Réservez votre camping-car ou mini-van sans agence de voyages pour la Nouvelle-Zélande.

Louer un camping-car en Nouvelle-Zélande.

Réservez votre voyage en Nouvelle-Zélande !

Contactez un conseiller Kiwipal pour parler de votre projet de vacances, c'est gratuit et sans engagement !

Je pose une question ▸
  • Lire l'article
  • Détails
  • Conseils
2 Votez SVP !
Vos questions (20)
Poser une question

Présentation.

  • 1Le paradis du camping-car
  • 2Les avantages du camping-car
  • 3Les modèles de camping-car
  • 4Les meilleures marques
  • 5Les accessoires du camping-car
  • 6Réserver sans agence de voyages
  • 7L'assurance pour le camping-car
  • 8Planifier son itinéraire
  • 9Prise et restitution du véhicule
  • 10La conduite du camping-car
  • 11Garer le camping-car
  • 12Faire le plein d’essence et de gaz
  • 13Batterie et appareils électriques
  • 14La vie quotidienne à bord
  • 15Vidange et eau potable
  • 16Embarquer à bord du ferry
  • 17Voiture ou camping-car ?

1Le paradis du camping-car

La Nouvelle-Zélande est considérée comme le meilleur pays au monde à visiter en camping-car. Une réputation qui n'est pas usurpée tant le pays regorge d'installations étudiée pour ce type de véhicule.

La Nouvelle-Zélande est le pays le plus adapté au camping-car.

La Nouvelle-Zélande est le paradis incontesté du camping-car avec des aménagements considérables au regard de la faible densité de population du pays.

Les véhicules que vous pouvez louer en Nouvelle-Zélande sont semblables aux modèles européens, et si vous avez déjà conduit un camping-car en France, vous êtes déjà pratiquement prêt à prendre la route.

Vous devez toutefois avoir au moins 21 ans pour louer un camping-car (une condition parfois assortie d’un certain nombre d’années d’expérience exigée). En revanche, un simple permis B fera l’affaire, à condition de posséder également le permis international (une simple traduction officielle du permis français) délivré gratuitement en préfecture et valable trois ans.


Le permis de conduire international est obligatoire et devra être présenté à chaque contrôle accompagné du permis national. En réalité, le permis international est une simple traduction du permis en langue anglaise qui facilite le travail des policiers qui ne parlent pas français.

Le permis de conduire international est obligatoire en Nouvelle-Zélande.

Chaque modèle de camping-car possède ses caractéristiques propres et un aménagement intérieur qui varie selon la marque.

Dresser la liste des dizaines de modèles ne serait pas d’une grande utilité, et ce dossier vise essentiellement à présenter la location de camping-car aux débutants.

Je vais vous expliquer étape par étape comment voyager en camping-car. Rassurez-vous, les tâches d'entretien basiques comme la vidange ou le plein d’eau potable ne sont réalisées que tous les deux ou trois jours. Le reste du temps, vous profitez de votre camping-car pour voyager, déjeuner en famille ou vous reposer entre deux activités.

Le camping-car est parfaitement adapté à un séjour familial en Nouvelle-Zélande.

Ne vous laissez pas impressionner par sa taille, le camping-car est le mode de transport idéal pour explorer la Nouvelle-Zélande. Accordez-moi un moment, et vous saurez tout ce que vous devez savoir pour louer un camping-car sans recourir aux services coûteux d’une agence de voyages.


En complément, Kiwipal vous propose de découvrir les subtilités du Code de la route néo-zélandais et de la conduite à gauche.


2Les avantages du camping-car

Le principal avantage du camping-car est d'autoriser les changements d'itinéraires durant le séjour en Nouvelle-Zélande. En d'autres termes, il est souvent possible de fuir le mauvais temps en mettant le cap à quelques dizaines de kilomètres.

Le camping-car permet d'adapter l'itinéraire selon vos envies.

Aucun autre moyen de transport ne procure une telle sensation de liberté ! Se garer devant une plage de sable fin, adapter son itinéraire au gré de ses envies… le camping-car vous rapproche des activités en plein air, y compris dans les coins les plus reculés du pays où le premier hôtel disponible se trouve à des dizaines de kilomètres.

Sortir des sentiers battus n’est pas le seul avantage lié au camping-car ! N’étant pas obligé de respecter un itinéraire à la lettre, vous ne vivez plus la météo comme une fatalité. Pourquoi subir la pluiequant on peut improviser et rejoindre un coin de ciel bleu ?

Le camping-car est un véritable petit appartement sur roues, et les affaires bien rangées que l’on n’est pas obligé de défaire tous les soirs, facilitent le voyage en famille, surtout avec un bébé que l’on changera plus commodément que sur une aire d’autoroute.


Le camping-car est particulièrement adapté aux séjours en famille, car il permet de maintenir les habitudes des plus petits. Si les voyages forment la jeunesse, le camping-car y contribue pour beaucoup !

Les vacances en camping-car sont très appréciées par les enfants.

Les enfants en bas âge doivent néanmoins être installés dans des sièges adaptés. Pour en savoir plus sur la réglementation en vigueur, je vous invite à consulter notre dossier spécial sur la conduite en Nouvelle-Zélande.

En plus d’apporter la liberté, le camping-car permet de réaliser des économies sur l’hébergement et la restauration.

Cuisiner à bord permet de ne pas recourir systématiquement aux restaurants ou aux fast-foods. Il suffit de faire le plein de provisions dans les grandes enseignes ou sur les marchés pour s’alimenter sainement.

Camping-car

Découvrez une présentation complète sur le camping-car en Nouvelle-Zélande.

Une vidéo de Campermate

Mais le camping-car est avant tout un état d’esprit, et le moyen le plus sûr pour vivre de belles rencontres. Vous pouvez bien entendu rester en famille quand vous le souhaitez, mais pouvez tout aussi bien vous lier d’amitié avec des voyageurs du monde entier ou des Néo-Zélandais qui vous présenteront leur pays mieux que quiconque.


3Les modèles de camping-car

Kiwipal vous propose un comparateur de camping-car qui regroupe les offres de la plupart des loueurs de Nouvelle-Zélande. Chaque véhicule est évalué et vous profitez des témoignages et des conseils de ceux qui ont loué un modèle avant vous.

Kiwipal vous permet de comparer les différents modèles de camping-car.

Avant même de commencer à comparer les différentes marques de camping-car, vous devez décider si vous préférez conduire un modèle avec une boîte de vitesse manuelle ou automatique.

Les deux modèles de boîte de vitesse sont proposés par les loueurs de camping-cars, mais vous seriez bien inspirés d’opter pour une boîte de vitesse automatique. Car si la conduite à gauche avec un volant situé à droite dans l’habitacle demande déjà un temps d’adaptation, imaginez-vous passer les vitesses avec la main gauche… La boîte automatique est donc fortement recommandée !

La certification “self contained”

Un camping-car self-contained (c'est à dire autonome) possède une certification qui autorise le stationnement dans les campings gratuits de Nouvelle-Zélande. Pour obtenir cette certification, le véhicule doit être capable de conserver ses eaux usées durant une période de trois jours minimum.

Pour profiter des camping gratuits, il faut choisir un véhicule autonome.

La certification “self contained” que révèle un autocollant collé sur la carrosserie à l’arrière du véhicule (ou une mention sur la vignette du pare-brise) vous autorise à stationner gratuitement (ou en échange de quelques dollars) dans les campings du Département de la Conservation (DOC) ainsi que dans de nombreux terrains éparpillés dans tout le pays.

Pour pouvoir se garer dans les campings gratuits, le véhicule doit pouvoir conserver ses eaux usées.

Cette certification atteste que le véhicule que vous conduisez dispose de toilettes et ne rejette pas ses eaux usées grâce à une capacité de stockage de trois jours.

Louer un camping-car “self contained” revient donc forcément un peu plus cher, mais facilite considérablement l’organisation du séjour. Faute de quoi, vous serez contraints de vous garer fréquemment dans des campings payants pour profiter des commodités et reverrez votre budget à la hausse.

Le nombre de passagers autorisé

La capacité d’accueil du camping-car dépend du nombre de passagers à bord. N’imaginez pas pour autant loger plus de passagers que prévu, y compris en proposant à un adulte d'occuper un lit d’enfant car l’expérience qui serait très inconfortable irait également à l’encontre du contrat de location.

Les modèles de camping-cars (motorhome)

L'époque où les campings-cars étaient des monstres de la roue est désormais révolue. Les nouveaux modèles sont compacts, mais néanmoins confortables et même les débutants peuvent les conduire sans crainte. Ce modèle par exemple est adapté à un couple seul ou avec un enfant.

Le camping-car peut aussi être un véhicule léger et simple à conduire.

Même si vous n’avez jamais loué de camping-car auparavant, vous réaliserez vite qu’il n’existe que trois grandes catégories, aisément reconnaissables à leur carrosserie.

