Mount Sunday | Quelles visites et activités
911 AVIS
Merci !

Mount Sunday, sur les traces de Tolkien en Nouvelle-Zélande.

Guide de la visite

Guillaume Le Nistour, certifié expert par l'office de tourisme
Par Guillaume Poser une question Contact Expert Nouvelle-Zélande

Au coeur d'Ashburton Lakes

Le lac Clearwater est l'un des plus beaux de Nouvelle-Zélande.
La région d'Ashburton regorge de lacs somptueux.

À l'écart de la civilisation et pourtant à deux heures de route de Christchurch ou du lac Taupo, le mont Sunday est une colline rocheuse perdue tel un navire échoué au milieu de l'immense vallée glaciaire de Rangitata.

Avec le Tongariro Crossing et Hobbiton, c'est un lieu de pèlerinage incontournable pour tous les fans du Seigneur des Anneaux qui se respectent.

Mount Sunday est le décor naturel d'Edoras, la capitale du Rohan dans le second puis troisième volet de la trilogie de Peter Jackson.

Toute la région regorge de paysages épiques que l'on peut admirer au cinéma dans le Hobbit et le Seigneur des anneaux.
Mount Sunday se trouve au coeur de la vallée glaciaire de Rangitata.

Pour s'y rendre, le voyageur doit pénétrer au coeur de la région d'Ashburton Lakes et traverser le parc naturel d'Hakatere dont les plaines évoquent la Terre du Milieu de Tolkien.

Mis à part quelques moutons et de rares fermes, personne ou presque ne peuple ces terres sauvages.

Mis à part quelques fermes avec du bétail et le village de Cleawater, personne n'habite près de Mount Sunday.
Cette partie de la Nouvelle-Zélande est pratiquement inhabitée.

Fort heureusement, si les nombreuses randonnées dans les montagnes du parc s'adressent aux randonneurs expérimentés, celle de Mount Sunday est non seulement la plus facile, mais aussi la plus belle !

Il faudra affronter une longue route de gravier et supporter le vent puissant qui balaye la plaine, mais c'est le prix à payer pour admirer des paysages grandioses.

Mount Sunday est un paysage emblématique de l'île du Sud.
Des paysages qui comptent parmi les plus épiques de Nouvelle-Zélande.

Cette sortie en dehors des sentiers battus passe par le lac Clearwater qui reflète les montagnes et un minuscule village presque coupé du monde.

Alors, faites le plein d'essence, n'oubliez pas le GPS et préparez-vous à explorer Mount Sunday, une merveille de notre TOP 5 Kiwipal des visites incontournables de Nouvelle-Zélande.

Location de voiture en Nouvelle-Zélande Location de voiture Nouvelle-Zélande Louez une voiture
À partir de 29 € par jour seulement. À partir de 29 € TTC
VOIR LES TARIFS RÉSERVER VOIR

La traversée de l'Hakatere Conservation Park

À partir du moment où vous rejoignez la route de gravier, il faut compter 45 minutes pour atteindre Mt Sunday.
Hakatere Potts Road marque la fin de la route goudronnée.

La plupart des voyageurs qui se rendent à Mount Sunday arrivent de Taupo, Methven ou Christchurch et empruntent Ashburton Gorge en direction du village de Mt Somers.

Cette route qui est sans conteste l'une des plus belles de Nouvelle-Zélande se transforme en gravel road lorsque l'on rejoint Hakatere Potts Road.

Il faut alors parcourir 25 km en 45 minutes sur une surface de gravier qui impose une faible allure, mais permet d'admirer le paysage.

Les plaines vallonnées et parsemées de rochers justifient à elles seules la visite.
L'Hakatere Conservation Park ressemble à la Terre du milieu de Tolkien.

La région d'Ashburton célèbre pour ses lacs fait partit de l'Hakatere Conservation Park, un immense domaine de 60 000 hectares dont les plaines couvertes de tussack sont entourées de montagnes sculptées par la fonte des glaciers.

Mis à part quelques moutons qui vous dévisagent, vous êtes seul au monde.
Quelques rares pâturages bordent la route de gravier.

