Castlepoint | Quelles visites et activités
882 AVIS
Merci !

Castlepoint, le phare de la Wairarapa Coast.

Guide de la visite

Guillaume Le Nistour, certifié expert par l'office de tourisme
Par Guillaume Poser une question Contact Expert Nouvelle-Zélande

Une plage à couper le souffle

Même s'il n'y avait pas de phare sur place, Castlepoint serait tout de même une visite recommandée à tous les voyageurs.
Un des paysages les plus marquants de l'île du Nord.

Avec sa plage, son phare et sa randonnée au sommet d'un immense rocher qui surplombe un lagon, Castlepoint est l'une des visites incontournables de l'île du Nord de la Nouvelle-Zélande.

Une merveille qui se situe sur la côte Est dans une région que l'on appelle Wairarapa à quelques heures de route seulement de Wellington, la capitale.

Castlepoint demeure largement méconnu des touristes, et seuls les voyageurs qui sortent des sentiers battus auront le privilège d''apprécier sa beauté singulière.

Avec à peine quelques milliers d'habitants, la bourgade est très isolée même si elle ne se trouve qu'à quelques heures de route de Wellington.
Le village de Castlepoint se trouve sur la Wairarapa Coast.

Car s'il faut être motivé pour rejoindre cette plage qui impose un détour conséquent à travers des plaines qui comptent plus de moutons que d'habitants, le jeu en vaut largement la chandelle !

Baptisé par le Capitaine Cook qui lui trouvait un air de château, Castlepoint est un paysage de rêve pour les photographes, avec un promontoire rocheux spectaculaire couronné d'un phare magnifique qui n'a rien à envier à ceux des légendaires Caps Reinga et Palliser.

Difficile de trouver un phare plus photogénique en Nouvelle-Zélande, mis à part peut-être celui de Cap Palliser.
Le phare construit sur un récif est l'un des plus beaux de Nouvelle-Zélande.

Une plage n’implique pas pour autant une station balnéaire, et si le village qui fait face à la mer compte quelques milliers d'habitants, il n'existe pratiquement aucun commerce sur place.

Si la baignade dans le lagon est tout à fait envisageable, on vient ici de loin essentiellement pour la pêche et la beauté du paysage.

Visite de la région Wairarapa
Découverte de la région et survol des rochers de la plage. Filmé par Michael Schollum

Je vais vous guider à la découverte de ce lieu injustement méconnu, mais je dois vous avertir qu'un vent puissant balaye le rivage.

Si Castlepoint n'est pas un lieu dangereux, il faudra toutefois observer quelques consignes de sécurité dont nous parlerons le moment venu, mais commençons sans plus tarder par la visite du phare !

Castlepoint est bien le nom officiel qui s'écrit en un seul mot, contrairement aux panneaux d'informations sur place qui pourraient vous faire douter.
Location de voiture en Nouvelle-Zélande Location de voiture Nouvelle-Zélande Louez une voiture
À partir de 29 € par jour seulement. À partir de 29 € TTC
VOIR LES TARIFS RÉSERVER VOIR

Excursion au phare (Castlepoint Scenic Reserve)

Castlepoint attire les vacanciers en provenance de Wellington, mais très peu de visiteurs étrangers se donnent la peine de venir admirer la plage et son phare.
Cette partie de la côte Est est largement méconnue des voyageurs.

La côte Est du Wairarapa est célèbre pour ses récifs et ses courants marins traîtres ayant engendré bien des naufrages entre les ports de Napier et Wellington.

Castlepoint a eu sa part de navires échoués avec notamment le White Swan en 1862 qui transportait des politiciens (je vous ai vu sourire).

Un naufrage qui achèvera (étonnamment) de convaincre le gouvernement de voter l'installation d'un phare, le dernier construit en date dans tout le pays d'ailleurs.

Le chemin qui mène au phare est une promenade de santé.
Le phare de Castlepoint est particulièrement facile d'accès.