Le modèle “capucine”

On le nomme “Conventional coachbuilt motorhome” en Nouvelle-Zélande. Il possède une zone de couchage située au-dessus de la cabine de pilotage.

Le modèle “profilé”

On le nomme “Low profile coachbuilt motorhome” en Nouvelle-Zélande. Plus aérodynamique et plus agréable à conduire possède une zone de couchage à l’arrière.

Le modèle “intégral”

On le nomme “Class A”en Nouvelle-Zélande. Plus lourd, mais plus confortable se reconnaît à sa cabine de pilotage intégrée à l’ensemble du camping-car.

Les mini vans

Le mini-van est particulièrement adapté aux jeunes en Visa Vacances Travail qui souhaitent visiter la Nouvelle-Zélande durant plusieurs mois (il est alors souvent plus intéressant de l'acheter que de le louer). Mais ce véhicule dépourvu de douches et de sanitaires peut malgré tout convenir aux vacanciers qui sont prêts à tous les sacrifices à cause d'un budget trop juste.

Le mini-van coûte moins cher à la location mais le confort est moindre.

Si le camping-car ne rentre pas dans votre budget ou vous semble trop lourd à manoeuvrer, vous pouvez envisager de louer un mini-van ou une voiture aménagée de la marque Spaceship Rentals.

Néanmoins, ces véhicules ne sont pas certifiés “self contained” et s’adressent essentiellement à une clientèle de backpackers qui visitent la Nouvelle-Zélande en Programme Vacances Travail.

Le mini-van complique l'organisation du séjour et il convient surtout aux plus jeunes voyageurs.

Car si les mini-vans décorés par des artistes confèrent au voyage un côté “rétro” sympathique, ils ne possèdent en revanche ni douche, toilettes, ou chauffage... ce qui contraint à l’escale systématique dans les campings payants ou les auberges de jeunesse.

En revanche, si votre séjour en Nouvelle-Zélande dure plus de trois mois, l’achat d’un mini-van devient intéressant (de nombreux jeunes s’attachent à leur véhicule jusqu'à lui donner un surnom et ne s’en séparent qu’à regret à la fin de leur séjour).


4Les meilleures marques

Vous allez passer plusieurs semaines (sinon plusieurs mois) à bord du même véhicule. Celui-ci doit être à la fois simple à conduire et néanmoins confortable. Kiwipal vous propose un comparateur pour vous aider à choisir parmi les dizaines de modèles proposés par les compagnies de location de camping-car de Nouvelle-Zélande.

Le comparateur de Kiwipal regroupe la quasi-totalité des loueurs du pays.

Le comparateur de camping-car de Kiwipal vous permet de trouver aisément des modèles selon le nombre de passagers. Vous pouvez lui faire confiance, car il regroupe la quasi-totalité des agences de location de Nouvelle-Zélande, avec la garantie du prix le plus bas du marché !

Si le nombre de modèles proposés semble conséquent de prime abord, le choix n’est pas difficile. La plupart des compagnies de location aménagent à leur convenance un même type de véhicule.

Tel camping-car possède la climatisation ou un micro-onde, tel autre un véritable four ou plus d'espace… il suffit de comparer les caractéristiques de chaque modèle comme vous le feriez pour une chambre d’hôtel.

Maui, Britz et Juicy sont les marques les plus connues, mais il en existe d'autres de très bonne qualité en Nouvelle-Zélande.

La compagnie Maui propose uniquement des modèles haut de gamme, avec une flotte de véhicules très récents. Sa rivale Britz propose des véhicules moins chers, mais légèrement plus anciens. Enfin, Juicy offre un bon rapport qualité-prix même si l'esthétique colorée de leurs véhicules ne plaira pas à tout le monde.

Ces trois enseignes très prisées des vacanciers doivent être réservées bien à l’avance, mais il existe d’innombrables alternatives de très bonne qualité listées dans notre comparateur.


Un avantage lorsque l’on loue un modèle de camping-car de marque, c’est que l’on peut bénéficier de conseils pratiques lorsque l’on stationne dans des campings payants, car le personnel connaît parfaitement ces types de véhicules.


5Les accessoires du camping-car

On a coutume de dire que le camping-car est une maison sur roues, mais la comparaison avec un appartement serait sans doute plus appropriée. Selon votre budget, le confort sera plus ou moins grand, mais même les modèles de véhicules plus anciens feront l'affaire pour explorer la Nouvelle-Zélande.

Le confort des camping-cars modernes n'a rien à envier à un bon hôtel.

Le camping-car dispose d’équipements et de commodités auxquels s’ajoutent des services complémentaires proposés par les loueurs. C’est un véritable appartement sur roues !

Voici un aperçu rapide des principaux accessoires proposés par les loueurs de camping-car. Lors de votre réservation, prenez le temps de bien étudier les équipements disponibles et ceux proposés en option (comme les chaises de camping par exemple).

Intérieur d'un camping-car

Une explication détaillée de l'intérieur d'un camping-car.

Par Apollo Motorhome Holidays

Linge

Chaque location de camping-car inclut draps, couvertures et serviettes propres. Vous n’avez pas besoin d’en apporter dans vos valises et pouvez les restituer sans les laver (mais en bon état) à la fin du séjour. Durant vos vacances, les lessives sont à réaliser dans les campings payants ou dans les laveries automatiques disponibles dans la plupart des villes.

Ustensiles de cuisine

Les ustensiles de cuisine sont fournis en standard avec un peu de liquide vaisselle et quelques sachets de sucre, thé ou café pour les premiers jours du voyage. Certaines compagnies fournissent sel, poivre, et huile ou bien vous proposent de récupérer gratuitement les condiments abandonnés par les précédents occupants du camping-car.

Espaces de rangement

Un camping-car possède de multiples compartiments pour ranger vos affaires, mais leur taille ne suffit pas toujours pour faire tenir des valises. Celles-ci occupent alors une place gênante en cabine et bougent durant le transport (ce qui est potentiellement dangereux). Préférez les sacs souples qui n’occupent pas de place une fois pliés !

Connexion internet

L’accès à Internet disponible en option chez la plupart des loueurs prend la forme d’une clé 3G ou 4G avec un volume de données prépayées. Vous pouvez également vous connecter à Internet dans les campings payants, moyennant un supplément de quelques dollars.

Vous pouvez souscrire une offre prépayée sous forme de carte SIM auprès de l’opérateur Vodafone dont les formules débutent aux alentours de 18 euros par mois sans engagement. Une boutique Vodafone vous attend même à l’aéroport d’Auckland.

Lecteur audio

Ne négligez pas la question de la musique à bord, car vous allez passer de nombreuses heures sur la route.

Le lecteur de CD audio bien que toujours présent est devenu une antiquité avec les années et l’idéal consiste à relier une tablette ou un smartphone directement sur les enceintes du tableau de bord à l’aide d’un câble audio jack 3.1. Si les ports USB sont de plus en plus répandus, le Bluetooth est encore rare.

Ne comptez surtout pas sur la radio pour égayer votre voyage : la programmation musicale des stations néo-zélandaises est exécrable (en admettant que vous captiez une fréquence, ce qui n’est pas gagné d’avance dans les zones isolées).


6Réserver sans agence de voyages

Vous n'avez plus aucune raison de confier la location d'un camping-car à une agence de voyages. Réserver le véhicule sans intermédiaire vous permet de payer moins cher pour un service le plus souvent strictement identique.

Nul besoin d'une agence de voyages pour louer un camping-car.

Il fut un temps où la réservation d’un camping-car passait inévitablement par une agence de voyages. Cette époque est révolue et vous pouvez désormais louer n’importe quel modèle de camping-car en direct sans payer des intermédiaires qui prennent leur commission au passage.

Parce qu’elles ont conscience que la règle du jeu a changé, certaines agences de voyages jouent sur la peur de l’inconnu pour vous convaincre de leur confier l’organisation de votre séjour.

Mais dans la réalité, l’agence n’assure que peu de services pratiques en dehors de la réservation.

En cas d’accident ou de problème avec le camping-car (panne, défaut électrique…) vous serez en contact avec le loueur ou l’assureur qui fera le nécessaire pour vous aider.

Payer une location bien plus chère pour éviter quelques coups de fil en cas de problème (et en admettant qu’ils arrivent...) ne justifie plus de passer par une agence.

Le comparateur kiwipal

Il existe des camping-cars pour un nombre de passagers compris entre deux et six. De nombreuses combinaisons sont possibles, mais n’imaginez pas faire tenir plus de passagers que prévu. De même, un adulte ne peut occuper une place prévue pour un enfant.

Il existe des modèles de camping-car adaptés au nombre de voyageurs.

Kiwipal vous propose une solution nettement plus avantageuse pour vous éviter de payer les frais d’agence de voyages.

Nous avons mis en place un comparateur de camping-car avec notre partenaire logistique Online Republic. Cet outil permet de comparer la majorité des marques disponible en Nouvelle-Zélande, et de réserver en direct auprès d’un loueur, sans payer les frais d’agence de voyages.

