ce qu'avance l'immense majorité des guides touristiques qui présente ce phénomène comme la rencontre entre deux océans, c'est une simple légende sans fondement !

Le point de rencontre indiqué par les océanologues est plus à l'est (à North Cape) et ce que vous avez sous les yeux est en réalité engendré par des courants puissants et un mélange d'eau douce et d'eau salée.
Par gros temps, les vagues peuvent attteindre dix mètres de hauteur.
L'affrontement entre les courants puissant au large est saisissant.

Par gros temps, les vagues qui s'entrechoquent peuvent atteindre 10 m de haut au point de contact au large.

Dans la tradition maorie, ce lieu baptisé Te Rerenga Wairua marque la rencontre entre les forces de Te Moana-a-Rehua (la mer de Rehua) et Te Tai-o-Whitirea (la mer de Whitirea) avec une symbolique homme/femme créatrice.

Te Rerenga Wairua signigie le départ de l'âme en langue Maorie.
Le nom maori du Cape Reinga est Te Rerenga Wairua.

En rebroussant chemin, je vous invite a surveiller les buissons ou les fossés, car vous avez des chances d'apercevoir le mokomoko. Ce petit lézard est une espèce rare endémique très rare en Nouvelle-Zélande. 

Les légendes maories du cap

Ce pohutukawa est un arbre sacré dans la tradition funéraire maorie.
Vous pouvez apercevoir Te Aroha sur la falaise la plus éloignée.

Si vous avez bien lu les consignes au début du sentier, vous savez déjà que le Cape Reinga revêt une importance considérable dans la tradition maorie. Te Rerenga Wairua signifie « lieu du grand saut de départ des esprits ».

Les âmes des défunts prendraient ici leur envol depuis l'arbre Te Aroha pour rejoindre l'au-delà. L'arbre en question, un Pohutukawa à fleurs rouges en été, est d'ailleurs visible sur une falaise inaccessible. Il était déjà présent il y a plus de 800 ans quand les Maoris ont débarqué en pirogue au XIIIe siècle.

Vous ne pouvez rejoindre cet arbre sacré à pied, mais un point d'observation avec un panneau d'information vous indiquera son emplacement exact.
C'est aussi pour cela que cet arbre est considéré comme l'arbre de Noël en Nouvelle-Zélande.
Le pohutukawa donne des fleurs rouges aux fêtes de Noël.

Selon la croyance, les âmes rejoignent les branches et plongent dans la mer pour gagner Hawaiki (la terre des ancêtres) puis le monde souterrain de Te Hinenui o te Po.**

Certains Maoris vous diront que lorsque la brume recouvre le Cape, on peut entendre les âmes murmurer entre elles.

Non loin du Pohutukawa se trouve la source sacrée Te Waiora-a-Tane qui jouait jadis un rôle majeur dans les cérémonies funéraires. Les premiers missionnaires chrétiens s'empressèrent d'y installer un réservoir, mais leurs travaux achevés, la source cessa de l'alimenter et reparut comme par magie en contrebas.

C'est un cadre majestueux qui marque souvent les visteurs au point de devenir leur souvenir marquant du séjour.
Le Cape Reinga possède une atmosphère presque religieuse.

Que l'on soit porté ou non sur la religion, il est difficile de ne pas s'émouvoir devant le spectacle qu'offre la nature dans ce cadre hors du commun.

Le bruit de la mer parvient comme étouffé par le vent, et l'on se sent remis à sa place devant une immensité qui nous dépasse.

Assurance Voyage en Nouvelle-Zélande Assurance Nouvelle-Zélande Assurance Voyage
À partir de 22 € seulement. À partir de 22 €
PROMO -5% OFFRE -5% VOIR

Les randonnées du Far North

Ce trek couvre une distance de 48 km sur 4 à 5 jours de marche et ne réalise pas une boucle !
La Te Paki Coastal Track est l'une des randonnées de la région.

Le Cape Reinga est aussi le point de départ de plusieurs randonnées qui offrent une succession de paysages magnifiques composés de collines verdoyantes, de dunes ou de falaises et dont les sentiers rejoignent des plages désertes.

Je laisse volontairement de côté la Te Paki Coastal Track qui se parcours sur 4 à 5 jours : s'il est déjà difficile d'inclure l'excursion au Cape Reinga dans un séjour, vous êtes peu nombreux à disposer du temps requis pour profiter d'un trek qui requiert en outre de l'équipement et un certain entraînement.