Toujours en activité depuis 1913, le phare de Castlepoint a fêté son centenaire en étant repeint dans un blanc éclatant et rénové par la même occasion.

Avec son escalier en spirale et sa lentille importée d'Édimbourg que l'on perçoit à 35 km, il fut assemblé à partir de pièces détachées en tôle et fonctionna longtemps à l'huile avant d'être alimenté en électricité dans les années 1950.

Le fantôme du phare

Il fallait être capable de supporter une vie d'ermite pour travailler jadis dans un phare en Nouvelle-Zélande.

Les phares étaient généralement éloignées de la civilisation, comme à Farewell Spit où le ravitaillement ne passait qu'une fois par mois. Cependant, Castlepoint a toujours eu le privilège d'avoir un village de pêcheur à son pied.

Le phare ne se visite plus depuis que le dernier gardien a pris sa retraite en 1988.
Un phare qui fut le dernier à être construit en Nouvelle-Zélande.

Ironiquement, c'est en voulant installer le téléphone que le gardien Duncan chuta des 23 m depuis la plateforme du phare pour aller se briser le crâne sur les rochers.

Son fantôme aurait été aperçu à maintes reprises depuis 1922, mais l'installation d'un éclairage avec des LED colorés pour illuminer le phare la nuit en 2017 l'aura sans doute fait fuir...

Webcam du phare
Regardez le phare de Castelpoint filmé en direct 24h/24. Webcam de Castlepoint Lighthouse

Une initiative pour développer le tourisme dans la région très isolée, mais qui continue de déplaire aux locaux qui de plaignent d'une pollution lumineuse, mais craignent sans doute davantage pour leur tranquillité.

Car si le phare que l'on surnomme « la lumière des vacances » a toujours été un lieu de villégiature dans la région, la perspective de voir arriver un jour des autocars remplis de touristes inquiète à juste titre les habitants.

Ascension jusqu'au pied du phare

Depuis la plage, cinq petites minutes suffisent pour rejoindre le phare en suivant un dénivelé de 52 m en pente douce sur un sol bétonné.

Des barrières ont été installées pour permettre aux marcheurs de se tenir lorsque le vent souffle, ce qui n'est pas du luxe !

Le phare est désormais éclairé la nuit par des LEDS qui changent de couleur.
Le fantôme d'un gardien du phare rôderait toujours dans les parages.

Si vous pensiez avoir connu le pire en affrontant les bourrasques de Wellington, attendez-vous à être décoiffé par Castlepoint !

Ce n'est pas pour rien si un panneau d'alerte met en garde les visiteurs au début de l'ascension, car les rafales qui déferlent par surprise peuvent vous faire trébucher si vous n'y prenez garde !

La visite ne s'arrête pas au phare et un sentier continu après pour mener à un belvédère.
Un escalier en bois permet de rejoindre un point de vue spectaculaire.

Même « Rangiwhakaoma » qui est le nom maori de Castlepoint signifie « le lieu où les nuages filent » en référence à la force du vent qui balaye les environs.

La légende raconte que le célèbre explorateur maori Kupe aurait lutté contre une pieuvre géante qui se cacherait depuis dans une grotte marine sous le phare et serait à l'origine des redoutables courants marins qui piègent les navires.

Survol du phare avec un drone
Un survol de Castlepoint filmé avec un drone au crépuscule. Une vidéo de Michael Schollum

Arrivé au sommet du rocher, le phare tient ses promesses même s'il ne se visite pas, car il est actionné depuis Wellington. À partir de ce point de vue, le panorama sur la plage et la région est déjà remarquable, mais la promenade ne fait que commencer.

Visite du Castlepoint Lookout

Le sentier se poursuit derrière le phare durant dix minutes et un escalier mène à une plateforme d'observation.

Le « Castlepoint Lookout» permet d'admirer le relief des lointaines collines qui s'avancent dans la mer, mais offre surtout le plus beau point de vue sur le phare et la plage si l'on souhaite immortaliser sa visite avec quelques photos.

