Le parc National d'Abel Tasman et ses lagons se visitent en kayak.

Explorez les plages désertes d'Abel Tasman.

Réservez votre voyage en Nouvelle-Zélande !

Contactez un conseiller Kiwipal pour parler de votre projet de vacances, c'est gratuit et sans engagement !

Je pose une question ▸
  • Lire l'article
  • Détails
  • Conseils
2 Votez SVP !
Vos questions (47)
Poser une question

Programme de la visite.

  • 1Une journée à Abel Tasman.
  • 2Une des plus belles randonnée de Nouvelle-Zélande.
  • 3Accostez en kayak sur des plages de sable fin.
  • 4Rencontre avec les otaries.
  • 5Campez sur la plage à la belle étoile.
  • 6Comment choisir la meilleure excursion ?

1Une journée à Abel Tasman.

Le parc national le plus populaire de Nouvelle-Zélande est sans conteste celui d'Abel Tasman.

Le parc d'Abel Tasman est le plus populaire de Nouvelle-Zélande.

L'explorateur Abel Tasman découvre l'île du sud de la Nouvelle-Zélande durant son voyage de 1642. Le premier séjour des Occidentaux est de courte durée... L'affrontement avec les Maoris qui défendent le rivage se solde par la mort de quatre marins !

Malgré cet incident, la baie et la région nord-ouest de l'île portent désormais le nom du célèbre aventurier néerlandais.

Le parc d'Abel Tasman est fondé en 1942 pour commémorer le 300e anniversaire de la découverte du pays.


Le sentier de l'Abel Tasman Coast Track alterne passages en forêt et plages de sable fin orangé. L'intégralité du parcours couvre 55 km sur 3 à 5 jours de randonnée !

L'Abel Tasman Coast Track alterne plage de sable fin et forêt.

Avec ses 225 km², c'est le plus petit parc national de Nouvelle-Zélande. La forêt de hêtres qui recouvre les collines de granite s'étend jusqu'au bord de la mer.

Durant des milliers d'années, l'érosion a sculpté la côte et donné naissance à des îles et des lagons. C'est un véritable paradis terrestre peuplé de dauphins et d'otaries.


L'Abel Tasman Coast Track longe la côte. Vous pourrez vous reposer et vous baigner dans des lagons à l'eau turquoise.

Des lagons turquoise paisibles à découvrir en kayak.

Il existe deux grandes randonnées dans le parc d'Abel Tasman, mais c'est celle qui longe le littoral qui est la plus agréable.

Présentation du parc National d'Abel Tasman.

Un film de NelsonTasman.

Avec 180.000 visiteurs par an, Abel Tasman National Park est la destination touristique la plus populaire de Nouvelle-Zélande.

On y trouve le meilleur climat du pays, des plages de sable fin orangé et une mer transparente. Pourtant, la randonnée ou la navigation sont les seuls moyens d'explorer le littoral.

Le parc ne comporte aucune route intérieure. Cela peut sembler être un inconvénient, mais c'est à ce prix que l'on préserve la nature. Il existe heureusement de nombreuses solutions pour circuleret se loger sur place, et elles ne dépendent que de vous.


Le sable orange tire sa couleur des minéraux d'oxyde de fer. C'est une teinte unique dans le pays et elles expliquent en partie le succès du parc.

La teinte orange du sable est unique au monde.

On pratique surtout le camping dans le parc. La randonnée, le farniente et la rencontre avec les otaries sont également populaires.

Découverte des activités dans le Parc d'Abel Tasman.

Une vidéo promotionnelle de Wilsons Abel Tasman.

Les vacances dans le parc d'Abel Tasman sont à composer “sur-mesure”. Une liberté quelque peu déroutante de prime abord. Alors pour vous donner toutes les clés d'un séjour réussi, je vais partager avec vous toutes les astuces et les itinéraires que j'ai découvert lors demes voyages au pays des kiwis.


2Une des plus belles randonnée de Nouvelle-Zélande.

L'Abel Tasman Coast Track fait partit des neuf grandes randonnées de Nouvelle-Zélande. Mais vous n'êtes pas obligé de la suivre sur 55 km. Des bateaux-taxis assurent la navette entre différentes étapes du parcours.

L'intégralité de la randonnée couvre 55 km !

Parmi les nombreuses randonnées du pays, l'Abel Tasman Coast Track s'impose parmi les plus spectaculaires. Le circuit qui longe la côte durant 55 km se parcourt intégralement en 3 à 5 jours et vous transporte dans un univers à la beauté sauvage.

Le sentier qui serpente au milieu des fougères est accessible à tous.