Te Werahi Loop Track

Il faut tout de même parcourir 16 km sur 5h de marche.
Te Werahi Loop Track permet de rejoindre le Cape Maria Van Diemen.

Déjà plus raisonnable, mais conséquente, Te Werahi Loop Track rejoint une belle plage au terme d'une boucle de 5h de marche (16 km) qui passe par le Cape Maria Van Diemen et ses îlots découverts par Abel Tasman.

Magnifique, sublime dirons-nous... mais aurez-vous le temps de suivre cette piste bordée de manukas que le Département de la Conservation (le DOC) surnomme Twilight ? Il est probable que non, sauf à prévoir une journée de plus dans la région.

Avec ses îlots et sa plage immense déserte et sauvage, le Cape Maria Van Diemen est l'un des paysages marquant du Far North.
Le Cape Maria Van Diemen se mérite après une longue marche de 5h.

De plus, le sentier n'est pas pour les débutants et il faudra passer la nuit sous la tente pour esquiver les moustiques... sans parler des bouteilles d'eau à porter et à rationner sous le soleil. Autant dire que le Cape Maria Van Diemen se mérite !

RandonnéeTwilight - Te Werahi Loop Track
Distance16 km
Durée5 h aller-retour (boucle)
DifficultéÉlevée
Site officielDépartement de la conservation
TarifGratuit

Tapotupotu Bay

Il est également possible de rejoindre Tapotupotu Bay depuis le cap en marchant 3 heures.
La plage de Tapotupotu Bay est accessible facilement par la route.

Je vous sens déçu, et il serait tout de même regrettable de repartir après autant de route sans avoir droit à un aperçu plus étendu de la région. Rassurez-vous, j'ai une solution à vous proposer.

Je vous recommande de reprendre la route depuis le parking pour effectuer les cinq kilomètres qui vous séparent de Tapotupotu Bay. Vous sacrifie, une belle, mais longue marche de 3h aller-retour, mais gagnez un temps précieux.

On vient ici pour se détendre, se baigner et pratiquer le surf ou le kayak.
Tapotupotu Bay permet de se baigner et possède un terrain de camping.

On découvre un terrain de camping à Tapotupotu Bay (avec toilettes). Il sera parfait si vous souhaitez rester pour la nuit afin d'admirer le légendaire coucher de soleil du Cape Reinga. Pour tous les autres voyageurs, ce sera surtout l'endroit rêvé pour pique-niquer ou camper pour la nuit (terrain payant).

PlageTapotupotu Bay
Accès en transportsFacile
AdresseVoir sur la carte
CampingDépartement de la Conservation
Tarif campingPayant sur réservation

Le cadre est somptueux ! Un lagon cerné de falaises abruptes avec de hautes herbes balayées par le vent qui précèdent une plage qui autorise la baignade. La plage attire aussi les kayakistes et de rares surfeurs qui disposent de leur propre matériel.

Te Araroa, la grande marche

Pour venir à bout d'un tel parcours, il faut une motivation et une endurance à toute épreuve.
Le Te Araroa est un trek de 3000 km qui débute au Cape Reinga.

En 1990, les kiwis (le surnom des Néo-Zélandais) se sont retroussé les manches pour attaquer la création de l'un des plus grands sentiers de randonnée au monde. Le Te Araroa relie le Cape Reinga à la pointe nord du pays et Slope Point dans les Catlins à l'extrême sud.

Te Araroa est pratiquement hors-sujet, mais comment ne pas vous en toucher deux mots ? Les 3000 km de « la grande marche » parcourent les deux grandes îles de Nouvelle-Zélande en traversant les principaux centres d'intérêt.

Le sac que vous porterez sur plus de 3000 km ne doit pas être trop chargé, sinon vous risquez d'abandonner pour épuisement.
Pour vaincre le Te Araroa, il faut voyager le plus léger possible.

Des escales spéciales sont prévues et les chemins sont balisés et entretenus tout en comportant des sections difficiles ou techniques qui ciblent des marcheurs aguerris.

Par conséquent, si vous avez des mollets en acier et que 3 à 5 mois de marche à raison de 25 kilomètres par jour ne vous effraient pas, ce sera l'aventure d'une vie. C'est le trail ultime en Nouvelle-Zélande pour les aventuriers.

RandonnéeTe Araroa Trail
Point de départCape Reinga Lighthouse
Distance3000 km
Durée3-5 mois
NiveauExpert
TarifGratuit

Pour les autres (c'est-à-dire presque tout le monde) j'ai gardé une expérience inoubliable dans ma manche, infiniment plus simple à mettre en oeuvre, avec la visite des dunes de Te Paki.

