Les Pancake Rocks de Punakaiki sont une formation rocheuse originale.

Pancake Rocks, un voyage dans le temps.

Réservez votre voyage en Nouvelle-Zélande !

Contactez un conseiller Kiwipal pour parler de votre projet de vacances, c'est gratuit et sans engagement !

Je pose une question ▸
  • Lire l'article
  • Détails
  • Conseils
24 Votez SVP !
Vos questions (28)
Poser une question

Programme de la visite.

  • 1Une journée aux Pancake Rocks.
  • 2Rencontre imprévue avec un Weka.
  • 3Les Pancake Rocks défient l'imagination.
  • 4Des geysers spectaculaires !
  • 5Explorez des grottes marines.
  • 6Des activités inoubliables.
  • 7Un parc national pour vous tout seul !

1Une journée aux Pancake Rocks.

La West Coast de Nouvelle-Zélande est réputée pour ses paysages somptueux. Le trajet pour rejoindre les Pancake Rocks est un véritable enchantement.

La route qui longe la côte ouest est magnifique.

Notre voyage nous entraîne aujourd'hui à la découverte des célèbres Pancake Rocks dans le parc National de Paparoa en Nouvelle-Zélande.

Même si vous avez déjà beaucoup voyagé, il y a fort à parier que vous serez surpris de découvrir l'étrange relief de cette côte de l'île du Sud.

En 2015, nous avons décidé d'inclure les Pancake Rocks dans notre classement, ainsi que les Moeraki Boulders.

Nous allons emprunter la route qui longe la côte ouest en partant de Greymouth.

Vous pouvez vous attendre à un trajet d'une grande beauté, avec d'un côté la mer de Tasman, et de l'autre une végétation dense et sauvage.


Meybille Bay se trouve à quelques kilomètres de Punakaiki. Renseignez-vous au iCenter pour connaitre les horaires des marées.

Meybille Bay se trouve à quelques kilomètres des Pancake Rocks.

Il fait encore frais avant de monter en voiture. En Nouvelle-Zélande, la météo peut changer plusieurs fois par jour.

Il suffit de le savoir pour penser à emporter quelques vêtements de rechange. Bonne nouvelle, comme d'habitude, il n'y a pas un chat sur la route, à se demander si le mot embouteillage existe dans ce pays.

La seule difficulté du voyage sera de résister à la tentation de s'arrêter pour prendre des photos.


Punakaiki est un minuscule village, mais les logements sont de qualités. Vous pouvez garer votre véhicule au parking. Le début de la balade est à proximité et très bien indiqué.

Bienvenue à Punakaiki et ses Pancake Rocks !

Les Panacake Rocks sont des empilements de sédiments qui témoignent de l'évolution du temps.

Un audioguide qui présente les Pancake Rocks.

Un documentaire de ManatuTaonga.

Il s'agit d'arriver avec le lever du soleil pour profiter au maximum du spectacle. Mais ce n'est pas la seule raison qui nous a poussés à prendre la route de si bonne heure.

La plupart des guides se focalisent exclusivement sur la visite des Pancake Rocks. Vous allez découvrir que cette merveille de la nature n'est pas la seule attraction de la région.


2Rencontre imprévue avec un Weka.

La traditionnelle boutique de souvenir propose toutefois des oeuvres originales.

La boutique de souvenir est assez originale.

Punakaiki est un minuscule hameau sans charme particulier. Pas de quoi s'attarder pour l'instant. Allons à l'essentiel et tâchons de repérer le point de départ de la visite.

Près du parking où nous sommes garés, un sentier permet de rejoindre Dolomite Point pour observer les Pancake Rocks. À cette heure matinale, le centre d'information n'est pas encore ouvert mais je connais le chemin. Le panneau indicateur annonce une simple balade d'un quart d'heure.


Il suffit de quinze minutes de marche pour rejoindre les Pancake Rocks. Le chemin est très bien entretenu, mais il faudra respecter les consignes de sécurité en approchant du rivage.

Le sentier qui mène au Pancake Rocks est une promenade de santé.

En chemin, nous allons découvrir que la forêt offre une végétation tout à fait inhabituelle.

Le nikau par exemple, est un palmier qui ne devrait pas exister à une latitude aussi basse. D'ailleurs, les cimes des Alpes que l'on aperçoit au loin sont enneigées. Nous sommes en réalité dans ce qu'on appelle le bush néo-zélandais.

La région bénéficie d'un microclimat unique, lié à la présence d'un courant chaud en provenance d'Australie.


À une latitude aussi basse, on ne devrait pas rencontrer ce type de palmier. Mais le parc national de Paparoa bénéficie d'un microclimat exceptionnel.

Les palmiers nikaus ne devraient pas exister à une telle latitude.