Les cours d'eau sont enjambés par des ponts, parfois suspendus, mais sans le moindre danger. Constamment balisé, le chemin ne grimpe jamais au-delà de 150 m de dénivelé. Le risque de se perdre est inexistant.


Non seulement la randonnée est très facile (le dénivelé n'excède jamais 150 mètres), mais vous n'êtes pas obligé de la suivre en entier. Des bateaux taxis vous déposent et vous récupèrent où bon vous semble.

Les randonnées conviennent parfaitement aux débutants.

Entre deux étapes du voyage, les criques en demi-lune permettent de se reposer au soleil.

La teinte orangée du sable, unique dans le pays, provient des minéraux d'oxyde de fer du granite. Le seul point faible que j'ai trouvé concerne la température de l'eau qui demeure un peu fraîche même en été.


Le rocher fendu que l'on a surnommé « Split Apple Rock » est un grand classique du parc National d'Abel Tasman. Plusieurs légendes maories expliquent son origine.

« Split Apple Rock » semble avoir été fendu par la foudre !

Que l'on se baigne ou non, les occasions de s'émerveiller ne manquent pas. Un arbre pousse au sommet d'un rocher isolé de la plage de Tinline Bay.

À Tokongawa Point, “Split Apple Rock” ressemble à une pomme tranchée. Ailleurs, certains blocs de granit sculptés par le vent ressemblent à un kiwi ou à une autruche.

Note : Si vous appréciez ce genre de curiosités, je vous suggère de lire mon article sur Cathedral Cove.


L'arbre solitaire de Tinline Bay pousse sur un rocher isolé au large. Difficile de trouver un sujet plus photogénique.

L'arbre solitaire de Tinline Bay, perdu hors du temps.

Pour toutes ces raisons, je considère que le parc d'Abel Tasman rivalise avec les vacances polynésiennes ou Bay of Islands sur l'Île du Nord.

Tout s'accorde à la perfection et le temps défile à toute vitesse. Vous comprendrez une fois sur place, il est très difficile de s'arracher à cet endroit.


Les bateaux taxis permettent de rallier les différentes plages. C'est une solution idéale pour rejoindre un sentier de randonnée à un point précis ou pour rentrer en fin de journée.

Les bateaux-taxis vous déposent sur la plage déserte de votre choix.

La randonnée qui longe la côte sur 55 km alterne les plages et les passages en forêt.

Le Département de la Conservation vous présente l'Abel Tasman Coast Track.

Une vidéo de DeptOfConservation.

Vous n'êtes pas obligé de suivre l'intégralité du circuit ! Des bateaux-taxis vous déposent et vous récupèrent où bon vous semble. Autrement dit, il suffit de récupérer une carte, choisir son itinéraire puis réserver une navette pour rejoindre le sentier où vous voulez. Que vous disposiez d'une heure ou de plusieurs jours, il y a toujours une randonnée adaptée à votre niveau et à vos goûts personnels ! Mais pour profiter à 100% du parc, il existe un moyen plus efficace pour voyager en totale autonomie !


3Accostez en kayak sur des plages de sable fin.

Le kayak est le mode de transport idéal dans un parc qui ne possède aucune route. C'est surtout un moyen pratique pour être autonome et se prendre pour Robinson Crusoe le temps d'un weekend.

Le kayak est le mode de transport le plus approprié.

Le kayak est le moyen de transport idéal pour rejoindre certaines parties du parc inaccessibles à pied. Autre avantage, et pas des moindres, il permet de s'affranchir des marées qui bloquent parfois le passage aux randonneurs.

Et puis, il y a le plaisir de gagner des plages isolées en franchissant des arches creusées dans la roche. Les escales dans les campings et les refuges du littoral permettent de jouer à Robinson Crusoé en Nouvelle-Zélande, loin des tracas de la vie quotidienne.


On trouve également des cavernes à explorer sur le littoral.

Le littoral regorge de cavernes à explorer.

Ceux d'entre vous qui n'ont jamais pratiqué ce mode de transport se posent sûrement des questions. Tout d'abord, sachez qu'il s'agit de kayaks de mer.

Ce sont de véritables petits bateaux insubmersibles généralement dotés de compartiments étanches.

Oubliez l'idée du naufrage : cette embarcation ne peut pas couler durant le voyage !

Vous ne serez pas livré à vous même : les loueurs du parc ne proposent que des kayaks à deux places très stables. Vous pagayerez en équipe et vous vous fatiguerez moins.


Si vous n'avez jamais expérimenté le kayak, il est recommandé de prendre une leçon ou de s'inscrire à une visite guidée. Ne serait-ce que pour apprendre à tenir correctement sa pagaie ou s'extraire du kayak en cas de problème.

