Jeune femme qui explore le parc d'Abel Tasman en kayak.

Explorer les parcs nationaux en kayak.

Réservez votre voyage en Nouvelle-Zélande !

Contactez un conseiller Kiwipal pour parler de votre projet de vacances, c'est gratuit et sans engagement !

Je pose une question ▸
  • Lire l'article
  • Détails
  • Conseils
2 Votez SVP !
Vos questions (5)
Poser une question

Le guide pratique de l'activité.

  • 1L'un des sports les plus populaires du pays.
  • 2Le kayak pour les débutants.
  • 3Comment se déroule une excursion en kayak ?
  • 4Les consignes de sécurité à respecter.
  • 5Peut-on se passer d'un guide de kayak ?
  • 6Le Top 10 du kayak en Nouvelle-Zélande.
  • 7Le kayak est-il incontournable en Nouvelle-Zélande ?

1L'un des sports les plus populaires du pays.

Se déplacer en kayak permet non seulement de gagner du temps par rapport à la randonnée à pied, mais cela permet aussi de rejoindre des lieux difficiles d'accès et de profiter d'un point de vue radicalement différent sur la nature sauvage de Nouvelle-Zélande.

Le kayak est incontournable en Nouvelle-Zélande.

Praticable toute l'année, le kayak est une activité très populaire en Nouvelle-Zélande. Idéal pour naviguer au fil de l'eau, ce mode de transport élégant permet d'approcher les otaries et les dauphins dans leur environnement naturel. Il facilite aussi l'accès à des grottes marines et à des plages de rêve réputées inaccessibles.

Tous les guides vous le diront, le meilleur endroit pour pratiquer le kayak en Nouvelle-Zélande s'appelle Abel Tasman. Idéal pour les débutants, ce parc national vous offre 55 km de plages de sable fin orangé, une eau turquoise et de splendides réserves animalières.

Véritable joyau, Abel Tasman occupe la première place de notre Top 10 du kayak en Nouvelle-Zélande. Mais avant d'en venir au classement, je tiens à vous présenter le déroulement habituel d'une sortie en kayak. Je vous aiderai ensuite à choisir un itinéraire accompagné d'un guide local.


Si vous réalisez une sortie en groupe, l'itinéraire de kayak vous sera plus ou moins imposé par votre guide accompagnateur. En revanche, si vous pagayez seul, vous serez libre de construire votre parcours.

Le kayak rime avec liberté en Nouvelle-Zélande.

Je sais par expérience que certains débutants redoutent d'essayer le kayak par peur de chavirer.

C'est pourquoi cet article est consacré au modèle de kayak à deux places, réputé le plus stable de tous. Il est mis à disposition par toutes les compagnies et les agences de location que je vais vous recommander.

Si toute activité sportive comporte naturellement une part de risque, le kayak pratiqué en compagnie d'un guide est une expérience unique à ne rater sous aucun prétexte !


Dans ce pays magnifique, kayak rime avec contemplation. Ceux qui recherchent des sensations fortes dans les rapides ou torrents de montagne, consulteront notre dossier spécial rafting en priorité.


2Le kayak pour les débutants.

Le kayak est l'un des sports les plus accessibles de Nouvelle-Zélande, car les conditions sont idéales. La mer est le plus souvent calme, les paysages magnifiques et l'eau juste à la bonne température.

Le kayak est une embarcation stable et facile à manoeuvrer.

Ne confondez pas le kayak de mer avec son cousin que l'on appelle le canoë-kayak ! Le kayak de mer est conçu pour offrir une stabilité parfaite aux débutants qui explorent les parcs nationaux ou descendent des rivières tranquilles.

Au fil du temps, la conception des kayaks s'est perfectionnée avec l'arrivée de nouveaux matériaux comme la fibre de verre et le kevlar. Doté d'un gouvernail, le kayak de mer présente aujourd'hui de nombreuses similitudes avec les navires traditionnels.

Pratique, le filet de pont conserve à portée de main les accessoires qui n'ont pas besoin d'être stockés dans le compartiment étanche où se rangent les provisions et les appareils photo. La présence d'un anneau à l'avant facilite désormais le remorquage en cas de problème.


Les kayaks de mer, surtout lorsqu'ils sont prévus pour deux passagers, sont des embarcations particulièrement stables qui ne se renversent pas facilement.

Le kayak n'est pas une embarcation qui chavire facilement.

Autrefois précaire, la sécurité des kayaks s'est renforcée avec l'ajout d'une ligne de vie où l'on peut s'agripper.