Votre demande de réservation est confirmée sous 24 à 48 h. Votre compte sera alors généralement débité d’une simple caution lors de la réservation, et vous réglerez le solde à la prise du véhicule en Nouvelle-Zélande.


Les agences de voyages facturent le temps passé à organiser et à réserver votre séjour. Si vous préparez vos vacances tout seul, vous évitez les frais d'agence et vous réduisez la note. Kiwipal apporte des conseils pratiques pour vous aider à voyager moins cher en Nouvelle-Zélande.

Les séjours organisés par les agences coûtent en général bien plus cher.

Cette solution est une révolution dans le domaine de la location de camping-car. D’autant que le service proposé est en Français, y compris le support téléphonique. La formule fonctionne si bien que 90 000 clients ont déjà réservé leur camping-car dans le monde entier en s’appuyant sur ce système de réservation.

Comparez toutes les offres de location de camping-car en Nouvelle-Zélande !

Prenez garde toutefois si vous essayez de réserver un camping-car pour la haute saison à la dernière minute, car le marché sera saturé et vous devrez parfois effectuer deux ou trois demandes avant d’obtenir un véhicule.

Rassurez-vous, vous ne paierez rien tant qu’une réservation n’aura pas été confirmée par un loueur.

Naturellement, plus vous réservez à l’avance, plus il est facile d’obtenir un bon tarif et même des réductions pour réservation anticipée.

Soyez patient et ne vous découragez pas : même en haute saison il est possible de trouver une location de camping-car en Nouvelle-Zélande !

Les avantages du service Kiwipal

La réservation du ferry qui relie les deux grandes îles de Nouvelle-Zélande peut s'effectuer par Internet sur le site de la compagnie Interislander. Si vous souhaitez effectuer la traversée avec votre véhicule, il suffit de payer un supplément.

La traversée en ferry peut également se réserver par internet.

Toutes les locations disposent en standard du kilométrage illimité à condition de louer le camping-car pour une durée minimale de sept jours consécutifs.

Si vous hésitez encore à utiliser le service de Kiwipal pour louer votre camping-car, sachez que nous avons négocié pour vous obtenir les avantages suivants :


  • Kilométrage illimité
  • Garantie du tarif le plus bas du marché
  • Annulation gratuite sur la plupart des réservations
  • Possibilité d’ajouter une assurance en un clic
  • Location de matériel de camping
  • Possibilité de réserver la traversée en ferry d’une île à l’autre

Cerise sur le gâteau, Kiwipal ne facture pas ce service, notre partenaire ayant accepté de rogner sur sa marge pour nous reverser une commission. Vous avez bel et bien la certitude d’obtenir le meilleur rapport qualité-prix du marché !

Parce que vous réservez vous même le camping-car, le tarif est forcément plus compétitif que si vous ajoutiez un intermédiaire en plus dans la balance. Et vous choisissez en prime votre modèle de véhicule sans qu’on vous l’impose.

Les conditions d’annulation

L’annulation gratuite dépend du délai de rétractation fixé par chaque loueur. Voici les règles communément établies, mais qui peuvent évoluer :

  • 22 jours avant le départ l’annulation est en général gratuite
  • Entre 21 et 7 jours, l’annulation coûte 20 % du prix de la location
  • Entre 1 à 6 jours, vous payez en moyenne 50 % du prix de la location
  • Vous payez la totalité si vous ne vous présentez pas en agence

Ajouter des conducteurs en plus

Vous pouvez être plusieurs à prendre le volant : la majorité des loueurs offrent ce service, mais d’autres appliquent un tarif de 1 $ par jour en supplément pour chaque conducteur additionnel. Attention, car si vous prenez le volant sans figurer sur le contrat de location, vous ne serez pas couvert pas l'assurance !

Comment réserver votre camping-car en ligne ?

Kiwipal vous propose de comparer les offres de location de voiture (citadine, berline, 4x4...) ou de camping-car de toutes tailles. Vous pouvez ensuite réserver le véhicule en direct pour faire des économies.

Kiwipal facilite la location de camping-car ou de voitures.

Pour réserver votre camping-car, il suffit de vous rendre dès à présent sur la page de notre comparateur en ligne et de renseigner vos dates de location pour trouver aussitôt le bon véhicule.

Si vous visitez les deux îles de Nouvelle-Zélande, vous pouvez obtenir un tarif encore plus intéressant en débutant votre séjour à Christchurch plutôt qu’à Auckland.

Les loueurs de véhicules peinent à rapatrier leurs flottes d’une île à l'autre : ils accordent souvent des réductions si vous suivez un itinéraire dans le sens inverse de la majorité des voyageurs.

N'attendez pas la dernière minute pour réserver, car les stocks de véhicules ne sont pas illimités.

Vous pouvez obtenir des réductions en réservant longtemps à l’avance, mais cela ne sera envisageable que pour des locations en basse saison. Car durant les mois d'été (de décembre à mars), les professionnels sont assurés de louer leurs véhicules, et ils n’ont pas besoin de casser leurs prix pour trouver preneur.

Vous vous exposez surtout à ne pas trouver de camping-cars disponibles si vous attendez la dernière minute en espérant bénéficier d’une promotion !

J’espère vous avoir démontré qu’il est simple de réserver son camping-car sans agence de voyages. Il reste la question de l'assurance à aborder, je vais vous en parler tout de suite et nous pourrons ensuite évoquer la construction d’un itinéraire en Nouvelle-Zélande.


Kiwipal propose aussi un comparateur pour la location de voitures.


7L'assurance pour le camping-car

Les assurances contre le bris de glace ou le rachat de franchise sont à considérer sérieusement avant de louer un véhicule en Nouvelle-Zélande. Vous conduisez à l'étranger (à gauche qui plus est) et l'imprévu est par définition impossible à prévoir.

Les assurances complémentaires couvrent les bris de glace.

L’assurance complémentaire proposée par les loueurs de camping-car ne semble pas indispensable à première vue, mais elle fortement conseillée !

Vous ne conduisez pas un camping-car toute l’année, qui plus est en roulant à gauche sur une route étrangère. Même si les risques d’accident sont statistiquement faibles, vous êtes plus exposés que d’habitude durant un road trip de plusieurs semaines.

La plupart des gens s'imaginent qu'une assurance sert en cas d’accident grave. Alors qu'en réalité, la couverture s’applique pour des problèmes matériels sans dommages physiques, mais qui peuvent coûter très cher (vol du camping-car, dégâts des eaux, mauvais choix de carburant...).

Ce qui n’est pas couvert pas l'assurance

Les contrats de location de base ne couvrent ni les parties hautes du véhicule ni les dégâts sur les pare-brise et rétroviseurs.

Prendre une assurance camping-car permet de réduire le montant de la franchise, autrement dit la somme maximale qui reste à votre charge une fois les réparations effectuées.

Sans assurance vous devez avancer les frais de réparation en attendant que le loueur vous rembourse...

N'hésitez pas à souscrire les assurances contre le bris de glace proposées en option à la location.

Encore faut-il avoir suffisamment d’argent sur son compte et ne pas dépasser le plafond de sa carte bancaire ! Le décalage horaire ne permet pas de joindre un banquier pour demander un découvert s’il est 3 h du matin en France !

Je vous conseille vivement de ne pas jouer avec le feu ! Être bon ou mauvais conducteur ne change rien à l’affaire, l’assurance permet de voyager plus sereinement et de profiter pleinement de ses vacances.


8Planifier son itinéraire

Durant la haute saison, il est recommandé de réserver les places de camping. Même si vous louez un camping-car autonome, vous devrez faire le plein d'eau potable ou recharger les batteries pour avoir de l'eau chaude à bord.

Le séjour en camping-car nécessite un minimum d'organisation.

Planifier un itinéraire en camping-car n’est pas plus compliqué que de planifier un circuit en voiture. Au lieu de dormir à l'hôtel, vous dormez dans votre camping-car, et la question qui se pose est alors de savoir où garer le véhicule pour passer la nuit ?

Vous devez impérativement stationner à un emplacement autorisé (un terrain de camping par exemple), car le camping sauvage sans l'accord d'un propriétaire est désormais interdit dans les principales zones touristiques, même s’il reste une option viable dans une grande partie de la Nouvelle-Zélande.

La perspective de devoir payer pour passer une nuit en camping-car va souvent à l’encontre de ce que l’on s’était imaginé. Mais durant la haute saison, vous devrez composer avec l’affluence de visiteurs et serez bien obligé de recharger les batteries du véhicule, réaliser une vidange ou faire le plein d’eau potable.

Même en camping-car, vous devez préparer votre itinéraire et réserver des nuits en camping.

La solution est simple : vous devez repérer à l’avance des emplacements à proximité des visites ou des activités que vous souhaitez réaliser, ce qui est en général l’affaire d’un week-end pour un séjour de quelques semaines.