L'initiation au kayak vous permet de devenir autonome.

S'inscrire à une sortie avec un guide permet d'appréhender les rudiments du kayak.

Formation au kayak et rencontre avec les otaries.

Réalisé par Ross Trafford.

Pour une première expérience, je recommande d'organiser une excursion avec un guide.

Avant d'aller à l'eau, vous apprendrez les rudiments du kayak. Le guide explique très bien comment s'installer, régler les cales pour les pieds, orienter le gouvernail, ou tenir sa pagaie.

On s'extrait du kayak en mettant les mains derrière son dos et en poussant sur la coque. Vous allez répéter le mouvement sur la terre ferme et serez surpris de constater à quel point c'est facile.


Chaque kayak est doté de compartiments étanches qui permettent d'entreposer des affaires de rechanges et du matériel précieux comme les appareils photo.

Le kayak est insubmersible et dispose de compartiments étanches.

Vous portez un gilet de sauvetage et vous pagayez à faible distance du littoral. Par temps calme, il est pratiquement impossible que le kayak chavire. Et si la météo est mauvaise, on ne vous laissera pas partir en mer de toute façon.

Le seul “challenge” consiste à embarquer. Le passager arrière pousse le kayak pour le mettre à flot et son coéquipier plante sa rame dans le sable pour lui donner le temps de monter à bord. Rien à voir avec du bobsleigh, je vous rassure ! Stockez vos affaires dans le compartiment étanche au sec, et l'aventure peut commencer !

Pour aborder une plage, c'est encore plus simple. Il suffit d'accélérer pour venir s'échouer sur le sable. Que du bonheur... et je n'ai même pas encore abordé la meilleure partie de notre itinéraire, puisque le kayak va nous permettre d'explorer la réserve marine de Tonga Island...


4Rencontre avec les otaries.

Vous n'êtes pas autorisés à débarquer sur Tonga Island qui est une réserve naturelle. Mais vous pouvez l'approcher en kayak pour observer les otaries.

Tonga Island est une réserve naturelle accessible en kayak.

Pour permettre au milieu naturel marin de se reconstituer, une partie du littoral a été reconverti en réserve naturelle. Depuis 1993, les 12 km de côte de Bark Bay à Awaroa Bay Head sont réservés aux espèces menacées de Nouvelle-Zélande.

Pour cette raison, on ne peut pas débarquer sur Tonga Island, la principale île du parc. Mais vous pouvez vous en approcher à une vingtaine de mètres pour observer ses résidents permanents.

La colonie d'otaries à fourrure qui a élu domicile sur l'île se prélasse au soleil sur les rochers. On les rencontre également ailleurs dans le parc, sur les promontoires de granit de Separation Point et Pinnacle Island.


Les otaries à fourrure sont le plus souvent visibles sur les rochers de Tonga Islands ou elles viennent profiter du soleil.

La colonie d'otaries à fourrure se prélasse au soleil.

Les otaries sont très curieuses et s'aventurent souvent près des nageurs ou des bateaux.

Elles vous dévisagent avec leurs grands yeux noirs très expressifs. Il arrive que l'une de ces créatures s'enhardisse au point de monter sur le kayak, mais jamais au point de le faire chavirer !

Vous constaterez que ces créatures si pataudes sur la terre ferme sont incroyablement agiles dans l'eau.

J'ai eu l'occasion de participer à une excursion qui permet de plonger au milieu des otaries en compagnie d'un guide expérimenté. C'est une expérience qui vous marque à vie !


Il semble que la sieste au soleil soit l'activité favorite des otaries à fourrure.

Vous n'imaginez pas comme c'est dur d'être une otarie !

Si vous apercevez une grande silhouette sous la surface, ne paniquez pas !

Il ne s'agit pas du Taniwa, le monstre marin des légendes maories. Vous avez affaire à une orque, la redoutable chasseuse de baleines qui traverse la baie au printemps entre novembre et décembre. Pas d'inquiétude à avoir, elle ne s'attaque pas à l'homme.

En parlant de baleines, je n'ai jamais eu la chance d'en apercevoir par ici lors de mes voyages. Pourtant de nombreux vacanciers ont signalé leur présence quand elles remontent en provenance de Kaikoura. Si vous avez l'occasion de prendre une photo, pensez à l'envoyer à Kiwipal !


Il est interdit d'accoster sur l'île de Tonga Island, mais il arrive que des otaries s'approchent des kayaks avec curiosité.

Les bébés otaries sont les plus curieux...