J'ouvre d'ailleurs une petite parenthèse pour préciser que Kiwipal aurait pu s'appeler Wekapal. Car le weka a bien failli être choisi à la place du kiwi, pour représenter la Nouvelle-Zélande. Ces deux espèces ont en commun d'être des oiseaux incapables de voler.


Parce qu'il possède un fort caractère, le weka a failli devenir la mascotte de Nouvelle-Zélande. Mais on lui a finalement préféré le kiwi.

Le Weka a failli supplanter le kiwi comme mascotte du pays.

Le weka n'a pas peur de l'homme et vous pourrez le croiser sur les sentiers de Punakaiki.

Le weka est un animal surprenant, têtu et batailleur.

Un film de thedailyenglishshow.

L'intrépide weka de Nouvelle-Zélande est capable de sauter, se déplace vite et il sait même nager.

Pas mal pour un oiseau ! Ajoutez à cela que ce grand voyageur défend son territoire et ses petits avec courage.

Têtu, batailleur, il a pourtant souvent fini à la casserole.

Les Maoris le considéraient comme une grosse poule, et parfois comme un animal domestique.


Une fois que le Weka a jeté son dévolu sur un territoire, il refusera de s'installer ailleurs. Quand il n'était pas mangé, il servait d'animal de compagnie aux Maoris.

Le Weka peut parcourir des kilomètres pour retrouver son territoire.

Fermons la parenthèse. Le weka qui traverse le sentier devant nous ne manifeste pas la moindre crainte à notre égard. Il se contente d'agiter la queue pour manifester son agacement. À cette heure matinale, il ne s'attendait pas à être dérangé de la sorte. Sa démarche, tantôt hésitante, tantôt déterminée est amusante à observer.


Le kerukeru est un pigeon de Nouvelle-Zélande.

Le Kerukeru a peu de prédateurs, ce qui explique son embonpoint.

Le weka n'a pas d'ailes, alors d'où vient cette agitation dans les arbres ? Le kerukeru, un pigeon des bois se laisse facilement observer dans les branches.

Lui au moins sait voler, mais cela n'est pas forcément un avantage. Les Maoris convoitaient ses plumes bleues chatoyantes pour embellir leurs manteaux.

Vous en apprendrez davantage en lisant les panneaux explicatifs bien disposés sur le trajet.


Plus on se rapproche du rivage et plus le bruit assourdissant des vagues se fait entendre.

Le bruit des vagues résonne contre la roche.

On trouve même des bancs pour s'asseoir. Mais ce n'est pas le moment de se reposer, car le bruit des vagues se rapproche sans cesse. Il ne reste que quelques mètres à franchir pour sortir de la forêt et rejoindre les Pancake Rocks.


3Les Pancake Rocks défient l'imagination.

Un petit escalier sculpté dans la roche permet d'atteindre la plateforme d'observation. C'est hélas, la seule partie du trajet qui ne soit pas accessible aux personnes handicapées.

Un escalier a été sculpté dans la roche.

Et nous voilà arrivés à destination avec l'avantage d'être les premiers sur place. Le spectacle annoncé est à la hauteur de nos espérances.

Je doute que le terme de Pancake Rocks soit d'origine néo-zélandaise. J'aurais plutôt pensé à des millefeuilles.

Les falaises qui surplombent la mer sont constituées de dizaines de couches de calcaire.

La plupart n'ont que quelques centimètres d'épaisseur. Le soleil qui se lève à l'horizon fait rougeoyer la roche.

Des plates-formes permettent de prendre des photos magnifiques.


Chaque fine couche de roche permet de mesurer la marque du temps.

On dirait un empilement de fines couches de roche.

J'ai vraiment du mal à imaginer que la nature ait pu produire un tel paysage.

On croit discerner la main de l'homme derrière cet empilement étrange. Par temps de brouillard, on pensera inévitablement aux ruines d'une civilisation disparue.

Des morceaux de la falaise se sont décrochés avec le temps. Le vent et les pluies acides ont sculpté le relief.


La formation des Pancake Rocks est liée à l'histoire de la Terre. Chaque couche marque une époque avec ses variations de climat.

L'érosion a sculpté le paysage, mais cela n'explique pas tout...

30 millions d'années ! C'est le temps qu'il aura fallu pour donner naissance à ces falaises.

Un chiffre qui donne le vertige. Peu à peu, les dépôts de sédiments et la décomposition des créatures marines se sont solidifiés pour former de la roche.

Aujourd'hui encore, l'explication scientifique du phénomène reste incomplète.


Le vent et la pluie ont sculpté la roche durant des millions d'années, lui donnant l'aspect d'une pile de pancakes.

Chaque couche correspond à un dépôt de sédiment.