Location de voiture en Nouvelle-Zélande Location de voiture Nouvelle-Zélande Louez une voiture
À partir de 49 € par jour seulement. À partir de 49 € TTC
VOIR LES TARIFS RÉSERVER VOIR

Te Paki et les dunes géantes

Une route de gravier permet de rejoindre le parking de Te Paki.
Te Paki est célèbre pour ses dunes immenses au bord de la mer de Tasman.

Après avoir visité le Cape Reinga et éventuellement randonné dans ses environs sauvages, se pose enfin la question du retour. Et si vous avez correctement géré votre parcours, il vous restera du temps libre pour rejoindre les dunes de Te Paki à seulement 25 minutes de route où vous attend une surprise colossale.

En suivant la State Highway 1 au départ du Cape Reinga, il est particulièrement aisé de rater l'embranchement pour rejoindre le parking des Sand Dunes.

Le virage à droite est en effet interdit et il n'y a aucun panneau indicateur. Il faudra faire demi-tour un peu plus loin sur la route, alors notez bien l'emplacement dans votre GPS pour ne pas manquer le rendez-vous.

Vous pouvez grimper au sommet des dunes pour admirer le paysage.
Les dunes de Te Paki peuvent atteindre 150 mètres d'altitude.

Suivez ensuite la Te Paki Stream Road et vous rejoindrez l'équivalent de la dune du Pilat à une échelle bien plus imposante en Nouvelle-Zélande !

On parle ici de plusieurs dunes de 150 m de haut, sur 10 km de long avec un kilomètre de large. Ces monstres de sable surplombent la mer de Tasman et les forêts et rivières environnantes.

L'ascension des plus hautes dunes s'avère ardue et peut donner le vertige à certains, mais la vue imprenable et spectaculaire au sommet justifie bien quelques efforts. 

Du haut des dunes on aperçoit les forêts environnantes et la mer de Tasman.
Les dunes de Te Paki s'étendent sur une dizaine de kilomètres !

Le sable blanc fin coule entre les doigts de pied et il n'y a aucun risque de croiser un serpent ou un scorpion, car il n'existe pas d'espèces dangereuses de ce type en Nouvelle-Zélande. Explorer les dunes où affleurent quelques plateaux rocheux vous transporte dans un autre univers.

Mais le meilleur reste à venir, car un petit camion garé sur le parking loue des planches de bodyboard, c'est-à-dire des demi-planches de surf si vous préférez... vous imaginez la suite ?

La location se fait sans limitation de durée à la journée et il existe des planches de toute taille, notamment pour les enfants.
Il suffit de louer une planche de surf au niveau du parking et de grimper une pente pour se laisser glisser.
Même les enfants peuvent s'amuser à surfer les dunes de Te Paki.

Il suffit de prendre un peu de hauteur pour glisser sur le sable à vive allure. À moins de chercher à épater la galerie en se mettant debout, les risques de blessures sont très faibles et vous devriez plutôt vous méfier des coups de soleil qui ne pardonnent pas dans le Northland.

Il n'y a que quelques astuces à connaître pour s'amuser ! Se placer d'abord la tête vers l'avant sur la planche en short de bain, mettre des lunettes de soleil, se cramponner et surtout fermer la bouche pour ne pas avaler du sable ! Sensations fortes et fous rires garantis lorsque l'on finit les quatre fers en l'air en bas de la pente.

Il s'agit de ce que les anglophones appellent le sandboarding.

(video:43)

Il suffit ensuite de répéter l'opération jusqu'à ce que vos mollets demandent grâce. De petites dunes proches du parking feront l'affaire pour les enfants et seuls les plus téméraires tenteront de glisser jusqu'à la mer.

En définitive, si l'on est surpris de trouver une forme de désert dans un pays aussi verdoyant, il existe en réalité d'autres paysages semblables en Nouvelle-Zélande.

Je pense aux dunes d'Ahipara (dans le Northland aussi), mais surtout à celles méconnues d'Anatori au-delà de Te Hapu sur l'île du sud.
VisiteTe Paki Sand Dunes
AdresseCape Reinga Parking Area
Tarif parkingGratuit
Tarif location planche15 $
Louer un Camping-car en Nouvelle-Zélande Location camping-car Nouvelle-Zélande Camping-car
À partir de 69 € par jour seulement. À partir de 69 € TTC
VOIR LES TARIFS RÉSERVER VOIR

Mangōnui, le village de pêcheurs

Dans ce village on trouve des ateliers d'artistes et surtout quelques restaurants qui servent la pêche du jour.
Mangōnui est un village de pêcheur sur la côte est du Northland.