Depuis le Castlepoint Lookout, vous pouvez admirer tout le panorama sur 360°.
Le point de vue sur le phare et la plage est extraordinaire.

Un escalier vous conduit ensuite sur le versant opposé face à la mer déchaînée et où les rochers géants sont polis par le vent durant des millénaires.

Un cadre magnifique où quelques bancs permettent de se reposer, mais dont l'absence de barrière ne doit pas vous inciter à vous approcher du bord de la falaise.

Les rochers qui s'avancent dans la mer sont peu à peu rongés par l'érosion.
Un escalier rejoint les rochers juste derrière le phare.

Il ne vous reste plus qu'à achever la marche pour revenir au phare puis à la plage, mais je vous encourage à ne pas repartir aussitôt, car nous n'avons réalisé que la moitié de la visite !

Louer un Camping-car en Nouvelle-Zélande Location camping-car Nouvelle-Zélande Camping-car
À partir de 39 € par jour seulement. À partir de 39 € TTC
VOIR LES TARIFS RÉSERVER VOIR

Visite de Delivrance Cove et de Castle Rock

Les plaisanciers comme les pêcheurs utilisent le lagon pour rejoindre la mer.
La plage de Delivrance Cove possède un lagon qui se remplit à marée haute.

Si le rocher et son phare attirent tous les regards, l'autre partie de la plage est tout aussi spectaculaire, sinon davantage, avec un lagon propice à la baignade et une immense colline rocheuse qui a donné son nom à Castlepoint.

Même si le vent se brise en grande partie sur les rochers, il déplace le sable fin et impose un shampoing pour s'en défaire en soirée. Peu importe, l'exploration du lagon dont l'eau turquoise scintille est enthousiasmante et il est temps de retirer les chaussures et d'enfiler les maillots de bain !

Découverte du lagon (Deliverance Cove)

Si la plage principale de Castlepoint est idéale pour les surfeurs qui n'ont pas froid aux yeux, le lagon que l'on appelle Deliverance Cove n'est pas aussi exposé au vent et fera le bonheur des baigneurs et des adeptes du farniente lorsque la marée montante aura achevé de le remplir.

Surf à Castlepoint
Vagues puissantes et surfeurs sur la plage de Castlepoint. Réalisé par Diamond Sky Pics

Des tracteurs mettent à l'eau les bateaux de plaisance des kiwis qui viennent se garer sur la plage en 4x4.

Des locaux qui viennent ici en famille pour admirer les dauphins au large et surtout pour la pêche. Une activité qu'ils partagent avec les mouettes et plusieurs variétés d'oiseaux qui viennent fouiller le sable en quête de nourriture.

Le lagon se vide peu à peu à marée basse.
Vous pouvez vous baigner dans le lagon dont les eaux sont calmes.

Les visiteurs qui arrivent à la mi-mars auront peut-être la chance d'assister à une édition de la course de chevaux qui se tient ici tous les ans depuis 1872.

Le reste de l'année, il faudra se contenter d'explorer les rochers pour admirer les fossiles de coquillage qui démontrent que toute la région était sous la mer il y a deux millions d'années.

La présence de fossiles dans la roche permet de retracer l'histoire géologique de Castlepoint.
Toute cette région était jadis sous le niveau de la mer.

Prenez garde toutefois à ne pas vous approcher du rebord du lagon durant la marée montante, car les puissantes vagues qui se fracassent sur le versant face à la mer arrivent parfois à passer.

Un spectacle des plus impressionnant, mais qui peut assommer ou engendrer des noyades (des décès ont eu lieu par le passé ici même) alors soyez vigilants.

Ascension de Castle Rock (Deliverance Cove Track)

Après avoir profité de la plage et vidé le sable de vos chaussures, il sera temps d'attaquer la dernière partie de la visite avec l'ascension de l'imposant rocher qui domine le lagon.