Rassurez-vous, Kiwipal propose un guide consacré au camping avec un comparatif de toutes les solutions pour garer son camping-car. Ce dossier incontournable vous aidera à construire votre itinéraire tout en vous laissant la liberté d’improviser sur place.


9Prise et restitution du véhicule

La plupart des agences de location de camping-car possèdent un dépôt à proximité des grands aéroports. Lorsque ce n'est pas le cas, un service de navette gratuite est en général proposé.

Les principaux loueurs de camping-cars possèdent des dépôts en aéroport.

Les agences de location de camping-car possèdent des points de retrait de véhicule à proximité des aéroports internationaux (Auckland, Christchurch, Wellington, Rotorua Dunedin et Queenstown) ou même en ville.

La majorité des agences de location viennent vous chercher à votre hôtel pour vous conduire gratuitement au dépôt. Il en va de même à la restitution et l’on vous déposera à l’aéroport si le point de dépôt est à proximité, ou à l’adresse de votre choix en ville.

Atention : gardez à l’esprit que la plupart des agences sont ouvertes seulement de 8 h à 16 h.

Une fois sur place vous devrez commencer par remplir le contrat de location pour valider votre réservation Internet. Le montant de la location sera alors prélevé sur votre carte bancaire par le loueur de camping-car.

L’état des lieux du véhicule

Le constat de prise du véhicule précède toujours la remise des clés. Vous allez faire le tour du camping-car et l’agent de location fera une démonstration complète du fonctionnement du véhicule dont il vous remettra un mode d’emploi complet avec un assortiment de cartes du pays et le numéro de téléphone à joindre en cas d’urgence.

Profitez de l'occasion pour noter la moindre imperfection sur le constat de prise en charge du véhicule : les loueurs néo-zélandais sont honnêtes, mais ils peuvent commettre des erreurs ou survoler la procédure s’ils sont pressés. Ne soyez pas timide ! Signaler la présence d’une rayure fait partie du jeu et ce n’est pas être tatillon que de vérifier qu’un frigo fonctionne !


Kiwipal vous recommande de louer un camping-car équipé d'un réfrigérateur. Vous pourrez ainsi faire vos courses et cuisiner pour toute la famille sans vous ruiner au restaurant.

Le réfrigérateur vous permet de mieux gérer votre budget alimentaire.

À la fin du séjour, vous devrez simplement restituer le camping-car à l’agence de location en temps et en heure. N’oubliez pas de vider intégralement le camping-car avant de le rendre, car chaque voyageur aime trouver un véhicule qui a l’air neuf !

Videz notamment le frigo, et s’il reste des condiments (huile, sel, poivre…) vous pouvez les regrouper dans un sac et les confier à l’agence de location qui les proposera éventuellement aux prochains occupants.

Un état des lieux de restitution sera effectué en votre présence afin de vérifier l’état du véhicule. La plupart des loueurs procèdent à la restitution de la caution sous quelques jours ouvrés par transaction bancaire.


10La conduite du camping-car

Il n'y a aucune raison particulière de redouter la conduite d'un camping-car en Nouvelle-Zélande. Certes, il faut s'habituer à la conduite à gauche, mais la faible circulation sur les routes du pays joue en votre faveur.

Même les débutants peuvent louer et conduire un camping-car.

Si vous n’avez jamais conduit de camping-car (il y a un début à tout), vous devez apprendre quelques règles simples pour acquérir de l’expérience et vous sentir à l’aise au volant. Heureusement, vous ne partez pas de zéro, car vous savez déjà conduire, mais le camping-car n’est pas aussi maniable qu’une voiture.

Voici quelques conseils de base pour faciliter la prise en main de votre camping-car en Nouvelle-Zélande.

Avant de prendre la route

Avant de quitter une aire de stationnement, vous devez faire le tour du véhicule pour repérer la présence d’obstacles sur la chaussée et vous faire une bonne représentation mentale des distances qui vous séparent des autres véhicules.

Toutes vos affaires doivent être bien rangées au préalable dans les compartiments fermés pour éviter que l’intérieur du camping-car ne ressemble à un supermarché après un tremblement de terre (c’est une erreur classique du débutant qui n'a jamais loué de camping-car).

Les bagages et les appareils électroniques doivent être rangés durant le voyage.

Vous devez prendre en compte la hauteur du véhicule, surtout avant de vous engager dans des souterrains ou des tunnels. Ayez bien en tête la hauteur de votre camping-car pour guetter les panneaux sur la route, car les parties hautes sont exclues de l’assurance ! Enfin, assurez-vous que tous les passagers sont bien attachés, y compris à l’arrière, car un camping-car offre plus d’occasions de se blesser en tombant.

Conduire en Nouvelle-zélande

Toutes celles et ceux qui reviennent d'un séjour en Nouvelle-Zélande vous le diront : la conduite dans le pays est un véritable enchantement. La beauté des paysages joue pour beaucoup bien entendu, mais ce sont surtout les routes désertes qui donnent le sentiment d'avoir le pays pour soi tout seul.

La circulation est particulièrement fluide en Nouvelle-Zélande.

La vitesse limite autorisée en Nouvelle-Zélande pour un camping-car est de 90 km/h (au lieu de 100 km/h pour une voiture). Compte tenu du relief très vallonné, vous roulerez plutôt en moyenne à 80 km/h, ce qui vous laisse le temps de voir venir les obstacles, même si vous aurez parfois l’impression de vous traîner un peu sur la route.

La vitesse des camping-car est limitée à 90 km/h en Nouvelle-Zélande.

En réalité, le principal danger de la conduite en camping-car consiste à prendre les virages trop vite, au risque de se retrouver déporté sur la voie d’en face. Le danger est alors bien réel si vous croisez un autre véhicule.

Les camping-cars modernes ne sont pas des poids lourds et ils sont de plus en plus maniables. Néanmoins, vous devez prêter la plus grande attention aux distances de sécurité, car la distance de freinage est plus importante qu’en voiture.

La courtoisie au volant

La courtoisie au volant est essentielle en camping-car ! Sur les routes qui serpentent, vous pouvez risquez de ralentir le trafic derrière vous au point d’exaspérer tout les autres conducteurs.

La circulation étant très faible en Nouvelle-Zélande, devoir rouler durant vingt kilomètres derrière un camping-car qui ne cède pas le passage a de quoi rendre fou n’importe quel conducteur. Heureusement, il existe des zones prévues spécialement pour que les véhicules lents puissent laisser passer le trafic sans devoir s’arrêter.

Les routes à éviter en camping-car

Il existe quelques routes dont l'accès est déconseillé (ou interdit) aux campings-cars. Il s'agit essentiellement de voies d'accès aux stations de ski ou de gravel roads trop étroites.

La majorité des routes peuvent être empruntées en camping-car.

Si vous pouvez emprunter la quasi-totalité du réseau routier, il existe néanmoins des routes non goudronnées que l’on appelle “ Gravel roads ” ou des voies trop étroites qui sont alors déconseillées ou carrément interdites aux camping-cars. Votre loueur vous communiquera la liste des routes à éviter, et celles où l’assurance ne joue pas (notamment la 90 mile beach).

N’imaginez pas rejoindre les stations de ski en camping-car ou emprunter le raccourci de montagne entre Queenstownet Wanaka ! Même la célèbre SH94 qui mène au Milford Sound peut être interdite aux camping-cars en hiver. Surveiller la météo est indispensable si vous visitez le pays en basse saison (avril à septembre), mais le conseil reste valable toute l’année.


11Garer le camping-car

Le camping-car permet d'improviser des pauses sur le trajet. Certes, vous pourriez en faire autant en voiture, mais le camping-car est pourvu d'un réfrigérateur ce qui simplifie considérablement l'organisation du séjour et limite les visites au supermarché ou au restaurant.

Voyager en camping-car permet d'improviser au gré de ses envies.

Vous ne deviendrez pas le roi du créneau en camping-car, mais vous arriverez à vous garer sans difficulté si vous suivez nos conseils pratiques.

À moins qu’un panneau vous indique le contraire ou que la voie soit à sens unique, vous devez toujours vous garer dans le sens de la circulation sous peine d’amende.

Le stationnement en ville est autorisé sous réserve que vous disposiez de suffisamment de place pour garer votre véhicule, ce qui sera difficilement envisageable selon le modèle.

La conduite d’un camping-car est déjà bien assez délicate sans se compliquer la vie à tourner à la recherche d’une place dans des rues étroites ou l'on roule à gauche qui plus est !

Je vous recommande plutôt les parkings réservés aux camping-cars, parfois même disponible en plein centre-ville comme à Wellington.

Comment manoeuvrer pour se garer ?

Pour se garer plus facilement en camping-car, le second passager peut servir de copilote en s'aidant des rétroviseurs.

Le rétroviseur est indispensable pour se garer en camping-car.