Après toutes ces émotions, la journée touche à sa fin. Il est temps de trouver un lieu pour dîner et passer la nuit. Plutôt que de rebrousser chemin vers Kaitaia, je propose une alternative plus séduisante au village historique de Mangōnui.

Niché dans la Doubtless Bay, Mangōnui est un village à flanc de colline qui rappelle un peu Russell dans la Baie des îles.

Avec ses maisons coloniales de 150 ans dont certaines reconverties en Beds and Breakfasts, ses ateliers d'artiste et son port de pêcheur, Mangōnui possède surtout le meilleur restaurant de Fish'n chips de Nouvelle-Zélande.

Le restaurant se trouve dans une maison sur pilotis de Waterfront Road.
Mangonui Fish Shop est le meilleur restaurant de Mangonui.

S'il n'est plus le seul établissement à servir du poisson et des frites, la concurrence s'étant installée sur Waterfront, le Mangonui Fish Shop avec sa baraque sur pilotis est l'enseigne historique qui a mis le village sur la carte.

On y sert notamment du Bluenose (de la morue) et du Hapuku délicieux de 80 kilos que l'on pêche au large chaque jour et que vous trouverez rarement aux menus d'autres restaurants.

Vous pouvez aussi trouver de la dorade ou du Tarakihi au menu du Mangonui Fish Shop selon la pêche du jour.
Le Fish and chips de Mangonui a la réputation d'être le meilleur du pays.
Mangonui sert le meilleur Fish'n Chips de Nouvelle-Zélande.

Servi avec du citron, quelques herbes et de la sauce tartare si vous n'êtes pas un puriste, c'est un régal, voire même un véritable festin si vous avez multiplié les activités physiques dans la journée et arrivez à table avec l'estomac dans les talons. Autant dire que vous allez bien dormir si vous arrosez en prime le dîner !

RestaurantMangonui Fish Shop
CuisinePoisson, Fish'n Chips
Adresse137 Waterfront Road, Mangōnui
Site InternetConsulter la page
TarifsAbordables
Traduction du permis de conduire obligatoire Traduction du permis de conduire Traduction du permis
Acceptée par tous les loueurs Sous 3 jours
COMMANDER COMMANDER VOIR

Notre avis sur l'excursion à Cape Reinga

Réaliser le trajet au phare depuis Auckland implique de prévoir des escales.
L'expédition pour rejoindre le phare occupe plusieurs jours.

Visiter le Cape Reinga, c'est aussi explorer le Northland, cette région de Nouvelle-Zélande que les Kiwis appellent le « Nord sans hiver » en raison de sa météo douce toute l'année.

Puisque vous avez lu ce guide jusqu'au bout (bravo), vous savez à présent que l'on ne peut envisager de faire l'aller-retour au phare par la route depuis Auckland sur une journée, ce qui représenterait à minima 900 km. Même en partageant le volant, c'est trop !

Remonter vers le cap en faisant escale à Kaitaia pour y passer la nuit est une solution que je recommande, même si elle est plus longue.

De toute manière, la visite de la Waipoua Forest est impossible à inclure autrement et elle est clairement dans l'esprit du parcours, avec une dimension mystique.

Dans ce cas, vous ferez escale à Whangarei et à Bay of Islands.
Vous pouvez aussi remonter le Northland en suivant la côte est.

Une alternative plus rapide consiste à se rendre à Bay of Islands en roulant d'une traite ou en faisant escale au port de Whangarei. Les tour-opérateurs de Paihia ou Russell assurent aussi des excursions à la pointe nord du pays si vous souhaitez lâcher un peu le volant après un long trajet, ce qui se comprend.

Il faudra donc prévoir à minima deux jours et même une journée supplémentaire sinon deux pour éviter de faire la course.

Cela vous permettra de faire la boucle en empruntant des itinéraires différents à l'aller et au retour en alternant les côtes est puis ouest, et vous profiterez vraiment du charme d'une région exceptionnelle.

Te Paki arrive pratiquement à voler la vedette au phare du cap.
Les dunes de Te Paki sont une étape incontournable sur le trajet.