À la même période, vous avez de bonnes chances de croiser la route des dauphins. Je les ai souvent observés faire la course avec les bateaux-taxis et réaliser des bonds spectaculaires pour impressionner les passagers.

De retour sur la côte, les petits manchots bleus remontent de la plage après avoir passé la journée au large. Gardez vos distances car ils sont très timides, contrairement aux cormorans qui snobent les touristes et ne s'intéressent qu'aux poissons.

Toutes ces espèces peuvent être admirées durant vos navettes en bateau-taxi ou en voilier. Mais à mes yeux, rien ne remplace le kayak ! Autant dire qu'avec toutes ces émotions vous allez bien dormir la nuit prochaine. Encore faut-il savoir où s'installer...


5Campez sur la plage à la belle étoile.

Consulter le site internet du département de la conservation (DOC) pour connaitre l'emplacement des campings du parc.

Camper à la belle étoile dans le parc est autorisé.

Les seules possibilités d'hébergement dans le parc se gagnent uniquement à pied, en kayak ou en bateau taxi. Les 4 refuges et les 19 campings qui jalonnent le littoral bénéficient d'emplacements de rêve. Mais attention, le confort est minimal sans électricité ni chauffage.

Il faut donc prévoir sac de couchage, réchaud et provisions pour le voyage. L'insecticide et les pilules de stérilisation pour l'eau sont indispensables. L'ambiance feu de camp sur la plage à la belle étoile est incomparable, mais cette solution spartiate peut ne pas convenir à tout le monde.

Une autre possibilité consiste à se loger en ville. La plus proche porte le nom de Motueka, mais on la surnomme affectueusement “Mot”. Elle accueille jusqu'à 20.000 visiteurs durant la haute saison quand les travailleurs saisonniers et les adeptes du “Wwoofing” s'attellent à la cueillette des fruits.


Les campings du parc ne sont desservis par aucune route et doivent être rejoints à pied. Les plus beaux emplacements ont été retenus.

Les campings sont accessibles à pied ou en kayak.

Motueka est souvent présentée comme la porte d'entrée du parc national, mais ce n'est pas forcément le meilleur endroit pour séjourner.

À 18 km plus au nord, Kaiteriteri (“Kaiteri” pour les intimes) est une bourgade très populaire avec des plages magnifiques.

Elle sert de point de départ pour de nombreuses excursions dans la région.

C'est Marahau qui constitue le camp de base idéal si vous disposez d'une seule journée sur place durant votre voyage en Nouvelle-Zélande.

Le ballet incessant des tracteurs qui descendent ou remontent des kayaks ne trompe pas. Nous ne sommes qu'à 300 m du début de la randonnée d'Abel Tasman Coast Track. La majorité des bateaux-taxis et des tours opérateurs sont donc basés sur place.


Marahau est le camp de base des visiteurs du parc d'Abel Tasman. C'est le choix de la plupart des visiteurs qui restent sur place 24 à 48 heures et n'ont pas le temps de faire du camping.

Marahau est le point de départ de la plupart des expéditions.

Il faut s'inscrire auprès du département de la conservation (DOC) avant de commencer la randonnée.

L'Abel Tasman Coast Track compte parmi les 9 plus belles randonnées de Nouvelle-Zélande.

Filmé par DeptOfConservation.

Je recommande Ocean View Chalets sur les collines de Marahau. Non seulement la location des petits chalets individuels est abordable, mais le cadre en pleine nature avec vue sur la baie est splendide. À la nuit tombée, un bref circuit en forêt permet d'admirer des centaines de vers luisants dans les buissons !


Les collines de Takaka accueillent chaque année une rave party qui se prolonge durant des jours. On peut y faire la connaissance de quelques babas cool qui vivent en retrait du monde.

Les collines de Takaka sont peuplées d'authentiques baba-cools.

Plus au nord, un itinéraire contourne le parc à travers les montagnes pour rejoindre la ville de Takaka, fondée durant ruée vers l'or de 1850.

C'est aujourd'hui le sanctuaire d'une population d'artistes et de babas cools qui profitent de la vie.

Les collines de Takaka accueillent chaque année la plus grande rave partie du pays, et la fête se prolonge durant quatre jours avec les voyageurs du monde entier.

6Comment choisir la meilleure excursion ?

Le parc d'Abel Tasman est le préféré des Néo-Zélandais. Il est idéalement situé à la pointe de l'Île du Sud.

Abel Tasman est le parc préféré des Néo-zélandais.