Plus importants encore, les compartiments étanches et la mousse ont rendu l'embarcation quasi insubmersible et capable de supporter le poids des passagers même dans l'hypothèse d'une voie d'eau !

De plus en plus maniable, le kayak atteint quatre nœuds (7 km/h) lorsque deux passagers conjuguent leurs efforts.

C'est précisément sur un kayak de mer que vous allez naviguer en tandem, la majorité des agences ne proposant aucun autre type de modèle à la location.


Je déconseille les kayaks sans pont que l'on surnomme “sit on top”, souvent employés pour la navigation côtière ou pour gagner des sites de plongée. Dans la pratique, ce modèle est affreusement lent et contraint ses passagers à lutter contre le vent qui modifie sans cesse le cap.

L'équipement indispensable au kayak

L'équipement est en général fourni par les organisateurs de sorties, mais voici la liste des vêtements et accessoires indispensables au bon déroulement d'une sortie en kayak :

  • T-shirt
  • Short
  • Sandales
  • Chapeau ou casquette
  • Lunettes de soleil
  • Crème solaire
  • Maillot de bain
  • Serviette de plage
  • Répulsif antimoustique ou antisandflies (selon la région)
  • Bouteille d'eau
  • Sandwich (sauf si éventuelle option panier-repas)
  • Barres vitaminées

3Comment se déroule une excursion en kayak ?

Le gilet de sauvetage est obligatoire pour les sorties en kayak, car il ne faut pas oublier qu'en environnement marin peut toujours présenter des dangers imprévisibles, souvent liés à la météo.

L'équipement réglementaire comprend un gilet de sauvetage.

Une excursion en kayak débute toujours par une présentation de l'itinéraire et des consignes à respecter. Le guide assigne ensuite les kayaks aux participants et en explique le fonctionnement. Enfiler des gilets de sauvetage n'a rien de sorcier, mais ils doivent être correctement ajustés pour ne pas entraver vos mouvements.

Des doigts de pieds humides avec du sable entre les orteils facilitent la naissance d'ampoules si les cales pour les pieds sont mal disposées. Ne prenez aucun risque et procurez-vous des sandales de plage ou portez des pansements qui résistent à l'eau en prévention.

J'ai déjà observé des participants distraits, mais rarement quand le moniteur présente la manoeuvre pour s'extraire d'un kayak en situation d'urgence. Comptez sur moi pour revenir en détail sur le sujet dans la section consacrée à la sécurité.


La pratique du kayak n'est pas compliquée, mais il y a tout de même quelques astuces à connaître et il faudra un peu d'entraînement avant que vous ne soyez en mesure de vous passer totalement d'un accompagnateur.

Les rudiments du kayak sont faciles à apprendre.

Vous allez d'abord apprendre à vous installer correctement à bord. Posez vos pieds sur les cales dont la position est à régler selon la longueur de vos jambes. Une jupe élastique étanche s'ajuste autour de la taille et s'adapte ensuite à l'ouverture de la coque pour empêcher l'eau de s'engouffrer dans le kayak (pas de panique : il suffit de tirer sur une languette pour détacher la jupe en un clin d'oeil).


La plupart des vacanciers réalisent leur initiation au kayak dans le parc national d'Abel Tasman en compagnie d'un guide expérimenté qui leur enseigne les manoeuvres de base.

Vous pourrez vous familiariser avec le kayak sur la plage.

L'embarquement est parfois délicat ! Si la première place est déjà occupée, c'est au second participant de mettre le kayak à flot en s'aidant des poignées fixées sur la coque. C'est un travail d'équipe, et le passager avant doit planter sa pagaie dans le sable pour stabiliser l'embarcation (le guide vous prêtera main-forte le cas échéant).


Pour se déplacer rapidement en kayak, il n'est pas nécessaire de pagayer de toutes ses forces ! Un mouvement continue et le plus régulier vous permet d'avancer vite sans vous épuiser pour autant.

Pour bien avancer en tandem, il faut pagayer en rythme.

Manoeuvrer le gouvernail est un jeu d'enfant, mais il faut de la pratique pour pagayer efficacement et se répartir correctement les tâches à bord. La synchronisation et le rythme régulier l'emportent sur la force. Des mouvements désordonnés gaspillent de l'énergie en plus de donner des ampoules aux mains. Il faut au contraire éviter de planter sa pagaie trop profondément dans l'eau et la garder aussi proche que possible du kayak.