Les différentes couches qui se sont accumulées auraient dû rester cachées sous la surface. Mais des tremblements de terre ont soulevé l'écorce terrestre. Si vous observez attentivement la roche, vous réaliserez que sa couleur varie progressivement.


La couche la plus ancienne remonte à 33 millions d'années. À cette époque a eu lieu la deuxième grande extinction de masse depuis la fin des dinosaures.

La couche la plus ancienne remonte à 33 millions d'années.

On pourrait oser le parallèle avec un tronc d'arbre, dont les rainures témoignent du temps passé.

Chaque empilement raconte une partie de l'histoire de la Terre. Les couches de calcaire remontent le temps pour atteindre l'âge reculé de l'oligocène.

Une période qui coïncide avec la deuxième extinction de masse depuis la disparition des dinosaures.


Les raisons ne manquent pas de visiter la West Coast, à commencer par les célèbres Pancake Rocks.

La mer de Tasman a sculpté de magnifiques récifs.

La plage que l'on découvre déserte s'étend à perte de vue. Les puissantes vagues de la mer de Tasman viennent heurter la falaise et sculpter la roche. Nous sommes arrivés à marée haute et vous allez découvrir la véritable raison de notre présence ici.


4Des geysers spectaculaires !

Au fil des millénaires, les vagues ont percé la roche et donné naissance à des grottes marines.

L'érosion a creusé des grottes sous-marines.

En traversant le bush, il m'avait semblé entendre les rugissements d'un lion. Les vagues qui heurtent de plein fouet la côte viennent s'engouffrer à l'intérieur de cavités trop étroites pour les accueillir.

L'eau de mer est propulsée à la verticale le long de cheminées creusées dans les Pancake Rocks.

Ce phénomène engendre de véritables geysers que l'on appelle des blowholes (trous souffleurs) !


On comprend comment le paysage a été sculpté au fil des temps en observant la puissance des vagues qui percutent la roche.

Les vagues s'engouffrent dans les cavités étroites...

L'écume est projetée à plusieurs mètres de hauteur et retombe en ruisselant sur les Pancake Rocks. Le spectacle est particulièrement impressionnant, et donne naissance à des arcs-en-ciel éphémères.


Lorsque les vagues s'engouffrent dans les cavités, la pression fait jaillir de véritables geysers tandis que l'eau remonte dans d'étroites cavités.

La pression est telle que l'eau jaillit avec force !

Ce sont des vagues qui s'engouffrent dans des cavités étroites qui donnent naissance aux blowholes.

Les blowholes sont la principale attraction de Punakaiki.

Une vidéo de shane12088.

Il faudra penser à enfiler un ciré avant de venir. Cela vous évitera de finir trempé comme j'ai pu l'être pour m'être approché de trop près. Mais je l'avais bien cherché. Je vous recommande de protéger votre appareil contre l'humidité, pour éviter de réaliser des photos floues et le garder intact pour le reste du voyage.


Les trous souffleurs sont constitués de cavités étroites ou les vagues viennent s'engouffrer. De la vapeur d'eau et même de véritables geysers se forment par endroits. Un phénomène amplifié par le mauvais temps et la marée montante.

De la vapeur d'eau remonte à la surface...

Les blowholes ne sont pas toujours en activité. La plupart des guides vous expliqueront qu'il faut venir à marée haute pour les admirer.

Mais ce n'est pas suffisant, car d'autres facteurs sont indispensables.

Il faut que les vagues viennent heurter la roche de plein fouet. Planifiez votre voyage pour arriver une heure avant ou après la marée haute.


Le risque d'être mouillé sinon carrément trempé est élevé. Il faut impérativement s'habiller avec des vêtements imperméables ou garder ses distances.

Puis un véritable geyser se forme et explose !

Vous augmenterez vos chances sensiblement, mais il peut vous manquer le dernier ingrédient. Lorsqu'il souffle avec force, le vent crée une houle que vous pouvez apercevoir au large. Plus la mer est déchaînée, et plus les geysers des Pancake Rocks sont impressionnants.


Le vacarme des vagues qui heurtent la roche n'impressionne pas les Sternes qui ont élu domicile dans les cavités de la roche.

Le vacarme assourdissant ne dérange pas les sternes.

Le grondement qui résonne dans les cavernes marines a de quoi donner des frissons dans le dos.

Il ne semble pas déranger les sternes à poitrine blanche. Cet espèce d'oiseau endémique de Nouvelle-Zélande n'est pas effrayée par la présence de l'homme.

Elle niche au sein de la végétation qui recouvre les Pancake Rocks.

Vous pourriez facilement rester des heures à contempler le paysage.

Vous aurez sans doute repéré la présence de grottes sculptées dans la roche. Ce sera notre prochaine étape du voyage. Mais pour l'instant, la marée haute bloque temporairement l'accès à la plage.