Une région jadis recouverte d'une forêt impénétrable que les Maoris ont rasée partiellement avant que les Occidentaux n'en viennent à bout par les flammes pour créer des pâturages.

Une pratique de la terre brûlée désastreuse sur le plan écologique, comme vous l'apprendrez plus en détail en visitant le musée Te Papa de Wellington.

Survol du lac Clearwater près de Mount Sunday
Survol en drone du Lake Clearwater au crepuscule. Une vidéo d'Editor X

Lake Camp et Lake Clearwater

La première escale de la journée se fera au Lake Camp où les rares habitants de la région pratiquent le kayak et où l'on trouve des tables de camping et les seules toilettes à disposition sur le trajet.

Rien ne vous interdit de déjeuner ici si le coeur vous en dit, car les arbres apportent de l'ombre et une protection contre le vent très appréciable.

Le Lake Camp peut être exploré en kayak.
Le Lake Camp sera votre première escale de la journée.

Le cadre est superbe, mais un autre lac, plus grand et bien plus beau se trouve à deux pas derrière Clearwater Village.

Avec le temps, les maisons de vacances en préfabriqué se sont accumulées jusqu'à former une petite bourgade avec quelques rues et un camping qui s'anime en été, mais ressemble à une ville fantôme le reste de l'année.

Pour admirer le reflet de Lake Clearwater, il faut venir à l'aube ou au crépuscule.
Le lac Clearwater reflète les collines environnantes comme dans un miroir.

Traversez la rue principale pour rejoindre Lake Clearwater qui porte bien son nom, car ses eaux reflètent les montagnes comme dans un miroir étincelant.

Un spectacle extraordinaire que l'on peut surtout admirer à l'aube ou au crépuscule quand les oiseaux et les pêcheurs de truite n'agitent pas la surface et lorsque le vent ne forme pas des vagues.

Lorsque le lac Clearwater gèle, on peut y pratiquer le patin à glace.
Le village de Clearwater sous la neige en hiver.

Un vent violent dont les rafales sont d'ailleurs une spécialité de la région (nous aurons l'occasion d'en reparler) et font le bonheur des kitesurfeurs.

Lake Clearwater est un spot secret que l'on se partage entre passionnés et qui accueille même les patineurs lorsque le lac gèle entièrement en hiver.

Hors-piste dans les plaines du Rohan

Arrivé au lac, vous pouvez escalader le flanc de la colline pour profiter d'une vue générale et découvrir les plaines immenses qui s'étendent jusqu'aux montagnes.

Si les scènes du Rohan dans le Seigneur des anneaux ont été tournées ailleurs (à Poolburn Reservoir dans l'Otago Central non loin de Queenstown) pour des raisons pratiques, le paysage de l'Hakatere Conservation Park offre la même beauté sauvage.

Le lac Clearwater est l'un des nombreux lacs d'une région connue sous le nom d'Ashburton Lakes.
Grimpez dans les collines pour admirer le lac Clearwater.

Avancez dans les herbes hautes pour explorer les rochers qui parsèment la plaine jusqu'à perdre le village de vue.

Vous aurez la sensation d'être projeté dans l'univers fantastique de Tolkien sans qu'aucune ligne électrique ni route moderne ne viennent gâcher l'expérience.

Prenez garde aux épines des arbustes lorsque vous explorez les plaines d'Hakatere.
Les rares arbustes qui poussent dans la colline sont recouverts d'épines.

Un tel espace donne envie de courir sans s'arrêter, mais soyez prudents, car le sol n'est pas aussi régulier que l'on pourrait le croire et il serait dommage de se fouler la cheville au milieu de nulle part.

C'est un spectacle enchanteur dont il faudra pourtant se défaire avec la même difficulté qu'un Frodon portant l'anneau unique, mais ce sera pour la bonne cause, car la randonnée de Mount Sunday vous attend !

Louer un Camping-car en Nouvelle-Zélande Location camping-car Nouvelle-Zélande Camping-car
À partir de 39 € par jour seulement. À partir de 39 € TTC
VOIR LES TARIFS RÉSERVER VOIR

La randonnée de Mount Sunday Track

Il vous reste une quinzaine de kilomètres à parcourir pour rejoindre le point de départ de la randonnée.
Une vingtaine de minutes suffisent pour relier Clearwater et Mount Sunday.