Pour avancer vite en kayak, il suffit de pagayer en rythme !

Quant au débarquement, il est de toutes les manoeuvres la plus amusante. Il suffit d'accélérer au maximum pour venir s'échouer dans le sable au milieu des vagues.


4Les consignes de sécurité à respecter.

Le moniteur de kayak n'est pas uniquement présent pour assurer la sécurité du groupe ! Il est aussi présent pour partager ses connaissances sur la région et raconter des légendes maories.

Si vous n'avez jamais fait de kayak, commencez avec un guide.

Ce n'est pas un hasard si les kayaks sont peints en jaune, une teinte qui se distingue nettement à la surface de l'eau. Les moniteurs optent quant à eux pour des modèles rouges afin d'être aisément identifié par les membres du groupe dont ils ont la charge.

Consultez le centre d'information le plus proche avant le départ et n'accordez pas une confiance exagérée aux prévisions météo de la veille : une pluie lointaine peut transformer une rivière paisible en rapides en quelques minutes.

Mais venons-en au sujet que vous attendez tous, avec la conduite à adopter au cas où l'embarcation viendrait à se retourner ! Bien entendu, le kayak ne serait pas devenu aussi populaire si l'on risquait constamment la noyade. Cependant, la manoeuvre à suivre ne s'improvise pas et doit être répétée au préalable sur la terre ferme.


Comme pour la majorité des sports, et surtout pour les sports aquatiques, il est fortement recommandé de participer à une sortie en petit groupe accompagné par un guide expert.

Le moniteur explique comment pagayer et s'extraire du kayak.

On appuie les paumes des mains sur la coque derrière soi sans se retourner et l'on tend les bras. Le corps du passager suit naturellement et se libère du kayak. La simplicité de la manoeuvre et sa vitesse d'exécution rassurent presque toujours les débutants. Mais il ne faut pas oublier de détacher la jupe élastique en tirant sur sa languette !


Les otaries sont timides, mais aussi très curieuses et elles n'hésitent pas à venir observer les kayaks de très près si elles en ont l'occasion.

Le kayak est le moyen idéal pour s'approcher des otaries.

Quoi qu'il en soit, le kayak est suffisamment stable pour ne pas chavirer facilement même lorsqu'un bébé otarie intrigué s'invite à bord (ce qui arrive parfois à Abel Tasman). Le poids des passagers apporte un regain de stabilité, mais vous devez adopter un comportement calme en fixant la ligne d'horizon du regard. Et vous n'avez nullement besoin de vous tourner pour communiquer avec votre passager arrière !


La couche d'ozone plus fine au-dessus de la Nouvelle-Zélande et la réverbération de l'eau cristallineaugmente sensiblement les risques d'attraper un vilain coup de soleil. Pensez à emporter une crème solaire avec un indice de protection plus élevé que d'habitude.

Attention, le kayak peut vous exposer aux coups de soleil.

En réalité, votre pire ennemi est tout simplement le soleil. La couche d'ozone est plus fine au-dessus de la Nouvelle-Zélande. Les coups de soleil se développent d'autant plus vite sans casquette et sans crème solaire que la brise marine procure une sensation trompeuse de fraîcheur.


5Peut-on se passer d'un guide de kayak ?

Le kayak se révèle un moyen de transport facile à l'usage, mais cela ne signifie pas que l'on peut faire l'impasse sur une période d'initiation plus ou moins longue. Prenez au minimum une leçon avant de partir à l'aventure en solo.

Le kayak reste un sport et demande un minimum d'apprentissage.

Louer un kayak pour une première excursion en solitaire est un comportement à risque. Les notions de base peuvent s'apprendre aisément, mais l'expérience s'acquière par la pratique. Pour savoir garder son sang-froid en toute occasion, une sortie occasionnelle ne sera jamais suffisante.

Car c'est justement la panique qui est l'origine des accidents. Comment se comporter si une otarie s'invite sur le kayak ? Que faire si le courant entraîne l'embarcation au large ? Des situations auxquelles seuls des navigateurs expérimentés sauront faire face.

Ajoutez à cela que de mauvais réflexes et des postures inappropriées peuvent gâcher l'expérience ! Dans de mauvaises conditions, une demi-journée de kayak peut suffire à donner des courbatures et de vilaines ampoules.


Le guide de kayak apporte de multiples avantages qui vont bien au-delà des conseils sur la manière de pagayer ou de s'extraire du kayak en cas d'urgence. Vous en apprendrez plus sur la région avec un passionné qu'avec n'importe quel site internet.