Autant aller se réchauffer devant un bon café bien chaud.


5Explorez des grottes marines.

Le Pancake Rocks Café permet de faire une pause avant de reprendre la route ou en attendant que la marée change.

Le Pancake Rocks Café n'est pas fantastique, mais possède le WiFi.

Le Wild Coast Café est au bord de la route. On y sert des pancakes (en voilà une surprise...) et des petits déjeuners sans grande originalité.

Profitez du WiFi (payant à 3 $) pour expédier quelques photos. Si vous avez une faim de loup, je recommande plutôt la taverne et son billard. Entre temps, la marée a commencé à redescendre. Il est temps de repartir à l'aventure !


Le Pancake Rocks Café ne brille pas particulièrement par sa qualité, mais vous pouvez profiter de la connexion WiFi pour expédier vos dernières photos...

Un petit café pour se mettre en forme et on repart...

Si vous avez grandi en écoutant des histoires de pirates, l'excursion de Punakaiki Cavern Track devrait vous plaire. Elle se situe à 500 mètres du parking. Au fil du temps, l'érosion a entraîné l'effondrement des parties les plus friables de la roche. Des grottes se sont formées que nous allons pouvoir explorer sans risque à marée basse.


La plage est accessible à marée basse. C'est l'occasion d'admirer les rochers sous un autre angle.

La plage est enfin accessible à marée basse.

Un long escalier en bois permet de rejoindre la plage. La grotte est sombre et il ne serait pas raisonnable d'avancer plus loin sans éclairage.

J'en serai quitte pour revenir au parking chercher ma lampe torche. Une fois à l'intérieur il fait humide et les rochers peuvent être glissants.

De bonnes chaussures sont à prévoir. La torche est nécessaire pour éclairer et admirer la voûte haute de deux mètres.


Les grottes marines ne sont pas toujours accessibles à marée basse. Certaines sont encore inexplorées.

Certaines grottes marines sont encore inexplorées.

Le bruit des vagues au large résonne tout autour de nous et le vent siffle. Une expérience très originale et tout à fait imprévue.

Cet endroit est facilement accessible et bien indiqué, mais il faut être prudent.

Certaines grottes abritent des vers luisants, d'autres n'ont jamais été visitées.

La seule règle à respecter est celle du bon sens.


Pour visiter la caverne de Punakaiki, il faut se munir d'une lampe torche y compris en journée.

La caverne de Punakaiki Cavern Track requiert une lampe torche.

De retour à l'air libre, vous pourrez longer la plage pour venir au pied des Pancake Rocks.

Des dauphins d'Hector nagent souvent dans les parages. Mais n'espérez pas vous baigner, la mer est bien trop agitée même pour des nageurs expérimentés. Il faudra vous contenter d'observer ces admirables créatures au large.

Si la visite des grottes vous a plu, sachez qu'elles ne manquent pas dans la région. Jusqu'ici, nous avons tourné toute notre attention vers la côte. Mais la forêt recèle bien des mystères.


6Des activités inoubliables.

Avec 380 km2 de forêt vierge, le parc national de Paparoa est encore méconnu du grand public. Pourtant, les excursions en canoë ou à cheval permettent de découvrir une nature sauvage.

Le parc National de Paparoa est encore méconnu du grand public.

Le centre d'information propose une exposition permanente sur Paparoa. Le plus petit parc national de Nouvelle-Zélande est aussi le moins fréquenté. C'est pourtant l'un des plus intéressant.

Il s'agit tout de même de 38.000 hectares (380 km2) de forêt vierge. La plupart des visiteurs ignorent qu'il existe de nombreuses activités sur place, toutes inoubliables.

Mais je ne vous demande pas de me croire sur parole ! Chacune de ces aventures sera racontée dans un article à part. Je ne vais pas rentrer dans le détail pour l'instant. Mais pour vous faire gagner du temps, je vais vous tout de même vous donner un aperçu des principales activités.

Même pressés par le temps, vous ne pouvez manquer la balade de Truman Track (20 minutes aller-retour).


Les pingouins bleus ont la particularité d'être très craintifs. Il faut garder ces distances pour pouvoir les observer.

Les pingouins bleus occupent la plage une grande partie de l'année.

Le sentier débute au bord de la SH6, à 3 km du centre d'information. Il serpente entre les palmiers pour rejoindre le littoral et une cascade.

On gagne la plage pour explorer des grottes à marée basse.

Vous ne pourrez pas vous baigner ici. Contrairement aux pingouins bleus qui s'y installent d'août à février.

Pour les observer sans les déranger, préférez une visite à l'aube ou au coucher du soleil.