À la réflexion, les dunes de Te Paki volent quasiment la vedette au Cape Reinga et si vous faites l'impasse sur Tapotupotu Bay et les autres randonnées du Far North, je vous recommande toutefois de ne pas manquer cette escale surprenante.

Enfin, une dernière approche est possible si l'on manque de temps : l'avion. Il existe un vol intérieur régulier de 50 minutes entre Auckland et Kaitaia. 

À défaut de loueur une voiture sur place, il faudra recourir au service de Sand Safaris Tours pour réaliser l'excursion au phare via te Paki. C'est possible, mais la perte d'autonomie se ressent.

C'est souvent le premier repère des navires qui rejoignent la Nouvelle-Zélande.
Le phare du Cape Reinga signale la côte aux marins jusqu'à 49 km !

En définitive, malgré la longue route, le Cape Reinga mérite son titre de visite incontournable en Nouvelle-Zélande.

Sans être difficile à organiser, l'excursion demande un peu de confiance en soi pour affronter de grandes distances, mais elle récompense au centuple tous les efforts consentis pour y parvenir. Alors, contactez Kkwipal pour inclure cette étape au programme de votre prochain séjour !

Infos pratiques

Questions fréquentes

Guillaume, Guide Kiwipal

Demandez à Guillaume de vous aider ! Besoin d'aide ? Je suis un guide certifié par l'office de tourisme et je vous réponds avec plaisir tous les jours de la semaine. Guide certifié par l'office de tourisme, je réponds avec plaisir tous les jours de la semaine. Je réponds avec plaisir à vos questions.

Poser une question à Guillaume Poser une question

Comment rejoindre le cap

Où se trouve le Cape Reinga ?

Il fait partit de la réserve de Te Paki qui couvre 23.000 hectares. Vous êtes à la pointe nord-ouest de la péninsule Aupouri, dans la région du Northland. Les Maoris utilisent le terme « Te Hiku o Te Hika » (la tête de poisson) en référence au nom de l'île du nord qui est « Te Ika A Maui » (le poisson de Maui).

Peut-on faire escale à Whangarei ?

C'est une très bonne idée ! Whangarei est la capitale du Northland. Les Whangarei Falls sont recommandées, et c'est à mi-distance entre Auckland et le Cape Reinga.

Combien de temps pour gagner le cap depuis Bay of Islands ?

On peut aller à Cape Reinga à partir de Bay of Islands, en 2h de route. C'est une très bonne idée de circuit.

Y a-t-il un parking sur place ?

Oui, un nouveau parking de 45 places a remplacé l'ancien dont l'emplacement ne respectait pas le sol sacré maori. En partant du parking, il y a une petite marche de moins d'un kilomètre pour atteindre le phare, c'est l'affaire d'un quart d'heure.

Le parking est-il gratuit ?

Pour le moment ce parking reste gratuit.

Est-ce qu'il y a des arbres Kauris sur le trajet ?

Oui, d'ailleurs l'itinéraire est-ouest traverse les anciennes exploitations de gomme de Kerikeri. Il y avait autrefois d'immenses forêts de Kauris sur toute la région. L'accumulation d'arbres morts a créé des sortes de poches de gomme et déclenché une ruée vers la gomme en 1880 (on tire du vernis de cette substance). L'idéal consiste à faire escale à Waipoua Forest sur le trajet dans le Northland.

Quel est le dernier endroit pour faire le plein sur la route ?

Il y a une pompe quelques kilomètres avant Houhora Heads qu'il est facile de manquer si l'on n'est pas vigilant. Attention il arrive que la station soit à sec, ne misez pas trop là-dessus et faites plutôt le plein de carburant à Kaitaia.

Météo

La visite est-elle intéressante par mauvais temps ?

Seul le brouillard qui occulte le paysage devrait vous décourager vraiment de venir. Toutefois si le vent est violent et que le Département de la Conservation déconseille la visite au phare, suivez les consignes.

Est-ce que l'on peut voir un coucher de soleil ?

Si vous passez la nuit sur place parce que vous avez suivi un circuit en camping-car, c'est un spectacle incontournable qui vous marquera pour toujours. Sinon, consolez-vous un peu avec cette vidéo.

À quelle météo faut-il s'attendre ?

Question météo, vous pouvez vous attendre à tout, mais le cape conserve son charme qu'il pleuve ou qu'il vente. Je dirais même qu'il est préférable d'avoir un climat agité et un peu brumeux pour gagner en atmosphère. Pour ce qui est des températures elles varient peu selon les saisons. Avec seulement 6 ou 7 degrés d'écart entre l'été et l'hiver (22° en été, 14° en hiver).