Cette marche d'une heure et demie couvre 4 km et part du Castle Point Scenic Car Park (le principal parking de la plage au bout de Jetty Rd, avec des toilettes).

Je vous épargne mon laïus habituel sur les chaussures de randonnées, les bouteilles d'eau, la crème solaire... tout ceci est évidemment indispensable.
La randonnée part du parking et traverse une forêt avant de rejoindre le grand rocher que l'on distingue au loin.
La randonnée de Deliverance Cove Track part en direction de Castle Rock.

La randonnée de Deliverance Cove Track traverse une jolie forêt avec des bancs puis une plaine avant de rejoindre Castle Rock.

Au pied de l'imposant rocher, lez visiteur cherchera en vain la ressemblance avec un château, celle-ci n'étant apparente qu'aux marins en mer qui contemplent une falaise qui semble couronnée de remparts. 

Vous pouvez vous contenter de monter jusqu'à la moitié du rocher seulement.
Le Castle Rock s'élève à 162 mètres au-dessus du niveau de la mer.

Vous n'êtes pas obligé d'escalader la pente de 162 mètres, même si le sentier se poursuit jusqu'au sommet avec des passages qui peuvent donner le vertige et nécessitent d'avancer avec prudence.

L'altitude à mi-hauteur est déjà largement suffisante pour bénéficier d'un point de vue spectaculaire sur les collines de la région, Christmas Bay (sur l'autre versant) et bien entendu sur le phare de Castlepoint.

L'ascension de Castle Rock donne facilement le vertige.
Le panorama au sommet est grandiose, mais l'accès n'est pas sans danger.

En revanche, si vous poursuivez la randonnée jusqu'au sommet, sachez qu'il n'y a pas de plateforme d'observation à l'arrivée, mais une chute fatale pour ceux qui s'aviseraient de se pencher dans le vide pour admirer les quelques otaries qui se prélassent sur les rochers en contre bas.

Portez votre regard au large, car les baleines qui migrent sont parfois visibles, quand elles ne viennent pas à l'occasion s'échouer sur la plage.
Ascension de Castle Rock
La randonnée de Deliverance Cove Track filmée en intégralité. Un reportage d'Icardo Borgo

Vous n'êtes pas tenu de marcher jusqu'à l'extrémité de la falaise ni d'imiter les inconscients qui s'assoient sur le rebord friable malgré le vent violent.

Vous aurez bien d'autres occasions d'admirer des otaries à fourrure en Nouvelle-Zélande, ne serait-ce qu'à Wharariki Beach, Dunedin, Abel Tasman ou Kaikoura, dans des conditions meilleures et bien moins risquées.

Assurance Voyage en Nouvelle-Zélande Assurance Nouvelle-Zélande Assurance Voyage
À partir de 22 € seulement. À partir de 22 €
PROMO -5% OFFRE -5% VOIR

Nos conseils pratiques

Sortez des sentiers battus et rejoignez la Wairarapa Coast.
Un paysage fantastique, mais pourtant méconnu du grand public.

Castlepoint n'est pas une plage secrète, mais le cadre procure tout de même cette sensation étrange de se trouver à l'autre bout du monde. Une sensation qui tient en grande partie à la vaste région dépeuplée que l'on traverse pour venir.

Si la plage est fréquentée (sans excès) en haute saison, elle demeure déserte le reste de l'année, et lorsque la tempête se lève, les vagues géantes qui se fracassent sur les rochers ont de quoi impressionner les plus téméraires.

Évitez de visiter les rochers de la plage lorsque la marée monte.
Le vent et les vagues peuvent présenter un certain danger par mauvais temps.

Le breton d'origine que je suis n'a rien contre des éléments déchaînés, mais il faut reconnaître que la plage est plus appréciable par beau temps et durant l'été.

Les rafales qui balayent la plage finiront peut-être par vous lasser, mais la beauté du lieu mérite un effort, quitte à porter un pull même en plein soleil.