La manœuvre en elle-même est compliquée par le manque de visibilité due à l’absence de rétroviseur central. Si certains modèles de camping-car récents sont équipés de caméra de recul avec moniteur de contrôle, il vaut mieux demander à votre copilote de descendre pour guider la manœuvre.

La règle d’or est de toujours prendre son temps, même si l’on gêne temporairement la circulation. Il vaut mieux se faire klaxonner par des conducteurs impatients que d’endommager votre camping-car en pressant la manœuvre. Les accrochages sur la carrosserie sont essentiellement liés à des tentatives maladroites de stationnement en urgence.

Par ailleurs, les conducteurs négligent trop souvent de s’assurer que les parties hautes du camping-car ne touchent aucun obstacle éventuel, comme le toit d’un parking ou des branches d’arbres en pleine nature.

Précautions avant de quitter le véhicule

Avant de quitter le véhicule dans un lieu isolé (par exemple au départ d’une randonnée), je vous conseille de ne pas entièrement tirer les rideaux pour ne pas donner l’impression que votre véhicule est abandonné sans surveillance.

Ne laissez pas traîner vos affaires en évidence, et si votre camping-car est équipé d’un coffre-fort, vous seriez bien inspiré d’y conserver vos biens de valeur, notamment les passeports, mais aussi vos appareils électroniques et l'argent liquide.


12Faire le plein d’essence et de gaz

Les camping-cars consomment plus qu'une voiture et ils fonctionnent au diesel. Mais la situation devrait évoluer dans les prochaines années, car le diesel est de plus en plus taxé.

La plupart des modèles de camping-car fonctionnent au diesel.

Le choix du type de carburant a son importance pour un séjour de plusieurs semaines. Si tous les camping-cars ne sont pas équipés en gaz (notamment les modèles sans chauffage), vous devrez peut-être également recharger ce combustible.

La Nouvelle-Zélande a voté une Loi qui taxe le diesel et le rend peu attractif si l'on loue une voiture. Mais pour le camping-car, le diesel reste le carburant le plus intéressant.

Essence ou diesel ?

Sur un séjour de trois semaines, le moteur diesel (plus bruyant que le moteur essence) permet de gagner jusqu’à 30% d’économie en frais de carburant !

En camping-car, vous réalisez les pleins d’essence aussi simplement qu’avec une voiture. Arrêtez-vous dans une station-service, coupez le contact et dévissez le bouchon du réservoir. Les carburants disponibles à la pompe sont les sans-plombs 91, 95, 96, 98, et le diesel.


Faire le plein d'essence en Nouvelle-Zélande ne présente aucune difficulté, les stations-service sont organisées comme en France et l’on peut généralement payer par carte bancaire directement à la pompe.

Les stations-service néo-zélandaises fonctionnent comme en France.

Dans le doute je vous invite à consulter le mode d’emploi du camping-car, mais le type de carburant adapté est généralement inscrit sur la valve du réservoir. Une information également précisée dans la liste des caractéristiques techniques de chaque modèle proposé dans le comparateur Kiwipal.

N’attendez pas la dernière minute pour faire le plein de carburant, car la station-service repérée sur une carte peut se révéler fermée à l’arrivée !

N’accordez pas non plus une confiance aveugle à la notice du camping-car : la consommation réelle d’essence varie selon le relief, et comme la Nouvelle-Zélande se résume à une série de creux et de bosse, votre camping-car consommera plus que prévu, surtout sur l’Île du Sud.


L'essence coûte moins cher en Nouvelle-Zélande qu'en Europe, mais le relief marqué du pays augmente la consommation de carburant. Les économies ne sont pas aussi spectaculaires que l'on pouvait l'espérer.

Les besoins en carburant sont à considérer dans le calcul du budget.

Je recommande de noter la valeur affichée au compteur sur le tableau de bord dès le début du séjour puis d’analyser la distance parcourue afin d’avoir une idée précise de la consommation réelle en carburant du camping-car.

Bien entendu, vous avez besoin d’estimer un minimum les frais pour calculer un budget vacance réaliste. Le prix des carburants est mis à jour quotidiennement Price Watch, un site pratique qui permet de suivre l’évolution des prix en Nouvelle-Zélande.

L’application mobile de Rankers permet quant à elle de localiser toutes les stations-services du pays avec le prix moyen à la pompe : vous n’aurez aucune difficulté à trouver la station la moins chère sur votre itinéraire.


Rankers : Application iPhone et Androïd
Price Watch : Estimation du prix de l'essence

Le carburant coûte plus cher sur l’Île du Sud que l’Île du Nord.

Le gaz pour se chauffer et cuisiner

C'est en général une bonbonne de gaz logée dans un compartiment qui permet de faire fonctionner les plaques de cuisson et de chauffer l'eau de la douche.

Chauffage et plaques de cuisson fonctionnent généralement au gaz.

Le chauffage dans un camping-car fonctionne en général au gaz, tout comme les plaques de cuisson de la partie cuisine. L’autonomie dépend du nombre de recharges et l’on trouve généralement une bouteille sur les petits modèles et deux sur les plus grands.

Bien entendu, si vous visitez la Nouvelle-Zélande durant la haute saison, vos besoins en chauffage seront limités et vous pouvez tabler sur une recharge toutes les deux semaines si vous cuisinez peu ou limitez les douches.

En revanche, une recharge complète à 30 $ est à envisager tous les 10 jours en moyenne durant l’hiver ou au début du printemps.

Comment recharger la réserve de gaz ?

Gaz campig-car

Découvrez comment utiliser le gaz à bord d'un camping-car.

Une vidéo d'Apollo Motorhome Holidays

Le remplacement de la bonbonne de gaz (essentiellement du GPL) ne présente aucune difficulté, mais quelques précautions s’imposent.

Le guide des stations-service qui proposent la recharge en gaz (la plupart en réalité) se trouve dans l’incontournable application proposée par Rankers que je vous ai déjà recommandée.

Une fois garé en station-service, coupez le moteur et ouvrez le compartiment extérieur où se trouve la bonbonne de gaz à l’aide de votre clé de contact. Vous trouverez le robinet d’arrivée fermé, ce qui est normalement le cas si vous avez respecté la procédure qui veut que l’on coupe systématiquement l'arrivée de gaz quand on conduit.

Il faut toujours fermer l'arrivée de gaz avant de prendre la route pour une question de sécurité.

Vous pourrez alors retirer la bonbonne de gaz pour la remettre à un employé qui vous la remplira ou l’échangera. Remettez alors la bouteille en place dans le camping-car, verrouillez la trappe et vous pourrez reprendre la route.


Les stations essence ne sont pas les seules à proposer la recharge en gaz : la plupart des campings payants proposent également ce service.


13Batterie et appareils électriques

La seconde batterie sert exclusivement à alimenter les appareils électriques du camping-car. Selon le modèle de véhicule, elle permet aussi bien de faire fonctionner le chauffage que le réfrigérateur.

La batterie auxiliaire sert à alimenter les appareils électriques à bord.

Ce sera la principale nouveauté du séjour si vous n’avez encore jamais conduit de camping-car : la consommation d’énergie électrique doit être surveillée au même titre que la consommation de carburant.

La plupart des camping-cars sont équipés d’une batterie auxiliaire dédiée au bon fonctionnement de l’éclairage et des appareils électriques comme le four ou le réfrigérateur.

Les batteries auxiliaire et moteur se chargent indépendamment l’une de l’autre. Vous pouvez toujours démarrer le camping-car même si la batterie auxiliaire qui alimente les appareils électriques est à plat.

Notez que certains appareils gourmands en électricité fonctionnent uniquement lorsque le camping-car est relié à une source d’énergie externe à l’aide d’une prise secteur. N’espérez donc pas utiliser un four (y compris à micro-ondes) en pleine nature.

La batterie du camping-car doit être rechargée dans des campings équipés de prises secteur.

À l’instar de la batterie moteur, la batterie auxiliaire se recharge lorsque le camping-car est en mouvement, mais le simple fait de rouler ne suffit jamais à recharger pleinement la batterie, et vous devez recourir au raccordement secteur pour effectuer une charge complète.

Comment brancher ses appareils électriques ?

Pour recharger la batterie auxiliaire du camping-car, il suffit de relier le véhicule à une prise secteur à l’aide d'un câble fourni par le loueur. Il faudra toutefois se garer dans un camping équipé et payer un léger supplément.

La batterie du camping-car se recharge à l'aide d'une prise secteur.

Si le voltage en Nouvelle-Zélande est identique à celui diffusé en France, vous devez néanmoins disposer d’un adaptateur secteur bon marché (vendu notamment dans les aéroports) car le format des prises est différent.

Le camping-car possède des prises pour brancher vos propres appareils électriques, notamment les ordinateurs portables, tablettes ou smartphones. Néanmoins, le véhicule doit être branché sur le secteur pour que les prises soient alimentées en énergie.

Comment économiser la batterie ?

L’autonomie moyenne de la batterie auxiliaire varie entre 12 et 48 h selon les appareils électriques utilisés.