Bien encadré, le kayak ne présente aucune difficulté.

Bien qu'elles ne soient pas forcément réfractaires à la présence d'un guide, certaines personnes souhaitent avant tout éviter les visites groupées. Une crainte pourtant infondée, car les excursions en kayak se déroulent en petit comité afin que le guide puisse intervenir rapidement si le besoin s'en faisait sentir.

Qui plus est, le moniteur de kayak ne se contente pas d'enseigner les manoeuvres ! C'est un passionné qui connaît parfaitement la région et raconte avec plaisir des légendes maories. Il arrive que l'on se cultive davantage lors d'une sortie en kayak que durant la visite d'un musée !


Le kayak permet d'accéder à des lieux habituellement difficiles d'accès comme des grottes marines ou des roches sculptées comme à Taupo.

Le kayak donne accès à des lieux habituellement inaccessibles.

Mais si l'on a déjà pratiqué le kayak à de nombreuses reprises, il devient envisageable de se passer d'un guide. Une liberté qui va de pair avec une grande responsabilité. Il convient d'étudier le parcours soigneusement, et de le communiquer au loueur en le questionnant sur les courants marins et la météo.

Avoir déjà pratiqué le kayak ne vous dispense pas d'étudier le parcours.

Notez que pour la navigation sur une rivière, le point de départ est généralement fixé au niveau de la boutique de location. En revanche, dans les parcs nationaux comme Abel Tasman, il faut emprunter un bateau taxi pour gagner le point de départ avec le kayak et le restituer en fin de journée au point de rendez-vous convenu à l'avance.


6Le Top 10 du kayak en Nouvelle-Zélande.

Dans la mesure ou les bateaux taxis vous déposent et vous récupèrent où bon vous semble, vous être libre de définir votre propre itinéraire, même si quelques contraintes d'horaires vous seront imposées si vous ne campez pas dans le parc et devez rejoindre votre hôtel en fin d'après-midi.

Difficile d'imaginer un séjour en Nouvelle-Zélande sans kayak.

Nous sommes fiers de vous présenter notre sélection des dix meilleures sorties en kayak de Nouvelle-Zélande. Il en existe bien sûr beaucoup d'autres, mais celles que nous avons retenues sont les mieux organisées et offrent le meilleur rapport qualité-prix.

Toutes les excursions se déroulent en compagnie d'une dizaine de participants au maximum, avec la présence d'un moniteur de kayak professionnel. Dans l'hypothèse ou un organisateur afficherait complet, je vous donne le nom des concurrents qui proposent une sortie similaire.

Parce qu'ils varient constamment selon les saisons et le nombre de participants, vous me pardonnerez j'espère de ne pas reproduire ici les horaires des activités. Vous pourrez les retrouver aisément sur les sites officiels des organisateurs.


Réservez votre sortie sur Internet et non sur place ou les prix sont généralement majorés. Notez par ailleurs que les tarifs réduits pour les personnes de moins de 15 ans (parfois 12 ans) ne sont pas systématiques.

Parc National d'Abel Tasman (Île du Sud)

Le kayak permet de rejoindre des plages qui seraient certes accessibles à pied, mais au terme de longues randonnées. En d'autres termes, le kayak permet souvent d'en voir plus durant un bref séjour.

Le parc d'Abel Tasman offre les plus belles excursions.

Si vous ne devez pratiquer le kayak qu'une seule fois durant votre séjour, voici la perle rare. Plages de sable orangé, lagons, formations rocheuses spectaculaires et des otaries en prime !

La compagnie Abel Tasman Kayaks propose de nombreuses formules qui alternent randonnée et kayak. Les navettes en bateau taxi sont une solution idéale pour le voyageur pressé qui souhaite explorer une partie précise du plus célèbre parc national de Nouvelle-Zélande. Même sur une demi-journée, c'est une activité incontournable.


PRESTATION TARIF
Journée entière 220 $
Demie-journée en kayak 130 $
Demi-journée kayak et randonnée 110 $
Prenez une leçon de kayak dans le parc d'Abel Tasman.

Une excursion en kayak dans le parc national d'Abel Tasman.

Une vidéo de yuvalbianco

Si Abel Tasman Kayaks affiche complet, voici les solutions alternatives :

Milford Sound (Fiordland, Île du Sud)

Une fois les derniers navires de croisière repartis et que le ballet incessant des avions s'est tût, vous pourrez explorer tranquillement le Milford Sound en kayak et vous croiserez peut-être des dauphins au fil de l'eau si vous avez de la chance.