L'Abel Tasman Coast Track figure parmi les neuf plus belles randonnées de Nouvelle-Zélande. Si la marche est gratuite, la réservation des refuges ou des campings est payante et la demande est forte. N'espérez pas vous en sortir sans réserver longtemps à l'avance.

À moins de voyager hors-saison, vous allez devoir partager ce paradis avec les vacanciers en provenance de Wellington.

Pour esquiver la foule, il vaut mieux venir à la fin de l'été, en dehors des vacances scolaires.

Mon astuce consiste à débuter la randonnée au Nord en empruntant un bateau-taxi. La majorité des voyageurs s'arrêtent au camping de Totaranui, mais la piste se poursuit jusqu'àWainui et elle est souvent déserte.


Les plages possèdent des rochers très photogéniques.

Les formations rocheuses étranges marquent le paysage.

Hiver, printemps ou automne sont parfaitement envisageables car le climat reste doux toute l'année.

Vous croiserez moins de monde sur les sentiers, et le bruit des bateaux-taxis se fera plus discret. Je trouve aussi que le vent souffle moins fort qu'en été.

L'idéal est de combiner kayak, randonnée et farniente sur les plages durant votre voyage. Si vous disposez d'une seule journée, vous pouvez opter pour une sortie en kayak prolongée par une randonnée entre Bark bay et Torrent Bay.

Les bateaux taxis proposent de transporter vos bagages et les kayaks d'une plage à l'autre. Ce qui permet de randonner en toute sérénité.


Certaines parties de l'Abel Tasman Coast Track sont sujettes à la marée. Il faut impérativement se renseigner sur les horaires des marées, au risque de se retrouver bloqué durant quelques heures.

Certains passages doivent être franchis à marée basse.

Si vous n'avez vraiment pas le pied marin, les 2h30 de marche photogénique entre Torrent Bay et Bark Bay sont incontournables.

Sinon, de l'avis général (que je partage), le meilleur itinéraire en kayak se situe entre Awaroa et Marahau où les lagunes sont extraordinaires.

La piste qui longe le littoral n'est pas la seule randonnée du parc. Un itinéraire difficile baptisé “Abel Tasman Inland Track” s'enfonce dans les montagnes durant 3 jours.

Si vous confondez les deux randonnées (comme un lecteur qui se reconnaîtra), n'espérez pas profiter de la plage. C'est un itinéraire difficile qui requiert de l'entraînement et de l'équipement.


Les bateaux-taxis peuvent aussi embarquer votre kayak. Ce qui vous permet d'explorer le parc national à votre rythme. Pas de programme fixé, vous décidez de votre itinéraire en toute liberté.

Ne manquez pas votre bateau-taxi ou vous dormirez à la belle étoile.

Comme toujours, la tentation du hors sujet me tenaille quand j'écris un article sur la Nouvelle-Zélande.

J'ai résisté encore une fois, mais je laisse le soin à notre ami Ben Le Kiwi de vous parler de Golden Bay et de Farewell Spit. Ces deux destinations en bordure du parc méritent cent fois le détour !


Le kayak reste le meilleur mode de transport dans le parc. On peut également emprunter des bateaux taxis.

Si vous rêviez de jouer à Robinson Crusoë ...

N'hésitez-pas à envoyer les photos de votre séjour à Kiwipal, nous les publierons sur nos pages.

Et si vous avez des questions, Ben Le Kiwi se fera une joie d'y répondre ! C'est notre guide spécialiste des randonnées (et la mascotte de Kiwipal).


Guillaume Le Nistour, Kiwipal
Un article de Guillaume Le Nistour.
Fondateur de Kiwipal, Guide de Voyages Nouvelle-Zélande.
guillaume

Questions & Réponses.

Que puis-je faire pour vous aider ? C'est ici que je passais mes vacances étant enfant ! Le parc d'Abel Tasman convient aussi bien aux aventuriers qu'aux vacanciers en quête de tranquillité. Si vous optez pour le kayak, vous allez comprendre le sens du mot liberté !

Poser une question à Ben

  • Tous les sujets ... 47 réponses au total
  • Sorties en kayak 10 réponses
  • Excursions dans le parc 8 réponses
  • Hébergement, campings et refuges 7 réponses
  • Culture et légendes 6 réponses
  • Météo, baignade et marées 5 réponses
  • Comment se rendre dans le parc 5 réponses
  • Bateaux-taxis 4 réponses
  • Espèces animales 2 réponses

Sorties en kayak

  • Est-ce que l'on peut pratiquer le kayak en solitaire ?

    La plupart des compagnies n'autorisent pas la location de kayak en solitaire, pour des raison de sécurité.

  • Combien coûte la location d'un kayak ?