Le parc national de Paparoa peut se visiter sans guide. Il faut cependant demander des cartes récentes au centre d'information, car le tracé des sentiers est souvent modifié.

Il est préférable d'être accompagné d'un guide dans le parc.

La visite aux Pancake Rocks peut s'effectuer à cheval. Le Punakaiki Horse Treck se déroule en grande partie dans la forêt subtropicale, avant de rejoindre la plage et les falaises. L'excursion complète dure 2 h 30 et remplira tranquillement la matinée.


Le pukeko possède un plumage bleu vif et un bec rouge. C'est une espèce endémique de Nouvelle-Zélande.

Le pukeko possède un plumage bleu vif et un bec rouge.

L'équipement est fourni et les débutants sont les bienvenus. C'est l'occasion d'observer de nombreuses espèces d'oiseaux, comme le célèbre pukeko (très photogénique avec son plumage bleu vif et son bec rouge).


Le parc National de Paparoa présente en soit beaucoup plus d'intérêt que les Pancake Rocks, mais il demeure encore inconnu de la majorité des voyageurs. Son paysage évoque aussitôt le film Jurrasic Park.

Le paysage aurait sa place dans un film de Jurrasic Park.

La rivière Porari est idéale pour pratiquer le canoë. Elle conviendra parfaitement aux débutants car ses eaux sont particulièrement calmes. C'est un véritable bonheur à partager en famille.


Remonter la rivière Porari en canoë permet de rejoindre un canyon spectaculaire.

Le canyon est spectaculaire !

Après un trajet d'environ 1 km, on rejoint un canyon digne de Jurassic Park. Il ne manque que les dinosaures ! La visite guidée ne coûte pas très cher (70 NZD), s'étale sur 2 h 30 et s'avère très enrichissante.


La Fox River Touriste Cave se visite en compagnie d'un guide. Le sentier qui y mène était jadis emprunté par les prospecteurs d'or.

L'ancien itinéraire des chercheurs d'or traverse des grottes.

Enfin, les spéléologues amateurs ne manqueront pas la Fox River Touriste Cave et ses grottes de stalagmites et stalactites.

Ils emprunteront l'ancien itinéraire des chercheurs d'or. Comptez 2 h aller-retour, sinon plus en fonction du temps passé sur place. Avec de bonnes chaussures, des lampes torches et du bon sens, tout devrait très bien se passer. Mais un guide expérimenté peut très bien vous accompagner.


Il est recommandé de visiter la grotte de Fox River en compagnie d'un guide.

La Fox River Tourist Cave se visite avec un guide.

Si vous êtes un grand marcheur avide d'exploration, l'Inland Park Track est faite pour vous.

Cette randonnée se déroule sur deux ou trois jours, et couvre 25 kilomètres.

Avant le départ, un passage au centre d'information est indispensable.

Certaines rivières peuvent déborder, et le tracé du chemin, autrefois emprunté par les chercheurs d'or de Nouvelle-Zélande, est modifié selon les circonstances.

Les cartes sont régulièrement mises à jour, ce qui explique qu'elles soient payantes (de 50 cents à un dollar).


En complément de la visite aux Pancake Rocks, vous pouvez réserver des activités dans le parc de Paparoa.

Le parc National de Paparoa regorge d'activités.

La plupart des activités sont calibrées pour durer deux ou trois heures. Je recommande de vous organiser en fonction de la marée. Entre les Pancake Rocks, la plage, les grottes et la forêt, vous avez l'embarras du choix !


7Un parc national pour vous tout seul !

Si vous décidez de passer la nuit sur place (les lodges sont excellents), vous pourrez admirer le coucher de soleil sur les falaises.

Le coucher du soleil sur les Pancake Rocks est magique !

Les Pancake Rocks peuvent être très fréquentés durant la haute saison. Ce sont surtout les cars de touristes qu'il faut redouter.

Comme un peu partout ailleurs, il suffit de s'organiser pour éviter les heures de pointe. En milieu de matinée ou en fin d'après-midi, la fréquentation reste raisonnable.

Le mauvais temps n'a pas que des inconvénients. Au contraire ! Il décourage les visiteurs du dimanche et il renforce la puissance des blowholes.

Je n'irai pas jusqu'à souhaiter qu'il pleuve, mais cela ne me gâcherait pas le voyage, loin de là.


Cette photo illustre bien la nature des Pancake Rocks. Chaque couche de roche représente un intervalle d'un million d'années ! Cela donne le vertige, mais les oiseaux s'en moquent éperdument.

Chaque couche de roche représente des millions d'années.

L'accès à Dolomite Point est presque trop bien entretenu. Un soin tout particulier a été apporté à la sécurité, avec la présence de murets en pierre. L'accès est interdit aux animaux de compagnies même tenus en laisse. Car en dehors du sentier, il existe de nombreuses crevasses, et les falaises sont à pic. En ce qui nous concerne, tant que l'on ne fait pas de hors-piste, il n'y a rien à craindre.