Explorer le Milford Sound en kayak offre des instants privilégiés.

Explorer le Milford Sound en kayak donne la sensation de vivre un rêve éveillé. La présence de dauphins et d'otaries apporte une touche de magie, mais il faut tenir compte de la météo capricieuse du fjord : Il tombe sept mètres de pluie dans le Fiordland chaque année !

L'excursion a de grandes chances de se dérouler sous la pluie. Qu'à cela ne tienne ! Les chutes de Stirling et de Lady Bowen sont encore plus belles dans ces conditions et vous pouvez compter sur l'équipe de “Rosco Milford Kayaks” pour passer une journée inoubliable.

Même dans le brume, le fjord reste spectaculaire et impressionnant.

Sortie en kayak dans le fjord du Milford Sound.

Un film de Stoked for Saturday

Les excursions imposent toutefois de se lever tôt. Je vous déconseille la formule “Easy Rider”, imbattable quant au tarif pratiqué, mais qui ne dure que deux heures ! Quitte à affronter les éléments en espérant l'éclaircie, autant tenter sa chance jusqu'au bout !


PRESTATION TARIF
Journée entière 179 $
Matinée 149 $

Si Rosco Milford Kayaks affiche complet, voici les solutions alternatives :

Cathedral Cove (Coromandel, Île du Nord)

Il existe deux manières de rejoindre la plage de Cathedral Cove et son arche de calcaire géante. La randonnée à pied dure 45 minutes, mais il est préférable de prendre son temps et de venir en kayak !

Rejoignez la plage du Monde de Narnia en Kayak.

L'excursion en kayak dans la réserve marine de Te Whanganui-A-Hei alterne la navigation côtière le long des falaises de calcaire et l'exploration de grottes marines ! Certains visiteurs rapportent même avoir aperçu des orques nager dans l'eau turquoise de la péninsule de Coromandel !

La plage de Cathedral Cove et la découverte de son arche sculptée dans la roche constituent le point d'orgue de la visite. C'est ici que fut tournée la scène d'ouverture du “Monde de Narnia 2, le prince caspian”. Une fois les kayaks échoués dans le sable fin, le guide de “Sea Kayak Tours” vous servira du chocolat chaud et des capucinos.

Si vous optez pour une demi-journée, préférez la sortie matinale quand les eaux sont calmes. À cet instant précis, le soleil fait rougeoyer les falaises et la plage de Cathedral Cove n'est pas encore envahie par les touristes.


PRESTATION ADULTE ENFANT
Journée entière 160 $ 120 $
Demie-journée 95 $ 65 $

Bay of Islands (Northland, Île du Nord)

L'excursion en kayak jusqu'aux chutes de Haruru se déroule en présence d'un guide et il est même possible de venir à la nuit tombée lorsque les chutes sont illuminées.

L'excursion aux chutes de Haruru se déroule en kayak.

La baie des îles fut jadis un repaire de brigands et le siège de terribles conflits entre colons et guerriers Maoris. L'esprit a bien changé, et l'on profite aujourd'hui des sorties paisibles en kayak pour approcher les dauphins, les otaries ou les manchots.

“Bay of Islands Kayaking” est installée à Paihia, la principale ville touristique et à Russell, l'un de plus beau village de Nouvelle-Zélande.

Je vous recommande de remonter la rivière Waitangi en leur compagnie jusqu'aux chutes de Haruru. Les légendes maories et l'histoire des guerres coloniales agrémentent un trajet que l'on peut même effectuer de nuit sous la voûte céleste.


PRESTATION TARIF
Journée entière 150 $
Matinée 80 $

Si Bay of Islands Kayaking affiche complet, voici les solutions alternatives :

Doubtful Sound (Fiordland, Île du Sud)

Le point de vue sur le paysage est radicalement différent en kayak, car vous naviguez au fil de l'eau et non sur le pont d'un navire de croisière. L'expérience est presque mystique à la nuit tombée.

Le kayak est recommandé pour explorer le Doubtful Sound.

Les excursions au Doubtful Sound proposées par Sea Kayak Fiordland s'étalent au minimum sur deux jours. Il n'existe pas d'excursion à la journée ni à la demi-journée, car il faut compter au moins quatre heures de bateau et de route pour gagner les rives du fjord.

Chaque journée comprend environ cinq heures de kayak dans un paysage à couper le souffle. Les précipitations records de la région alimentent des centaines de cascades et vous serez la plupart du temps seul pour profiter du spectacle.