Mount Sunday est une ancienne montagne rongée par les rivières glaciaires durant des millions d'années et qui se résume désormais à une simple colline rocheuse particulièrement photogénique située au coeur de la vallée de Rangitata.

Les gardiens de troupeaux se retrouvaient en ces lieux chaque dimanche après avoir rassemblé le bétail (d'où le nom de Mt Sunday) et il suffit de suivre Hakatere Potts Road jusqu'au parking qui marque le début de la randonnée. 

Ne manquez pas le parking, car la route de gravier se détériore par la suite jusqu'à devenir impraticable.
Un parking gratuit se trouve juste au début de la randonnée.

Je précise par ailleurs que la qualité de la route se dégrade rapidement si l'on dépasse le parking, mais conduit à un point de vue magnifique sur la vallée.

Il faut toutefois disposer d'un véhicule à quatre roues motrices et ne pas tenter l'expérience en camping-car sous peine de s'enliser.

Début de la randonnée dans la plaine

Pour atteindre Mount Sunday à pied, le Département de la Conservation annonce une distance d'un kilomètre et demi à parcourir en 45 minutes, mais les bons marcheurs n'auront besoin que d'une demi-heure.

Les estimations de durée sont calculées pour prendre en compte des pauses sur le trajet.
Mt Sunday Track est une randonnée facile de 45 minutes.

Une estimation de distance somme toute relative, car il ne s'agit évidemment pas d'une course et vous prendrez le temps d'admirer le paysage ou pique-niquer au sommet si la météo l'autorise.

Le terme randonnée est exagéré, car la marche relève plutôt de la promenade.
Restez sur la piste, car il existe plusieurs cours d'eau à franchir à l'aide de ponts.
Tout le parcours est parfaitement balisé par des piquets orange.

Vous allez traverser un terrain privé, mais ouvert au public et si le hors-piste n'est pas interdit, il vaut mieux suivre le chemin tracé et balisé par des piquets orangés pour ne pas se perdre dans les buissons épineux (une variété d'arbustes que l'on retrouve aussi au mont Cook).

Il y a encore quelques années, il n'y avait pas de sentier et il fallait traverser des rivières à pied, ce qui n'était pas une partie de plaisir. Une époque que regrettent toutefois certains voyageurs, car il y avait alors un peu moins de monde...

Méfiez-vous des buissons épineux que l'on trouve en bordure de chemin.
La végétation ne permet guère la pratique du hors-piste !

De nos jours, les rivières sont enjambées par des ponts, dont l'un est même suspendu et n'accepte qu'un seul marcheur à la fois.

L'eau qui provient des glaciers permet de rafraîchir visage et bras en été, mais n'est pas potable pour autant. Avec un peu de chances, vous arriverez à observer des galaxiids, une espèce de poisson de 80 cm aux reflets argentés.

L'eau des rivières qui provient des glaciers est particulièrement fraîche.
D'innombrables cours d'eau sillonnent la vallée de Rangitata.

Le parcours est peut-être une promenade de santé, mais l'absence de rochers et d'arbres vous expose aux éléments sans discontinuer, rendant la crème solaire hautement indispensable.

Un soleil qui n'est pourtant pas votre pire ennemi, car le vent qui balaye la plaine est l'élément à redouter.

Il fallait autrefois traverser cette rivière à pied avant la construction du pont.
Le pont suspendu qui franchit une rivière n'accepte qu'une personne à la fois.

Les bourrasques peuvent emporter les couvre-chefs et suffisent à décourager les marcheurs mal équipés, surtout si la pluie commence à tomber.

Par conséquent, ne venez pas à Mount Sunday sans prévoir des imperméables pour parer à toute éventualité, car il serait regrettable de renoncer aussi près du but.

Ascension jusqu'au sommet de la colline

L'ascension de Mount Sunday se fait par l'arrière de la colline le long d'un versant facile d'accès et non par la partie rocheuse abrupte.

Même les seniors parviennent sans peine à gravir la pente et personne ne souffre de vertige, car il n'y a pas de précipices.