Il est très facile de se retrouver bloqué dans le sable si l'on se gare en voiture sur la plage.
Ne roulez pas sur la plage si vous ne disposez pas d'un 4x4.

N'allez pas imiter les locaux qui se garent sur la plage à moins de conduire vous aussi un véhicule à quatre roues motrices !

Je ne crois pas avoir visité une seule fois Castlepoint sans assister au désespoir d'un conducteur dont la voiture patinait dans le sable tandis que le lagon se remplissait ...

Hébergement

Selon votre horaire d'arrivée, il serait sans doute préférable de passer la nuit sur place pour avoir la chance d'admirer le légendaire coucher du soleil à Castlepoint.

La contemplation de la voûte céleste étincelante est un autre spectacle à ne pas manquer, la pollution lumineuse étant faible dans cette région déserte, n'en déplaise aux locaux qui pestent contre l'éclairage coloré du phare.

La plage se vide de ses touristes en fin d'après-midi et vous pourrez prendre des photos exceptionnelles.
Passer la nuit sur place permet d'avoir la plage pour soi tout seul en soirée.

En revanche, les solutions d'hébergement sont des plus restreintes dans un village qui ne compte qu'un seul bar-restaurant (le Castlepoint Store qui sert des burgers et des boissons) et où les habitants se font livrer leurs courses depuis Masterton à cinquante kilomètres !

Bar & RestaurantCastlepoint Store
Adresse44 Jetty Road, Castlepoint
Page FacebookSite officiel
Le soleil se couche à l'horizon et fait rougeoyer le ciel et la mer.
Admirer le soleil couchant à Castlepoint procure un souvenir inoubliable.

Le Castlepoint Holiday Park & Motel accueille aussi bien les voyageurs en camping-car (autonome ou non) qu'en voiture avec des emplacements pour se garer et des bungalows en bord de plage qui possèdent même le WiFi.

Autant dire qu'il faut s’y prendre longtemps à l'avance si vous prévoyez un séjour entre décembre et février, même si l'on peut dénicher quelques rares maisons de vacances sur Airbnb à la dernière minute.

Les location à la journée ou à la semaine sur Airbnb impliquent en général de venir avec son propre linge de maison.
HébergementCastlepoint Holiday Park & Motel
Adresse3 Jetty Road, Castlepoint
RéservationsSite officiel

Notre avis sur Castlepoint

Castlepoint ne figure pratiquement jamais dans les circuits des agences de voyages, en règle générale parce que les voyagistes non spécialisés sur le pays n'en ont jamais entendu parler.

Ce qui guère plus mal, car si vous voilà désormais dans la confidence, il vaut mieux éviter de développer un tourisme de masse.

Le phare permet de signaler la présence de récifs aux navires en provenance d'Amérique du Sud.
Le phare s'allume dès que le soleil disparaît à l'horizon.

C'est pourtant une visite incontournable si l'on dispose du temps nécessaire pour faire un détour par la côte Est.

Un détour qui peut vous mener ensuite aux vignobles de Martinborough à 1h30 de route de Castlepoint puis jusqu'au légendaire Cap Palliser où se trouve l'autre phare emblématique de Nouvelle-Zélande. À moins que vous mettiez directement le cap vers Wellington (2h30 de trajet).

La faible pollution lumineuse de la Wairarapa Coast permet d'admirer les étoiles qui brillent dans le ciel.
Retournez en soirée sur la plage pour admirer les étoiles.

Quoi qu'il en soit, il suffit d'une demi-journée pour visiter Castlepoint, et après avoir lu ce guide et admiré les photos, je suis persuadé que vous trouverez la motivation et l'énergie pour visiter cette plage extraordinaire.