Il faut absolument respecter les consignes de sécurité et rester derrière les barrières.

Respectez les consignes de sécurité et les barrières.

Je ne vais pas faire le père la morale. Mais les chemins de randonnée sont souvent entretenus par des bénévoles. Si la visite vous a plu (le contraire serait étonnant) pensez à déposer quelques pièces dans la “Donation Box” (vous en verrez souvent en Nouvelle-Zélande), près du centre d'information.


La West Coast offre des panoramas splendides.

Les panoramas sont à couper le souffle.

Quand on pense que certains s'arrêtent juste pour manger une glace ! Le parc de Paparoa a été ouvert en 1987, il demeure assez peu connu, ce qui n'est finalement pas plus mal.

J'ai souvent eu l'impression d'avoir la forêt ou la plage pour moi tout seul.

Si vous êtes en route pour le Fox Glacier ou le Franz Joseph, vous n'aurez sans doute pas le temps de partir en randonnée.

Mais l'exploration des grottes sur la plage ne vous prendra qu'un moment sur votre circuit de la journée.


On aurait tort de se contenter d'une pause de vingt minutes à Punakaiki. Les environs immédiats offrent des paysages colorés extraordinaires.

Un tel paysage mérite plus qu'une pause de 20 minutes.

En revanche, si j'ai réussi à vous convaincre de passer une nuit sur place, sachez que les possibilités d'hébergement sont assez limitées.

À Punakaiki, le rapport qualité-prix est toutefois excellent. Les chambres ont vue sur la mer, et vous serez très bien reçus.

Je ne vous ai donné qu'un avant-goût du parc National. Il reste tant d'endroits à explorer où l'homme n'a jamais posé le pied.


Les Pancake Rocks ressemblent à des pancakes empilés les uns sur les autres.

N'oubliez pas de nous envoyer vos photos !

Avant de partir, permettez-moi de vous présenter notre guide Ben Le Kiwi. Il officie en tant que mascotte de Kiwipal mais c'est avant tout un expert qui a sillonné la Nouvelle-Zélande. Je lui cède toujours la place pour les questions pratiques qu'il connaît par cœur. Pour le remercier, envoyez-lui vos photos et vidéos souvenirs de voyage. Les plus réussies seront publiées pour illustrer nos articles.


Guillaume Le Nistour, Kiwipal
Un article de Guillaume Le Nistour.
Fondateur de Kiwipal, Guide de Voyages Nouvelle-Zélande.
guillaume

Questions & Réponses.

Que puis-je faire pour vous aider ? J'adore les Pancake Rocks, mais c'est à mes yeux une attraction secondaire du parc national de Paparoa. Essayez de grappiller une demi-journée dans votre voyage pour inclure au moins une sortie dans la région.

Poser une question à Ben

  • Tous les sujets ... 28 réponses au total
  • L'excursion aux Pancake Rocks 8 réponses
  • Vie pratique et renseignements 6 réponses
  • Transports 3 réponses
  • Météo et horaire des marées 3 réponses
  • Restauration sur place 3 réponses
  • Autres excursions dans le parc 3 réponses
  • Hébergement et camping 2 réponses

L'excursion aux Pancake Rocks

  • Peut-on accéder aux Pancake Rocks en fauteuil ?

    L'essentiel de la promenade est adapté aux personnes à mobilité réduite. Le sol est régulier et stable. La plupart des points de vue sont accessibles. Seule la fin du parcours comporte quelques marches raides impossibles à franchir en fauteuil.

  • Quelle est la durée de la balade aux Pancake Rocks ?

    Sur le papier, il faut compter environ 30 min aller/retour. Mais c'est sans compter le temps que vous passerez sur place à vous extasier et prendre des photos. Sans parler de la rencontre possible avec des Wekas.

  • Est-ce que l'excursion aux Pancake Rocks est difficile ?

    Je considère que c'est une promenade pour débutants. Il y a des bancs pour s'asseoir. Quelques marches un peu raides et inégales sur la fin du sentier peuvent gêner certaines personnes.

  • Est-ce que c'est gratuit ?

    La visite est gratuite tout comme les randonnées et sorties que vous pouvez effectuer sans guide ni matériel. Pensez tout de même à effectuer une petite donation dans la boite prévue à cet effet près du iSite.

  • Est-ce très fréquenté ?

    C'est une visite très populaire et facilement accessible. En été, de nombreux cars de touristes s'arrêtent sur place, mais ne restent généralement pas longtemps. Cela reste acceptable, mais l'idéal est de venir tôt ou en fin de journée. En ce qui concerne les excursions, la plupart des voyageurs ignorent leur existence, et vous aurez souvent la nature pour vous tout seul.