Ne vous laissez pas impressionner par la taille des rochers, car la montée jusqu'au sommet est très facile.
La montée se déroule sur le versant en pente douce de la colline.

Si l'on ne réalise pas de pause, une dizaine de minutes suffisent pour atteindre l'emplacement où fut construit le village d'Edoras pour les besoins du tournage des « Deux Tours » et du « Retour du Roi ».

Le paysage grandiose se révèle au fur et à mesure de l'ascension, mais n'apparaît dans toute sa splendeur qu'une fois le sommet atteint.

Il faut atteindre le sommet pour apprécier le paysage dans son ensemble.
Plus que quelques mètres à parcourir avant de rejoindre le sommet.

La vue est dégagée sur 360 degrés et l'on admire la Rangitata Valley où coule la rivière du même nom qui tire sa source des glaciers.

Les innombrables buissons de la vallée donnent des points de repère et contribuent à renforcer une impression d'immensité.

Du haut de Mt Sunday, vous pouvez observer le paysage sur 360°.
Vous profitez d'une vue panoramique exceptionnelle sur Rangitata Valley.

Le sommet se révèle vaste (Edoras y tenait) et offre suffisamment d'espace pour se promener et s'asseoir sur des rochers sans être collé aux autres visiteurs.

Le pique-nique n'est pas impossible, à condition bien entendu que le vent vous laisse en paix un moment, ce qui n'est pas souvent le cas !

Un paysage bouleversé par les saisons

Mount Sunday se trouve à seulement 35 kilomètres à vol d'oiseau du lac Tekapo, mais à 185 km par la route !

Et pourtant, le relief semble totalement différent : une caractéristique typique de la Nouvelle-Zélande où il suffit de parcourir une courte distance pour trouver un climat et un relief radicalement différent.

Du printemps au début de l'été (sept-dec), le paysage est encore vert, car irrigué par la fonte de neiges.
L'herbe de la vallée est encore verte au début de l'été.

La teinte même du paysage varie au gré des saisons. Pour ce reportage, nous avons visité Mount Sunday au début de l'été lorsque l'herbe était encore verte.

À cette période, les montagnes aux sommets arrondis pas l'érosion évoquent un peu l'Écosse mais dans des dimensions plus importantes.

L'herbe a séché au soleil et le paysage revêt une teinte marron clair.
Mout Sunday prend une teinte différente à la fin de l'automne.

Quelques mois plus tard, l'herbe sèche puis jaunit avant de virer au marron en automne pour disparaître au coeur de l'hiver lorsque la neige commence à tomber.

Notre reportage mélange parfois les photos de diverses saisons, mais il s'agit bien du même lieu à la beauté sans cesse renouvelée.

Nous sommes en altitude et les montagnes communiquent avec des glaciers aux neiges éternelles.
Les chutes de neige achèvent de transformer le paysage en hiver.

Les fans du Seigneur des anneaux apprécieront sans doute davantage le paysage en automne, car c'est durant cette saison que les scènes d'Edoras ont été filmées.

Assurément, l'herbe tendre du printemps aurait donné un côté trop féérique et inapproprié au ton dramatique souhaité par Peter Jackson.

Assurance Voyage en Nouvelle-Zélande Assurance Nouvelle-Zélande Assurance Voyage
À partir de 22 € seulement. À partir de 22 €
PROMO -5% OFFRE -5% VOIR

La représentation d'Edoras au cinéma

Seule la partie basse d'Edoras est en image de synthèse, le reste ayant été construit sur le Mt Sunday.
Le village fortifié d'Edoras tel qu'il apparaît dans le Seigneur des anneaux.

L'auteur du Seigneur des anneaux J.R.R. Tolkien n'a peut-être jamais visité la Nouvelle-Zélande, mais il ne fait guère de doute qu'il aurait adoré la représentation d'Edoras au cinéma, même si l'on peut regretter que la ville soit moins étendue que dans les livres.

Peter Jackson a obtenu l'aval des studios pour filmer dans son pays d'origine précisément grâce aux économies substantielles que permettait l'usage des décors naturels.