L’ancienneté du modèle de camping-car joue souvent pour beaucoup, mais par expérience, je dirais que l’on peut tabler sur une vingtaine d’heures dans le cadre d’une utilisation normale.

Vous économiserez la batterie en ne laissant pas les lumières allumées sans raison et si vous évitez de régler la température du réfrigérateur au maximum pour avoir des glaçons. Prévoyez une petite lampe torche avec des piles de rechange pour vous dépanner.

Comment recharger la batterie ?

Il faut compter au minimum deux heures sinon trois pour recharger la batterie auxiliaire. Faute de quoi, vous pouvez faire une croix sur le chauffage, l’éclairage, l’eau chaude et même sur la télévision ! Un indicateur sur le tableau de bord vous confirmera la charge restante.

Si votre place de camping dispose d’une prise secteur, n’oubliez pas de recharger la batterie durant la nuit. Le câble secteur fournit par le loueur se branche sur la prise 220 volts située dans une trappe que l’on ouvre avec la clé de contact du camping-car.


14La vie quotidienne à bord

Disposer d'un coin-cuisine et d'une table à manger permet de réaliser de véritables économies en évitant d'avoir recours au restaurant. Le réfrigérateur permet en outre de faire ses courses et de conserver des aliments plus longtemps.

Vous cuisinez et déjeunez confortablement à bord du camping-car.

Les camping-cars qui possèdent une cambuse, autrement dit un “coin-cuisine” sont équipés d’un réfrigérateur, de plaques chauffantes, d’un micro-ondes et de quelques accessoires qui vont de la bouilloire au grille-pain.

En soit, le camping-car ne dispose pas de suffisamment de puissance pour alimenter des plaques de cuisson électriques et vous cuisinerez au gaz.

Le gaz employé est généralement du “GPL” (gaz de pétrole liquéfié, “LPG” pour Liquid Petrol Gaz en anglais), et plus rarement du butane, car celui-ci a pour inconvénient majeur de geler en hiver. Certains loueurs facturent la mise à disposition d’une charge complète de gaz à la prise du véhicule, mais le tarif demeure raisonnable (environ 25 $).


Passer la nuit près d'une plage et prendre son petit-déjeuner en contemplant l'océan... C'est l'un des nombreux avantages du camping-car.

Seul le camping-car permet de se réveiller dans de telles conditions.

Le gaz sert également pour alimenter le système de chauffage de l’espace habitable, mais certains modèles de camping-car proposent uniquement un chauffage électrique qui fonctionne lorsque le camping-car est relié à une prise secteur, ce qui restreint quelque peu la possibilité de se garer où l’on veut. De toute manière, le recours au chauffage durant les mois d’été reste marginal et vous n’aurez pas froid sous la couette.

Le recours au gaz n’est pas dangereux en soi, mais impose quelques règles de sécurité élémentaires.

Consignes de sécurité pour cuisiner au gaz

Avant de prendre la route, vous devez systématiquement couper l’arrivée du gaz en actionnant une manette dans le compartiment où est installée la bonbonne.

Cuisiner en ouvrant la fenêtre ou la trappe d’aération du camping-car est une règle de base, et ce n’est pas un hasard si vous trouvez un extincteur à proximité des plaques de cuisson. Un conseil qui semble évident, mais certains loueurs racontent des anecdotes édifiantes au sujet de clients qui faisaient la cuisine en conduisant, alors je préfère prévenir que guérir !

Il est interdit de fumer à bord d'un camping-car, notamment à cause du chauffage au gaz.

Ai-je besoin de préciser qu’il est interdit de fumer dans un camping-car ? Les loueurs interdisent la cigarette pour ne pas récupérer un véhicule imprégné de tabac avec des trous dans les fauteuils, et vous pouvez compter sur eux pour débiter la caution au moindre manquement à la règle.


La Nouvelle-Zélande envisage de bannir la cigarette de son territoire, après l’avoir déjà exclue des lieux publics comme en France.

Pourquoi faut-il toujours ranger ses affaires ?

Le camping-car est équipé de placards et divers rangement ou vous pourrez installer vos affaires. Préférez les sacs pour apporter vos affaires, car les valises sont en général impossibles à entreposer ailleurs que dans l'allée centrale.

Vos affaires doivent être soigneusement rangées durant le voyage.

Le camping-car est une maison sur roues (en tout cas un appartement sur roues), mais vous ne pouvez pas vous permettre de laisser le désordre s’installer à bord !

Lorsque vous prenez la route, toutes les affaires qui ne sont pas rangées dans les placards quitteront leur place au premier virage en épingle pour se rependre dans l’habitacle. Même un simple iPad peut se transformer en projectile dangereux si vous freinez brusquement devant un obstacle.

Adoptez une attitude responsable et respectez les consignes de sécurité communiquées par le loueur du camping-car !


Le confort d'un camping-car dépend naturellement de votre budget. Les modèles d'entrée de gamme ne sont pas particulièrement confortables (sans être pour autant spartiates) mais l'on y dort très bien. À partir du moyen de gamme en revanche, le camping-car mérite d'être comparé à un petit studio.

Le camping-car permet l'autonomie sans sacrifier le confort.

Un autre aspect que l’on néglige trop souvent consiste à ne pas prévoir quelques bouteilles d’eau minérale en réserve lorsque l’on s’écarte des sentiers battus. Nous allons voir dans la partie suivante que la consommation d’eau potable file vite avec un camping-car, surtout si l’on voyage en famille.


15Vidange et eau potable

Le camping-car est équipé d'un réservoir d'eau potable qui alimente la douche et les sanitaires. Le chauffage de l'eau étant assuré au gaz.

Le réservoir d'eau permet également d'alimenter la douche à bord.

Un camping-car équipé de commodités et d’une douche, possède un réservoir d’eau potable de 40 à 100 litres que l’on consomme plus ou moins vite selon ses habitudes ou le nombre de passagers. Vous devrez donc vous réapprovisionner en eau potable tous les deux ou trois jours, sinon plus en vous rationnant (mais est-ce l’esprit des vacances ?).

Pour limiter la consommation d’eau (et limiter les mauvaises odeurs…), je vous recommande d’utiliser les toilettes publiques plutôt que celles du camping-car quand vous en avez l’opportunité.

Ce qui m'amène à un sujet qui n’est pas très vendeur, mais qu’il faut bien traiter dans un guide qui se veut exhaustif : la vidange.

Sachez qu’il existe deux types d’eaux usées : les grises et les noires (ai-je besoin de faire un dessin ?). L’une comme l’autre ne peuvent évidemment pas être évacuées en pleine nature sous peine d’une amende de 10000 $ pour “vidange sauvage”.

Où réaliser la vidange du camping-car ?

Vidange camping-car

Un guide pratique pour réaliser la vidange du camping-car.

Une vidéo de CamperMate

La vidange se réalise dans les stations d’épuration baptisée “ dump station ” que l’on rencontre aussi dans les stations-services ou dans les campings. Vous les reconnaîtrez aisément à leur logo explicite sur fond bleu. Le réseau de stations d’épuration est plus que suffisant et vous n’aurez jamais à rouler bien longtemps pour en trouver une de libre. Un indicateur placé sur le tableau de bord, à côté des toilettes ou du réservoir vous renseignera sur la nécessité de réaliser la vidange.


Réaliser la vidange des eaux usées et faire le plein d'eau potable est l'affaire d'un petit quart d’heure une fois que l'on en a pris l'habitude.

Des centaines de stations de vidange sont disponibles gratuitement.

Quand on parle de vidange, qui plus est de celles des toilettes, on imagine aussitôt quelque chose de désagréable.

Mais heureusement, le camping-car ne rencontrerait pas un tel succès si la vidange était une véritable corvée ! La manoeuvre est simple et non-salissante même si vous vous laverez les mains par principe après l’avoir effectuée. La station d’épuration possède une canalisation spéciale avec un couvercle en métal qu’il convient de soulever. Sous ce couvercle vous découvrirez deux connecteurs dont l’un est destiné à la cassette des toilettes, et l’autre aux eaux usées de la douche et de l’évier.


Les stations modernes possèdent un seul connecteur universel.

Comment vider la cassette des toilettes

La première étape consiste à retirer la cassette des toilettes (il s’agit en effet d’une simple petite cassette). Celle-ci est rangée à l’extérieur du camping-car dans une petite trappe que l’on ouvre avec la clé de contact. Il suffit d’appuyer sur un bouton pressoir et de tirer sur une poignée pour extraire la cassette.

Positionnez ensuite la partie d’évacuation de la cassette (toujours fermée à ce stade) sur le conduit de la station d’épuration. Pressez le bouton de vidange de la cassette et son contenu sera vidé par appel d’air.

Rincez l’intérieur de la cassette avec l’arrivée d’eau située à côté de la station d’épuration et ajoutez le produit chimique en bouteille ou tablette fournie par le loueur. Ajoutez l’équivalent de deux verres d’eau et vous pourrez refermer la cassette et la remettre en place dans le camping-car.