Les navires de croisière permettent d'admirer la beauté du fiord, mais ils sont bruyants et impersonnels. Pour une expérience plus authentique, il vaut mieux réserver une sortie guidée en kayak.

L'exploration des fjords en kayak est plus agréable qu'en bateau.

Venez pratiquer le kayak au Doubtful Sound.

Une excursion en Kayak dans le Doubtful Sound sur l'Île du Sud de Nouvelle-Zélande.

Un film de Stoked for Saturday

Entre les îles qui servent de refuge aux oiseaux, les dauphins et les otaries curieuses qui s'aventurent près des rameurs, vous n'êtes pas au bout de vos surprises. À la nuit tombée, le petit groupe de campeurs admire les étoiles en écoutant le bruit du feu qui crépite et les chants lointains des oiseaux qui résonnent dans le fjord.

Une expérience fantastique, certainement la plus intense de notre classement Kiwipal. Les débutants sont les bienvenus, mais pour se lancer dans une sortie aussi longue (durée de 2 à 5 jours), il vaut mieux avoir testé ses limites pour que l'aventure ne tourne pas à un épisode de télé-réalité.


PRESTATION TARIF
Deux jours 399 $
3 à 5 jours Sur demande

Marlborough Sounds (Île du Sud)

Les sorties en kayak du Marlborough sont généralement organisées au départ de Picton. Un bateau taxi vous dépose à un point de départ et vous pagayerez tranquillement pour revenir à Picton.

Le Marlborough en kayak est un pur bonheur.

Le Marlborough possède plus de 1500 km de côtes paradisiaques où les dauphins, pingouins et otaries à fourrure nagent dans une eau qui alterne le vert sombre et le turquoise. Un simple coup d'oeil sur la carte suffit pour réaliser que le kayak est la meilleure solution pour explorer la région si l'on ne souhaite pas randonner à pieds durant plusieurs jours.

Méconnu des voyageurs, car difficile d'accès, le Marlborough Sound est une authentique merveille de Nouvelle-Zélande.

Marlborough Sounds Adventure Company propose des excursions dans le Queen Charlotte en matinée ou en début d'après-midi. La formule la plus intéressante consiste à emprunter un bateau taxi jusqu'à Ngakuta Bay pour regagner ensuite le port de Picton en kayak.


PRESTATION TARIF
Journée entière 130 $
Demi-journée 95 $

Si cet organisateur affiche complet, voici une solution alternative :

Kaikoura (Canterbury, Île du Sud)

La péninsule de Kaikoua est surtout connue pour ses excursions aux baleines, mais il ne faut pas oublier que l'on y trouve aussi des dauphins et des otaries que l'on peut admirer lors de belles excursions en kayak.

Le kayak à Kaikoura permet d'approcher les dauphins.

La péninsule de Kaikoura est réputée pour ses excursions à la découverte des baleines qui remontent du sud vers le nord de la Nouvelle-Zélande. Bien entendu, il n'est pas question d'approcher ces gigantesques mammifères à bord d'un kayak, mais la péninsule offre d'autres attraits.

Le kayak permet surtout d'approcher des bancs d'une centaine de dauphins obscurs.

La colonie d'otaries, les albatros et les manchots bleus sont autant de raisons supplémentaires de s'inscrire à une sortie organisée par Kaikoura Kayaks. D'autant que la compagnie a remporté le prix de la meilleure excursion kayak de Nouvelle-Zélande à trois reprises.


PRESTATION ADULTE ENFANT
Demi-journée 95 $ 70 $

Queenstown (Otago, Île du Sud)

Les sorties en kayak sur le lac Wakatipu de Queenstown permettent de rejoindre les îles et de profiter de points vus autrement inaccessibles sur les chaînes de montagnes environnantes.

Rejoingnez les îles du lac Wakatipu de Queenstown en kayak.

Les paysages de Queenstown que l'on admire dans le Seigneur des anneaux sont bien plus impressionnants lorsque l'on s'aventure sur le lac Wakatipu. Et pourtant, dans cette région où le jetboat est roi, le kayak n'est pas apprécié à sa juste valeur.

Qui dit lac ne signifie pas qu'il y a une absence de danger ! Ici aussi, la présence d'un guide est indispensable pour les débutants. “Queenstown Sea Kayaks” propose de nombreuses excursions aux îles Pigs et Pigeon en compagnie de moniteurs expérimentés.