Survol de Mount Sunday en drone
Survol de Mount Sunday, le lieu de tournage d'Edoras. Réalisé par Ambient Worlds

Mount Sunday est l'un de ces paysages épiques et le village bâti sur la colline apparaît essentiellement dans « Les Deux Tours » sorti en 2002 et brièvement dans le « Retour du Roi » en 2003.

Gandalf arrive à Edoras avec Aragorn, Gimli et Legolas
L'arrivée à Edoras sous les yeux d'Éowyn. Réalisé par Peter Jackson

C'est dans la capitale du Rohan fortifié sur une colline et cerné par des montagnes enneigées que se déroule la rencontre décisive entre Gandalf et le Roi Theoden.

Création du village fortifié d'Edoras

À la sortie des films au cinéma, la plupart des spectateurs considéraient que le décor était sans doute trop beau pour être vrai !

La vallée qui ne présentant aucun signe de modernité, apparaît telle quelle dans les films de Peter Jackson.
Les bâtiments ont été construits sur le Mt Sunday en seulement six mois.

Et pourtant, seule la partie basse du village est en image de synthèse et le reste fut construit en matériaux solides durant 6 mois par les équipes de Peter Jackson.

Le souci du détail transparaît à l'écran, les ouvriers ayant travaillé avec la même passion qu'à Hobbiton sur l'île du Nord de la Nouvelle-Zélande.

Gandalf traverse la plaine devant Edoras
Gandalf quitte le Rohan pour aller au Gondor. Réalisé par Peter Jackson

Et si l'on excepte une route de gravier et un parking aisément gommé au montage, aucune trace de civilisation n'est visible à l'écran. Le décor épique de la vallée n'a nécessité aucun effet spécial quant à lui !

Les scènes en intérieur ont été cependant filmées à Wellington en studio.
La salle du trône (Golden Hall) fut la réalisation la plus impressionnante !

En revanche, les scènes en intérieur, notamment dans Golden Hall (Meduseld) ont été filmées dans les studios de Stone Street à Wellington, les vues sur l'extérieur que l'on aperçoit par les fenêtres étant insérées numériquement.

Le tournage sur le Mont Sunday

Après avoir triomphé aux Oscars, notamment grâce à la perfection du travail réalisé à Mount Sunday, l'adaptation du Seigneur des anneaux résiste à l'épreuve du temps.

Making of du Seigneur des anneaux à Mount Sunday
Le tournage des Deux Tours à Edoras. Produit par Miramax

Les équipes de Peter Jackson ne se sont pas contentées de bâtir les maisons du village : elles ont carrément habité dedans durant toute la durée du tournage.

Mais en dépit de ce relatif confort et leur admiration pour la beauté du paysage, la plupart des acteurs et techniciens ont souligné la difficulté de tourner dans un lieu ou le vent balaye tout sur son passage.

Theoden pleure la mort de son fils
Theoden et Gandalf devant une tombe à Edoras. Réalisé par Peter Jackson

D'ailleurs, une anecdote célèbre concerne l'arrivée des héros à Edoras sous le regard de la princesse Eowyn.

Il n'était pas prévu que le vent arrache la bannière du Rohan mais Peter Jackson conservera la prise, y voyant un symbole qui s'intégrait parfaitement à la narration.

Aragorn signale l'appel à l'aide du Gondor à Theoden
Le Rohan se prépare à porter secours au Gondor. Réalisé par Peter Jackson

Comme ce fut le cas à Hobbiton par le passé, l'équipe démonta l'ensemble des constructions à la fin du tournage pour que la colline retrouve son aspect naturel.

Durant les années qui suivirent, les collectionneurs venaient fouiller les rochers pour retrouver quelques rares morceaux de bois et des clous, mais il ne subsiste désormais plus aucune trace d'Edoras, si ce n'est sur la pellicule.

Retour du roi, Edoras
Le retour du Roi, scène du banquet à Edoras. Réalisé par Peter Jackson
Location de voiture en Nouvelle-Zélande Location de voiture Nouvelle-Zélande Louez une voiture
À partir de 29 € par jour seulement. À partir de 29 € TTC
VOIR LES TARIFS RÉSERVER VOIR

Avis et conseils pour visiter Mount Sunday

De tous les pays du monde, la NZ ressemble le plus au monde imaginaire de Tokien.
La Terre du milieu de Tolkien s'incarne en Nouvelle-Zélande.