Fréquentation

Le Cape Reinga est-il très fréquenté ?

Avec 5 % de visites en plus chaque année, le cap gagne en popularité malgré son isolement. Il y a 120.000 visiteurs par an, avec une moyenne de 400 visiteurs par jour. En été, la fréquentation augmente et un ballet de 1300 voitures défile chaque jour. Venez le plus tôt ou le plus tard possible pour bénéficier du coucher de soleil et éviter la foule.

Comment éviter la foule sur place ?

Si l'on voyage en camping-car, on sera avantagé, car il suffira d'aller passer la nuit au camping de Tapotupotu Bay non loin du phare. Pour les autres visiteurs, il faudra arriver très tôt et ne pas hésiter à quitter Kaitaia vers 6h du matin.

Histoire du cap

Qui a découvert le Cape Reinga ?

Les Maoris en premier bien sûrs, puis le célèbre navigateur maori Kupe dont on dit qu'il pourchassait une baleine quand il est tombé dessus par hasard.

Pourquoi y a-t-il des noms de villes originaux dans le coin ?

Suite à l'arrivée de colons croates au 19e siècle, certaines villes ont un nom caractéristique qui se terminent en ich.

Quelles sont les trois îles que l'on distingue au large ?

Il s'agit des Three King Islands. Les âmes des défunts rejoignent ces îles où elles s'arrêtent un instant au sommet. Avant de partir rejoindre la terre des ancêtres Hawaiiki-A-Nui.

Pourquoi avoir construit un phare ici ?

Le phare date de 1941, on l'a construit pour remplacer le phare de l'île Motuopao, construit en 1879. On a ajouté des panneaux solaires et on l'a automatisé en 1987. Sa lumière est visible à 48 km au large (certaines sources parlent de 35km).

Excursion au Cape Maria Van Dienem

Peut-on rejoindre le Cape Maria Van Dienem à pied ?

C'est un trek de 5h aller-retour sur 16 km en partant de Te Werahi Beach.

Est-ce que la randonnée est facile ?

Ce n'est pas une marche vraiment difficile, mais le terrain peut se révéler boueux et il faut être un minimum équipé, notamment en provision. C'est typiquement une randonnée que l'on ne peut attaquer les mains dans les poches.

Ninety mile beach

Quand partent les bus qui empruntent la 90 mile beach ?

Ils partent tous les jours aux alentours de 8h30 du matin depuis Kaitaia ou Ahipara. Certains proposent des services supplémentaires et des escales. Il existe aussi des départs plus matinaux depuis Bay of Islands.

Pourquoi la 90 mile beach ne couvre pas 90 miles ?

James Cook l'appelait « desert coast ». Elle mesure en réalité 90 km, c'est donc une erreur de notation. Chaque année une course à pied y est organisée.

Peut-on se baigner sur cette plage ?

C'est déconseillé en raison de courants dangereux, mais aussi en l'absence de maîtres nageurs.

Comment rejoindre la 90 mile beach ?

L'accès se fait à quelques kilomètres km en sortant de la ville de Kaitaia.

Te Paki et les dunes géantes

Les dunes de Te Paki sont-elles dangereuses ?

Dans ce désert il faut tenir compte des panneaux qui indiquent les emplacements de sables mouvants (il y en a quelques-uns). Le danger est le même qu'à la plage, vous risquez surtout de vous tordre la cheville si vous faites n'importe quoi. Il n'y a pas d'espèces dangereuses dans le sable.

Peut-on venir avec sa propre planche de surf ?

Tout à fait, car l’accès est gratuit et même si l'on peut loueur une planche sur place, rien ne vous interdit de venir avec la votre.

Les enfants peuvent-ils faire du sandboarding ?

Oui, car il existe des dunes moins hautes à leur portée.

Le parking est-il payant ?

Le parking qui précède les dunes est gratuit.

Kaitaia

Y a-t-il des commerces à Kaitaia ?

C'est la ville la plus septentrionale du pays et le plus vaste centre commercial du Northland. La ville compte des hôtels, supermarchés, un hôpital... Un aéroport géré par Air New Zealand est à 9km au nord près de Awanui. Petit détail, Kaitaia à la moyenne de température la plus élevée de tout le pays.

Peut-on rejoindre Kaitaia en bus ?

Pour effectuer le trajet entre Auckland et Kaitaia en bus, il faut compter de 8h30 trajet avec des escales. Ce n'est pas une solution à envisager.