  • Est-ce que l'on risque d'être mouillé ?

    S'il ne pleut pas et que vous venez à marée basse, il n'y a aucune raison d'être mouillé. Quand la marée monte, et que le vent souffle, un bon ciré ne sera pas de trop. Les trous souffleurs engendrent des geysers d'écume, et l'humidité se disperse dans l'air. Avec le vent, le parapluie est plutôt à éviter. Attention à ce que votre appareil photo ne soit pas mouillé durant le voyage.

  • Comment s'habiller ?

    Vous êtes au bord de la mer de Tasman. Même par beau temps, il fait toujours frais le matin ou en soirée. En Nouvelle-Zélande, il faut prévoir des vêtements légers que l'on peut enfiler ou enlever en fonction de la météo. Prévoyez un ciré de toute façon.

  • Est-ce que l'accès est autorisé aux animaux domestiques ?

    Non. Même tenus en laisse, ils pourraient tomber dans les crevasses sur le côté du sentier.

Vie pratique et renseignements

  • Où se trouve le centre d'information ?

    Le Paparoa National Park Visitor Centre & DOC est situé face à l'entrée des Pancake Rocks. Rendez-vous à Punakaiki, Main Rd. Téléphone : (03) 731 1895

  • Quels sont les horaires d'ouverture du centre d'information ?

    Les horaires varient selon les périodes de l'année. Octobre à décembre : 9h - 17h, Janvier à mai : 9h - 18h, Juin à septembre : 9h - 16h30

  • Combien de temps faut-il rester dans le parc ?

    En soit, la visite au Pancake Rocks peut se réduire à une courte halte d'une heure. Je recommande au minimum d'y ajouter la balade sur la plage, puis aux grottes si la marée est basse. L'idéal est de passer une nuit sur place pour effectuer au moins l'une des randonnées du parc national de Paparoa. S'il ne fallait retenir qu'une sortie, je choisirais de descendre la rivière en canoë.

  • Est-ce qu'on peut trouver une connexion WiFi sur place ?

    Vous pouvez vous connecter dans le café près du parking. L'accès est fixé à 3 NZD, ce qui n'est pas très cher compte tenu de l'isolement.

  • Est-ce que l'on peut acheter des souvenirs ?

    Le West Coast Café vend les souvenirs et autres cartes postales habituelles. Aucune raison particulière d'acheter ici plutôt qu'ailleurs. On y trouve aussi des vêtements.

  • Où se procurer une carte des randonnées ?

    Le département de la conservation édite une carte en vente au centre d'information. Elle vous coûtera un dollar. La carte de la randonnée de Croesus Track est vendue séparément et coûte 50 cents. Autant dire qu'à se prix, on vous fait juste payer l'impression. De toute façon, la carte est indispensable, car mise à jour régulièrement (les sentiers évoluent avec le temps).

Transports

  • Comment se rendre aux Pancake Rocks ?

    Il faut rejoindre Punakaiki. À partir de Greymouth il faut environ 35 minutes pour parcourir 44 km en suivant la SH6. De Westport le trajet dure 50 minutes pour 56 km en empruntant la SH67 puis la SH6. Une fois garé au parking, comptez un quart d'heure de promenade pour atteindre Dolomite Point. Dans votre GPS, vous pouvez saisir cette adresse : Dolomite Point, State Highway 6, Punakaiki, Greymouth, West Coast.

  • Est-ce que l'on peut s'y rendre en bus ?

    Le Naked Bus emprunte la SH6 et passe par Gerymouth (12 NZD) et Westport (12 NZD) et s'arrête à Punakaiki. Les bus d'Intercity et d'Atomic Travel proposent le même service avec quelques variations de prix. Consultez leurs sites respectifs pour connaître les heures de passage.Naked busAtomic TravelIntercity

  • Est-ce qu'il y a une station-service dans les parages ?

    On ne peut pas faire le plein à Punakaiki. Le point essence le plus proche se trouve à Runanga (à 37 km au sud). Mais vous aurez sûrement pensé à faire le plein à Greymouth ou à Westport si vous êtes prévoyant.

Météo et horaire des marées

  • Est-ce qu'il faut venir à marée haute ou à marée basse ?

    Idéalement, il faut venir une heure avant ou après la marée haute pour profiter des geysers. Mais les Pancake Rocks peuvent êtres observés quelque soit l'heure de la journée. Du moment que le brouillard n'est pas trop épais.

  • Comment se procurer l'horaire des marées ?

    Vous pourrez retrouver l'horaire des marées sur place, au iSite (le centre d'information). Ou consulter ces différents site :Horaires des marées à Punakaiki

  • Est-ce qu'il faut venir s'il y a du brouillard ?