Quand on parle du Seigneur des anneaux en Nouvelle-Zélande, on pense spontanément au Tongariro Crossing, au village d'Hobbiton ou aux Putangirua Pinnacles de Cap Palliser. Pourtant, Mount Sunday est de loin le paysage qui reproduit le plus fidèlement le caractère épique de l'oeuvre de Tolkien.

Nul besoin d'être un passionné de la trilogie de Peter Jackson pour apprécier la visite, et si certains voyageurs écoutent les compositions d'Howard Shore durant l'ascension, la plupart des voyageurs n'établissent pas de lien direct avec les films.

Avec un peu d'imagination, vous pouvez vous transporter dans les plaines du Rohan.
Mettez vos pas dans ceux d'Aragorn, Gandalf ou Legolas.

Certains organisateurs fournissent des costumes et armes factices pour reproduire les scènes d'Edoras après avoir traversé les plaines en minibus à six roues motrices.

À 150 $ la sortie, l'activité s'adresse essentiellement aux geeks endurcis et fera peut-être sourire certains, mais elle témoigne de l'importance des films dans l'imaginaire collectif.

Quand faut-il venir ?

On pourrait s'attendre à une affluence record pour un lieu de tournage aussi célèbre, mais elle demeure raisonnable y compris en haute saison.

Nous sommes tout de même loin des autocars de touristes qui débarquent à Hobbiton ou de la file de randonneurs au Tongariro Crossing !

Le vent souffle fort et les bourrasques peuvent surprendre… ne vous mettez pas en danger au bord de la falaise.
Évitez toutefois de vous approcher trop près du bord de la falaise.

Comme souvent en Nouvelle-Zélande, ce sont surtout des questions logistiques qui conditionnent le nombre de visiteurs.

Car si le mont Sunday se trouve à une distance raisonnable de Christchurch (160 km), il faut tout de même presque 5h de trajet pour faire l'aller-retour dans la journée, la faute revenant à une route de gravier qui ralentit la circulation.

Une vitesse excessive peut mener votre véhicule dans le fossé.
La route de gravier est en bon état, mais elle impose une allure modérée.

Ajoutez à cela une absence presque totale d'hébergements sur place et vous obtenez un lieu pratiquement désert en basse saison.

Nous n'allons pas nous en plaindre, d'autant plus que le sentier de marche a été parfaitement aménagé par le Département de la Conservation (DOC).

La marche dans la plaine s'effectue en plein soleil, alors prévoyez de l'eau et de la crème solaire.
La randonnée est facile, mais il faut prévoir de l'eau et quelques provisions.

Certes, il y a bien quelques inconvénients, à commencer par le vent qui peut souffler continuellement. L'ascension de la colline peut même devenir dangereuse si une tempête se lève, car les rafales arrachent jusqu'aux lunettes des marcheurs.

Mais c'est surtout le brouillard qui masque le paysage et non la pluie qui devrait vous pousser à changer vos plans.

Durant la basse saison, le parc d'Hakatere est presque totalement déserté par les touristes.
Les paysages sont tout aussi spectaculaires en hiver !

En soi, il n'y a pas vraiment de saison particulière à conseiller... J'avoue que les paysages sous la neige, même s'ils masquent un peu le relief, sont d'une beauté qui surclasse pratiquement tout ce que j'ai pu voir en Nouvelle-Zélande.

Route sous la neige en hiver
Un trajet dans le Hakatere Conservation Park sous la neige. Un film de Dave Rogers

Les couleurs d'automne font l'unanimité auprès des fans du Seigneur des anneaux, mais le printemps est tout aussi saisissant !

Conseils pour la conduite sur la route de gravier

La traversée de l'Hakatere Conservation Park est inoubliable à condition de prendre son temps pour se garer en bord de route et s'aventurer dans les plaines immenses.