PRESTATION ADULTE ENFANT
Journée entière 249 $ 179 $
Demie-journée 139 $ 99 $

Si Queenstown Kayaks affiche complet, voici les solutions alternatives :

Akaroa (Canterbury, Île du Sud)

La péninsule de Banks, et le petit village d'Akaroa attirent les vacanciers de Christchurch et les touristes du monde entier qui souhaitent nager avec les dauphins.

La péninsule de Banks et ses dauphins vous attendent.

À quelques jours près, l'Île du Sud de la Nouvelle-Zélande aurait pu appartenir à la France. L'histoire rocambolesque de ce rendez-vous manqué est rapportée en détail dans un article de Kiwipal sur Akaroa, mais les guides “d'Akaroa Kayaks” vous la raconteront mieux que moi.

Une excursion en kayak dans la péninsule de Banks est souvent l'occasion d'achever en beauté un voyage en Nouvelle-Zélande.

Les collines verdoyantes et la présence des dauphins suffisent à vous faire oublier que dans quelques heures il faudra reprendre l'avion pour l'interminable vol du retour.


PRESTATION TARIF
Journée entière 249 $
Demi-journée 125 $

Punakaiki (West Coast, Île du Sud)

Descendre la rivière Pororari en kayak dans le parc national de Paparoa permet d'admirer des paysages dignes de Jurassic Park.

La rivière pororari et ses paysages dignes de Jurassic park.

Perdu à mi-chemin entre Abel Tasman et les glaciers des Alpes du Sud, le parc national de Paparoa est le coup de coeur de la rédaction de Kiwipal. Une merveille méconnue du grand public qui se contente souvent d'une brève halte aux Pancakes Rocks.

River Kayaking propose de remonter la rivière Pororari dans un décor naturel qui évoque le monde perdu de Jurassic Park. Il ne manque que les dinosaures pour faire revivre les temps anciens où la Nouvelle-Zélande était encore rattachée au super continent Gondwana.


Le parc national de Paparoa est encore méconnu des voyageurs, car il est le plus petit de Nouvelle-Zélande. Mais plus petit ne signifie pas qu'il s'agit du moins beau ! Bien au contraire, ce parc possède des paysages qui évoquent les films de Jurassic Park.

Le kayak donne accès à une nature sauvage et préservée.

Le petit nombre d'hôtels disponible au village de Punakaiki impose de réserver bien à l'avance durant la haute saison. Cependant, la sortie en kayak est rarement complète et peut se réserver sur place à la dernière minute en fonction de la météo (souvent pluvieuse sur la West Coast).


PRESTATION TARIF
Demi-journée 70 $

Si cet organisateur affiche complet, voici une solution alternative :


7Le kayak est-il incontournable en Nouvelle-Zélande ?

Personne ne vous oblige à pratiquer le kayak en Nouvelle-Zélande et personne n'ira vous le reprocher par la suite. Mais si vous souhaitez approcher des espèces animales dans des réserves (comme celle de Tonga Island), il faudra envisager une sortie en kayak.

Ne repartez pas de Nouvelle-Zélande sans avoir essayé le kayak.

Si vous êtes un Robinson Crusoé dans l'âme, le kayak sera votre meilleure découverte du voyage. La location d'un kayak à deux places revient à 50 $ par passager ! Une attraction très bon marché dans un pays où les activités sont souvent hors de prix.

Peut-on quitter la Nouvelle-Zélande sans avoir pratiqué le kayak ? Cela me semble inconcevable ! Mais certaines personnes sont en quête de sensations fortes qu'ils trouveront plus aisément dans une descente en rafting que dans une balade en kayak. À chacun son style !


On pourrait résumer la différence entre le kayak et la randonnée au fait que l'une de ces activités fatigue les bras tandis que l'autre fatigue les jambes, mais il s'agit surtout d'expériences où le point de vue sur la nature est totalement différent.

Le kayak offre un point de vue différent sur la nature.

On s'arrache difficilement aux plages paradisiaques et à la sensation de liberté que procure ce moyen de transport exceptionnel. Je vous recommande tout particulièrement d'alterner randonnée et kayak, en tirant partit des compagnies de bateaux taxi, même si leurs tarifs sont parfois excessifs.

Le kayak offre un point de vue unique sur le paysage et vous place au coeur même de la nature. Les lieux mythiques de Nouvelle-Zélande comme le Milford Sound sont infiniment plus intéressants à explorer à quelques centimètres de l'eau que sur le pont d'un navire de croisière sans âme.