    Le brouillard masque la vue au large, mais renforce l'atmosphère étrange. S'il rime avec le mauvais temps, cela peut être une expérience plutôt impressionnante.

Restauration sur place

  • Peut-on se restaurer sur place ?

    Le Wild Coast Café sert des petits déjeuners et des fish & chips (11-20 NZD). Ce n'est pas ici que vous dégusterez des whitebaits. Je recommande plutôt de préparer vos propres sandwichs et de commander juste une boisson chaude. Si vous avez vraiment faim, il vaut sans doute mieux visiter Punakaiki Tavern (vous y trouverez aussi un billard).

  • Où trouver le Wild Coast Cafe ?

    Highway 6, Punakaiki
    Téléphone : (03) 731 1873
    Ouvert 7/7
    Hiver : 09:00 - 18:00
    Été : 8:00 - 18:00

  • Où trouver la Punakaiki Tavern ?

    Corner Of State Highway 6 & Owen Street
    Punakaiki, RD 1 7873
    Téléphone : (03) 731-1188

Autres excursions dans le parc

  • Comment organiser la randonnée à cheval ?

    Neil et Karen s'occupent de Punakaiki Horse Treck de fin octobre à début mai. Prévoyez un budget d'environ 160 NZD par personne. Plusieurs excursions par jour. Rendez-vous à Punakaiki, Main Rd pour le départ.
    Téléphone : (03) 731 1839
    E-mail : info@pancake-rocks.co.nzPunakaiki Horse Treck

  • Comment organiser une sortie avec Punakaiki Canoë ?

    Un panneau à l'entrée de Punakaiki vous indiquera l'emplacement. Comptez 30 NZD pour un canoë deux places (je considère que ce n'est pas très cher). Téléphone : (03) 731 1870Punakaiki Canoë

  • Comment organiser des visites guidées ?

    Contactez Green Kiwi Tours, ils proposent de nombreuses sorties. Téléphone : (03) 731 1843Visites écolo avec Green Kiwi Tours

Hébergement et camping

  • Est-ce que l'on peut se loger sur place ?

    On ne le croirait pas à première vue, mais Punakaiki propose des hébergements de qualité avec un excellent accueil. Le site officiel de la ville présente les différents lodges disponibles.Lodges à Punakaiki

  • Est-ce qu'il y a un camping ?

    Le Punakaiki Beach Camp est installé sur une grande pelouse entre les falaises et la mer. Vous pourrez rejoindre la plage à pied. L'accès se fait au sur Owen Street en quittant la SH6. Durant la haute saison, il faut souvent réserver sa place par téléphone au (03) 731 1894). Comptez 18 NZD /pers pour une tente avec un supplément de 6 NZD pour être raccordé à l'électricité. Les cabines basiques sont à 50 NZD. Retrouvez tous les détails sur cette page :Punakaiki Beach Camp

Photo de guillaume à la montagne

L'avis de Guillaume.

Expert Nouvelle-Zélande

Ceux qui connaissent la région savent que les Pancake Rocks, aussi incroyables qu'ils soient, ne représentent qu'une infime partie de la beauté du parc national de Paparoa.

Mais si vous êtes de passage, c'est une visite rapide incontournable, ne serait-ce que pour les célèbres blow holes.

Ma découverte de la Nouvelle-Zélande date de 1997. Je partage depuis mon expérience sur Kiwipal avec d'autres passionnés.

Notre mission est de vous emmener hors des sentiers battus en proposant des voyages sur-mesure.

Je pose une question ▸

Sur la carte du pays

Les Pancake Rocks de Punakaiki se trouvent sur la West Coast de l'Île du Sud.

Ouvrir Google Maps

Liens pratiques

Plus d'informations à consulter si vous visitez Pancake Rocks.

Photo de guillaume à la montagne

Votre voyage en Nouvelle-Zélande :

Kiwipal vous aide à préparer un séjour en Nouvelle-Zélande sans agence de voyages.

Vous économisez jusqu'à 30% sur votre budget vacances en éliminant les frais d'agence.

Je contacte Guillaume

Rejoignez-nous !

Abonnez-vous au groupe des voyageurs passionnés par la Nouvelle-Zélande.

Expert certifié de la destination

Une question ?

Demandez conseil aux experts de la Nouvelle-Zélande :

Je pose une question ▸
Adresse email erronée ou message trop court !
Message envoyé !
Un conseiller Kiwipal vous répondra dans les plus brefs délais. Merci !
Haut de la page
Vos articles favoris
Vous pouvez construire une liste de vos articles favoris.
Cliquez sur le bouton « ajouter aux favoris » dans la page de votre choix. Votre liste sera sauvegardée même si vous quittez le site.
J'ai compris !