Restreindre sa vitesse à 25 km/h dans un pays où les routes désertes incitent à rouler plus vite n'est pas évident au début, mais vous risquez de finir dans un fossé si vous appuyez trop sur l'accélérateur.

Prenez le temps de vous arrêter pour admirer la vue, car la route de gravier exige une concentration absolue.
Le paysage est splendide, mais gardez les yeux sur la route en conduisant.

Dépasser les 40 km/h peut endommager les parties basses de votre véhicule et les projections de gravier risquent d'abîmer la carrosserie. Il est primordial de ralentir considérablement en croisant d'autres véhicules !

Faut-il se loger sur place ?

Nous l'avons écrit, les capacités d'hébergement à proximité sont limitées pour les voyageurs en voiture.

Il existe toutefois un établissement agréable qui peut vous accueillir à deux pas de Mount Sunday. Mt Potts Lodge reçoit les randonneurs depuis 1911 et leur permet de profiter du coucher de soleil dans la vallée, un privilège rare.

Mt Potts Lodge propose aussi bien des chambres que des terrains de camping.
Mt Potts Lodge est le seul hébergement disponible près de Mt Sunday.

On pouvait espérer trouver des Beds & Breakfasts au village de Clearwater, mais ce n'est pas le cas, et il faut revenir vers le village de Mt Somers pour trouver des chambres en quantité limitées.

Les voyageurs en camping-car sont un peu mieux lotis, car ils peuvent se garer au Lake Clearwater Campground pour un prix raisonnable (10 $ par adulte).

Les voyageurs en camping-car peuvent rester sur place si leur véhicule est certifié autonome (self contained)
Vous pouvez passer la nuit au Lake Clearwater Campground.

Toutefois, la règle du premier arrivé, premier servi laisse peu d'espoir à ceux qui improvisent un séjour en haute saison.

Notez par ailleurs que Mt Potts Lodge propose aussi des emplacements (à réserver), plus chers, mais alimentés en électricité pour camping-car (autonomes ou non).

HébergementMt Potts Lodge
RéservationsConsulter le site
Adresse2131 Hakatere Potts Road, Ashburton Lakes

Combien de temps faut-il pour tout visiter ?

La plupart des visiteurs se contentent de passer une demi-journée à Mount Sunday généralement prolongée par un pique-nique au lac Clearwater puisqu'il n’y a pas de restaurants sur place.

La région ne se résume pas au Mont Sunday et vous avez aussi de nombreux lacs à découvrir.
Il faut une journée entière pour avoir un bon aperçu d'Ashburton Lakes.

Pourtant, la région d'Ashburton Lakes comporte d'autres merveilles à visiter. Les lacs Emily, Emma, ou Heron sont aisément accessibles au prix d'un peu de routes ou de quelques heures de marche dans des plaines qui évoquent le Rohan de Tolkien.

En revanche, et malgré leur beauté à couper le souffle, il faut bien admettre que les autres randonnées de la région sont très difficiles, surtout si l'on est sujet au vertige.

Parmi les autres randonnées de la région, celle du Mt Guy est envisageable, mais prend tout de même 5h A/R.
L'ascension du Mt Guy est possible si vous n'avez pas trop le vertige.

L'ascension de Mount Guy à 1319 m d'altitude (5 h de marche aller-retour) est envisageable si l'on dispose de bâtons, mais Mount Somers requiert une journée entière et adresse aux marcheurs expérimentés.

Ashburton Lakes filmés avec un drone
Un splendide survol panoramique des Ashburton Lakes. Un reportage de Mikoymics TV

En d'autres termes, si vous envisagez de visiter les lacs ou suivre une seconde randonnée, il faut prévoir au moins une journée entière dans la région et réserver sans tarder une place de camping ou une chambre à Mt Potts Lodge.

Cette visite figure dans le best-of de Kiwipal.
Mount Sunday se trouve à seulement 2h20 de route de Christchurch.

Mount Sunday est une étape idéale pour commencer ou achever des vacances sur une note grandiose et épique.

C'est pour de tels paysages que l'on vient en Nouvelle-Zélande, et l'on repart avec le sourire aux lèvres et la satisfaction d'avoir vécu des moments exceptionnels !