Comment faire la vidange des eaux usées ?

La vidange des “eaux grises”, c’est-à-dire des eaux usées en provenance de l’évier et de la douche est encore plus simple à réaliser. Vous devez simplement raccorder la sortie marquée “ waste ” à l’extérieur du camping-car avec le connecteur d’évacuation de la station d’épuration. Le tuyau nécessaire à la manoeuvre est généralement entreposé dans une petite soute avec les autres produits d’entretien. Il suffit de visser le tuyau et d'abaisser une manette pour réaliser la vidange, c’est un jeu d’enfant !

Comment faire le plein d’eau potable ?

Mais vous n’allez pas repartir sans faire le plein d’eau potable pour la douche et l’évier ! Avant toute chose, assurez-vous que la station d’épuration que vous avez choisie propose de l’eau potable. Ne remplissez pas votre réservoir avec l’eau destinée à laver la cassette des toilettes par exemple !

Réaliser la vidange ou faire le plein d'eau potable ne présente aucune difficulté !

Le raccordement pour alimenter le camping-car en eau potable est réalisé à l’aide d’un petit tuyau fin que vous ne pouvez pas confondre avec celui employé pour les eaux usées. Le branchement se fait sur une arrivée spécifique du camping-car que le loueur vous indiquera durant la remise du véhicule. En définitive, la vidange complète ne vous aura pris qu’un petit quart d’heure sur vos vacances ! Profitez de l’occasion pour déposer vos détritus en respectant le tri sélectif et vous pourrez reprendre la route.


16Embarquer à bord du ferry

Le ferry Interislander qui assure la liaison entre l'Île du Nord et l'Île du Sud peut embarquer des véhicules. Vous pouvez donc garer votre camping-car dans la cale plutôt que d'en changer d'une île à l'autre.

Kiwipal vous recommande d'embarquer le camping-car à bord du ferry.

Si vous comptez visiter les deux grandes îles de Nouvelle-Zélande durant votre séjour, vous emprunterez le ferry qui relie Wellington à Picton. Les voyageurs qui louent une voiture peuvent éventuellement changer de voiture d’une île à l’autre, mais en camping-car il est d’usage d’embarquer le véhicule à bord du ferry.

La traversée du détroit de Cook à bord des ferry Interislander ou Bluebridge dure environ 3 heures. La procédure d’embarquement des passagers est similaire à celle d’un avion, et vous devez respecter les consignes et horaires établis par la compagnie.

Le transport du camping-car en ferry n’est pas gratuit, mais le tarif compris entre 110 $ et 170 $ selon la taille du camping-car n’est pas excessif.

Vous aurez l’avantage de ne pas perdre du temps en formalités d’agence pour relouer un véhicule sur l’autre île, et ne serez pas obligé d’enregistrer vos bagages avant d’embarquer.

La procédure d’embarquement à suivre

Pour garer le camping-car à bord du ferry, il suffit de suivre les instructions du personnel de bord. On vous indiquera à quel emplacement vous pouvez stationner votre véhicule.

Embarquer dans le ferry n'est pas plus difficile que de se garer en parking.

Vous disposez au maximum d’une heure avant le départ pour enregistrer votre camping-car et le faire embarquer à bord du ferry. Munissez-vous au préalable des billets électroniques où figurent vos numéros de réservation.

Vous pouvez suivre la procédure d’embarquement tandis que le reste de votre famille embarque normalement avec les passagers sans véhicules, mais dans ce cas, vous devrez préalablement réaliser le “check-in” au terminal tous ensemble. Pour vous simplifier la vie, il vaut mieux que tout le monde accompagne le conducteur du camping-car.

Vous allez donc conduire votre camping-car à bord du ferry et l’on vous indiquera où le garer sans que vous puissiez choisir votre place. Gardez bien à l’esprit que le personnel de bord applique des consignes de sécurité similaires à celles d’un aéroport. Ne cherchez pas à négocier ou à aller plus vite que la musique.


Embarquer le camping-car à bord du ferry permet de gagner du temps. Vous ne serez pas obligé de changer de véhicule et vous conserverez vos habitudes sans devoir déménager toutes vos affaires.

Embarquer le camping-car dans le ferry est la solution la plus simple.

Pour ne pas ralentir la procédure, assurez-vous d’avoir bien coupé l’arrivée de gaz du camping-car, et si vous embarquez en soirée ou tôt le matin, éteignez vos phares pour ne pas éblouir le personnel d’embarquement. Les bagages à main que vous souhaitez garder pour la traversée doivent être déjà prêts (les autres affaires restent dans le véhicule).

Garer son camping-car dans le ferry se résume à avancer tout droit, ce qui ne présente aucune difficulté.

Restez à bord du camping-car en attendant votre tour et patientez jusqu’à ce que l’on vous fasse signe d’avancer lentement jusqu’à une place libre.

Puis coupez le moteur, mettez le frein à main, et descendez du camping-car en compagnie des autres passagers, car personne ne doit rester à bord du véhicule durant la traversée. Fermez le camping-car à clé et suivez les marquages au sol pour rejoindre les zones réservées aux passagers.

À la fin de la traversée, la procédure sera tout simplement inversée et vous pourrez reprendre la route dès que vous aurez débarqué.


Réservations pour le ferry Interislander
Réservations pour le ferry Bluebridge

N’oubliez pas de prendre de l’argent, votre appareil photo et un bon pull, car durant la traversée vous pourrez acheter à manger et vous promener sur le pont pour admirer la traversée. Le vent souffle fort, et il faut être couvert pour ne pas prendre froid.


17Voiture ou camping-car ?

Un camping-car est bien entendu plus difficile à conduire qu'une voiture, mais c'est avant tout une question d'habitude. Fort heureusement, la Nouvelle-Zélande se prête particulièrement bien à l'apprentissage du camping-car.

Les campings-cars ont évolué pour devenir plus maniables.

Le camping-car possède quelques inconvénients, mais son principal avantage par rapport à un autotour (voiture + hôtel) réside dans la liberté de modifier son itinéraire en cours de route pour sortir des sentiers battus.

La météo annonce de la pluie sur place et un grand soleil à 50 km ? Étudiez la carte des campings, repérez quelques activités et taillez la route vers le beau temps ! Vous n’échapperez pas toujours à la pluie, mais le camping-car peut sauver une journée à lui tout seul.

Prenez garde néanmoins : un séjour bien organisé en camping-car permet de réaliser de belles économies, mais si vous ne planifiez aucun itinéraire durant la haute saison, ce mode de transport reviendra aussi cher qu’un séjour avec voiture et hôtel.


Le voyage en camping-car fait le bonheur des familles depuis des générations. En Nouvelle-Zélande, ce mode de transport est extrêmement populaire et les meilleurs modèles se réservent plusieurs mois à l'avance.

Le camping-car est la solution idéale pour des vacances en famile.

Cela étant dit, le choix du camping-car n’est pas dicté par la seule recherche d’économie ou la volonté de ne pas avoir à défaire ses valises tous les soirs.

Le camping-car est avant tout un état d’esprit synonyme de liberté : un principe qui s’accorde à merveille avec la Nouvelle-Zélande.

Certes, la conduite d’un camping-car n’est pas aussi simple que celle d’une voiture. Vous roulez moins vite et devez vous garer avec précaution. Mais les quelques impératifs comme la vidange ne sont pas pour autant des corvées insurmontables et ne retiennent que quelques minutes sur vos vacances.


Si vous avez pris le temps de lire ce dossier, c'est sans doute parce que l'idée de louer un camping-car commence à faire son chemin. Ce moyen de transport est particulièrement bien adapté aux routes de Nouvelle-Zélande et il permet de réduire le budget des vacances... Pourquoi hésiter ?

Le camping-car est synonyme de liberté en Nouvelle-Zélande.

Le voyage en camping-car permet de réaliser de véritables pauses, de ne pas manger sur le pouce, en profitant des marchés pour s’alimenter avec une nourriture moins grasse qui permet d’éviter le fameux “coup de pompe” qui frappe souvent les voyageurs en voiture au deux tiers du séjour.

Enfin, et s’il ne fallait retenir qu’un argument pour vous convaincre, le camping-car est le moyen de transport le plus adapté aux séjours en famille. Qu’il s’agisse de visiter la Nouvelle-Zélande avec ses enfants ou ses parents, le camping-car forge des souvenirs inoubliables, surtout chez les plus jeunes.

Le camping-car est parfaitement adapté à un séjour en famille ou à un road trip en couple.

Ce sera le mot de la fin pour cet article conséquent, le plus long proposé jusqu’à ce jour sur Kiwipal. Si je n’ai pas encore épuisé vos réserves de patience, je vous suggère de consulter également notre dossier sur le Code de la route néo-zélandais, ou bien celui consacré à la location de voiture si vous hésitez encore avec ce moyen de transport.