Infos pratiques

Questions fréquentes

Guillaume, Guide Kiwipal

Demandez à Guillaume de vous aider ! Besoin d'aide ? Je suis un guide certifié par l'office de tourisme et je vous réponds avec plaisir tous les jours de la semaine. Guide certifié par l'office de tourisme, je réponds avec plaisir tous les jours de la semaine. Je réponds avec plaisir à vos questions.

Poser une question à Guillaume Poser une question

Hébergement et restauration

Peut-on faire du camping sauvage ?

Non, car le « freedom camping » comme on l'appelle en Nouvelle-Zélande est strictement interdit à Castlepoint.

Le camping dispose-t-il de prises électriques ?

La moitié des emplacements pour les camping-cars sont équipés de prises électriques, mais il faudra payer un supplément pour obtenir ces places très convoitées.

Peut-on faire du camping avec une tente ?

Oui, mais il faudra malgré tout réserver un emplacement auprès de la direction du camping.

Y a-t-il un supermarché sur place ?

Non, mais vous pouvez faire quelques achats de base au Castlepoint Store. Il vaut mieux prévoir vos provisions pour les cuisiner dans l'espace commun du camping.

Est-ce qu'il y a des hôtels à Castlepoint ?

Non, mais on trouve un camping qui fait office de motel avec des bungalows à louer.

Y a-t-il des restaurants à Castlepoint ?

Le Castlepoint Store sert quelques plats simples et fait office de bar pour celles et ceux qui aiment les burgers et la bière pression. Vous trouverez par ailleurs la petite échoppe « She-Brews » au parking principal qui vend des glaces et sert les cafés et friandises indispensables avant de reprendre la route.

La plage et le lagon

Est-ce une plage surveillée par des maîtres nageurs ?

Non, car il n'y a pas de surveillance et vous êtes seul responsable de votre baignade.

L'eau est-elle assez chaude pour se baigner ?

En basse saison, l'eau sera trop froide pour se baigner (où que vous soyez en Nouvelle-Zélande d'ailleurs). En revanche, la température de l'eau sera très appréciable en été, car elle se réchauffe plus facilement après avoir recouvert un sable encore chaud.

Peut-on se baigner dans le lagon ?

Oui, et c'est d'ailleurs son principal attrait et vous auriez tort de vous priver.

Y a-t-il toujours du vent ?

Non, car il y a aussi des périodes d'accalmies et vous pouvez très bien ne pas subir les affres du vent.

La randonnée à Castle Rock

Peut-on monter tout au sommet de Castle Rock ?

Le sentier se poursuit en zigzag à flanc de rocher jusqu'au sommet, mais l'inclinaison est forte et je ne vous conseille pas de poursuivre au-delà de la mi-hauteur.

Est-ce que la randonnée est difficile ?

Le début ne l'est pas, mais la phase d'ascension comporte des passages délicats où il faut faire attention où l'on pose le pied pour ne pas trébucher, surtout lorsque l'on est exposé au vent violent.

Faut-il prévoir des bâtons de marche ?

Les bâtons de randonnée ne sont pas indispensables, mais ils apportent un confort alors je vous suggère de les ranger dans un sac à dos pour pouvoir vous en servir si le besoin s'en fait sentir.

Est-ce que la randonnée donne le vertige ?

La fin du parcours lorsque l'on approche du rebord de la falaise peut effectivement donner le vertige et il faut garder ses distances.

Le phare

Peut-on visiter le phare ?

Non, car son accès est fermé au public depuis le départ du dernier gardien en 1988.

Est-ce que la randonnée au phare donne le vertige ?

Non, car il y a une rampe pour se tenir et la pente n'est pas suffisamment raide, même si le vent peut effrayer certaines personnes quand il souffle puissamment.

Peut-on pique-niquer près du phare ?

Rien ne l'interdit à supposer que le vent ne souffle pas, faute de quoi vous aurez bien du mal à empêcher vos affaires de s'envoler.

Combien de temps faut-il pour rejoindre le phare ?

Il suffit de cinq à dix minutes selon votre forme physique pour grimper la pente qui mène au phare.