Infos pratiques

Questions fréquentes

Guillaume, Guide Kiwipal

Demandez à Guillaume de vous aider ! Besoin d'aide ? Je suis un guide certifié par l'office de tourisme et je vous réponds avec plaisir tous les jours de la semaine. Guide certifié par l'office de tourisme, je réponds avec plaisir tous les jours de la semaine. Je réponds avec plaisir à vos questions.

Poser une question à Guillaume Poser une question

Hébergement et Transports

Y a-t-il des Beds and Breakfast sur place ?

Vous trouverez parfois des locations à la journée ou à la semaine sur Air B&B, mais elles sont très rares et il vaut mieux se tourner vers Mt Potts Lodge qui accueille des visiteurs depuis 1911.

Peut-on camper au bord du lac ?

Non, mais le village de Clearwater possède un terrain de camping qui peut accueillir des campeurs et des camping-cars autonomes. Mt Potts Lodge possède également des emplacements à louer, y compris avec des prises secteurs pour les camping-cars.

Peut-on venir en camping-car ?

Tout à fait, à condition de conduire prudemment sur la route de gravier qui mène à Lake Clearwater et Mount Sunday.

Y a-t-il des stations essence sur place ?

Non, alors pensez à faire le plein d'essence à Mt Somers, la dernière ville sur le trajet vers les Ashburtons Lakes.

Est-ce qu'il y a des restaurants ?

Mt Potts Lodge propose un service de table à ses hôtes, mais ce n'est pas un restaurant à proprement parler.

Randonnée à Mount Sunday

Peut-on visiter Mount Sunday en hiver ?

Oui, mais la randonnée peut être impraticable s'il y a de la neige et la phase d'ascension peut s'avérer risquée en pareille condition.

Comment faut-il s'habiller pour la randonnée ?

Au coeur de l'été, c'est une marche que l'on peut faire en pantalon court et t-shirt, mais le vent puissant qui balaye la plaine impose souvent de se couvrir davantage. Le reste de l'année, il vaut mieux s'en remettre au système des trois couches de vêtements superposés que l'on ajoute ou enlève au besoin.

La randonnée est-elle faisable en fauteuil ?

Non, car elle comporte quelques ponts et le sentier, notamment pour rejoindre le sommet de Mount Sunday, n'est pas adapté aux fauteuils roulants.

Faut-il porter des chaussures de randonnée ?

S'il est possible de suivre cette randonnée avec des chaussures de tennis, il est préférable de porter des chaussures de randonnée pour éviter de glisser dans l'herbe ou sur les rochers. De manière générale, et pour le confort de la marche, les chaussures de randonnées sont incontournables en Nouvelle-Zélande.

Est-ce que la randonnée donne le vertige ?

Le vertige est difficile à évaluer, car son intensité varie considérablement d'une personne à l'autre. Je considère que la randonnée au mont Sunday ne donne pas le vertige, essentiellement parce qu'il n'y a pas de sentier bordé de précipices et une pente douce jusqu'au sommet. Pour avoir le vertige, il faut surtout avoir peur de tomber, et ici ce n'est pas le cas.

Peut-on pique-niquer à Mount Sunday ?

Vous pouvez envisager de manger des sandwichs au sommet, à condition de faire attention au vent qui emporte le moindre papier au loin. Il serait tout de même regrettable de souiller la nature quand on voit la beauté du paysage !

Peut-on se baigner au lac Cleawater ?

Ce n'est guère recommandé, car une trentaine d'espèces d'oiseaux protégés peuplent les berges, mais l'on pratique bien le kitesurf, alors cela ne doit pas être interdit. Ceci étant dit, je n'ai jamais vu de baigneurs dans le lac Clearwater.

Tournage des films

Le village d'Edoras a-t-il été construit pour de vrai ?

La partie haute du village avec Golden Hall (Meduseld) a été construite durant six mois et elle abritait les équipes du tournage. En revanche, la partie basse du village est réalisée en image de synthèse.

Est-ce que l'on reconnaît bien le décor du film ?

Oui, le rocher est aisément reconnaissable et la vallée ressemble exactement à celle du film, car elle n'a pas été retouchée en postproduction.