La grande force de la Nouvelle-Zélande est de vous permettre d'alterner ou de combiner plusieurs activités. Le parc national d'Abel Tasman illustre bien cet avantage, car l'on peut y pratiquer la randonnée et le kayak durant une même journée.

Vous pouvez facilement combiner kayak et camping.

N'oubliez pas que les excursions guidées sont incontournables pour les débutants. Mais rien ne vous interdit de vous entraîner avant le départ pour partir ensuite à l'aventure avec votre kayak dans le parc d'Abel Tasman. Il est possible de s'initier sur la Seine en région parisienne et un peu partout ailleurs en France.

Si j'ai correctement rempli ma mission, cet article vous a fourni toutes les informations pratiques pour organiser votre prochaine sortie en kayak. S'il vous reste des questions malgré tout, je vous invite à contacter notre ami Ben le Kiwi qui pagaye joyeusement depuis son enfance.


Guillaume Le Nistour, Kiwipal
Un article de Guillaume Le Nistour.
Fondateur de Kiwipal, Guide de Voyages Nouvelle-Zélande.
guillaume

Questions & Réponses.

Que puis-je faire pour vous aider ? Le kayak est l'une de ces rares activités qui conviennent aussi bien aux débutants qu'aux sportifs de haut niveau. Je peux vous donner des conseils pour préparer votre voyage.

Poser une question à Ben

  • Combien coûte la location d'un kayak ?

    Un kayak à deux places revient à 100 $ la journée, sachant que les kayaks à une place sont rarement loués pour des raisons de sécurité.

  • Quel est l'âge minimal pour pratiquer le kayak ?

    Selon les compagnies, l'âge minimal pour se joindre à une sortie oscille entre 8 et 14 ans. Mais les excursions au sein d'environnements sauvages et isolés comme le Doubtful Sound imposent un âge minimum relevé à 16 ans.

  • Est-ce qu'il existe des kayaks familiaux ?

    On trouve parfois des kayaks à louer avec une place centrale destinée à un enfant.

  • Peut-on s'inscrire à une excursion en kayak si l'on ne sait pas nager ?

    Vous ne serez pas étonné d'apprendre que cela dépend du parcours emprunté. Dans la mesure où vous portez un gilet de sauvetage et vous déplacez avec un guide, certaines compagnies se montrent tolérantes sur la natation. Je ne partage pas cette manière de faire, et je considère que toute activité pratiquée en mer devrait imposer de savoir nager.

  • Peut-on apprendre les rudiments du kayak sur Internet ?

    La théorie ne replacera jamais la pratique, mais les deux sont complémentaires. Il existe un site internet remarquable pour étudier les mouvements de base.Guide sur le kayak

Photo de guillaume à la montagne

Posez vos questions à Guillaume.

Expert Nouvelle-Zélande

Ce dossier devrait vous aider à préparer votre excursion en kayak, mais gardez à l'esprit que si Abel Tasman demeure le grand classique de la spécialité, il existe une multitude d'endroits où vous pourrez pratiquer.

L'idée de louer son kayak et de partir à l'aventure sans guide est séduisante, mais si vous débutez, je vous recommande malgré tout de réaliser une sortie avec un accompagnateur.

Les itinéraires sont liés à chaque organisateur et vous ne pourrez pas toujours choisir votre programme à la carte, mais je serais toujours heureux de répondre à vos questions sur le kayak.

Je pose une question ▸

Liens pratiques

Plus d'informations à consulter sur le sujet avant de partir.

Numéros utiles

Cliquez sur un numéro pour appeler depuis votre mobile.

Photo de guillaume à la montagne

Votre voyage en Nouvelle-Zélande :

Kiwipal vous aide à préparer un séjour en Nouvelle-Zélande sans agence de voyages.

Vous économisez jusqu'à 30% sur votre budget vacances en éliminant les frais d'agence.

Je contacte Guillaume

Rejoignez-nous !

Abonnez-vous au groupe des voyageurs passionnés par la Nouvelle-Zélande.

Expert certifié de la destination

Une question ?

Demandez conseil aux experts de la Nouvelle-Zélande :

Je pose une question ▸
Adresse email erronée ou message trop court !
Message envoyé !
Un conseiller Kiwipal vous répondra dans les plus brefs délais. Merci !
Haut de la page
Vos articles favoris
Vous pouvez construire une liste de vos articles favoris.
Cliquez sur le bouton « ajouter aux favoris » dans la page de votre choix. Votre liste sera sauvegardée même si vous quittez le site.
J'ai compris !