    Un kayak avec deux places revient à 100 $ par jour.

  • Quel est l'âge minimal pour pratiquer le kayak ?

    Selon les compagnies, l'âge minimal varie entre 8 et 14 ans selon l'excursion.

  • Est-ce que l'on peut louer des kayaks dans le parc ?

    Dans le parc même, non. Il faut se rendre à Kaiteriteri ou à Marahau.

  • Est-ce que l'on peut parcourir tout le littoral en kayak ?

    Vous ne pouvez pas dépasser les deux tiers du parc. La limite au Nord est fixée à Shag Harbour où la houle rend la navigation dangereuse.

  • Peut-on faire transporter son kayak en bateau-taxi ?

    Oui, vous pouvez réserver ce service très pratique.

  • Quelle compagnie de kayak pour approcher Tonga Island ?

    J'ai testé Abel Tasman Kayaks et cela s'est très bien passé. Le guide vous présentera non seulement la faune et la flore durant le circuit, mais aussi la culture du pays.Réservations Abel Tasman Kayaks

  • Comment réserver une sortie en kayak à Kaiteriteri ?

    Adressez-vous à Kaiteriteri Kayaks, directement sur la plage.Kaiteriteri Sea Kayak

  • Comment réserver une sortie en kayak à Marahau ?

    Kahu Kayaks, Marahau Sea Kayaks et Abel Tasman kayaks sont présent à Marahau. Vous trouverez plus d'informations sur leurs sites respectifs.Kayak à Marahau

  • Comment réserver une sortie en kayak à Motueka ?

    Je recommande Sea Kayak Company :Sea Kayak Company

Excursions dans le parc

  • Pouvez-vous me recommander un guide pour les excursions ?

    Les guides d'Abel Tasman Seal Swim sont spécialisés dans la nage avec les otaries de décembre à avril. Abel Tasman Tours & Guided Walks propose des randonnées guidées en petit groupe. Abel Tasman Wilson's Experiences est sans doute la compagnie la plus reconnue.Seals Excursion

  • Quel type de chaussures faut-il porter ?

    Une paire de baskets fera l'affaire. Prévoyez des chaussures de randonnée uniquement si vous comptez passer plusieurs jours sur place ou si la piste est détrempée par la pluie.

  • Où trouver des iCenter dans la région ?

    Vous trouverez des points d'informations à Nelson, Motueka et Takaka. Celui de Motueka est le plus proche du parc est le plus spécialisé. Vous pouvez réserver des activités et préparer un itinéraire sur mesure.iSite de Motueka

  • Quelles sont les distances pour Abel Tasman Costal Track ?

    Marahau à Anchorage Hut : 4h sur 12.4 km
    Anchorage Hut à Bark Bay Hut : 4h sur 12.1 km et un pont suspendu de 47 m
    Bark Bay Hut à Awaroa Hut : 4h sur 11.4 km (soumis à la marée)
    Awaroa Hut à Totaranui : 1h30 sur 5.5 km (soumis à la marée)
    Totaranui à Whariwharangi Hut : 3h sur 7.5 km
    Whariwharangi Hut à Wainui : 1h30 sur 5,5 km (soumis à la marée)
    Soit un total de 18 heures de marche (disons 12 heures pour les marcheurs expérimentés).
    L'estimation de 3 à 5 jours est donc raisonnable.

  • Est-ce que vous recommandez d'aller à Golden Bay ?

    Cette baie qui rejoint le parc national d'Abel Tasman peut être rejointe en empruntant une route sinueuse en forêt (365 virages !). Une épreuve qui en vaut la peine tant la baie qui forme un arc de cercle parfait est incroyable. Son nom maori « Mohua » signifie « riche » et les plages immenses et les lagunes sont aussi belles sinon davantage que celles d'Abel Tasman.

  • Est-ce que vous recommandez d'aller à Farewell Spit ?

    Le prolongement de Golden Bay est une immense dune de 36 km qui évoque le bec d'un kiwi. La faible profondeur de la baie est souvent fatale aux baleines qui s'échouent sur ces rivages (325 en 1991). Les navires connaissaient le même sort jusqu'à la construction du phare de 1870. On y trouve la 5e plus grande réserve naturelle d'oiseaux du monde, avec 90 espèces différentes.

  • Est-ce que vous recommandez d'aller à Pupu Springs ?

    À 7 km au nord de Takaka, cette source sacrée pour les Maoris possède deux caractéristiques uniques au monde. Son débit de 14.000 litres à la seconde pourrait fournir une ville comme Boston. Mais c'est surtout la deuxième source la plus pure du monde. L'eau filtrée par le réseau souterrain en marbre est parfaitement transparente jusqu'à 63 m de profondeur !