Notre ami Ben le Kiwi va prendre le relais avec sa traditionnelle rubrique de questions-réponses consacrée au camping-car. Je vous souhaite un très agréable séjour en Nouvelle-Zélande.


Guillaume Le Nistour, Kiwipal
Un article de Guillaume Le Nistour.
Fondateur de Kiwipal, Guide de Voyages Nouvelle-Zélande.
guillaume

Questions & Réponses.

Que puis-je faire pour vous aider ? Si vous avez des questions sur la location de camping-car en Nouvelle-Zélande, n'hésitez pas à me contacter, je serai heureux de vous aider.

Poser une question à Ben

  • Tous les sujets ... 20 réponses au total
  • Le choix du camping-car 5 réponses
  • Les appareils électriques 5 réponses
  • La réservation en ligne 4 réponses
  • La conduite du camping-car 3 réponses
  • La traversée en ferry 1 réponse
  • La vidange 1 réponse
  • La sécurité 1 réponse

Le choix du camping-car

  • Combien coûte une location de camping-car ?

    C'est une question délicate, car tout dépend de la durée de la location, du modèle de véhicule, de la saison… autant de paramètres qui peuvent donner des écarts de prix de plusieurs centaines d'euros. Vous pouvez très facilement vous faire une idée en utilisant le comparateur proposé par Kiwipal.

  • Peut-on louer un camping-car de type, 2+1 pour 3 adultes ?

    Non dans la mesure où le troisième couchage est prévu pour un enfant et qu'un adulte sera à l'étroit dans la couchette et risque même carrément de ne pas pouvoir s'en servir. Vous risquez par ailleurs d'enfreindre les règles fixées par le contrat de location.

  • Faut-il préférer la boîte de vitesse automatique ?

    Si vous n'avez jamais conduit à gauche, vous devriez toujours opter pour une boîte automatique. Vous concentrer déjà plus que d'habitude sur la route, autant ne pas ajouter une difficulté supplémentaire. D'autre part, vous vous fatiguerez moins sur les longues distances.

  • Quelle est la différence entre un camping-car et un mini-van ?

    S'il est plus compact et plus maniable, le mini-van se distingue essentiellement par son absence de commodités (cuisine, douche, sanitaire…).

  • Faut-il louer un modèle récent ?

    Il faut surtout bien étudier les caractéristiques du camping-car que vous comptez louer. Bien entendu, un modèle de moins de cinq ans sera en meilleur état, mais s'il ne possède pas la douche dont vous avez besoin, il ne fera pas l'affaire.

Les appareils électriques

  • Est-ce que l'on trouve des prises allume-cigare à bord ?

    L'immense majorité des campings-cars disposent de prises allume-cigare. S'il est interdit de fumer à bord depuis des lustres, la prise allume-cigare fait désormais office de standard pour alimenter les GPS et toutes sortes d'accessoires.

  • Comment recharger un smartphone facilement ?

    Je vous conseille d'acheter un adaptateur de type USB pour prise allume-cigare. Vous trouverez cet article pour quelques euros sur eBay ou un peu plus cher dans les aéroports.

  • Peut-on recharger ses appareils électroniques dans le camping-car ?

    Oui, à condition que le camping-car soit branché sur le secteur. Mais vous pouvez aussi recharger vos appareils en roulant via la prise allume-cigare si vous disposez d'un adaptateur.

  • Faut-il un adaptateur secteur pour brancher des appareils électriques ?

    Oui, car le format des prises de courant n'est pas le même. Heureusement le voltage est identique à celui utilisé en France, ce qui ramène l'achat d'un adaptateur à un prix dérisoire.

  • Peut-on regarder la TV dans un camping-car ?

    Oui, la plupart des modèles sont équipés d'un petit téléviseur avec un lecteur de DVD.

La réservation en ligne

  • Pourquoi ma demande de réservation a-t-elle été refusée ?

    Les demandes de réservations sont confirmées sous 24-48 heures en moyenne. Mais il s'agit de simples demandes de réservation. Si l'on vous demande de renseigner vos données bancaires, c'est avant tout pour s'assurer du sérieux de votre demande, car le travail des équipes pour bloquer le véhicule auprès des loueurs prend du temps. Votre compte n'est pas débité si la location n'est pas confirmée.

  • Peut-on réserver à la dernière minute ?

    Rien ne l'interdit, mais vous avez peu de chance de trouver un camping-car dans ces conditions, sauf en basse saison d'avril à septembre. Pour louer les meilleurs modèles du marché, il vaut mieux s'y prendre 4, voir même 6 mois à l'avance !

  • Quelle est la durée minimale de location ?

    La moyenne est de 7 jours, mais certains loueurs acceptent 5 jours.

  • Peut-on annuler une réservation ?

    Oui, si vous respectez les conditions établies lors de votre réservation. Le délai pour une annulation varie d'un loueur à l'autre et une partie des frais peut être retenue si vous changez d'avis à la dernière minute.

La conduite du camping-car

  • Peut-on se garer à n'importe quel emplacement ?

    Vous devez stationner uniquement à un emplacement autorisé. Le camping sauvage est possible, mais vous devez préalablement vous assurer que le propriétaire du terrain donne son accord.

  • Peut-on circuler en ville ?

    Oui, mais il faut prêter attention à la signalisation pour ne pas emprunter une rue interdite aux véhicules lourds. On citera par exemple Baldwin Street à Dunedin où il est impossible de faire demi-tour en camping-car.

  • Peut-on se garer en ville ?

    Oui, du moment que vous garez le véhicule dans le sens de la circulation et qu'il ne dépasse pas de l'emplacement réservé pour le stationnement. Si le camping-car est plus large qu'une voiture, l'exercice sera bien difficile et il vaut mieux repérer un parking dédié aux camping-cars à l'avance.

La traversée en ferry

  • Peut-on réserver le ferry à la dernière minute ?

    Durant la haute saison, vous devez impérativement réserver la traversée pour les passagers ET le camping-car. Sinon, vous risquez tout simplement de ne plus trouver de places disponibles. En basse saison, il y a toujours de la place pour les passagers, même à la dernière minute, mais il peut ne plus y avoir de places pour votre véhicule ! Je recommande de ne pas jouer avec le feu et de réserver au moins quelques jours à l'avance durant les mois d'hiver.

La vidange

  • Quel produit chimique utiliser pour la cassette des toilettes ?

    La plupart des liquides estampillés « Fluid Chemical Toilet » ou les tablettes « Tabs Chemical Toilet » vendues en station-service et en grande surface feront très bien l'affaire. Préférez les bouteilles à 15 $ qui reviennent deux fois moins chères que les tablettes, ces dernières étant à privilégier si vous manquez de place de rangement.

La sécurité

  • Est-il dangereux de conduire un camping-car ?

    Le camping-car demande un peu plus de concentration lors de la conduite, mais n'est pas dangereux en soi. Je dirais que c'est avant tout la conduite, quel que soit le type de véhicule, qui peut être dangereuse si l'on ne respecte pas le Code de la route, ou si l'on ne se montre pas vigilant. Si vous conduisez prudemment et respectez les distances de freinage, le camping-car n'est pas plus dangereux qu'une voiture.

Photo de guillaume à la montagne

Posez vos questions à Guillaume.

Expert Nouvelle-Zélande

Beaucoup d’idées fausses circulent sur la location de camping-cars !

Ceux qui s’imaginent incapables de conduire un tel véhicule en sont pourtant parfaitement capables.

D’autres conducteurs font preuve de négligence et oublient que la location d’un camping-car (ou d’une mini-van) impose le respect de quelques règles élémentaires.

La recherche d’un terrain pour réaliser une vidange, recharger les batteries ou simplement passer la nuit ne s’improvise pas (en tout cas pas lors d’un séjour de quelques semaines).

Ce guide regorge de conseils pratiques qui devraient vous rassurer sur vos capacités à conduire un camping-car en Nouvelle-Zélande et vous éviter des déconvenues.

Je pose une question ▸

Liens pratiques

Plus d'informations à consulter sur le sujet avant de partir.

Photo de guillaume à la montagne

Votre voyage en Nouvelle-Zélande :

Kiwipal vous aide à préparer un séjour en Nouvelle-Zélande sans agence de voyages.

Vous économisez jusqu'à 30% sur votre budget vacances en éliminant les frais d'agence.

Je contacte Guillaume

Rejoignez-nous !

Abonnez-vous au groupe des voyageurs passionnés par la Nouvelle-Zélande.

Expert certifié de la destination

Une question ?

Demandez conseil aux experts de la Nouvelle-Zélande :

Je pose une question ▸
Adresse email erronée ou message trop court !
Message envoyé !
Un conseiller Kiwipal vous répondra dans les plus brefs délais. Merci !
Haut de la page
Vos articles favoris
Vous pouvez construire une liste de vos articles favoris.
Cliquez sur le bouton « ajouter aux favoris » dans la page de votre choix. Votre liste sera sauvegardée même si vous quittez le site.
J'ai compris !