  • Est-ce que l'on peut faire des sorties en voiliers ?

    Abel Tasman Sailing Adventures propose un itinéraire qui longe la côte à bord d'un catamaran. Vous pouvez compléter l'excursion avec une sortie en kayak. Embarquez directement sur la plage de Kaiteriteri.Abel Tasman Sailing Adventures

Hébergement, campings et refuges

  • Comment réserver une place dans un camping ou un refuge ?

    Consultez le site officiel du DOC (le département de la conservation).Réservations Abel Tasman

  • Combien y a-t-il de places par refuge ?

    Anchorage compte 24 places, Bark Bay 34 places, Awaroa 26 places et Whariwharangi 20 places.

  • Combien coûte la nuit dans un refuge ?

    Environ 30 $ en haute saison, et 12 $ en basse saison. Le logement est gratuit pour les moins de 18 ans.

  • Combien coûte une place de camping ?

    12 $ en haute saison et 8 $ le reste de l'année.

  • Est-ce que l'on peut rejoindre un camping par la route ?

    Totaranui DOC Campsite est le seul camping accessible par la route. Il est situé à 32 km au nord de Takaka. Notez que la route sinueuse n'est plus goudronnée sur les 12 derniers kilomètres (assurez-vous que votre loueur autorise ce type de parcours).

  • Comment réserver son séjour à Ocean View Chalets ?

    Consultez le site officiel :Réservations Ocean View Chalets

  • Est-ce qu'il y a des logements pour les backpackers ?

    Aquapacker accueille les backpackers sur un bateau.AquaPacker

Culture et légendes

  • Le Seigneur des anneaux a-t-il été tourné dans la région ?

    Oui, la forêt de hêtres a servi de décors au début du premier film de la trilogie, quand les Hobbits se cachent sous la souche d'un arbre pour échapper à un Nazgûl.

  • Comment expliquer la formation de Split Apple Rock ?

    La légende maorie évoque l'affrontement entre deux guerriers. Un coup manqué à la hache aurait fendu la roche que l'on appelle « Toko Ngawha » (c'est-à-dire « le rocher fendu). Les cartésiens préféreront l'explication rationnelle d'une veine de roche remplie d'eau glacée qui a éclaté durant l'ère glaciaire.

  • Pourquoi certains lieux du parc portent des noms français ?

    Cela tient à l'exploration de la région par le Français Dumont D'Urville en 1827. Son entente avec les Maoris explique sans doute pourquoi les noms ont été conservés ultérieurement. Par exemple Adolphe Point, Coquille Bay, Guilbert Point, Jules Point ...

  • Que faisaient les Maoris dans la région ?

    Les traces de fortifications sur la côte laissent à penser que des conflits tribaux se sont déroulés pour le contrôle de la région. Les Maoris cultivaient surtout la kumara, une patate douce de Nouvelle-Zélande.

  • Comment s'appellent les trois grandes îles du parc ?

    Elles répondent au nom de Tonga Island, Adele Island et Fisherman Island.

  • Que signifie Motueka en Maori ?

    Motueka est une contraction entre deux mots et signifie « bosquet d'oiseaux ».

Météo, baignade et marées

  • Quel temps fait-il dans le parc d'Abel Tasman ?

    Le climat doux livre des moyennes agréables de 25°C en été et 15°C en hiver. L'ensoleillement record de 2500 heures par an assure d'avoir du soleil deux jours sur trois.

  • Est-ce qu'il faut venir si le temps est couvert ou mauvais ?

    Le mauvais temps n'empêche pas de profiter du parc, mais sans les rayons du soleil, la teinte de la mer n'est pas aussi spectaculaire.

  • Est-ce que l'on peut se baigner ?

    On se baigne en été si l'on a du courage, car l'eau est à 21°C. Durant le reste de l'année, l'eau est trop froide pour se passer de combinaison.

  • Pourquoi faut-il absolument connaître l'horaire des marées ?

    À marée haute, Bark Bay et Torrent Bay imposent de faire un détour conséquent. L'estuaire d'Awaroa et le détroit d'Onetahui Beach doivent être traversés à marée basse sous peine d'être bloqué sur place. Dans le doute, prévoir un supplément de provisions pour le voyage.

  • Comment connaître les horaires des marées ?

    Consultez le site du Département de la Conservation en charge du parc. Les horaires sont également disponibles dans les iSite de la région ou sur des panneaux durant la randonnée (peut-être un peu tard pour s'en soucier ?).Horaires des marées à Abel Tasman

Comment se rendre dans le parc

  • Est-ce que l'on peut venir en bus ?

    Les principales compagnies du pays sont fidèles au poste: Abel Tasman Coachlines, Golden Bay Coachlines (ligne interne qui relie Takaka à Wainui et Totaranui), Atomic shuttle, Nakedbus, Intercity...Abel Tasman CoachlinesGolden Bay CoachlinesAtomic shuttleNakedbusIntercity

  • Est-ce qu'il y a un aéroport ?

    Le plus proche aéroport est situé à Nelson, à 46 km de Motueka.

  • Est-ce qu'il y a des parkings à Marahau et Kaiteriteri ?

    Les parkings des bateaux taxis sont gratuits si vous réservez une excursion. Sinon, il vous en coûtera quelques dollars.

  • Est-ce que l'on peut faire le plein ?

    Kaiteriteri possède une station essence, contrairement à Marahau. Au Nord, vous pourrez remplir votre réservoir à Takaka et Totaranui.

  • Peut-on faire ses courses à Marahau ou Kaiteriteri ?

    Oui, vous trouverez de quoi préparer vos sandwichs, mais vous aurez plus de choix à Motueka qui possède un supermarché.

Bateaux-taxis

  • Combien coûte un trajet en bateau-taxi ?

    L'été dernier, j'ai relevé 30 $ pour une navette entre Marahau et Torrent bay, et 37 $ pour un trajet entre Kaiteriteri et Bark Bay.

  • Quelles sont les principales compagnies de bateau-taxi ?

    Voici les plus renommées, sachant que les tarifs et les services se valent.Abel Tasman Aqua Taxi, au départ de Marahau et KaiteriteriAbel Tasman Sea Shuttle au départ de KaiteriteriMarahau Water Taxis au départ de Marahau

  • Que se passe-t-il si je manque mon bateau taxi ?

    Un retard de 10 minutes peut suffire pour manquer votre bateau taxi. Les compagnies ne plaisantent pas avec les horaires des marées. Vous en serez quitte pour attendre la prochaine navette.

  • Est-ce que l'on peut être mouillé en bateau taxi ?

    En règle générale, les bateaux accostent sur le rivage. Vous devriez vous mouiller jusqu'à mi-mollets pour monter à bord. Sur le trajet, évitez de vous tenir à l'arrière pour ne pas être éclaboussé.

Espèces animales

  • Est-ce qu'il y a des moustiques ?

    Des sandflies, ces petits moucherons du diable qui piquent. Il faut un répulsif spécial en vente partout en Nouvelle-Zélande.

  • Quelles espèces d'oiseaux vivent dans le parc ?

    Vous ne pouvez pas manquer les kererus (de gros pigeons des bois) et les superbes tuis aux plumes bleues.

Photo de guillaume à la montagne

L'avis de Guillaume.

Expert Nouvelle-Zélande

Le grand classique d'Abel Tasman, c'est l'initiation au kayak suivie d'une randonnée en forêt.

En règle générale, la visite du parc se situe à mi-séjour, ce qui permet de reprendre des forces après avoir visité l'Île du Nord.

Ma rencontre avec la Nouvelle-Zélande date de 1997. Je partage depuis mon expérience sur Kiwipal avec d'autres passionnés.

Notre mission est de vous emmener hors des sentiers battus en proposant des voyages sur-mesure.

Je pose une question ▸

Sur la carte du pays

Le parc National d'Abel Tasman se trouve à la pointe nord de l'Île du Sud, dans la région de Tasman.

Ouvrir Google Maps

Liens pratiques

Plus d'informations à consulter si vous visitez Abel Tasman.

Photo de guillaume à la montagne

Votre voyage en Nouvelle-Zélande :

Kiwipal vous aide à préparer un séjour en Nouvelle-Zélande sans agence de voyages.

Vous économisez jusqu'à 30% sur votre budget vacances en éliminant les frais d'agence.

Je contacte Guillaume

Rejoignez-nous !

Abonnez-vous au groupe des voyageurs passionnés par la Nouvelle-Zélande.

Expert certifié de la destination

Une question ?

Demandez conseil aux experts de la Nouvelle-Zélande :

Je pose une question ▸
Adresse email erronée ou message trop court !
Message envoyé !
Un conseiller Kiwipal vous répondra dans les plus brefs délais. Merci !
Haut de la page
Vos articles favoris
Vous pouvez construire une liste de vos articles favoris.
Cliquez sur le bouton « ajouter aux favoris » dans la page de votre choix. Votre liste sera sauvegardée même si vous quittez le site.
J'ai compris !